Appareils Android

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
16
14
nov.
2011
Android

Voici une petite revue des dernières nouveautés matérielles tournant sous Dalvik/Linux, plus connu sous le nom d’Android. Dans la seconde partie de la dépêche, vous trouverez :

  • la Motorola Corvair ;
  • le Verzo Kinzo ;
  • les Epson Moverio ;
  • l’Asus Transformer Prime.

Montres Android

Posté par (page perso) . Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa
22
9
nov.
2011
Android

On connaît les téléphones et tablettes sous Android, on en parle assez. On connaît moins les télévisions, les lecteurs multimédia de salon, les netbooks et les liseuses. Et on connaît encore moins les autres types d’appareils que l’on peut trouver sous le système d’exploitation « Dalvik‐over‐Linux », par exemple les montres.

Smartwatches

On appelle ces appareils des « smartwatches » au pays de la vallée du silicium. On pourrait traduire cela par « montres intelligentes ».

Celles‐ci se distinguent des montres traditionnelles à aiguilles ou numériques, par l’utilisation d’un processeur généraliste et non‐dédié. L’affichage est la plupart du temps en couleur, et l’écran est tactile. Nous évoluons ici dans un environnement graphique très limité.

Replicant : distribution Android 100 % libre

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
40
27
oct.
2011
Android

Replicant est un distribution 100 % libre d’Android : on prend les mêmes recettes que pour les ordis classiques, et on recommence sur mobiles et tablettes. L’initiative a été lancée par Bradley M. Kuhn, Aaron Williamson, Graziano Sorbaioli, Denis ‘GNUtoo’ Carikli. C’est plus, à ce jour, un effort communautaire d’enthousiastes, plutôt qu’un remplacement complet, fonctionnel et optimal.

En effet, rien (ou presque) n’empêche de le faire : le noyau Linux est sous licence GPL v2, la plupart des logiciels en espace utilisateur sont sous licence Apache 2.0. Le problème se pose avec les pilotes propriétaires, ainsi que l’ensemble d’applications Google (Gmail, Gtalk, Agenda, Android Market, YouTube, Maps, Lattitude, Recherche, Recherche vocale, etc.). CyanogenMod y a d’ailleurs été confronté par le passé, quand Google a refusé l’intégration par défaut de ces logiciels sus‐cités dans la distribution.

Pour l’instant, les smartphones pris en charges sont les HTC Dream/G1 et Magic/G2, ainsi que le Nexus One (le Nexus S sera sans doute le prochain). Replicant utilise par défaut F-Droid, un dépôt de logiciels libres pour Android, dont le client lui‐même est sous licence GPL v2.

Pour la petite histoire, un « répliquant » (mauvaise traduction de « replicant » en anglais), est « un robot androïde possédant des fonctions biologiques identiques à celles des humains », tiré du roman de Philip K. Dick Les androïdes rêvent‐ils de moutons électriques ? (Do Androids Dream of Electric Sheep?, 1966), plus connu sous le titre de l’adaptation cinématographique Blade Runner, de Ridley Scott (1982).