Élections européennes de juin 2024 et contenu programmatique

Posté par  (site web personnel) . Édité par ted. Modéré par gUI. Licence CC By‑SA.
38
20
mai
2024
Justice

Les élections du Parlement européen ou élections européennes visent à élire les députés du Parlement européen. Les prochaines ont lieu du 6 au 9 juin 2024 (suivant les pays). Sur la mandature de 2019, il y avait 705 députés, et en juin ils seront 720. La répartition par pays est déterminée proportionnellement à la démographie du pays (par exemple 96 pour l’Allemagne, 81 pour la France et 6 pour le Luxembourg). Les députés se regroupent ensuite par groupes parlementaires (trans-pays, composés de blocs politiques informels ou encore des indépendants, constituant des coalitions).

Les 27 États membres choisissent chacun le mode de scrutin (scrutin à vote unique transférable, attribution des voix de préférence aux candidats de son choix, vote possible pour des candidats de différentes listes ou scrutin par liste bloquée).

Exemple pour la France : liste nationale par candidat, 5% minimum pour avoir un siège, scrutin en un tour par liste bloquée, chaque liste doit imprimer ses bulletins (coût supérieur à 1M€ remboursé si plus de 3%). D’autres pays demandent un nombre préalable de signatures par exemple.

La France vient de publier la liste des candidats : 37 38 (finalement par arrêté du 23 mai 2024) listes de 81 noms ont été déposées. Elles sont numérotées et ordonnées, aléatoirement, et l’ordre retenu sera utilisé pour placer les bulletins, les affiches, les résultats, etc. Clairement le nombre créé des problèmes logistiques (espace nécessaire, contraintes de placement, types de machines à vote non utilisables, coût induit, etc.), voir par exemple cet article.

On peut aussi mentionner des spécificités nationales dans le comportement vis-à-vis de l’élection. Wikipedia mentionne par exemple que « en France, les partis politiques tendent à nationaliser les enjeux du scrutin. »

Et si on parlait des programmes ?

Trois projets récompensés durant OW2con'24 : Mercator, WIdaaS et Centreon

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Teyssier, ob et Pierre Jarillon. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
12
15
juin
2024
Communauté

La conférence OW2con a récompensé trois projets de la communauté OW2 :

  • catégorie communauté (Community Award) : Mercator, pour la cartographie du système d’information
  • catégorie performance sur le marché (Market Award) : WIdaaS, pour la gestion d’identité et d’accès
  • catégorie technologie (Technology Award) : Centreon, pour la supervision

OW2con24 Awards

L'actualité résumée de Firefox des dix derniers mois d'après LinuxFr.org

Posté par  (site web personnel) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
34
27
mai
2024
Mozilla

Ces derniers mois l’actualité de Firefox a été traitée principalement dans les Liens : nous vous proposons ici un petit résumé des dernières évolutions du navigateur, à partir de ce qui a été publié sur le site ces dix derniers mois.

Fonctionnalités, performance et vie privée : le panda roux n’a pas été avare de nouveautés sur la période. Hélas, dans le même temps, la poursuite de la réduction de ses parts de marché est source d’inquiétudes.

La présentation de cette dépêche – non nécessairement exhaustive donc – respecte la chronologie des publications ; un commentaire adjoint précise le cas échéant l’importance de la nouveauté selon l’auteur de cette dépêche.

À noter que, dans cet intervalle, onze versions de Firefox ont été publiées (les 116 à 126). La période n’a pas vu de sortie de versions à support long terme ou ESR (la 115 étant la dernière ESR publiée tandis que l’on attend sa successeure, la 128 ESR). Via le calendrier de publication vous aurez accès aux notes de versions de chacune en deux clics (pour éviter les litiges de brevets).

Sortie du logiciel de généalogie Ancestris version 12

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Teyssier, Ysabeau 🧶 🧦 et palm123. Modéré par Ysabeau 🧶 🧦. Licence CC By‑SA.
28
10
juin
2024
Bureautique

Le logiciel gratuit et illimité de généalogie Ancestris vient de sortie en version 12. Il est placé sous licence GPL.

La v12 en quelques chiffres : plus de 1700 commits, trois ans de développement, et elle fonctionne sur tous les systèmes d’exploitation qui permettent d’installer Java de la version 8 à la version 22.

Nouveautés, évolutions, corrections et traductions sont détaillées en seconde partie de dépêche.

Logo

XL-Converter 1.0, billet d'humeur et plaidoyer

Posté par  . Édité par Julien Jorge, palm123 et ted. Modéré par Ysabeau 🧶 🧦. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
30
6
juin
2024
Internet

XL-Converter est un utilitaire graphique pour convertir vos images en formats utilisables sur Internet. Outre les classiques JPEG et PNG il y a donc AVIF, WEBP et JPEG-XL. L’outil se veut ergonomique avec un minimum d’options pratiques. Par exemple on peut indiquer une dimension ou un poids maximum pour les images. À mes yeux, l’intérêt d’XL-Converter c’est surtout le format Jpeg. Pourquoi ? parce que ce format est loin d’être mort : tout en travaillant sur Jpeg-XL, les chercheurs suisses de Google ont développé un nouvel algorithme d’encodage du Jpeg classique, et cet algo est très performant.

Jpegli, le nouvel algo, tire son nom du jargon suisse, tout comme guetzli, butteraugli, etc. par la même équipe. Il est inclus dans la version 0.10 de la libjxl, la bibliothèque de référence pour Jpeg-XL (c’est normal il en réutilise du code). Et par là, il se retrouve l’encodeur Jpeg de XL-Converter.

Créatures ou IA : consultez, manipulez & annotez les images des bibliothèques, musées… grâce à IIIF

30
23
mai
2024
Culture

L’initiative IIIF, pour International Image Interoperability Framework, est née de la constatation que la diffusion d’images patrimoniales sur le web était « trop lente, trop coûteuse, trop décousue, trop complexe ». IIIF apporte une solution pérenne et élégante à ces difficultés en conciliant accessibilité, interopérabilité et sobriété. Il intéresse les GLAM (collections, bibliothèques, archives, musées, etc.) ainsi que les acteurs de l’enseignement et de la recherche.

Concrètement, IIIF créé un cadre technique commun grâce auquel les fournisseurs peuvent délivrer leurs contenus sur le web de manière standardisée, afin de les rendre consultables, manipulables et annotables par n’importe quelle application compatible.

International Image Interoperability Framework

Règles de pérennité des comptes LinuxFr.org, données à caractère personnel et effet un an

36
3
juin
2024
LinuxFr.org

En février 2023, nous annoncions la mise en place d’une durée de conservation des données à caractère personnel (DCP) sur LinuxFr.org, avec à partir du 28 juin 2023 :

  • fermeture des comptes inactifs pendant trois ans et suppression de leurs données conservées inutiles au service ;
  • suppression des données associées inutiles au service pour les comptes fermés depuis plus d’un an.

L’aide du site explique :

Depuis le 31 mai 2023, une information de date de dernière activité est associée à chaque compte. Ajoutons que depuis septembre 2023 l’accès à cette information est aussi réduite au besoin du service (on peut connaître l’info de son propre compte ; les admins ont seulement besoin de savoir si la dernière activité date de moins d’un mois, d’un an, trois ans ou plus, en raison des règles précitées).

Nous voici donc un an après, et cette partie de la règle s’applique donc pour la première fois. Nous détaillerons les effets dans la seconde partie de la dépêche.

Les prochaines fonctionnalités de Firefox dévoilées

Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Édité par Benoît Sibaud et Julien Jorge. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
42
24
mai
2024
Mozilla

Mozilla, par l’intermédiaire de son Community Manager, vient de lever le voile sur les prochaines fonctionnalités du Navigateur Firefox et des priorités de l’équipe de développement. Les maîtres-mots des améliorations à venir sont la productivité, la personnalisation, la simplicité et la performance. La feuille de route met aussi l’accent sur la compatibilité inter-navigateurs et l’utilisation de l’IA locale pour améliorer l’accessibilité et préserver la confidentialité des utilisateurs.

Illustration d’un navigateur Firefox ouvert sur une page d’accueil. La fenêtre du navigateur est stylisée en 3D, avec le logo Firefox visible en haut au centre. La page montre une barre de recherche et plusieurs icônes de raccourcis en bleu et en vert. En arrière-plan, des formes géométriques 3D comme des cubes et des sphères flottent dans un espace violet.

Rentrons un peu plus dans le détail.

Mise à jour de VenC en version 3.2.2

Posté par  (site web personnel) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
18
9
juin
2024
Python

VenC

VenC, un générateur libre (GPLv3) de site statique en python qui avait déjà été présenté dans une dépêche précédente, est de retour en version 3.2.2 avec tout un tas de nouvelles fonctionnalités cool qu’on va voir ici.

TuxGuitar : c'est reparti pour un tour

Posté par  . Édité par orfenor et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
50
8
juin
2024
Son

TuxGuitar est un éditeur / lecteur de tablatures multipistes, publié sous licence LGPL. Il s’adresse aux musiciens jouant de la guitare, de la basse, et plus généralement des instruments à cordes frettées.

Logo du logiciel Tux Guitar

Ce logiciel a été développé et maintenu sur SourceForge de 2005 à 2022 par un développeur argentin, Julian Gabriel Casadesus. Avec, comme pour beaucoup de logiciels libres, des périodes de développement plus ou moins actives au fil des années. De manière assez soudaine, mi-2022, le développeur a cessé toute activité, et il n’a plus donné aucun signe de vie depuis. Le nom de domaine historique (en.com.ar) a cessé d’être maintenu fin 2022. C’est bien dommage, une grande quantité d’information a été perdue.

Depuis des années, TuxGuitar est une référence dans le monde du libre guitaristique. Alors pour les utilisateurs la question se pose : quel avenir pour TuxGuitar ?

En 2023, après avoir tenté de reprendre contact avec le créateur de TuxGuitar sans succès, quelques enthousiastes – dont je fais partie – ont relancé une branche sur Github. Depuis, plusieurs nouvelles versions ont été publiées, la toute dernière version 1.6.3 vient juste de sortir.

Plaidoyer pour des interfaces temps réels

54
31
mai
2024
Technologie

L’informatisation et la mise en réseau des ordinateurs nous ont apporté beaucoup de choses formidables ces trente dernières années. Toute la culture musicale, cinématographique et encyclopédique est désormais à une portée de clic de quiconque. Téléphoner de n’importe où à n’importe qui tout autour de la terre est devenu quelque chose de tellement courant que plus personne ne s’en extasie. Et même si l’interlocuteurice s’exprime dans une autre langue ça n’est presque plus un problème avec les différents services de traduction en ligne que l’on peut avoir.

Ne parlons même pas de ce mini-ordinateur que presque tout le monde a désormais dans sa poche, équipé d’une chaîne hifi complète, d’un caméscope, d’un appareil photo d’excellente qualité et d’une connexion permanente au réseau mondial.

Nos logements sont désormais entièrement automatisables et pilotables à distance.

Je peux avoir de la musique ou la radio quand je veux dans mon casque sans fil grâce à la baladodiffusion.

Tous ces rêves numériques des années 90 se sont concrètement réalisés aujourd’hui, mais nous avons tout de même perdu quelque chose : le temps réel des interfaces

N. D. M. : par « temps réel » est ici utilisé dans le sens réponse immédiate humainement parlant, sans latence perceptible, réactives (voir les définitions Wiktionary ou Wikipedia pour temps réel qui, pour l’informatique, vont amener des exigences supplémentaires sur la durée maximale de réponse, la garantie du temps de réponse, etc.

Transférer sa licence Windows dans une VM

Posté par  . Édité par orfenor, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par Julien Jorge. Licence CC By‑SA.
37
3
juin
2024
Virtualisation

N. D. M. : nlgranger nous explique dans le journal qui est repris pour cette dépêche comment virtualiser un système pré-installé. Son expérience personnelle est relatée ici à la première personne (je). Rappelons aussi à tout hasard que si la licence de ce système d’exploitation propriétaire permet apparemment une utilisation dans le cadre d’une telle virtualisation, celle-ci doit être faite sur une seule instance et sans utilisation comme serveur (ce que rappelle aussi le tutoriel mentionné plus loin, mais sur une version précédente du système). Et qu’il n’est possible de faire qu’une « seule copie du logiciel à des fins de sauvegarde ».

Je viens d’acheter un PC et bien que j’aie fouillé et patienté longtemps, aucune offre sans OS n’arrivait ou ne convenait donc j’ai cédé à la vente forcée d’un PC avec Windows.
Dans ce petit tutoriel, je vous explique comment déplacer cette licence Windows OEM vers une machine virtuelle (VM) sur le même PC. Si vous avez déjà une licence achetée à part, il vous suffit de la spécifier à l’installation, on s’intéresse ici au cas des licences OEM préinstallées sur la carte mère.
L’intérêt de déplacer Windows dans une VM, c’est de ne pas bloquer une partie de l’espace disque avec une partition qui ne servira quasiment jamais. Là on peut déplacer l’image disque vers un stockage externe (disque ou clé USB) ou recréer la VM au besoin.
Dans ce tutoriel j’utilise libvirt via le GUI virt-manager, mais je me suis largement appuyé sur cet excellent tutoriel pour Proxmox d’Oliver Poncet que je vous invite à consulter.
Je précise immédiatement qu’il n’est pas nécessaire d’avoir gardé le Windows préinstallé sur la machine, ni même de l’avoir démarré une seule fois.

La souveraineté numérique, grande absente de la campagne pour les Européennes en France

Posté par  (site web personnel) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
26
3
juin
2024
Justice

Le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL) déplore la sous-représentation de la souveraineté numérique dans le débat politique actuel en vue des élections européennes en France. Le CNLL a en effet élaboré et diffusé un questionnaire auprès des principaux partis candidats aux Européennes de juin. Aucun des "grands" partis sollicités à de multiples reprises et par différents canaux n'a donné suite. Cette absence de réponse des grands partis est la marque soit d'un désintérêt, soit d'une absence d'expertise, confirmés pour l'essentiel par l'analyse de Benoît Sibaud dans une dépêche précédente.

Seuls deux "petits" partis, Volt France (leur réponse) et le Parti Pirate (leur réponse), ont répondu à ce questionnaire, en reconnaissant pleinement l'importance de la souveraineté numérique et en proposant des stratégies claires pour intégrer davantage le logiciel libre dans la politique numérique européenne.

En comparaison, tous les grands partis allemands ont répondu à un questionnaire similaire de l'Open Source Business Alliance (OSBA), mettant en lumière le retard préoccupant des partis français en la matière.

Dans ces conditions, le CNLL appelle les électeurs français sensibles aux sujets de la souveraineté numérique européenne et du soutien au logiciel libre à considérer avec attention les listes de ces deux partis lors du scrutin du 9 juin prochain.

NB pratiques: Volt figure sur la liste « Europe Territoires Écologie » (n°31) avec d'autres partis de centre-gauche. Le Parti Pirate (n°10) invite ses électeurs à imprimer leur propre bulletin.

N. D. M. : l'April a aussi extrait les différentes propositions relatives aux sujets de l'association parmi les programmes des 38 listes candidates

GIMP 2.10.38 est sorti

Posté par  . Édité par L'intendant zonard, Julien Jorge, Benoît Sibaud et patrick_g. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
37
14
mai
2024
Graphisme/photo

Note : cette dépêche est une traduction de l'annonce officielle de la sortie de GIMP 2.10.38 du 3 mai 2024 (en anglais).

Cette (peut-être dernière) version stable de GIMP 2 apporte des rétroportages très demandés de GTK3, y compris une prise en charge améliorée des tablettes sous Windows. Un certain nombre de corrections de bugs et d’améliorations mineures sont également incluses dans cette version.

Revue de presse de l’April pour la semaine 22 de l’année 2024

14
4
juin
2024
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.