Les journaux LinuxFr.org les mieux notés d’octobre 2020

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
14
12
nov.
2020
LinuxFr.org

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l’équipe de modération avant publication. C’est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Bannière LinuxFr.org

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori de lʼéquipe de modération. Ceux‑ci s’appellent des journaux. Voici un florilège d’une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs et les utilisatrices… qui notent. Lumière sur ceux du mois d’octobre passé :

Musiques libres — Émission « Libre à vous ! » du 3 novembre 2020 — Podcasts et références

Posté par  . Édité par Davy Defaud. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
9
11
nov.
2020
Communauté

Quatre‑vingt‐unième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • sujet principal : la Playlist de « Libre à vous ! », diffusion de musiques libres diffusées dans l’émission — les musiques sont commentées par Valentin qui coanime notamment sur la radio l’émission « Les joyeux pingouins en famille » ;
  • la chronique de Marie‑Odile Morandi sur le thème « de Robota à l’intelligence artificielle » ;
  • la chronique de Vincent Calame sur le thème « maintenir et archiver, deux enjeux pour un site associatif ».

Nous avons également rendu un hommage à Laurent Séguin, décédé la semaine dernière.

CrowdSec : la cybersécurité collaborative, open source et gratuite pour Linux

35
10
nov.
2020
Sécurité

CrowdSec est un nouveau projet de sécurité conçu pour protéger les serveurs, services, conteneurs ou machines virtuelles exposés sur Internet. Par certains aspects, c’est un descendant de Fail2Ban, projet né il y a seize ans. Cependant, il propose une approche plus moderne, collaborative et ses propres fondamentaux techniques afin de répondre aux contextes modernes. L’outil est open source (sous licence MIT) et gratuit, disponible pour GNU/Linux (macOS et Windows figurent sur la feuille de route) car notre but est de rendre la sécurité accessible au plus grand nombre.

CrowdSec, écrit en Golang, est un moteur d’automatisation de la sécurité, qui repose à la fois sur le comportement et sur la réputation des adresses IP. Le logiciel détecte localement les comportements, gère les menaces et collabore également au niveau mondial avec son réseau d’utilisateurs en partageant les adresses IP détectées. Ceci permet alors à chacun de les bloquer de manière préventive. L’objectif est de bâtir une immense base de données de réputation IP et d’en garantir un usage gratuit à ceux participant à son enrichissement.

Documentation complète du projet ici.

Sortie de la distribution EmmaDE3 1.03

Posté par  . Édité par Davy Defaud, Pierre Jarillon et Benoît Sibaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
19
10
nov.
2020
Distribution

Le 3 novembre 2020, le Collectif Emmabuntüs vient d’annoncer la sortie de la mise à jour de l’Emmabuntüs Debian Édition 3 1.03 (32 et 64 bits) basée sur la Debian 10.6 Buster et les environnements Xfce/LXQt.

Cette nouvelle mise à jour d’EmmaDE3 apporte — entre autres — le mode d’installation OEM qui s’insère dans le cadre de la campagne de réemploi lancée début septembre par le collectif Emmabuntüs avec la collaboration de Debian-Facile sur la France, Blabla Linux sur la Belgique, et Tugaleres.com.

Revue de presse de l’April pour la semaine 45 de l’année 2020

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
15
10
nov.
2020
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

Mindustry, le tower defense industriel

Posté par  . Édité par BAud, Cyprien, Davy Defaud, Benoît Sibaud, jona, Xavier Teyssier et InfoLibre. Modéré par Xavier Claude. Licence CC By‑SA.
77
8
nov.
2020
Jeu

Mindustry est un jeu de tower defense sous licence GNU GPL 3 disponible pour GNU/Linux, Android, Steam, macOS et Windows. Le principe est de défendre sa base contre des vagues d’attaques successives de robots ennemis. Pour cela, il faut extraire les ressources minières sur la carte et mettre en place une véritable industrie automatisée de transport et traitement des matériaux : mines, tapis roulants, usines de transformation, réseau électrique et pipelines.

Agenda du Libre pour la semaine 46 de l’année 2020

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
10
8
nov.
2020
Communauté

N. D. M. : vu le contexte de pandémie de Covid‑19 et les restrictions locales ou nationales (Belgique, France, Québec et Suisse) sur les rassemblements, beaucoup d’événements sont annulés (dès que les organisateurs ont pensé à mettre à jour l’Agenda du Libre ou non). Nous avons donc retiré tous les événements français en présentiel. « Restez chez vous ! » (et profitez‑en pour contribuer à des logiciels libres).

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces sept événements (France : 7) est en seconde partie de dépêche.

HorsCiné : lancement et financement d’une plate‑forme libre de films en libre diffusion

Posté par  . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, Ysabeau et Xavier Claude. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
18
8
nov.
2020
Audiovisuel

Horsciné est une plate‑forme sous licence CC BY‑SA de diffusion de films de libre diffusion proposé par Lent ciné. Indépendante et gratuite, elle est librement accessible sur https://horscine.org depuis le 4 novembre 2020. Elle va évoluer quotidiennement durant la campagne de financement participatif, qui se termine le 3 janvier.

Des films libres en libre accès, plate‑forme de diffusion - cinémathèque - sélection mensuelle - espace de ressources, avec plusieurs Orci, mascotte de HorsCiné, en fond qui saluent

Migration de Jira à Tuleap : nouvelle fonctionnalité

Posté par  . Édité par Xavier Teyssier, Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
33
7
nov.
2020
Technologie

Cela faisait un moment que la communauté le demandait, alors l’équipe R & D de Tuleap l’a fait : une importation simple et rapide des issues (tickets, artefacts) de Jira vers Tuleap.

Importer vos données de Jira vers Tuleap

Petit rappel au cas où : Jira et Tuleap sont des solutions de gestion de projet et de suivi des artefacts. En complément d’outils de gestion agile, Tuleap inclut d’autres fonctionnalités pour le développement logiciel collaboratif, la gestion des tests, la gestion des documents, etc.
Jira est propriétaire et sera bientôt uniquement disponible dans le cloud, d’après un communiqué récent. Tuleap est libre (licence GPL), installable sur un serveur ou disponible en tant que service dans le cloud, pour ceux qui ne veulent pas s’occuper de l’installation ou de la maintenance.

Pour ceux qui souhaitent basculer de Jira vers Tuleap, la nouvelle fonctionnalité permet d’importer les tâches, stories et bogues depuis un projet Jira vers un projet Tuleap. En quelques clics, un nouveau tracker Tuleap est créé avec les entrées.

Python dépasse Java en popularité selon l’indice TIOBE de novembre

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, ted et Xavier Teyssier. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
26
6
nov.
2020
Python

Selon TechRepublic, qui commente la dernière édition de l’indice TIOBE qui mesure (de façon certes un peu opaque) la popularité des langages de programmation, Python vient de passer devant Java et est devenu deuxième derrière C. Preuve à la fois de la maturité du langage Python dans l’industrie et de la montée en force des usages pour lesquels il excelle (notamment l’apprentissage automatique).

Cela serait sans doute anecdotique si d’autres sources n’avaient pas également classé Python parmi les langages les plus dynamiques ces dernières années, notamment :

Par ailleurs, si vous utilisez Python et que vous souhaitez exprimer votre avis sur son évolution, il vous reste (à la date d’écriture de cette dépêche) deux jours pour participer à l’enquête annuelle de la PSF (Python Software Foundation) et de JetBrains auprès des développeurs Python.

Décès de Laurent Seguin

71
3
nov.
2020
Communauté

Laurent Seguin est décédé à l’age de 44 ans. Il était vice‐président de l’Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres (AFUL) ; il en a été administrateur depuis 2007, puis président de 2011 à 2018, après Thierry Stoehr et avant feu Patrick Sinz à qui Véronique Fritière a succédé.

Photo sur le site de l’Aful

Il était le représentant de l’AFUL au sein de l’ADULLACT (Association des Développeurs et Utilisateurs de Logiciels Libres pour les Administrations et les Collectivités Territoriales).

Il travaillait chez Entr’ouvert, une SCOP et une entreprise en logiciel libre égalitaire. Il était aussi responsable du groupe thématique logiciel libre (devenu Hub Open Source) du pôle de compétitivité Systematic.

Il était aussi un ancien de la marine nationale française. Et compositeur électro de talent (licence libre Creative Commons By) signale A. Kauffmann.

Condoléances à sa famille et ses proches.

Réactions : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, etc.

Extraits des réactions : « Il aura beaucoup fait pour le libre francophone », « grand contributeur au logiciel libre en France, personnalité réfléchie et généreuse restée fidèle à ses valeurs », « libriste et très impliqué au niveau des entreprises », « homme engagé #LogicielLibre, savait exposer ses idées, agissait avec efficacité et l’impertinence qu’il fallait », « homme attachant, curieux et penseur subtil », « entrepreneur et promoteur infatigable du logiciel libre », « figure incontournable du Libre, personne aux multiples talents », « figure énergique du logiciel libre en France », etc.

Soutenez les quatre propositions de l’April à la mission sur la politique publique des codes sources

Posté par  . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, Nils Ratusznik et Ysabeau. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
26
4
nov.
2020
Communauté

En complément de son audition par la mission « Politique publique de la donnée », l’April a publié quatre propositions sur la plate‑forme publique de contributions. Nous appelons toutes les personnes soucieuses d’une meilleure prise en compte du logiciel libre dans les politiques publiques à se créer un compte et à soutenir nos propositions d’ici le 9 novembre 2020.

Le Premier ministre a confié au député Éric Bothorel la conduite d’une mission d’information ayant pour objet d’analyser les opportunités stratégiques et financières et les freins à lever pour favoriser l’ouverture par défaut des données et des codes sources publics. La mission mène des auditions — l’April a été auditionnée le 15 octobre 2020 — et a ouvert une plate‑forme publique de contributions qui prendra fin le 9 novembre. Toute personne peut contribuer en faisant des propositions, en soutenant celles existantes et/ou en les commentant.

Lors de la préparation et des débats pour la loi pour une République numérique (promulguée en 2016), l’April s’était mobilisée pour faire inscrire une priorité au logiciel libre dans le secteur public. La rédaction finale de l’article 16 de la loi — appelant les administrations à encourager l’utilisation des logiciels libres — est dépourvue de valeur normative. Modifier la disposition en faveur d’un principe de priorité, normatif, enverrait un signal politique fort. Une telle priorité nécessite des moyens humains dédiés pour accompagner les administrations sur l’utilisation, la publication et la politique de contribution aux logiciels libres. Concernant la publication, actuellement la quasi‑totalité de ces codes sources sont publiés sur la plate‑forme privatrice GitHub soumise, de plus, aux restrictions de la politique étrangère américaine. Les codes développés par l’administration doivent être publiés sur une forge publique, gérée par l’administration. En 2016, l’April s’était également mobilisée pour que les codes sources soient considérés en tant que documents administratifs communicables. Malheureusement, l’alinéa 3 de l’article consacrant ce statut avait introduit une exception pour « la sécurité des systèmes d’information des administrations ». Exception disproportionnée qui s’ancre dans le fantasme de la sécurité par l’obscurité.

En conséquence, l’April fait quatre propositions sur des points essentiels et directement actionnables :

L’April appelle toutes les personnes soucieuses d’une meilleure prise en compte du logiciel libre dans les politiques publiques à se créer un compte puis à soutenir nos propositions. Si l’on a pu constater depuis 2016 et le projet de loi pour une République numérique une tendance forte à l’usage de plates‑formes de consultations publiques sans réel suivi, celle‑ci a le mérite d’être cohérente avec son objet d’étude, et des signes encourageants en termes de suivi ont déjà pu être remarqués, comme l’organisation d’un échange en visioconférence à inscription libre.

N. D. M. : dépêche sur le même sujet avec les propositions du CNLL.

Associations — Émission « Libre à vous ! » du 27 octobre 2020 — Podcasts et références

Posté par  . Édité par Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
7
4
nov.
2020
Communauté

Quatre‑vingtième « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • notre sujet principal portait sur l’accompagnement des associations à l’utilisation des logiciels libres, avec Jean‑Marc Briand, de l’UBAPAR — Union bretonne pour l’animation des pays ruraux —, Anne‑Cécile Voisin, de l’ADEC 56 (association membre UBAPAR), et Denis Dordoigne, d’Infini, hébergeur associatif membre du collectif CHATONS ;
  • la chronique « In code we trust » de Noémie Bergez, avocate au cabinet Dune, sur la nouvelle recommandation de la CNIL sur les cookies ;
  • la chronique « La pituite de Luk », dont le thème était « Dépendance et informatique, une opportunité à saisir ».

Rendez‑vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 MHz sur la FM en Île‑de‑France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune.

Vous pouvez laisser un message sur le répondeur de la radio, pour réagir à l’un des sujets de l’émission ou poser une question. Le numéro du répondeur : +33 9 72 51 55 46.

Revue de presse de l’April pour la semaine 44 de l’année 2020

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
19
3
nov.
2020
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.