Conférence Parinux : "le compilateur GCC : développements récents, greffons et outil MELT"

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
9
7
jan.
2010
GNU
Basile Starynkevitch nous montrera les dernières avancées du compilateur GCC le mardi 12 janvier 2010 à 19h15, à Paris.

Un compilateur est un programme informatique qui traduit un langage, le langage source, en un autre, appelé le langage cible, directement utilisable par un ordinateur.

Le compilateur GCC (Gnu Compiler Collection) sera présenté par l'un de ses principaux contributeurs, Basile Starynkevitch, ainsi que son architecture, sa communauté, son histoire, depuis un compilateur simple pour C jusqu'au compilateur multi-langage, multi plate-forme qu'il est devenu.
L'organisation du développement de GCC sera évoqué. Une tendance récente de GCC est de permettre bientôt des traitements de plus en plus variés sur le code source des programmes, complémentaires de la génération de code machine, qui est la raison d'être des compilateurs.
En particulier on évoquera les thèmes de l'analyse statique de code, de l'optimisation adaptative, du refactoring, en s'appuyant sur les travaux en cours dans la branche MELT de GCC et dans le projet GGCC.

Sortie de la version 2.11 de la bibliothèque standard C GNU (glibc)

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
32
19
nov.
2009
GNU
La version 2.11 de la bibliothèque C GNU (glibc) est sortie le 30 octobre. Cette version apporte de nombreuses optimisations, de nouvelles fonctions, le support de DNSSEC, parle de nouvelles langues (Birman et Pachtou), etc. La seconde partie de cette dépêche détaille les nouveautés.

Cette version 2.11 est disponible pour ArchLinux, Linux From Scratch, Gentoo et Fedora 12. Alors qu'avant la glibc était gérée par CVS, cette version est la première à être publiée à partir du nouveau dépôt GIT. Par contre, le projet eglibc, variante de la glibc visant l'embarqué et utilisé dans Debian, continue à utiliser Subversion.

GDB 7.0 et le déverminage concurrentiel à rebours

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
30
10
oct.
2009
GNU
Ce mardi 6 octobre a été annoncée la disponibilité de la version 7.0 du debugger GNU. Outre l'ajout de la gestion native des environnements x86/x86_64 Darwin et x86_64 MinGW, du scripting Python et d'un certain nombre de correction de bugs, cette version introduit le support du déverminage à rebours, du « non-stop debugging » et du debugging multi-processus.

GNU Emacs 23.1 sort sous le soleil

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
22
31
juil.
2009
GNU
GNU Emacs s'est mis sur son 31 (bon en fait il est sorti le 30 ;)) pour sortir en version 23.1 après deux années de gestation.
GNU Emacs est un "éditeur de texte" (terme très réducteur) multi-plateforme (systèmes GNU, BSD, OS X...) extensible via le langage Emacs Lisp.

Cette version contient quelques nouveautés très attendues, comme l'utilisation de Fontconfig et Xft pour le rendu des fontes, un système ingénieux d'édition en mode client/serveur, ...

Outres ces nouveautés, de nombreux modes ont fait leur entrée et parmi eux un éditeur de fichiers XML (avec validation du XML à la volée), un visualiseur de documents PDF, un gestionnaire GNU GPG ou bien encore un mode pour coder en Ruby.

VisualGST 0.5.0

Posté par . Modéré par j.
Tags :
20
26
juil.
2009
GNU
VisualGST est un IDE (environnement de développement intégré) pour GNU Smalltalk - une implémentation du langage Smalltalk. J'ai le plaisir de vous annoncer la sortie de la version 0.5.0 de VisualGST.

VisualGST, logiciel sous licence GPL, est écrit en Smalltalk et utilise le binding GTK+ de GNU Smalltalk.
Voici un aperçu de VisualGST :
  • Un navigateur de classes qui permet de naviguer à travers les projets et de rajouter/modifier du code ;
  • Un Transcript : c'est utilisé pour afficher des résultats ou des exceptions (par ex : (2 + 2) printNl)) ;
  • Un Workspace : un éditeur de texte qui sert surtout à exécuter du code ;
  • Un debugger : pas besoins d'explications ;) ;
  • Un Senders/Implementers : ces deux outils permettent de voir qui utilise ou implémente telle méthode/classe/namespace ;
  • Un inspecteur : il permet de naviguer à travers des objets. Il est ainsi possible de voir les variables d'instances et de naviguer parmi celles-ci. La vue de l'inspecteur sera adaptée en fonction du type des variables : si c'est un entier on verra les valeurs en base 2, 8, 16. Si c'est un dictionnaire, ce sont les clefs et leurs valeurs qui seront montrées ;
  • Des refactorings de bases (principalement les opérations ajout/modification/suppression) pour les namespaces, classes, méthodes. Avec support de l'Undo/Redo ;
  • etc.

Sortie de la version 4.4 du compilateur GCC

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
38
21
avr.
2009
GNU
Aujourd'hui la sortie de la version 4.4 du compilateur GCC a été annoncée sur la liste de diffusion du projet.
Écrit à l'origine par Richard Stallman, le logiciel GCC (GNU Compiler Collection) est le compilateur de référence du monde du logiciel libre. Il accepte des codes source écrits en C, C++, Objective-C, Fortran, Java et Ada et fonctionne sur une multitude d'architectures.

La sortie de GCC 4.4 a été grandement retardée par des questions d'ordre juridiques. En effet la FSF a dû se prononcer sur la nouvelle "Runtime Library Exception" qui autorise le passage des diverses bibliothèques sous licence GPLv3 ainsi que l'arrivée prochaine des greffons dans l'architecture de GCC. La FSF étant connue pour sa hâte toute relative sur les questions juridiques il a fallu patienter ce qui a provoqué un certain mécontentement chez plusieurs développeurs. Néanmoins le comité directeur de GCC a préféré jouer la prudence (better safe than fast) et attendre d'avoir l'aval des juristes de la FSF avant d'autoriser la sortie tant attendue.

Dans la suite de la dépêche, vous pourrez découvrir les nouveautés et les optimisations mises en œuvre dans cette version 4.4 de GCC.

NdM : pour l'anecdote, cette dépêche a été initialement soumise le 18 décembre 2008, a attendu la sortie officielle de GCC 4.4, et à ce titre remporte le titre de dépêche restée le plus longtemps en modération (le record précédent étant de 70 jours).

Les nouveautés dans Emacs 23

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
15
1
avr.
2009
GNU
GNU Emacs est un éditeur de texte souple, extensible, personnalisable et auto-documenté. Il est disponible sur toutes les plate-formes courantes (GNU/Linux, *BSD, Unix, Mac OS, MS DOS, MS Windows...). Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, GNU Emacs est une des briques logicielle historique du projet GNU offrant une plate-forme très complète d'édition de texte en tout genre (code source, rapport, notes, mails, ...). Cependant la conception d'Emacs permet d'étendre ses fonctionnalités en de véritables applications à part entière. Une des plus connues est sûrement le lecteur de news & mails Gnus.

La version 22, qui est en réalité une version 1.22, est sortie le 2 juin 2007. Cette version était très attendue et à connue depuis deux nouvelles révisions (le 28 mars et le 5 septembre 2008) dont des détails sont donnés en seconde partie de la dépêche.

Chong Yidong, mainteneur avec Stefan Monnier depuis le 22 février 2008, a également annoncé le troisième pretest 23.0.92. Cette prochaine version majeure contient des modifications importantes avec notamment une nouvelle gestion des polices de caractères et le mode multi-tty décrit en seconde partie.

Conférence sur les brevets logiciels

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
9
27
fév.
2009
GNU
Le lundi 2 mars Richard Stallman donnera une conférence sur le thème des brevets logiciels. Le fondateur du projet GNU fera le point sur les difficultés rencontrées aujourd'hui par les développeurs de logiciels libres comme privateurs.

Pour ce second évènement organisé par le Labfree (Laboratoire Logiciel Libre et Open Source de l'Epitech) une retransmission vidéo sera mise en place pour ceux qui n'auront pas la chance de s'y rendre.

La conférence débutera lundi dès 10h dans les locaux de l'école, venez nombreux !

Sortie de GNU Bash 4.0

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
23
24
fév.
2009
GNU
Plus de quatre ans après la sortie de GNU Bash 3.0 (voir l'annonce sur LinuxFR), les développeurs du shell par défaut du projet GNU rendent publique une nouvelle version majeure. Parmi les nouveautés de cette version, on peut noter :

  • les tableaux associatifs

  • le support du globbing

  • le support du changement de casse dans la complétion

  • une plus grande conformité avec POSIX

  • la simplification des redirections
La sortie de cette nouvelle version de Bash se fait conjointement avec la nouvelle version de readline, la bibliothèque GNU de lecture de ligne.

Pour conclure, cette nouvelle version de Bash redonne tout son attrait à ce shell par rapport à son concurrent ZSH

La FSFE lance une campagne pour les lecteurs PDF libres

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
11
4
fév.
2009
GNU
La « Fellowship » de la Free Software Foundation Europe est heureuse d'annoncer sa dernière initiative: pdfreaders.org, un site qui fournit des informations sur le PDF et des liens vers des Logiciels Libres capables de lire les documents PDF sur tous les principaux systèmes d'exploitation.

« L'interopérabilité, la libre concurrence et la liberté de choix sont les premiers bénéfices apportés par les Standards Ouverts, ils se traduisent également par une indépendance vis-à-vis des fournisseurs et un meilleur rapport qualité-prix pour les utilisateurs », indique Georg Greve, président de la FSFE. « Bien que la plupart des versions du format PDF offrent toutes les qualités attendues dans le rendu du texte mise en forme ou des documents, les fichiers au format PDF sont typiquement fournis avec des informations incitant l'utilisateur à utiliser un produit spécifique. pdfreaders.org propose une alternative qui met en valeur la force du PDF en tant que Standard Ouvert. »

LilyPond 2.12

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
21
2
jan.
2009
GNU
Après deux ans de développement, une nouvelle version stable de GNU LilyPond est disponible.

Ce logiciel de notation musicale compile des fichiers sources écrits dans un format texte, pour produire des partitions dont la qualité typographique vise celle des gravures artisanales d'autrefois, avec le minimum de retouches à faire de la part de l'utilisateur.

Outre les nouvelles fonctionnalités, la version 2.12 apporte une documentation largement révisée, qui devrait faciliter la prise en main par les débutants. Des chapitres supplémentaires ont été traduits en français depuis la version 2.10.

Conférence Parinux : Le compilateur GCC vu de l'intérieur, et son évolution

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
7
12
nov.
2008
GNU
Parinux propose le mardi 18 novembre 2008 une conférence sur GCC à l'Espace Loisirs et Multimédia, 105 avenue de La Bourdonnais, 75007 Paris (Métro : École Militaire) de 19h15 à 20h45.
Conférence donnée par Basile Starynkevitch qui se présente lui-même sur son site.

La salle est petite et l'accueil, chaleureux, est assuré dans la mesure des places disponibles.

Conférence de Richard Stallman à Belfort (Franche-Comté)

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags :
9
7
nov.
2008
GNU
Richard Stallman, initiateur du projet GNU et principal auteur de la licence GPL, donnera une conférence le vendredi 28 novembre 2008 à 18h sur le site de Belfort de l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard.

La conférence sera donnée en français, et l'accès est libre et gratuit. Elle aura lieu dans l'amphithéâtre A200 dans le bâtiment A de l'UTBM (plan).

Au cours de cette conférence, Richard Stallman évoquera les buts et la philosophie du mouvement du Logiciel Libre ainsi que l'histoire du système d'exploitation GNU, qui en combinaison avec le noyau Linux, est aujourd’hui utilisé par plus de 10 millions d’utilisateurs dans le monde.

La GNU Free Documentation License 1.3 est publiée

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
11
5
nov.
2008
GNU
La Free Software Foundation a publié la version 1.3 de sa licence dédiée à la documentation, la FDL ou Free Documentation License. C'est la fondation Wikimedia (à l'origine de l'encyclopédie Wikipedia, du moteur libre de wiki Mediawiki, ou encore Wikimedia Commons entre autres) qui a demandé cette évolution.

L'objectif le plus visible était de rendre cette licence « migrable » vers une des licences Creative Commons en particulier, la seule licence CC qui soit libre et copyleft, la « by-sa » ou Paternité-Partage des Conditions Initiales à l'Identique (Attribution-Share Alike), en version 3.0 précisément.

Cette version 1.3 de la FDL, est une version intermédiaire avant la version 2.0. C'est la section 11, « relicensing », qui a reçu les modifications qui ont motivé la publication de cette version. Autres évolutions importantes, la section 1 a reçu une nouvelle définition, les sections 9 et 10 ont reçu des modifications issues de la GPLv3.

Outre les contenus des sites de la fondation Wikimedia, sont concernés tous les contenus sous licence FDL en versions 1.3 et « 1.2 ou supérieure », sans sections invariantes, et convertis en wiki (Massive Multiauthor Collaboration ou MMC) avant le 1er novembre 2008. Ce changement de licence devra s'effectuer avant le 1er août 2009.

TeXmacs version 1.0.7

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
10
21
oct.
2008
GNU
TeXmacs est un éditeur de document texte, spécialisé pour la rédaction de documents scientifiques.
Ce logiciel est l'un des rares à proposer de manière aussi performante :
  • Une édition complètement WYSIWYW.
  • Une saisie des formules mathématiques particulièrement aisée (via le menu, la barre d'outils, les raccourcis clavier particulièrement bien choisis ou encore la saisie directe de code LaTeX).
  • Un rendu quasi parfait (largement égal à du LaTeX écrit péniblement à la main).
  • Une grande maturité : stabilité, grand nombre de fonctionnalités (inclusion d'images, de tableaux, voire de sessions de logiciels tiers comme Maxima, Octave…).

Bien que la page des nouveautés du site ne soit pas à jour, la version proposée en téléchargement est bien la 1.0.7.

Rappelons aussi que le logiciel LyX possède les mêmes caractéristiques que TeXmacs (un rendu LaTeX via une interface très facile d'accès).

La FSF met à jour la liste de ses priorités

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
26
3
oct.
2008
GNU
Depuis sa création, la Free Software Foundation (Fondation pour le logiciel libre) soutient activement des projets qui permettent à tous, utilisateurs comme développeurs, de se passer de l'utilisation de logiciels privateurs (de liberté).

Comme les usages en informatique changent, la FSF revoit régulièrement la liste de 10 causes prioritaires. On peut en particulier noter que Gnash, le lecteur Flash libre reste la priorité numéro 1 de la FSF. De la même façon, la promotion d'une solution - comme Ekiga - de remplacement de Skype à travers l'utilisation de SIP ou de Jingle/XMPP constitue la priorité numéro 3 de la Fondation.

gNewSense 2.1

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
13
2
sept.
2008
GNU
gNewSense, la distribution GNU/Linux soutenue par la FSF est sortie en version 2.1, seconde du nom DeltaH (« H » pour « Hardy Heron »).

Cette distribution est basée sur Ubuntu, et se veut entièrement libre, laissant de côté les quelques concessions faites par Canonical :
  • retrait des micrologiciels propriétaires du noyau Linux ;
  • retrait du dépôt « restricted » ;
  • installation par défaut des outils de développement ;
  • thème spécifique
gNewSense est un jeu de mot entre « Gnuisance » (nuisance, en référence à la clef GnuPG/OpenPGP de RMS) et New Sense (nouveau sens).

Cette version 2.1 apporte des mises à jour, des corrections et améliorations par rapport à la 2.0 sortie en mai 2008 :
  • Linux-ubuntu-modules désormais sans blobs non-libres ;
  • Usplash ajouté ;
  • Nouveau thème ;
  • Correction du module-init-tools pour eepro100 ;
  • Le LiveCD ne demande plus le mot de passe lors d'un sudo ;
  • Ajout de la prise en charge des dépôts extra dans python-apt ;
  • Corrections, améliorations et optimisations diverses.
Il s'agit d'un LiveCD installable de 604 Mo. Builder est un outil de création de distribution créé pour et par gNewSense.

Compte-rendu de la conférence de RMS à Sophia-Antipolis

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
13
mai
2008
GNU
Comme annoncé précédemment, Richard M. Stallman (R.M.S.) est venu le 5 mai 2008 à l'école Polytech'Nice Sophia pour donner sa conférence habituelle. Il était déjà venu en 2004, mais cela a permis à ceux qui n'étaient pas présent ou à de nouveaux étudiants de pouvoir le rencontrer. Merci à Roger Marlin pour l'organisation de cet événement.

L'intégralité de la conférence a été mise à disposition sur Internet grâce au concours de Jérome Alet du Centre de Ressource Informatique de l'Université de Nice Sophia-Antipolis. Elle est toujours disponible sur la page associée du site de l'école. Linux-Azur propose aussi un article complet qui en détaille le contenu. Pour ceux qui y ont déjà assisté à une conférence de R.M.S., ce compte-rendu ne vous apportera certainement rien de très nouveau, la trame est globalement la même. Cependant vous pourrez prendre connaissance des mises à jour régulière qu'il fait. Pour les autres qui n'ont pas eu l'occasion d'assister à l'une de ces conférences, c'est l'occasion d'en suivre une de bout en bout (2h de vidéo) tout en lisant le compte-rendu que ce soit pour assouvir votre curiosité, mieux comprendre ce personnage du monde libre ou encore parce qu'il y a peu de chances qu'il passe par chez vous.

Précisons que Richard Stallman parle très bien en français pour ceux que l'anglais rebute.

Sortie de gNewSense 2.0 (DeltaH)

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
0
2
mai
2008
GNU
gNewSense est une distribution GNU/Linux basée sur Ubuntu et Debian, ayant pour objectif d'offrir aux utilisateurs une distribution stable aussi conviviale qu'Ubuntu, avec la liberté en plus : elle ne contient aucun blob binaire dans le noyau et aucun logiciel non libre. Le projet est soutenu par la Free Software Foundation (FSF).

La seconde version majeure vient de sortir, baptisée DeltaH (2.0). Elle est basée sur une Ubuntu Hardy, sortie il y a une semaine. Par rapport à la version DeltaD (1.1) précédente, elle amène les nouveautés suivantes :
  • basée sur une Ubuntu Hardy
  • nouveaux visuels
  • basculement de BurningDog (Firefox) à Epiphany
  • script de « dé-blob » de Blag pour le noyau
  • suppression de GLX non-libre de X/mesa
  • utilisation de chroot pour la compilation
  • prise en charge des paquets src Debian

Entretien avec Richard Stallman

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags :
0
22
avr.
2008
GNU
Richard Stallman a accordé le 12 avril dernier un entretien au site NewsScientist.com titré "How a hacker became a freedom fighter".

On y retrouve des questions (et des réponses) "classiques" où il rappelle la génèse et le pourquoi de son combat pour la Free Software Foundation. Mais l'entretien contient également des questions plus originales comme "Quelle est la plus grande menace qui pèse sur le monde ?", "Est-ce que certains hommes politiques partagent votre vision ?" ou encore "Est-il vrai qu'à une époque vous viviez dans votre bureau ?".

Une traduction française est proposée sur le Framablog.

Remise des prix de la Fondation pour le Logiciel Libre

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
20
mar.
2008
GNU
Comme chaque année, la Fondation pour le Logiciel Libre a décerné deux prix, le « Award for Projects of Social Benefit » (prix pour les projets à bénéfice social) et le « Award for the Advancement of Free Software » (prix pour le progrès du Logiciel Libre). Cette année, le Award for Projects of Social Benefit a été décerné au site Groklaw et le Award for the Advancement of Free Software à Harald Welte.

Le site Groklaw est, d'après le communiqué de la FSF « une source inestimable d'informations juridiques et techniques pour les développeurs logiciels, avocats, professeurs de droits et historiens ». Pamela Jones, fondatrice et éditrice du site, l'a décrit lors de la cérémonie comme « un lieu où les avocats et les geeks peuvent mutuellement s'expliquer les choses et travailler ensemble, de manière à ce qu'ils comprennent mieux le travail des uns et des autres ». En se voyant décerner ce prix, Groklaw rejoint Wikipédia, qui avait obtenu le prix en 2005 et Sahana en 2006.

Harald Welte est un développeur important du noyau Linux et le fondateur du projet gpl-violations.org. Le comité de sélection de la FSF a souhaité honorer « aussi bien les contributions techniques d'Harald Welte à des projets comme le noyau Linux ou le projet de plate-forme mobile OpenMoko que son implication dans la protection des libertés du logiciel en réussissant à faire respecter la licence GPL dans plus de cent cas depuis que le projet gpl-violations.org est né en 2004 ». Harald Welte rejoint le club très restreint des personnalités ayant reçu ce prix, à savoir Ted Tso en 2006, Andrew Tridgell en 2005, Theo de Raadt en 2004, Alan Cox en 2003, Lawrence Lessig en 2002, Guido van Rossum en 2001, Brian Paul en 2000, Miguel de Icaza en 1999 et Larry Wall en 1998.

Sortie de GCC 4.3

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
10
mar.
2008
GNU
La nouvelle version 4.3 de GCC (GNU Compiler Collection) vient de sortir.
Cette version du compilateur du projet GNU, initié par Richard Stallman, est particulièrement importante et a été testée depuis des mois de façon intensive par les distributions car elle sera le compilateur utilisé par Fedora 9, par OpenSuse 11.0 et par Debian Lenny - ce message détaillé donne une bonne idée du travail ayant lieu actuellement chez Debian pour pouvoir utiliser GCC 4.3 dans la future version stable de la distribution.

Ci-dessous, les nouveautés concernant GCC, gfortran, gcj et les optimisations mises en oeuvre.

Publication de la licence « GNU Affero General Public Licence Version 3 »

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
20
nov.
2007
GNU
Après la version 3 des licences GPL et LGPL publiées le 29 juin 2007, la Free Software Foundation vient de publier aujourd'hui la licence GNU Affero General Public License version 3.

Il s'agit d'une nouvelle licence. Basée sur la version 3 de la licence GPL, elle contient une clause supplémentaire qui permet aux utilisateurs qui interagissent avec le logiciel licencié au travers d'un réseau de recevoir le code source correspondant. Comme l'indique le communiqué, « en publiant cette licence, la FSF souhaite encourager les communautés de développeurs et d'utilisateurs qui travaillent sur des logiciels libres orientés vers le réseau ».

« De nombreux programmeurs choisissent la GNU GPL pour cultiver un développement communautaire, et le fait que de nombreuses modifications développées par les utilisateurs ne soient jamais distribuées peut être décourageant pour les développeurs. La GNU AGPL répond à cette attente. La FSF recommande à tous de considérer l'utilisation de la GNU AGPL pour tout logiciel qui sera communément utilisé au travers d'un réseau. »

Il est intéressant de noter que la compatibilité entre les licences AGPL et GPL a été prévue. Les programmeurs qui souhaitent utiliser la licence AGPL pour leurs travaux peuvent réutiliser le code des nombreuses bibliothèques ou code source disponible sous licence GPLv3.

En ce qui concerne l'adoption des licences GPLv3 et LGPLv3, un site recense les projets ayant effectué la migration. À ce jour, le site recense 1162 projets passés sous GPLv3 et 95 projets sous LGPLv3 (pour 6065 projets sous GPLv2 et 118 sous LGPLv2).

GParted LiveCD vs Parted Magic

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
8
août
2007
GNU
DistroWatch Weekly propose un article intéressant concernant deux mini-distributions live centrées sur Gparted - un logiciel de partitionnement de disque exploitant GNU Parted.

Gparted LiveCD est basée sur Gentoo avec Fluxbox comme gestionnaire de fenêtres. Parted Magic est basée sur LFS avec Xfce 4.4. Chacune de ces distributions contient différents utilitaires (gravure, gestion d’archive, test de disque...). Gparted LiveCD se distingue par une prise en charge des MacBook. Parted Magic contient également de la documentation, mais la distribution ne gère que les claviers anglais et français.

Ces deux systèmes mesurent moins de 50 Mo et s’adressent principalement aux techniciens – éventuellement une occasion supplémentaire de découvrir GNU/Linux de manière utile.