Pass  the SALT 2019 : le programme est en ligne et la billetterie arrive !

Posté par (page perso) . Édité par Pierre Jarillon, Davy Defaud, palm123, Xavier Claude et ZeroHeure. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
Tags :
16
3
mai
2019
Sécurité

La seconde édition de Pass the SALT, conférence dédiée à la sécurité et aux logiciels libres (ou aux protocoles et formats ouverts), a publié son programme !

La billetterie (gratuite) sera ouverte autour de la mi‐mai.

Pass the SALT se déroule à l’école Polytech de Lille du 1er au 3 juillet 2019. Son accès est gratuit. Les interventions se font en anglais afin de permettre la venue la plus confortable possible aux conférenciers et participants non francophones (le Benelux et l’Allemagne ne sont pas loin !).

Sortie de MathMod 9.1

Posté par (page perso) . Édité par tankey, ZeroHeure et Davy Defaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
53
2
mai
2019
Administration système

Je suis heureux d’annoncer la publication de la nouvelle version (9.1) de MathMod. MathMod est un logiciel libre de modélisation et de manipulation des objets mathématiques décrits par des équations implicites ou paramétriques. MathMod permet de manipuler les objets mathématiques 3D et 4D. Il permet aussi de changer leur propriétés visuelles (appliquer des textures 3D, une transparence…), calculer leurs intersections en temps réel et exporter le résultat final sous le format de fichier OBJ. MathMod est développé en C++ avec Qt5, il est disponible pour GNU/Linux, Windows et macOS, sous licence GPL v3.

Aussi, MathMod peut être configuré pour exploiter au mieux les ressources matérielles : répartition du calcul sur plusieurs cœurs, accélération graphique OpenGL, allocation de mémoire…

Titre de l’image

Mon nouveau smartphone Android dégooglisé

41
1
mai
2019
Mobile

Acheter un smartphone sous Android, ça signifie avec tout plein de Google dedans. Pourtant, Android est une distribution GNU/Linux, comme celles disponibles sur le desktop. Est‐il alors possible d’installer aux petits oignons sa propre distribution GNU/Linux sur un téléphone mobile ? Oui, voici comment.

Fedora 30

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud, devnewton, ZeroHeure, M5oul et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
49
30
avr.
2019
Fedora

En ce mardi 30 avril 2019, les utilisateurs du projet Fedora seront ravis d’apprendre la disponibilité de la version 30 de Fedora.

Fedora est une distribution GNU/Linux communautaire développée par le projet Fedora et sponsorisée par Red Hat, qui lui fournit des développeurs ainsi que des moyens financiers et logistiques. Fedora peut se voir comme une sorte de vitrine technologique pour cette multinationale, c’est pourquoi elle est prompte à inclure des nouveautés.

Fedora garde un rôle central dans le développement de ces nouveautés via le développement en amont. En effet, les développeurs de la distribution contribuent également directement au code d’un certain nombre de logiciels libres contenus dans la distribution, dont le noyau Linux, GNOME, NetworkManager, PackageKit, PulseAudio, X.Org, systemd, la célèbre suite de compilateurs GCC, etc. Suivez ce lien pour voir l’ensemble des contributions de Red Hat.

Bureau GNOME nature

De Sozi 12 à Sozi 19

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et Julien Jorge. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa.
Tags :
56
29
avr.
2019
Bureautique

Sozi est une alternative à Prezi, un logiciel de création de présentations animées.

En lisant un journal récent à propos d’un éditeur de SVG interactif, j’ai réalisé que Sozi n’avait fait l’objet d’aucune publication sur ce site depuis l’annonce de la version 12, sortie en… 2012.

Ce journal résume les principaux changements ayant eu lieu depuis cette version, en évitant une fastidieuse concaténation de release notes.

Revue de presse de l’April pour la semaine 17 de l’année 2019

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa.
26
29
avr.
2019
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

Nouvelles versions logicielles du projet GNU en avril 2019

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et Pierre Jarillon. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa.
53
28
avr.
2019
GNU

Le projet GNU diffuse tous les mois la liste des nouvelles versions de ses logiciels. Jetons‐y un coup d’œil pour découvrir de nouveaux logiciels inconnus (de moi), des infâmes bogues disparus ou les promesses de solutions à tous nos besoins ; bref, de nouvelles versions annoncées allant de la corrective mineure à la version attendue depuis des années ; et l’on va donc parler de dico, emacs, gama, gawk, gnuastro, gnuhealth-client, gnunet, gnupg, gnutls, libcdio, nano, parallel, rush, taler, shepherd et wget.

Jeu de stratégie temps réel et de construction/gestion Unknown Horizons 2019.1

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
32
28
avr.
2019
Jeu

Le jeu libre Unknown Horizons mélange la stratégie en temps réel et la construction/gestion de villes (solo ou multi‐joueur, Windows et GNU/Linux). Il avait déjà mentionné sur LinuxFr.org via le Google Summer Of Code 2012 ou en commentaire d’une dépêche sur Zero-K, mais qui n’avait pas encore eu sa propre dépêche. La dernière version parue en janvier 2019 (baptisée 2019.1), plus de deux ans après la précédente 2017.2, est l’occasion rêvée pour combler ce manque.

Le principe est de créer une colonie sur un archipel d’îles avec son navire, en se débrouillant avec les ressources dont on dispose, puis se procurer les ressources permettant d’étendre sa colonie par la suite : agriculture, construction de bâtiments, etc. Les habitants (par ailleurs résidents fiscaux soumis à l’impôt) vont utiliser les ressources et progresser aussi sur plusieurs niveaux (marin, pionnier, colon, citoyen, marchand et aristocrate). Il faudra aussi cohabiter avec les autres colonies, pacifiquement ou non. Donc, globalement, on retrouve du développement urbain, de la gestion de ressources, de la diplomatie, du commerce, de la stratégie, de l’exploration.

Le jeu est en Python 3, sous GNU GPL v2 pour le code et principalement CC BY-SA pour les contenus, et il propose un monde en 2D isométrique. Il utilise le moteur Flexible Isometric Free Engine (FIFE) et cherche à passer sur Godot.

Agenda du Libre pour la semaine 18 de l’année 2019

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par Ysabeau. Licence CC by-sa.
12
27
avr.
2019
Communauté

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 45 événements (France : 44, Belgique : 1) est en seconde partie de dépêche.

Signalons au passage la parution de la vidéo de la table ronde RMLL 2018 Strasbourg : Ces plates‐formes du Libre qui soutiennent les communautés (avec Bookynette d’En Vente Libre, Emmanuel Charpentier de l’Agenda du Libre et Benoît Sibaud de LinuxFr.org).

SEO, SEO, SEO, SEO et aussi le SEO

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et Florent Zara. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa.
Tags :
57
26
avr.
2019
LinuxFr.org

En février 2018, j’avais fait un petit point sur une tâche régulière, répétitive et rébarbative liée à LinuxFr.org, qui n’est probablement pas significativement perçue par la plupart des lecteurs (tant mieux) : la gestion du spam, des pénibles publicitaires sans scrupules, de la plaie des SEO, des escroqueries et autres arnaques type scam ou loterie, etc. Bref, des pénibles du quotidien qui ne sont pas des vrais visiteurs du site, mais qui veulent juste fourguer leur camelote par n’importe quel moyen. Il s’agit d’évoquer les différentes formes que cela prend, les méthodes mises en place pour réduire ou bloquer la nuisance et d’illustrer le propos par divers exemples.

Contexte

Je me balade sur le site, je vois un commentaire vantant un comparatif de VPN, je me dis que c’est louche (pour plein de raisons, la huitième va vous étonner, mais principalement par expérience, voir plus loin la discussion sur PreSpam), c’est un nouveau compte. OK, il s’agit donc d’un spam de type SEO sournois. Pris d’une frénésie vindicative contre le spam, je lance une recherche en base de données sur ce domaine en particulier. Une seule occurrence. Petite déception, j’étais persuadé d’en voir plus régulièrement des vendeurs de spams, euh, de VPN.

Là, paf, mauvais réflexe, je me dis qu’il suffirait de lister tous les domaines présents dans les commentaires supprimés sur les trois dernières années, de nettoyer un peu tout ça, et de relancer une recherche pour détecter du spam résiduel. Après tout, y en a juste pour cinq minutes.

Jeu de stratégie temps réel Widelands Build 20-rc1

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Ysabeau. Licence CC by-sa.
62
26
avr.
2019
Jeu

Widelands est un jeu de stratégie en temps réel (solo ou multijoueur en réseau), fonctionnant sur diverses plates‐formes (dont GNU/Linux, Windows et macOS). Il s’inspirait à l’origine du célèbre jeu Settlers II de Blue Byte Software. Il intègre un moteur permettant de gérer plusieurs tribus et différents systèmes d’économie. Le jeu avait déjà été évoqué sur LinuxFr.org (mais si, rappelez‐vous, c’était il y a seulement quatorze ans). Il est codé en C++ avec la bibliothèque SDL, et est placé sous licence GPL.

La nouvelle tribu des Frisons

La version Build 20-rc1 est parue le 22 avril 2019. La version finale Build 20 devrait paraître sous peu (déjà trois bogues identifiés et corrigés depuis la parution de la rc1). (NdM: Build 20 parue le 2 mai, avec six corrections de bogues). La version Build 19 datait de novembre 2016.

La rc1 vient corriger 404 bogues, corrections et évolutions. Citons la nouvelle tribu des Frisons (Frisians), des casernes pour le recrutement des soldats, une IA réécrite avec un algorithme génétique, ainsi qu’une interface plus riche et pourtant plus pratique.

Dans les coulisses, le grand nettoyage et la modernisation se poursuivent et, bien sûr, il y a des gains en stabilité et en performance, et des bogues en moins.

Publication du SILL 2019

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et Nils Ratusznik. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa.
38
26
avr.
2019
Doc

Le SILL, socle interministériel de logiciels libres 2019 vient de sortir. C’est le référentiel des logiciels libres recommandés par l’État français. Une version sort chaque année depuis 2014, généralement entre les mois de décembre et de janvier. Cette année, la sortie du référentiel a pris du retard, qui peut notamment s’expliquer par le changement à la tête de la DINSIC (direction des services informatiques de l’État français).

Sortie de gtk-fortran 19.04

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Benoît Sibaud, Davy Defaud, Nils Ratusznik, Ysabeau et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
22
26
avr.
2019
Technologie

Lancée début 2011, la bibliothèque gtk-fortran permet de créer des interfaces graphiques GTK dans des programmes en Fortran. Elle est multi‐plate‐forme (GNU/Linux, Windows via MSYS2, BSD et macOS) et le projet est publié sous licence GNU GPL v3. Environ 10 000 fonctions sont accessibles (GTK, GDK, GdkPixbuf, Cairo, Pango, ATK, GLib, GObject, GIO). En plus de l’aspect interface graphique, gtk-fortran permet également :

  • d’accéder aux fonctions de la GLib ;
  • d’accéder aux fonctionnalités de la bibliothèque de tracé scientifique PLplot.

La version 19.04 vient de sortir. Une présentation technique de gtk-fortran et les nouveautés de cette version suivent en deuxième partie. Profitez‐en, avec cette dépêche, c’est l’auteur de la bibliothèque qui régale !

Pijul, contrôle de version et théorie des patchs, version 0.12

Posté par . Édité par ZeroHeure, Nÿco, Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
89
24
avr.
2019
Gestion de versions

Pijul est un système de contrôle de version distribué (DVCS) développé en Rust et publié sous licence GPL v2. Il est basé sur une théorie des patches.

La différence principale entre Pijul et Git est que Pijul fonctionne avec des correctifs (ou patches), là où Git ne fonctionne qu’avec des instantané (snapshots). Une branche dans Pijul n’est qu’un ensemble de correctifs.

Ce mode de fonctionnement offre plusieurs avantages, dont une approche sans doute plus conforme à l’usage intuitif d’un DVCS. À ce stade, si vous avez reconnu le fonctionnement de Darcs, vous vous dites : « oui, mais c’est lent ! ». Au départ de Pijul, il y avait l’idée d’améliorer la vitesse de Darcs, mais de nouveaux algorithmes ont permis de créer un outil différent, extrêmement rapide.

La version 0.12 vient de paraître : même s’il reste sans doute quelques problèmes (notamment sur l’espace disque), cette version est le fruit d’importantes refactorisations et simplifications, et est de ce fait bien plus stable et cohérente que les précédentes ; en particulier, tous les algorithmes sont maintenant prouvables mathématiquement.

Sam Hartman a été élu DPL 2019 (Debian Project Leader)

62
24
avr.
2019
Debian

Ce dimanche 21 avril 2019, Ana Guerrero López a écrit sur le blog « Bits from Debian » : « The Debian Project Leader elections just finished and the winner is Sam Hartman! ». En français : « Les élections du Debian Project Leader se sont tout juste terminées et le gagnant est Sam Hartman ! ».

Sam, impliqué dans Debian depuis 2000, est le dix‐septième DPL depuis le 21 avril 2019 et jusqu’au 20 avril 2020. Il succède donc à Chris Lamb, qui a été DPL pendant deux ans. Joerg Jaspert, Jonathan Carter et Martin Michlmayr ont été les autres candidats. Au total, 378 développeurs sur 1 003 ont pris part au vote, soit 37,7 %, basé sur la méthode de Condorcet.

Sam Hartman

[Note : si vous vous demandez pourquoi Sam ferme les yeux sur cette photo, c’est tout simplement parce qu’il est non voyant.]