Recrutement Licence Pro CoLibre : devenir un(e) professionnel(le) de la com rien qu'avec du libre

22
11
juin
2014
Éducation

Les dépôts de candidature pour la licence pro "CoLibre" promo 2014-2015 se clôturent le 20 juin.

CoLibre est une licence professionnelle "Activités et techniques de communication" proposée par l’Université Lumière Lyon2. Elle est ouverte aux titulaires d'un diplôme bac+2 (ou aux personnes ayant un parcours professionnel de plusieurs années pouvant ouvrir à une validation d'acquis pour suivre la formation). Cette formation n'est pas limitée aux personnes ayant un parcours en communication ou en informatique. La formation recrute dans toutes les disciplines et diplômes.

Colibre : Communiquer l'esprit libre

Ouverture des candidatures 2014/2015 pour la Licence Professionnelle ASRALL

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
17
25
mai
2014
Éducation

La licence professionnelle ASRALL (Administration de systèmes, réseaux et applications à base de logiciels libres) de l'université de Lorraine, à Nancy, a pour objectif de former des administrateurs de systèmes, réseaux et applications spécialisés dans le logiciel libre.

La formation aborde l'installation et l'administration d'un système Linux (les étudiants ont un accès root sur leurs machines pendant toute l'année) et des services classiques (serveur web, bases de données, LDAP, DNS, mail, proxy, firewall, etc.) ainsi que toutes les thématiques importantes dans le cadre de l'administration système et réseaux (supervision, sécurité, virtualisation, haute disponibilité, administration centralisée, …).

Le recrutement se fait à niveau bac+2 (principalement DUT ou BTS avec un profil informatique). Les candidatures sont ouvertes, et les dossiers doivent être retournés au plus tard le 20 juin.

Mozilla lance le Winter of Security

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et ZeroHeure. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags :
30
15
mai
2014
Éducation

Le groupe Security Automation de Mozilla ouvre ses projets aux étudiants, au travers du Winter of Security. L’idée est de permettre a des étudiants de réaliser leurs projets d’études en participation avec Mozilla. Winter Fox

Onze projets sont listés sur le wiki de MWoS. Les projets sont orientés sécurité et programmation, et répondent aux besoins des équipes sécurité de Mozilla. On y retrouve des contributions au scanners OWASP ZAP et ScanJS, de nouveaux modules pour Mozilla InvestiGator, de la sécurité système avec Auditd, et plusieurs projets de sécurité réseau.

Pour postuler à MWoS, les étudiants doivent recevoir l'accord et le support d'un professeur, et pouvoir intégrer leurs travaux dans leur curriculum (et ainsi recevoir une note). À cause du nombre limité de places, l'idée est d'accepter des étudiants qui ont le temps et les ressources nécessaire pour compléter les projets.

MWoS accepte les candidatures dès aujourd'hui, et jusqu'au 15 juillet prochain. Les ingénieurs de Mozilla sont joignables sur IRC, channel #security, pour plus de précisions concernant les projets.

IEUFI - Il était une fois Internet - prochaine conférence

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et ZeroHeure. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
22
15
mai
2014
Éducation

La prochaine conférence aura lieu le vendredi 23 mai 2014 à l'Institut Mines-Telecom (46 rue Barrault - Paris, 13ème arrondissement). Elle portera sur BGP (Border Gate Protocol) et sera présentée par Sarah Nataf.

"Qu'est-ce que le peering, en combien de temps une nouvelle plage d'adresse IP devient joignable sur l'Internet, comment mon opérateur est-il interconnecté aux autres réseaux, comment réagissent les opérateurs lors des incidents locaux ou mondiaux sur l'Internet, quels filtres appliquer en in sur une session BGP : voici quelques unes des questions auxquelles vous trouverez une réponse dans cette présentation de BGP et l'interconnexion de réseaux sur l'Internet".

Elle fait partie du cycle de conférences «  Il Etait Une Fois Internet » (IEUFI), qui a déjà vu passer les thèmes et les personnes suivantes :

  • Stéphane Bortzmeyer sur le DNS,
  • Benjamin Sonntag sur le SSL/TLS,
  • Joël Mau sur l’infrastructure physique d’Internet,
  • Benjamin Bayart sur Internet et ses enjeux,
  • Philippe Aigrain et Lionel Maurel sur la création, le partage et le droit d'auteur,
  • Benjamin Sonntag sur le courriel.
  • Bruno Spiquel, sur comment devenir un FAI.

L’entrée est, bien entendu, libre, les conférences sont enregistrées et (normalement) disponibles en direct. Les transparents et les vidéos sont disponibles sur http://iletaitunefoisinternet.fr après chaque conférence, le tout sous licence Creative Commons By-SA.

Si vous voulez plus d’informations, proposer des idées, faire une conférence ou dénoncer quelqu’un qui pourrait en faire une : contact (a) iletaitunefoisinternet.fr.

Le Master Ingénierie du Logiciel Libre (I2L) et l'apprentissage

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Lucas Bonnet, patrick_g et palm123. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
20
12
avr.
2014
Éducation

En 2006, l'Université du Littoral, le département informatique et de nombreux acteurs économiques du Logiciel Libre ont fait le pari de la formation et du Logiciel Libre et ont ouvert le premier et le seul Master Professionnel entièrement dédié aux logiciels libres. Après cinq ans de fonctionnement et devant le succès du Master, nous avons décidé de changer d'organisation et nous avons opté pour l'apprentissage en septembre 2012.

ADSILLH : Licence professionnelle administrateur et développeur

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et NeoX. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
25
2
avr.
2014
Éducation

L’Université de Bordeaux vient d’ajouter à son catalogue de formations la licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité Administrateur et Développeur de Systèmes Informatiques sous Licences Libres et Hybrides (ADSILLH). Deux autres formations analogues existent déjà, l’une à Angers et l’autre à Nancy. La description de cette licence est en deuxième partie.

Il s’agit bien d’une formation professionnelle destinée à trouver un emploi dans un secteur où la demande est forte.

Il est intéressant de remarquer que les étudiants devront s’impliquer dans la communauté des développeurs de logiciels libres autour de projets reconnus. Cette démarche est très intéressante car, ainsi, cette formation bénéficiera non seulement aux étudiants, mais à tous !

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes.

Une centrale d'acquisition open source pour le monde de l'éducation

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure et Nÿco. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
54
3
mar.
2014
Éducation

Créée par un enseignant de mathématiques et sciences-physiques, l'association eNtROPie développe une centrale de mesures physiques (ou centrale d'acquisition) basée sur Arduino et libre, pour le monde de l'éducation notamment. L'objectif était de mettre au point une centrale autonome, modifiable, rapide à mettre en oeuvre, simple d'utilisation et à un prix raisonnable.

lcd

Les données sont enregistrées au format texte sur une carte SD. Elles se récupèrent par l'intermédiaire d'un câble USB connecté à un ordinateur sous Linux, Windows ou Mac OS X. Les données brutes sont ensuite facilement exploitables dans un tableur ou grapheur (LibreOffice Calc, QtiPlot…). À terme, un logiciel plus spécifique basé sur Processing sera développé.

Verser la taxe d'apprentissage pour faire croître l'écosystème du libre

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure et Florent Zara. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags : aucun
28
19
fév.
2014
Éducation

Ce message s'adresse avant tout aux chefs d'entreprise du libre et à ceux qui peuvent les influencer.

Les entreprises ont jusqu'à la fin du mois de février pour verser la taxe d'apprentissage. Or une partie de cette taxe peut être dirigée sur des établissements de formation en rapport avec les métiers de l'entreprise, de façon à renforcer les moyens des formations en adéquation avec les attentes du marché du travail.

Afin de favoriser le développement de notre écosystème (aussi bien les enseignants qui prennent le pari d'enseigner le libre, ses techniques et ses pratiques, que les entreprises qui sont globalement en besoin de compétences), une idée naturelle est que les entreprises du libre, "lors du versement de la taxe d'apprentissage obligatoire, consid[èrent] en priorité les formations supérieures qui proposent un enseignement des méthodes, des techniques et des outils propres au logiciel libre." Cette phrase est d'ailleurs l'un des engagement de la Charte Libre Emploi.

Logo

Cette année, le Groupe Thématique Logiciel Libre du Pôle Systematic a rédigé un document permettant aux entreprises de la région Ile-de-France de connaître les principales formations sur ce territoire qui sont en rapport avec le logiciel libre.

Pour les autres régions, ou pour compléter le document, j'invite toutes les personnes concernées à utiliser les commentaires pour signaler les formations pertinentes.

Journée portes ouvertes le samedi 15 février 2014 pour la Licence Professionnelle ASRALL, à Nancy

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure et Florent Zara. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
14
14
fév.
2014
Éducation

La licence professionnelle ASRALL (Administration de systèmes, réseaux et applications à base de logiciels libres) de l'université de Lorraine, à Nancy, a pour objectif de former des administrateurs de systèmes, réseaux et applications spécialisés dans le logiciel libre.

La formation aborde l'installation et l'administration d'un système Linux et des services classiques (serveur web, bases de données, LDAP, DNS, mail, proxy, firewall, etc.) ainsi que toutes les thématiques importantes dans le cadre de l'administration système et réseaux (supervision, sécurité, virtualisation, haute disponibilité, administration centralisée, …).

Le recrutement se fait à niveau bac+2 (principalement DUT ou BTS avec un profil informatique). La journée portes ouvertes a lieu le samedi 15 février 2014 à l'IUT Nancy-Charlemagne, de 9h à 17h.

GCompris change de moteur

Posté par (page perso) . Édité par tuiu pol. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
65
9
fév.
2014
Éducation

GCompris est un logiciel éducatif pour les enfants de 2 à 10 ans. Il est basé sur la technologie Gtk+, on le trouve sur les plate-forme PC, GNU/Linux, Windows et MacOSX.

Comme vous l'imaginez, de nombreux utilisateurs nous demandent une version tablette de GCompris et j'ai essayé d'évaluer les différentes possibilités techniques nous permettant d'y arriver. Malheureusement, Gtk+ la technologie de base sur laquelle nous sommes basés n'offre pas de moyen simple de faire une version tablette.

Campagne d'un enseignant pour libérer la clause NC de ses ressources sous Creative Commons

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure et Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
17
9
fév.
2014
Éducation

Lorsque sur Linuxfr une personne évoque un projet « libre puisque sous licence Creative Commons », il trouvera toujours quelqu'un pour lui demander de préciser à quelle licence exacte des Creative Commons il fait allusion. Et si la réponse est une licence avec clause NC et/ou ND alors le débat risque de se poursuivre car nombreux sont ici ceux qui pensent qu'on ne peut qualifier ces licences de libres puisqu'elles ne respectent pas les quatre libertés du logiciel libre.

Le professeur de français Yann Houry s'est lui-même retrouvé à devoir faire face à ce problème puisque son site Ralentir Travaux et ses manuels scolaires sont sous licence Creative Commons By-NC-SA. Or la question est plus sensible encore dans l'éducation où beaucoup pensent que l'utilisation de la clause NC est contre-productive. Richard Stallman affirme même qu'elle est défectueuse et exhorte l'organisation des Creative Commons à prendre position et déclarer que les ressources éducatives doivent, comme les logiciels, être uniquement diffusées sous des licences libres, en évitant donc les licences Creative Commons By-NC et Creative Commons By-NC-SA.

Mais peut-être que demain Yann Houry lèvera cette fameuse clause NC puisqu'il propose actuellement un crowdfunding original sur Ulule à cet effet. « J'ai fait mes calculs. J'aurais besoin de 2000 € pour acheter diverses choses (nouvel ordinateur, un micro, quelques logiciels, etc.). Une telle somme est donc la condition du changement de licence. Cela en vaut-il la peine ? J'avoue que je suis assez curieux de le découvrir. Peut-être cette demande fera-t-elle un joli flop. En ce cas, la question de la licence ne taraude que moi ». À un peu moins de deux semaines de l'échéance, la moitié de la somme a été atteinte.

Sur le même sujet, on pourra également lire la politique du projet d'édition Framabook du site Framasoft qui explique dans le détail pourquoi il est fait le choix de licences uniquement libres pour leurs livres, en écartant sciemment les clauses NC et ND. Quant au financement participatif, très à la mode actuellement, il n'échappe pas non plus à la question des licences des projets soumis à souscription. « Le crowdfundig sans licences libres est-il un piège à gogos ? » s'interroge ainsi Calimaq sur son blog.

InterTICE : table-ronde "Appliquer la circulaire sur le libre dans les établissements scolaires"

Posté par (page perso) . Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
10
9
fév.
2014
Éducation

Intertice est un temps fort de réflexion et de bilan pour rendre compte de l’impact des Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement (TICE) sur l’évolution de l’enseignement et sur l’activité des élèves.

C'est un événement important pour la communauté éducative qui aura lieu à l’Espace Grande Arche de la Défense les 11, 12 et 13 février 2014. Sur plus de 2 500 m2, classes numériques, groupes d’expérimentation pédagogique, conférences, ateliers et partenaires seront présents pour présenter les usages "numériques" d’aujourd’hui.

InterTICE est organisé par le CRDP de l’académie de Versailles, la Mission Académique pour le Numérique Éducatif qui a déjà une activité importante sur le libre éducatif avec notamment un site dédié aux logiciels libres pour l'enseignement, des formations et des ressources.

Cette année, InterTICE proposera une table ronde intitulée : "Comment appliquer la circulaire du premier ministre Jean-Marc Ayrault sur le logiciel libre ? Comment appliquer les recommandations sur le bon usage du logiciel libre au sein des EPLE ?"

Le groupe Éducation de l'April avait déjà salué cette circulaire et appelé à sa transposition dans l'Éducation nationale.

Les intervenants seront :
- Isabelle Attard (députée)
- Guy Daroles (chef de projet de l’OpenENT de la Région Ile-de-France)
- Olivier Pla (chef d’établissement)
- Pierre-Emmanuel Morant (IA-IPR)
- Geoffrey Gekiere (enseignant)
- Rémi Boulle (enseignant et vice-président de l'April chargé des questions d’éducation)

Cette table-ronde aura lieu le mercredi 12 février de 15h00 à 16h00 en Salle D

Venez nombreuses et nombreuses échanger avec nous sur les problématiques du libre dans l'éducation.
Profitons aussi de cette dépêche pour lancer la discussion !

Cours : Développement de logiciels libres à l'Université Paris Nord

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
15
21
jan.
2014
Éducation

Et d'un !

Dans la continuité de l'accord cadre entre le ministère de l'Éducation et l'AFUL, les membres de l'Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres (AFUL) poursuivent leurs actions de sensibilisation et de formation dans l'enseignement supérieur. Outre les conférences organisées régulièrement dans les universités, grandes écoles et les autres formations diplômantes, des membres de l'AFUL assurent des cours qui sont reconduits chaque année.

Bis repetita non placent

C'est la deuxième année consécutive que l'AFUL assure le cours « Développement de logiciels libres » du Master Programmation et Logiciels Sûrs à l'Université Paris Nord. La collaboration est fructueuse et l'AFUL espère que les contributions des élèves aux différents projets libres dans le cadre des Travaux Pratiques (T.P.) notés seront nombreuses !

Quelques thématiques bien dans l'air du temps :

  • Debian
  • Galette
  • modules JavaScript pour Node.js
  • etc.

Au secours du BTS IRIS (Informatique et Réseaux pour l'industrie et les Services)

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Florent Zara. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
17
25
nov.
2013
Éducation

NdM : cette dépêche est issue de la fusion de deux dépêches envoyées en modération. Merci à Bruno Suarez pour sa dépêche. L'équipe LinuxFr.org n'a pas d'avis sur la question évoquée (non liée directement au logiciel libre), mais ne doute pas qu'elle est susceptible d'intéresser nombre de nos lecteurs.

Le BTS IRIS (Informatique et Réseaux pour l'Industrie et les Services) est en voie de disparition. Une réforme qui consiste à le fusionner avec le BTS SE (Systèmes Electroniques) est en passe d'être validée par le ministère, et ce malgré deux avis nettement défavorables du Conseil Supérieur de l'Éducation (le dernier date du 17/10/2013).

Des Inspecteurs Généraux de l'Éducation Nationale en table ronde chez Microsoft

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure et Xavier Claude. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
55
10
nov.
2013
Éducation

Deux ans après la convocation d'une centaine d'inspecteurs de l'Éducation nationale au siège de Microsoft France, l'April, Framasoft, le CNLL, SavoirsCom1 et l'Aful s'étonnent d'une nouvelle entorse à la neutralité scolaire et à l'intérêt du service public d'éducation.

Le 19 novembre 2013, plusieurs responsables de l'Éducation Nationale se déplacent au siège de la société Microsoft. Michel Pérez, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale, Catherine Becchetti-Bizot, Inspectrice Générale, Directrice du Comité Stratégique pour le Numérique à l‘École ainsi que des représentations des associations de collectivités viennent découvrir une étude coordonnée par Ludovia Magazine, en association avec Microsoft, Intel et SFR.

Le titre de l'étude se veut neutre : « Investissement des collectivités en matière de numérique à l'école ». Le dispositif de communication ne l'est pas. Par leur présence à la table ronde organisée par Microsoft, les Inspecteurs généraux légitiment l'appropriation de l'Éducation Nationale par une société privée. Les signataires de ce communiqué dénoncent fermement cette nouvelle entorse à la neutralité scolaire et à la mission de service public de l'Éducation Nationale.

22e édition du concours national d'informatique Prologin

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure, Florent Zara et palm123. Modéré par Florent Zara.
Tags :
7
6
nov.
2013
Éducation

Prologin a donné le coup d'envoi de la 22ème édition du Concours national d'informatique !

Le concours de Prologin est accessible aux jeunes âgés de 20 ans ou moins, et résidant dans l'Union Européenne ou en Suisse. Il met en avant les compétences en algorithmique et en programmation des candidats à travers divers exercices tout au long de son déroulement. Les langages de programmation autorisés sont C, C++, C#, Java, OCaml, Pascal, PHP et Python.

NdM. : un concours habitué aux annonces LinuxFr.org, 9e en 2001, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 16e, 18e, 19e, 20e et 21e.

Le logiciel éducatif GCompris passe en version 13.11

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Florent Zara et palm123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
38
5
nov.
2013
Éducation

GCompris est un logiciel éducatif qui propose des activités variées aux enfants de 2 à 10 ans. Le projet bien connu des lecteurs de LinuxFr.org existe depuis 2000 et comprend maintenant 140 activités. Néanmoins, la lecture était jusqu'à présent assez peu traitée dans GCompris.

Logo GCompris

Cette version inclut une nouvelle activité qui présente un ensemble d'images suivi d'exercices. À chaque image est associée un texte et une voix. Il est possible de l'utiliser en français ou dans une langue cible comme l'anglais pour enrichir son vocabulaire.

Phokaia, dictionnaire de grec ancien → français

Posté par (page perso) . Édité par NeoX, ZeroHeure, Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
21
24
oct.
2013
Éducation

En bref : un (embryon de) dictionnaire grec ancien → français, sur corpus, libre (GPLv3), compilable avec Logotheras et disponible aux formats texte et RST.

Phokaia est un dictionnaire grec ancien -> français sur corpus.
Phokaia est écrit de manière à être utilisé avec le projet Logotheras et est par conséquent disponible en format texte ainsi que sous forme d'une exportation au format RST.

Quand le projet Logotheras le permettra, ce dictionnaire sera également consultable sous forme d'une base de données MySQL.

Phokaia est hébergé chez l'excellent(e) TuxFamily.

Dr. Geo 13.10

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure et Nÿco. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
31
28
sept.
2013
Éducation

Dr. Geo 13.10 est un environnement libre multi-plateforme de géométrie intéractive et de programmation. Il s'adresse aux enseignants et élèves pour l'apprentissage de la géométrie. Il permet également de modéliser des situations complexes nécessitant des fonctions et de la programmation.

Ainsi, outre son aspect classique de géométrie interactive, Dr. Geo permet de produire des figures interactives sous forme de scripts Smalltalk. Voir un exemple sur une dépêche précédente.

Dr. Geo mascotte

Il est développé avec le langage Smalltalk et l’environnement Pharo, permettant une complète introspection du code source depuis Dr. Geo lui‐même.

Pour station de travail GNU/Linux, Mac OS X et Windows, il est distribué sous la forme d'une application portable. Il est également disponible pour tablettes Android et iPad.

Dr. Geo est un logiciel bien maintenu qui évolue régulièrement, comme en témoignent les nombreuses dépêches précédentes.

L'Éducation Nationale et la circulaire 5608 du 19 septembre 2012

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags : aucun
24
14
août
2013
Éducation

Vous vous souvenez très certainement de la circulaire 5608 du Premier ministre du 19 septembre 2012. Elle concerne l'usage des logiciels libres dans l'administration.
Un député, Mme Isabelle Attard (Écologiste) a demandé où en était l'application de cette circulaire. Elle a reçu une réponse du ministère de l'Éducation nationale.

On peut remarquer que les choses évoluent dans le bon sens, mais lentement. Le mammouth de Claude Allègre bouge enfin ! Mais la tâche est immense car en plus des problèmes financiers se cache un problème de fond : l'Éducation nationale ne doit pas se contenter d'utiliser des logiciels libres et enseigner leur usage, elle doit aussi enseigner les sciences et techniques qui permettent de comprendre le monde numérique dans lequel nous vivons. C'est essentiel pour envisager l'avenir.

Dr. Geo 13.06

23
23
juin
2013
Éducation

Dr. Geo 13.06 est une application multiplate‐forme — PC, Mac et tablettes — de géométrie euclidienne interactive, mais aussi de programmation.

Outre son aspect classique de géométrie interactive, Dr. Geo permet de produire des figures interactives sous forme de scripts Smalltalk. Il est également modifiable depuis lui‐même.

Les nouvelles fonctions et les corrections de bogues sont listées en seconde partie.

Dr. Geo mascotte

Agrégation et logiciels libres

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
27
16
juin
2013
Éducation

L'agrégation de Mathématiques évolue doucement mais nettement. Pour la session 2015, seuls des logiciels libres seront proposés aux candidats au concours externe lors des épreuves orales. Le concours interne évolue lui aussi dans le même sens.
Les deux concours se passent depuis plusieurs années sur ClefAgreg dans sa version 8.0, clef «live» fondée sur Debian, personnalisable et proposant différents logiciels libres dont bien sûr ceux non propriétaires utilisés à l'agrégation.

NdM : voir aussi les dépêches précédentes en 2012, 2011, 2010, 2009, 2008 et 2007.

L'Académie des sciences et l'enseignement de l'informatique

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags : aucun
22
27
mai
2013
Éducation

L'enseignement de l'informatique est plus que jamais un sujet d'actualité. L'Académie des sciences vient de publier un rapport dont le titre est « L'enseignement de l'Informatique en France. Il est urgent de ne plus attendre ».

L'EPI (Enseignement Public et Informatique) s'associe aux recommandations de ce rapport dans son communiqué.

Le document de l'Académie des sciences est un PDF de 34 pages assez dense, ce qui est plutôt normal chez les scientifiques. Sur le site de l'EPI, vous trouverez un résumé de ce document.

Dans le même esprit, vous regardez la conférence donnée par François Élie lors de la 3e édition de Fêtons Linux du samedi 27 avril 2013 : « Quelle école pour la société de l'information ? Program or be programmed ? ». Le fond de son discours est que l'enseignement de l'informatique doit faire la différence entre l'enseignement de la science informatique, des technologies informatiques est des usages de l'informatique.

Enfin, le Sénat vient de demander d'utiliser en priorité les logiciels libres dans le numérique éducatif. Décidément, au vu de ces réactions on peut penser qu'il y a un gros problème dans l'Éducation Nationale

Le Sénat demande d'utiliser en priorité les logiciels libres dans le numérique éducatif

Posté par . Édité par Xavier Claude. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags : aucun
30
25
mai
2013
Éducation

Après une lecture à l'Assemblée nationale, le Sénat examine à son tour le projet de loi sur la « refondation de l'école de la République » du 21 au 24 mai 2013. Parmi les nombreuses dispositions de ce texte est notamment créé un service public du numérique éducatif. Lors de l'examen en commission de la culture, de l'éducation et de la communication, un amendement a été adopté le 14 mai, qui précise que « Ce service public utilise en priorité des logiciels libres et des formats ouverts de documents ». Il n'a pas été remis en cause lors des débats au Sénat, et fait donc partie intégrante du texte qui sera proposé à la deuxième lecture.

Pourquoi les logiciels et le matériel pédagogique ne sont-ils pas libres en France ?

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et Nils Ratusznik. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
48
13
mai
2013
Éducation

Cela fait 30 ans environ que les logiciels libres sont arrivés en France. Ils sont présents dans les infrastructures réseau, les téléphones portables, les modems xDSL, les sites internet, les jeux et tout doucement dans la gestion des entreprises et l'éducation. Mais le libre est quasiment absent dans les logiciels et le matériel didactique qui servent à faire des travaux pratiques, dans les cours et les livres et tout ce qui sert à l'apprentissage. Alors que les universités américaines commencent à libérer massivement leurs cours sous des licences libres et qu'on y voit exploser les supports expérimentaux libres dans les Fab Lab (idem en Allemagne qui a une culture plus expérimentale dès le primaire, il n'y a qu'à voir le nombre de Fab Lab), pourquoi tant de retard dans les écoles en France?