Version 3 de la GPL : les coulisses de l'adoption

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
22
juin
2005
GNU
Dans un article intitulé GPL Version 3: Background to adoption, Richard Stallman et Eben Moglen proposent un court historique de la GPL et donnent quelques informations sur le processus de rédaction de la version 3 de cette licence.

Tout d'abord, l'article revient sur le processus du passage de la version 1 à la version 2 de la licence en 1991, effectué sans débat public formel et avec une courte période de transition. Richard Stallman et Eben Moglen précisent que le processus de passage à la version 3 est bien différent aujourd'hui, puisque des dizaines de milliers de logiciels utilisent la GPL et pas seulement des composants du projet GNU.

Ensuite, ils rappellent que la GPL est une licence de droit d'auteur mondiale : il n'existe pas de version spécifique à chaque pays. La version 3 de la GPL devrait aller encore plus dans cette direction, en s'approchant au plus de l'idéale et inaccessible licence de droit d'auteur mondiale.

Richard Stallman et Eben Moglen présentent ensuite la GPL comme un code de conduite pour les distributeurs de logiciels libres puis comme une Constitution pour le Mouvement du logiciel libre.

Les deux responsables de la Free Software Foundation discutent ensuite le processus de rédaction de la version 3. Ils précisent qu'ils n'ont pas cessé d'envisager des modifications et ont consulté, de manière formelle ou informelle, de nombreux participants de la communauté du Logiciel Libre et de l'industrie, du milieu académique et du garage. La Fondation publiera un brouillon de discussion de la version 3, mais avant cela, elle précisera le processus qui permettra de rassembler les opinions et les suggestions.

Pour terminer, l'article précise que la FSF reconnaît que le changement de version de la GPL est un moment crucial dans l'évolution de la communauté du Logiciel Libre et la Fondation entend remplir ses engagements vis-à-vis des fabricants, des distributeurs et des utilisateurs de Logiciels Libres. Toutefois, Richard Stallman et Eben Moglen rappellent que leur premier souci demeure, comme c'est le cas depuis le début, la création et la protection de la liberté.

Une traduction française de l'article a été réalisée par Cédric Corazza et est disponible sur le site de la FSF.

Nouvelle avancée du port du Hurd sur L4

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
19
mai
2005
GNU
Pour rappel, GNU/Hurd est en train de subir une grosse mutation : l'ancien micronoyau GNU Mach va être à terme remplacé par L4, un micro-noyau plus moderne. L4 relègue notamment toute la gestion de la mémoire virtuelle (partiellement fournie par Mach) et les pilotes de périphériques à l'espace utilisateur : il faut donc les implémenter. Neal H. Walfield avait déjà réalisé le premier pas en janvier, en écrivant un serveur, `physmem', permettant l'allocation (et la déallocation), le partage et le mappage de mémoire physique.

Depuis, il n'a pas chômé car il vient de rajouter la pièce manquante à `physmem' : la copie logique de mémoire physique (copy-on-write et mémoire partagée). Comme ce sont les applications elles-mêmes qui s'occupent de la gestion de leur mémoire virtuelle (décider quelles parties vont en 'swap' et où), il a également amélioré la bibliothèque de gestion de mémoire par défaut, `libhurd-mm' pour permettre aux applications de spécifier de façon simple quelles parties doivent aller dans tel forme de swap (partitions de swap, réseau, mémoire externe dédiée, ...).

Ces avancées concluent le travail initial sur la gestion de la mémoire. Cela permet d'envisager le développement de pilotes de périphériques, qui utilisent intensivement la copie de mémoire : dans un premier temps, un pilote IDE d'un autre système pourrait être porté pour permettre d'avoir un système de fichiers, et dans un second il faudra se concentrer sur Fabrica, le framework de pilotes de périphérique.

Par ailleurs, la version K9 des CDs de Debian GNU/Hurd vient de sortir. Au programme, principalement des paquets mis à jour et quelques bugs embêtants corrigés (une résolution de noms défectueuse dans certains cas, par exemple). Debian GNU/Hurd remplit maintenant 9 CDs, mais seules les quatre premières ISOs sont proposées au téléchargement. Une image DVD sera disponible prochainement.
Toujours sur le front Debian GNU/Hurd, Michael Banck a réussi à faire fonctionner Gnome presque entièrement, témoignant du grand travail mené par l'équipe de Debian GNU/Hurd ces derniers temps.

NdM : Merci à Sebastien Binet d'avoir également proposé une dépêche sur le sujet.

La réaction de Richard Stallman aux récents évènements autour de BitKeeper

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
25
avr.
2005
GNU
Comme plusieurs dépêches l'ont déjà mentionné durant les dernières semaines, les développeurs du noyau Linux n'utilisent plus BitKeeper pour gérer leur code source, mais un outil libre développé spécifiquement pour cette tâche. Ce changement fait suite à l'arrêt de la distribution gratuite du client BitKeeper par l'entreprise BitMover.

Jusqu'à alors, Richard Stallman n'avait pas réagi à ces évènements et c'est dans un article de NewsForge que paraît sa première réaction. Il est satisfait de ce changement et précise que « pour la première fois de sa vie, il voudrait remercier Larry McVoy », le principal interlocuteur de BitMover auprès des développeurs du noyau.

Il rappelle que le mouvement du Logiciel Libre agit depuis 15 ans pour promouvoir la Liberté et non la gratuité, « Think of free speech, not free beer ». Selon lui, McVoy faisait le contraire : « il proposait aux développeurs de se concentrer sur la gratuité et non sur la liberté ». RMS pense que des « activistes du Logiciel Libre » aurait rejeté cette proposition, mais « ceux qui dans la communauté placent les avantages techniques au dessus de la Liberté » y ont été réceptifs.

Il profite de l'article pour réaffirmer que le système s'appelle GNU/Linux et non Linux, et pour parler de la nécessité de disposer de pilotes de périphériques libres, de BIOS libres et bien sûr de programmes libres.

Il conclut : « Nous ne devons pas oublier la leçon que nous avons apprise : les programmes non-libres sont dangereux pour vous et votre communauté. Ne les laissez pas prendre une place dans votre vie ».

Fortinet réagit suite aux accusations de violation de la GPL

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
21
avr.
2005
GNU
Suite à l'injonction préliminaire obtenue par Harald Welte au tribunal de Munich à l'encontre de la société Fortinet pour violation de la GPL, l'entreprise a récemment réagi en faisant parvenir à ses revendeurs et intégrateurs un document présentant leur position sur le sujet.

Le document, une présentation de 7 pages dont 3 inutiles, montre que l'entreprise ne comprend pas ce qu'est la GPL. Dans le troisième transparent, il est question de «l'organisation "projet Open Source GPL"» et de «politique GPL». Le quatrième transparent précise que seule «une toute petite partie du firmware FortiOS contenait du code GPL», et en même temps, accuse plus ou moins Harald Welte de racket auprès des sociétés utilisant des logiciels sous GPL.

Dans le sixième transparent l'entreprise parle « d'équipe GPL » qui a «pris la mauvaise habitude de poursuivre les entreprises en forte croissance et ayant le vent en poupe, comme Fortinet, afin de servir leurs propres intérêts et pas nécessairement ceux du secteur». Elle évoque également l'action d'Harald Welte annoncée au CeBit, en nommant Harald Welte «le GPL».

Toutefois, Fortinet semble avoir compris qu'il était nécessaire de distribuer les codes sources. Elle précise dans le cinquième transparent qu'elle va modifier son «End User Licence Agreement» pour se mettre en conformité avec la GPL.

La source du document souhaite rester anonyme.

Le tribunal de Munich confirme de nouveau la validité de la GPL

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
16
avr.
2005
GNU
Il y a environ un an, en avril 2004, le tribunal de Munich avait condamné la société Sitecom à se mettre en conformité avec la loi. Sitecom utilisait des logiciels sous licence GPL dans ses produits sans en diffuser le code source. En obligeant l'entreprise à distribuer ces codes source, le tribunal de Munich était le premier tribunal reconnaissant la licence GPL.

Dans une autre affaire, le même Harald Welte, responsable du projet gpl-violations.org, vient d'obtenir une injonction préliminaire à l'encontre de la société Fortinet Ltd, basée en Angleterre. Cette injonction interdit à la société de poursuivre la distribution de ses produits tant qu'elle ne se met pas en conformité avec la licence GPL.

L'entreprise Fortinet propose différents produits de firewall et d'antivirus, FortiGate et FortiWifi, sur lesquels l'entreprise déclare utiliser FortiOS. Le projet gpl-violations.org a découvert que FortiOs utilise le noyau Linux et de nombreux autres logiciels distribués uniquement sous licence GPL.

Harald Welte a déclaré que « cette violation par Fortinet est particulièrement étonnante puisque l'entreprise n'a pas seulement violé la GPL, mais a activement essayé de cacher cette violation ». L'entreprise aurait en effet essayé de cacher l'utilisation de logiciels sous licence GPL en utilisant des moyens cryptographiques.

[débat] Pourquoi Sun rejette la GPL

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
15
avr.
2005
GNU
Sun a rejeté dernièrement la GPL, ne comptant pas l'appliquer à la diffusion des composants logiciels que la firme souhaite ouvrir.

Selon Jonathan Shwartz, président de Sun, elle ne permettrait pas de toucher un public assez large, et garderait un aspect viral très gênant. Il va même jusqu'à dire que la GPL sert les États-Unis, ces derniers souhaitant s'accaparer la totalité de la propriété intellectuelle. Il ajoute également que les pays en voie de développement nécessitent d'autres mécanismes de protection de leurs découvertes, afin de pouvoir se développer par leurs propres moyens.

La CDDL (Community Developement and Distribution Licence) répond selon lui aux besoins des entreprises, des institutions et des pays en voie de développement, car aucun aspect de viralité n'y est présent.
Elle est tout à fait comparable à une LGPL, ou à un dérivé BSD.

Jonathan Shwartz affirme également que, ayant discuté avec des chefs d'entreprises et autres, il se serait aperçu qu'un grand nombre d'entre eux ont eu des problèmes avec la GPL : apparemment, ces derniers ont eu la malchance d'utiliser des composants ou des segments logiciels GPL, obligeant leurs produits à passer sous GPL.

La question est : la GPL est-elle inadaptée ou plutôt les personnes l'utilisant n'en font pas un bon usage ? La GPL n'est-elle pas réservée à un certain type de développement ?

Interview de Marcus Brinkmann, développeur du Hurd

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
20
mar.
2005
GNU
Suite aux récentes avancées du port du Hurd sur L4, Nikolao Karastathis, de WikiNerds a mené une longue interview de Marcus Brinkmann, mainteneur du Hurd et un des deux responsable du port sur L4.

Marcus Brinkmann revient sur la conception du Hurd et son port sur L4, les problèmes rencontrés, l'avenir et le passé de ceux deux projets. Il donne également son opinion sur des sujets aussi divers que les brevets logiciels, le logiciel libre, la façon de devenir un bon hacker. On y découvre également l'itinéraire, à travers l'informatique et le libre, d'un hacker de talent et engagé.

L'interview est assez longue, mais particulièrement intéressante. Manuel Menal et l'équipe de HurdFR ont traduit cette interview, et l'ont mise à disposition sur le Wiki de l'association, avec l'aimable permission de l'intervieweur et de l'interviewé.

Dans le cadre du FOSDEM a eu lieu un mini-symposium sur le Hurd, où de nombreux développeurs ont pu présenter leurs projets au grand public. Si vous n'avez pas eu la chance d'être présent, la plupart des présentations sont maintenant disponibles sur le Web ! Par ailleurs, dans le cadre du Libr'east, HurdFR tiendra une conférence de présentation au Hurd le samedi 23 avril prochain. Nous tiendrons également un stand pendant tout le week-end : n'hésitez pas à venir découvrir le Hurd et nous rejoindre !

NdMeR : le site Wikinerds est actuellement /.é.

Brave GNU World recherche des relecteurs

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
0
14
fév.
2005
GNU
Le groupe francophone de traduction de Brave GNU World est toujours la recherche de traducteurs et de relecteurs.

Brave GNU World est une chronique d'information mensuelle à propos du projet GNU et des logiciels libres, qui vise à informer l'utilisateur des derniers développements du projet GNU tout en améliorant la compréhension de la philosophie GNU.

Brave GNU World est écrit en allemand par Georg C. F. Greve qui le traduit en anglais dans la foulée. Des groupes prennent ensuite en charge la traduction en une dizaine d'autres langues : espagnol, japonais, ... et français !

Quelque soit le temps dont vous disposez vous pouvez aider à la traduction ou à la relecture. En effet le texte à traduire est découpé en petits paragraphes de quelques lignes. Cinq minutes suffisent pour en traduire ou en relire un.

N'hésitez pas venir nous apporter votre aide en venant nous aider à mieux faire connaître les logiciels GNU !

Hurd : nouvelle version de Debian GNU/Hurd et avancée du port sur L4

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
5
fév.
2005
GNU
Philip Charles, qui s'occupe de la génération des ISOs de Debian GNU/Hurd, a annoncé le 30 décembre 2004 la disponibilité de la version K8 de ces CDs. Ils permettent d'installer un système complet et utilisable basé sur le Hurd.

Une des améliorations majeures qu'apporte cette version de Debian est le fameux support des partitions de plus de 2 Go. Globalement, Philip Charles considère K8 au moins d'aussi bonne qualité que K7, la meilleure version jamais produite. Bien entendu, en plus de ce support des grandes partitions, K8 apporte de nouvelles versions de tous les logiciels de la Debian.

La version du Hurd utilisée pour l'instant dans Debian GNU/Hurd est basée sur le micro-noyau Mach. Les développeurs de Hurd travaillent actuellement au portage de Hurd sur un autre micro-noyau, L4. Celui-ci, plus petit et plus efficace, doit permettre à terme d'améliorer la conception du Hurd et ses performances.

Le 11 janvier, Neal Walfield ajoutait au port Hurd sur L4 la gestion de la mémoire physique et virtuelle. Le 1er février, Marcus Brinkmann parvenait à exécuter la première application utilisateur sous Hurd/L4 : banner. Cette étape constitue une avancée majeure dans le développement.

L'entreprise.com : article sur l'informatique libre - comment vont le prendre les dirigeants d'entreprise ?

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
25
jan.
2005
GNU
Pour que Linux prenne le dessus sur Windows, un des paramètres se situe dans les chefs d'entreprises PME ou non : ils doivent être intéressés par le produit. Ces chefs lisent souvent des journaux d'informations financières ou économiques.

Aussi il y a deux jours est paru un article sur l'entreprise.com (filiale du groupe l'expansion), "analysant" 8 affirmations sur l'informatique libre.

Débat sur le monopole de Microsoft à la Semaine de la Science

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
19
jan.
2005
GNU
Un débat intitulé « Peut-on échapper à Bill Gates ? » prendra place le 29 janvier à 21h à Saint-Michel-sur-Orge à l'occasion de la Semaine de la Science. Il portera sur le monopole de Microsoft et sur les alternatives à ce dernier.

Y participeront Jean-Pierre Archambault, chargé de mission veille technologique au CNDP-CRDP de Paris, Roberto Di Cosmo, professeur d'informatique à l'université Paris 7, Stéphane Kimmerlin (Microsoft France) et Pierre Mounier, éditeur du site homo-numericus.net.
Roberto Di Cosmo est notamment connu pour avoir écrit Le Hold-Up planétaire, un ouvrage sur les dangers du monopole de Microsoft.

Conférence sur les logiciels libres dans l'Éducation et dans le monde de l'entreprise

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
11
jan.
2005
GNU
Pour son 40ème anniversaire, l'Université de Valenciennes organise le Mardi 25 janvier de 15h à 19h une conférence sur "les logiciels libres dans l'Éducation et le monde de l'entreprise".

À cette occasion, Richard Stallman, initiateur du projet GNU effectuera une présentation en visioconférence.

Autres présentations prévues pour cette journée, celle de Georges Khaznadar, enseignant Dunkerque, sur le projet de distribution libre pour l'éducation Freeduc, celle de Marc Ledauphin, du centre hospitalier de Tourcoing, pour comprendre comment optimiser les dépenses en informatique, celle de Bernard Lang, directeur de recherches l'INRIA, sur les logiciels libres dans la recherche.

Les vidéos de la conférence seront disponibles dans les semaines qui suivront l'événement.

1ère rencontre des Logiciels Libres des Hautes-Alpes

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags :
0
11
jan.
2005
GNU
Le Dimanche 16 Janvier 2005 aura lieu au Lycée Agricole de Gap, de 10h à 16h non stop, la 1ère rencontre des Logiciels Libres des Hautes-Alpes.

Au programme :
* conférences
* démonstrations
* install party

N'hésitez pas à venir nombreux pour vous faire installer des Logiciels Libres sous Windows(R) ou changer carrément de système d'exploitation avec la distribution Mandrake 10.1.

Cette rencontre est parrainée par le Ministère de l'Agriculture, le LUG du 04 et la SSII Consulting Engineering Development.

Pour tout renseignement :
- dominique.laporte@educagri.fr
- cedric.ghirardi@educagri.fr
ou téléphonez au 0.492.51.04.36
-------------------------------------------
LEGTA des Hautes Alpes
route des Eméyères
05000 GAP

Entretien avec Richard Stallman

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
30
déc.
2004
GNU
Richard Stallman a accordé un long entretien à Federico Biancuzzi (spécialiste BSD) pour linuxdevcenter.com (O'Reilly Network).

Presque tous les sujets sensibles sont abordés avec précisions : l'utilisation d'un programme propriétaire pour la gestion du code source du noyau Linux (« un mauvais exemple pour la communauté »), Java (« non libre ») et Solaris (« GNU/Linux a plus ou moins les mêmes fonctionnalités »), la licence BSD (« permet aux intermédiaires de faire du logiciel propriétaire »), etc.

NdM : parmi les autres sujets abordés, l'opportunité d'une hypothétique loi obligeant la divulgation des codes source, l'utilité des développements libres pour les systèmes propriétaires, les pilotes binaires, Hurd, la terminologie, MacOS X et Darwin, les attaques de Microsoft, les évolutions de GCC, etc., bref un riche entretien.

Licence IANG pour des créations libres et équitables

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
8
nov.
2004
GNU
Le projet IANG (acronyme de IANG Ain't No GNU) veut pousser plus avant l'idée de création libre, lancée il y a plus de vingt ans par le mouvement des logiciels libres, et reprise aujourd'hui dans tous les domaines de création artistique ou technique.

Car si différentes licences dites libres permettent de garantir à la création ses valeurs de partage et de don, ces garanties ne s'appliquent pas à l'économie de la création ou à la gestion de son développement. Tels sont les défis que la licence IANG se propose de relever, à travers l'idée de création équitable.

GNU LilyPond 2.4.0

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
31
oct.
2004
GNU
LilyPond 2.4.0 vient juste de sortir. Ce logiciel de gravure musicale fonctionne de la même manière que LaTeX : il propose un langage extensible pour décrire la musique, et génère automatiquement des partitions soignées, respectant au plus près les règles de la typographie musicale.

Le langage permet de couvrir la majorité des notations : de la partition de piano à la pièce d'orchestre en passant par les tablatures pour guitare, les lignes de batteries, de percussions, des ensembles vocaux, de la musique ancienne ou encore de la musique contemporaine. Il fournit même des notations spécifiques pour l'enseignement.

NdM : Au programme de cette version 2.4.0 :
- une réécriture complète du système de rendu des liaisons (slurs) ;
- une refonte de la gestion des pages, qui n'utilise plus LaTeX pour un meilleur respect des spécificités de la typographie musicale ;
- le support des diagrammes d'accord chers aux guitaristes ;
- et plein de corrections de problèmes et de mises à jour.

Il existe aussi plusieurs interfaces graphiques à LilyPond, dont la plus proche de l'esprit et probablement la plus puissante est Denemo.

LOLiWin 4.10.1 disponible

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
0
20
oct.
2004
GNU
Une nouvelle édition de LOLiWin est disponible au téléchargement.

Outre l'actualisation de la quasi-totalité des logiciels présents sur le cd, l'accent a été mis sur l'amélioration de la documentation qui intègre désormais :
- des documents de présentation des logiciels libres (livret du libre, ...) accessibles depuis la page d'accueil et la page de présentation de l'association,
- des documents de présentation du système GNU/Linux accessibles depuis la page de présentation de l'association,
- la page décrivant le contenu se voit enrichie d'icônes précisant la langue du logiciel et, pour certains, d'une petite assistance à la francisation si celle ci n'est pas prise en charge durant l'installation.

LeMonde.fr adopte le XUL

Posté par . Modéré par Nÿco.
0
30
sept.
2004
GNU
Jean-Christophe Potocki, directeur de l'informatique "Internet" du journal Le Monde, livre sa stratégie de réduction de coût au cours d'un interview. On y apprend que le framework métier est migré sous PHP, que le serveur Vignette historiquement sous Solaris migrent peu à peu sous Linux. Cerise sur le gâteau, l'interface utilisateur est écrite en XUL. Il reste la base de données Oracle mais l'équipe en place confie suivre de très près les évolutions de MySQL.

La ville de Munich suspend sa migration vers des solutions libres

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
0
4
août
2004
GNU
La FFII vient d'annoncer que la ville de Munich suspendait temporairement sa migration vers des solutions libres pour des raisons de violations de brevets. L'initiative serait en effet en conflit avec plus de 50 brevets logiciels. Avec l'incertitude qui règne concernant les brevets logiciels en Europe, les responsables ont décidé de geler le projet et de raisonner leurs autorités sur la question des brevets logiciels.

Les conséquences peuvent être de deux natures: ou bien l'action porte ses fruits en pesant sur le débat des brevets, ou bien la migration de Munich pourrait se voir compromise.

Savannah ouvre ses portes à nouveau

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
20
juil.
2004
GNU
Savannah est une plate-forme d'hébergement pour les projets libres, conçu à l'origine pour les projets GNU. Elle propose, comme SourceForge, un espace web, un gestionnaire de sources CVS, des listes de diffusion, un gestionnaire de bugs, des forums, etc., le tout gratuitement.

Hélas, suite à l'attaque dont leur site avait fait l'objet en décembre 2003, le service n'était plus ouvert aux nouvelles inscriptions. La durée de cette interruption laissait à penser que le service était moribond.

Néanmoins, les inscriptions sont réouvertes. Toutes les fonctionnalités ne sont pas encore accessibles, mais ça ne saurait tarder, d'après le site de Savannah. Souhaitons-leur bonne chance, et espérons que les services touchés au même moment suivront bientôt cette voie, en particulier TuxFamily.

NdM : Savannah héberge des projets libres ayant une licence compatible avec la GPL ou des documentations sous GFDL (cf la page d'enregistrement des nouveaux projets). Autre projet d'hébergement : Gna!

Richard Stallman et le Culte

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
0
5
juil.
2004
GNU
Le CULTe, Club des Utilisateurs du Libre à Toulouse et aux environs, http://culte.org/ va inaugurer le 10 juillet sa nouvelle salle-machine en présence de monsieur GNU lui-même.

Le petit déjeuner sera servi à 11h, et une conférence publique aura lieu à 15h à l'université Paul Sabatier.

Site de HurdFR de nouveau disponible

Posté par (page perso) . Modéré par Manuel Menal.
Tags : aucun
0
30
juin
2004
GNU
Le site de l'association francophone HurdFR est désormais accessible sous une forme totalement nouvelle. Ce site permettra à toute personne intéressée par le Hurd de partager son expérience.

Ainsi, HurdFR est depuis un an et demi une association loi de 1901 dont l'objet est de promouvoir et de développer le système d'exploitation libre GNU/Hurd. Cette association a pour but l'échange d'information, en physique (ateliers locaux au sein des GULL, réunions sur Paris, province et dans les pays francophones, conférences), ou sur les listes de diffusion (list@hurdfr.org), un canal IRC (#hurdfr sur irc.freenode.net), et également par l'écriture de documentation sur le thème de GNU/Hurd.

Pour ceux qui ne connaissent pas le GNU Hurd, c'est le projet GNU visant à remplacer le noyau monolithique classique d'UNIX. Le Hurd était la seule chose qui manquait en 1991 au projet GNU pour proposer un système d'exploitation complet. Le Hurd est une collection d'applications fonctionnant en espace utilisateur, autour d'un micro noyau (Mach actuellement, mais bientôt L4). Ce type de système est destiné à fournir une plus grande flexibilité d'utilisation et d'applications.

PS : merci à Manuel, eon et Duck qui ont rendu possible la disponibilité de cette nouvelle version du site. (NdM : et merci à Arnaud pour les mêmes raisons.)

Sortie de LINAO en version 1.1

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags :
0
25
mai
2004
GNU
LINAO est une application web permettant la gestion, la publication et la consultation d'appels d'offres pour les marchés publics. Ce logiciel a été développé par la SSLL TAIKA sous la houlette du Conseil Régional de Basse-Normandie. Destiné aux organismes territoriaux, LINAO se veut simple d'accès, facile à administrer (interface web sécurisée) et à personnaliser (script d'installation automatique) en fonction des besoins de chacun.
Il a été développé sur une architecture LAMP (Linux, Apache, MySQL, PHP) et est sous licence GPL.

Sortie de GCC 3.4.0

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
21
avr.
2004
GNU
Sortie d'une version majeure de GCC qui en est à sa version 3.4.0. Au menu de nombreuses optimisations permettant des augmentations de performance (l'annonce parle de 7,5% à 11% de gain sur plate-forme i386 selon les options d'optimisation).
La liste des changements signale également la suppression des options qui avaient été marquées obsolètes dans la version 3.3.x ou encore des problèmes de compatibilité binaire pour les plateformes SPARC ou MIPS.

Sortie de gnuplot 4.0

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
20
avr.
2004
GNU
Après plus de 10 ans de développement depuis la précédente version 3.7.3, gnuplot 4.0 vient de sortir le 15 Avril 2004. Plein de nouveautés à découvrir.

NdM : gnuplot est un outil majeur (18 ans !), libre (ou presque) et multiplateforme (UNIX, IBM OS/2, MS Windows, DOS, Apple Macintosh, VMS, Atari et d'autres) de tracé de courbes et graphiques 2D et 3D.