AbulÉdu au XIe sommet mondial de la Francophonie à Bucarest

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
22
sept.
2006
Éducation
Cette année, le sommet mondial de la Francophonie se tient en ce moment en Roumanie. Il a pour thème : « Les technologies de l’information dans l’éducation ». Il était indispensable que le logiciel libre y soit représenté et AbulÉdu, la première distribution pour l'éducation, se devait d'y être présente.

C'est grâce à l'INTIF (Institut francophone des Technologies de l'Information et de la Formation), déjà réputé pour ses très nombreuses actions en faveur du logiciel libre (surtout en Afrique) que l'ABUL a pu, dans l'urgence, mandater l'équipe d'AbulÉdu pour aller tenir un stand à Bucarest.

On ne peut que se féliciter de cet évènement qui devrait avoir des retombées importantes pour l'avenir du logiciel libre dans tout l'espace francophone.

Du logiciel libre dans les Universités (PACA, Rhône-Alpes, DOM-TOM)

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
0
13
sept.
2006
Éducation
NdM : La saga du libre dans les universités continue. Merci Benoît.

L'Université de Tahiti mentionne que l'association LoLiTa y organise régulièrement des conférences.

Le centre de recherche sur les pouvoirs locaux dans la Caraïbe de l'Université des Antilles et de la Guyane fonctionne sous le logiciel libre Joomla!.

L'Université de la Réunion dispose d'un cours « Administration sous logiciel libre » dans son DESS Informatique, et l'utilisation de logiciels libres fait partie du C2I.

L'Université de Provence Aix-Marseille 1 mentionne les logiciels libres dans ses ressources multimédia. La plate-forme technologique PRISM de l'IUT d'Arles « intègre la dimension de développement durable et de commerce équitable initiée et mise en oeuvre par l'usage et la pratique de logiciels libres ». Enfin la VIATICE indique où les télécharger.

L'Université de la Méditerrannée Aix-Marseille 3 dispose d'une page de « veille sur les logiciels libres ».

L'Université de Nice a annoncé LoLiTo, le premier Colloque International Logiciel Libre et Tourisme (qui est reporté). Linux Azur et Polytech'Nice-Sophia (EPU) ont organisé la journée Méditerranéenne des Logiciels Libres (JM2L) le 6 Mai 2006.

L'INSA Lyon utilise le logiciel libre CAS pour la centralisation de l'authentification, et ses futurs ingénieurs IF travaillent sur un logiciel libre de montage audiovisuel. Parmi les formations notons aussi l'utilisation du logiciel libre OpenConf [NdM du 14/09 : logiciel gratuit mais malheureusement non libre]. Les élèves de l'INSA Lyon vous accueillerons au Groupe de Pingouins Libres.

L'ENS Lyon utilise un système de réservation de salles libre.

L'INPG de Grenoble doit offrir « de nouvelles formations dans le domaine des logiciels libres (...) » (annonce début 2006).

L'Université Joseph Fourier de Grenoble parle de « renforcer la visibilité du logiciel libre », et l'IREM utilise le logiciel libre XCas à des fins pédagogiques.

L'Université Lyon 2 explique GNU/Linux.

L'Université Jean-Monnet de Saint Étienne explique (inexactement) le logiciel libre. Voir aussi les libres réflexions du président de l'Université sur les logiciels libres. L'ISTASE propose une formation télécom et réseaux avec au programme les logiciels libres.

Nota bene : après ces 3 dépêches, reste à traiter les universités franciliennes.

Du logiciel libre dans les Universités (suite)

Posté par (page perso) . Modéré par Thomas Petazzoni.
Tags : aucun
0
12
sept.
2006
Éducation
L'Université de Picardie dispose d'une formation « Internet perfectionnement » sur Firefox et Thunderbird.

L'Université de Lille 1 propose à l'IREM deux stages « Logiciels libres de mathématiques sous Linux » et « Linux et les logiciels libres pour l'enseignant et l'enseignement », ainsi que dans une formation sur les « traitements statistiques avec tableur ». Les cahiers lillois d'économie et de sociologie publient sur les communautés autour du logiciel libre.

L'Université de Lille 2 propose une formation diplômante « Multimédia et Pédagogie des métiers de la Santé » aborde les logiciels libres, de même que le module NTIC/Télémédecine du DESS.

L'Université de Lille 3 recommande de « jeter un oeil sur les navigateurs alternatifs et notamment Firefox ». D'ailleurs la charte d'utilisation des réseaux informatiques et des réseaux prévoit le cas des logiciels libres et la FAQ Logiciels et licences les mentionnent aussi.

L'Université de Metz distribue à chaque étudiant un CD-ROM de logiciels libres.

L'Université de technologie de Compiègne fourni un « Cartable électronique » pré-installé avec des logiciels libres et l'Institut du Management de l'Information comporte un enseignement « Logiciels libres ». On trouvera aussi dans la partie « Réseau pour la création numérique » une position sur DADVSI et une page sur les « contenus libres ».

L'Université d'Auvergne propose une initiation aux logiciels libres pour l'imagerie numérique.

L'Université de technologie de Troyes aborde les logiciels libres dans sa spécialité Sécurité des systèmes d'information.

L'Université de Montpellier 3 mentionne les logiciels libres dans ses formations Mathématiques et Informatique Appliqués et Mathématiques et Informatique Appliquées.

L'UFR de Lettres et Philo de l'Université de Bourgogne dispose d'une option Logiciels libres. Et pour l'avoir donnée, il y a eu une présentation « Logiciels libres : des origines à l'usage généralisé en entreprise » à l'ESIREM.

L'agenda de rentrée de l'Université de Strasbourg mentionne le guide sur l'utilisation des logiciels libres dans les espaces publics.

L'UTBM comporte aussi les logiciels libres dans sa formation courte et sur mesure en informatique.

L'Université de Nancy 2 propose une « spécialité administration de systèmes, réseaux et applications à base de logiciels libres ».

Nota bene : je n'ai parlé ici que des informations dont je peux disposer, et uniquement pour la moitié est de la France, hors IdF, PACA, Rhône Alpes et DOM-TOM (la suite probablement dans une troisième dépêche).

Du logiciel libre dans les Universités

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
11
sept.
2006
Éducation
La première formation universitaire en Ingénierie du Logiciel Libre s'ouvre à l'Université du Littoral à Calais, avec notamment l'APRIL comme partenaire (voir le communiqué APRIL et les articles Le Monde informatique et ITR Manager).

L'Université de Bretagne Sud rappelle l'existence des logiciels libres lorsqu'elle évoque l'opération micro-ordinateurs portables pour les étudiants.

L'Université Rennes 2 a un module Logiciels libres dans son master 2 SIGAT et utilise le logiciel libre Moodle pour ses cours en ligne.

L'Université de Nantes consacre une page aux logiciels libres ou gratuits et une autre au téléchargement de logiciels libres. Par ailleurs l'Université propose en Sciences et Technologies une série de stages et formations non-diplômantes traitant des logiciels libres.

L'Université d'Orléans héberge aussi des logiciels libres.

L'Université du Havre a réalisé un CDROM de logiciels libres en 2006, probablement le Kit Liberté.

Le Centre de Ressources et d'Innovation pédagogiques de l'Université de Limoges a conseillé régulièrement des logiciels libres.

Le Pôle de Ressources Informatiques et Multimédia de l'Université Toulouse II fait la promotion des logiciels Microsoft, comme étant la solution bureautique...

L'Université de Toulouse 1 doit organiser une séminaire « Droit d'auteur, copyright, licences Creative commons : quel(s) espace(s) de diffusion des connaissances et de circulation des savoirs ? » en novembre.

On soulignera également l'initiative de l'Université de Laval (Québec) qui met en place un cours traitant des logiciels libres. Ce cours est non-obligatoire, ouvert à tous (comprendre : cours public) et peut également être suivi par Internet.

Ça change des communiqués sur « L'Éducation nationale vend les produits de Microsoft dès la maternelle » (voir le dossier APRIL sur le sujet).

Nota bene : je n'ai parlé ici que des informations dont je peux disposer, et uniquement pour une moitié ouest de la France (la suite probablement dans une prochaine dépêche).

Complément : l'université de Metz offre un cd-rom de logiciels libres à chaque étudiant au moment de son inscription ; l'université de Pau propose une distribution vive nommée Artouste (basée sur Knoppix avec Xfce et de nombreuses applications).

Prométhée 5.0

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
30
août
2006
Éducation
Prométhée est un ENT (Environnement Numérique de Travail) libre et gratuit à destination des établissements scolaires. Il est entièrement écrit en PHP et est diffusé sous licence GNU/GPL.

Cette plateforme offre des fonctionnalités
  • pédagogiques
    • gestion d'apprentissage en ligne (e-learning)
    • gestion des stages pédagogiques
    • portefeuille de compétences (portolio)
    • etc.

  • et administratives
    • gestion des réservations
    • gestion des absences
    • gestion des listes du personnel et des élèves
    • etc.

Linux et les Choses

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
25
août
2006
Éducation
Pourquoi produire des connaissances dont la finalité est d’être partagées, par des outils informatiques qui, eux, ne sont pas libres de l’être ?

Linux et les Choses est un site d'information sur l'emploi des logiciels libres dans la recherche et l'enseignement (spécialisé sciences humaines). Il fut lancé en janvier dernier et n'a pas de prétention particulière sauf d'informer un public bien particulier, souvent composé de néophytes, sur l'intérêt d'utiliser des logiciels libres plutôt que des logiciels propriétaires.

Le site se dote depuis hier d'un forum où les utilisateurs confirmés comme les débutants sont invités à venir s'exprimer.

Trois médailles pour la France aux Olympiades Internationales d'Informatique

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
23
août
2006
Éducation
Les 18èmes Olympiades Internationales d'Informatique se sont déroulées la semaine dernière à Mérida, au Mexique, rassemblant 286 lycéens représentant 75 pays. Au cours de cette compétition six sujets d'algorithmique étaient proposés aux candidats.

Après analyse des problèmes, ces derniers devaient concevoir des algorithmes résolvant les problèmes et trouver les structures de données appropriées, avant de programmer puis tester leurs solutions en C, C++ ou Pascal. Pour la première fois depuis la création des IOI, le tout se déroulait uniquement sous Linux.

Pour sa onzième participation, la France a obtenu trois médailles : une d'argent pour Benjamin Butin, et deux de bronze par Jacques-Henri Jourdan et David Waszek. Comme l'année dernière, ces résultats sont parmi les tous meilleurs de l'Europe de l'Ouest.

L'Éducation nationale vend les produits de Microsoft dès la maternelle

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
0
9
juin
2006
Éducation
L'Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre (APRIL) vient de diffuser un communiqué de presse intitulé « L'Éducation nationale vend les produits de Microsoft dès la maternelle », après avoir constaté que le ministre de l'Éducation nationale, via la Délégation aux Usages de l'Internet, sert d'alibi à une opération commerciale de la société Microsoft.

La campagne nationale sur la sécurité informatique lancée le 6 juin revêt en effet toutes les caractéristiques d'une telle action (voir le compte-rendu de la soirée et l'analyse du kit de publi-information intitulés « "Protège ton ordi" : la neutralité commerciale de l'école publique est-elle soluble dans le numérique ? (suite) », ainsi que les photos prises par APRIL et le collectif StopDRM).

L'absence de toute référence au logiciel libre est toute aussi choquante que ces actions de propagande et de publicité. L'APRIL dénonce donc avec force une opération mercantile qui n'a pour autre objectif que d'accompagner le lancement de produits Microsoft et de capturer du «temps de cerveau disponible» directement dans les écoles. Elle appelle dès lors les parents d'élèves et les enseignants à systématiquement rappeler aux enfants l'existence d'une alternative sécurisée au tout-Microsoft.

Enfin, et pour la troisième fois depuis janvier 2004, l'APRIL invite le ministre à « définir une politique de développement de l'informatique dans l'Éducation nationale qui soit libre de toute ingérence commerciale, reprenant en cela la tradition républicaine qui protège le système éducatif ». Sur le site protegetonordi, on peut lire « une opération organisée par le ministère de l'éducation nationale, Microsoft et leurs partenaires ». À quand une « délégation Microsoft » au Ministère de l'Éducation nationale ?

PCInpact a publié un article de Marc Rees sur le « lancement de la 2ème Semaine de la Sécurité Informatique ».

Debian-Edu/Skolelinux 2.0

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
0
3
avr.
2006
Éducation
Debian Edu, le sous-projet Debian ayant pour objectif de créer une distribution spécialisée pour le monde éducatif, a annoncé la disponibilité de Skolelinux 2.0 (basée sur Debian 3.1).

Cette nouvelle version conclut une période de développement de 21 mois et contient de nombreuses mises à jour, de nouvelles fonctionnalités comme le son pour les clients légers, une détection matérielle améliorée, une nouvelle version de KDE et beaucoup de traductions mises à jour pour un nombre croissant de langues.

Skolelinux est très utilisée en Norvège et en Allemagne. Le projet français a reçu le soutien de la communauté européenne et de l'éducation nationale.

Rentrée GNU/Linux en Italie

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
7
sept.
2005
Éducation
Un article de l'édition britannique de ZDnet nous informe que la province italienne de Bolzano vient de changer le système d'exploitation des ordinateurs de ses écoles au profit d'un solution basée sur Debian GNU/Linux et GNOME.

Cette opération - une première en Italie - est l'aboutissement du FUSS Project (Free Upgrade in South Tyrol' s Schools) et concerne pour le moment 2460 machines et 16000 élèves. Des CD vont également être distribués aux étudiants afin qu'ils puissent en faire profiter leur famille.

Si le faible coût et la fiabilité du logiciel libre font partie des motivations, le FUSS Project considère également que celui-ci est en adéquation avec les valeurs du système éducatif (comme le partage des connaissances).