OsmocomBB : Pour un GSM complètement libre !

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
49
20
fév.
2010
Mobile
Harald Welte est un des héros du logiciel libre. Hacker du noyau Linux et leader de l'équipe de développement du pare-feu netfilter/iptables il est également le fondateur du projet GPL violations qui lutte contre les atteintes à la licence GPL. Comme si cela ne suffisait pas, il a participé au projet OpenMoko qui visait à créer une plate-forme libre pour les smartphones ainsi qu'à produire directement des téléphones libres. Harald Welte a reçu en 2007 le prix pour le développement du logiciel libre de la Free Software Foundation.

Harald a annoncé en janvier 2010 sur son blog qu'il se lançait dans un nouveau défi visant à libérer complètement les téléphones GSM de tout logiciel propriétaire. C'est le projet OsmocomBB dont il est question dans la suite de la dépêche.

Intel et Nokia annoncent la création de MeeGo

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
17
16
fév.
2010
Mobile
Intel et Nokia viennent d'annoncer qu'ils fusionnaient leurs projets respectifs d'OS dédiés aux terminaux mobiles (tablettes, téléphones, TV, smartphones, etc.), à savoir Moblin et Maemo, pour créer le projet MeeGo. La première version devrait voir le jour le second trimestre 2010, et le lancement des premiers téléphones basés sur MeeGo dans le courant de l'année 2010.

MeeGo est un projet opensource, hébergé par la Linux Foundation. Techniquement, MeeGo est basé sur un noyau Linux et repose sur la bibliothèque Qt pour l'écriture des applications. Le format RPM a été retenu pour la gestion des paquets.

Les applications seront distribuées, une fois n'est pas coutume sur mobile, via le Ovi Store de Nokia et le AppUp Center de Intel.

Hackable:1 et Openmoko User Meeting à Paris

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
6
15
jan.
2010
Mobile
Le 29 Janvier de 19h à 22h, à la Cantine, espace de rencontre dédié aux nouvelles technologies, se déroulera un nouvel Openmoko users meeting.

Vous aurez l'occasion de rencontrer les membres de la communauté et voir les – nombreux – projets en cours. Nous pourrons aussi discuter des récentes avancées de la communauté Openmoko (également abondantes : FSO, accélération matérielle, amélioration de l'autonomie, optimisations et prise en charge officielle par le noyau...) ; des ateliers et présentations seront organisés, etc.

Une partie de la soirée portera également sur les futures évolutions de la distribution hackable:1, implémentant la plateforme Gnome sur une base Debian.

Attention, fort risque de restaurant post-rencontre.

Sortie de SFLphone 0.9.7

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
15
12
déc.
2009
Mobile
C'est une étape importante que vient de franchir le projet SFLPhone avec la sortie cette semaine de la version 0.9.7.

En plus des traditionnels bugfixes, cette version introduit de nouvelles fonctionnalités très attendues par les professionnels de la téléphonie IP, comme la gestion des conférences, plusieurs codecs haute définition, et la prise en charge des principaux protocoles de chiffrement des communications (TLS, SRTP/ZRTP).

Publié sous licence GPLv3, le projet SFLphone, développé par l'entreprise canadienne Savoir-faire Linux, s'affirme de plus en plus comme la référence de l'industrie de la VoIP libre.

Codec OpenSource BroadVoice

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
17
19
nov.
2009
Mobile
Le codec G729 est un standard recommandé par l'Union internationale des télécommunications et qui est utilisé dans le monde de la voix sur IP.

Le codec lui-même est de bonne qualité mais le problème est qu'il est protégé par des brevets et soumis à des droits d'utilisation. La firme Sipro Lab Telecom a été chargée de gérer le portefeuille de brevets et de faire fructifier cette fameuse "propriété intellectuelle".
Les tarifs sont disponibles ici et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il faut avoir un large portefeuille.

Mais un nouveau challenger vient d'apparaître dans le monde des codecs VoIP HD, avec une possible remise en cause du codec propriétaire G729.

Le nouveau venu s'appelle BroadVoice (à ne pas confondre avec l'opérateur Broadvoice) que Broadcom publie sous licence LGPLv2.1. La comparaison avec les autres codecs semble très flatteuse pour ce nouveau codec BroadVoice.
En espérant que son adoption soit rapide. FreeSwitch a déjà annoncé le support de BroadVoice.

Skype envisage une libération partielle du client Linux

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
12
5
nov.
2009
Mobile
Suite aux nombreuses demandes de ses clients, Skype a décidé de libérer partiellement le code source de son client Linux. Le protocole réseau, qui repose sur de nombreux brevets logiciels (déposés par Skype), restera propriétaire. Ce protocole fait d'ailleurs l'objet d'une bataille juridique entre Skype et ses fondateurs. Les détails de l'ouverture sont donnés dans la seconde partie de cette dépêche.

NdM : En attendant, il existe les logiciels libres Ekiga et QuteCom (anciennement « WengoPhone ») qui utilisent des protocoles de communication standards et ouverts (notamment SIP), et sont disponibles pour Linux, Windows (et Mac OS X pour QuteCom).

Symbian est officiellement « OpenSource »

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
24
23
oct.
2009
Mobile
Le micro-noyau de Symbian^3, le système embarqué pour téléphones portables, a été publié le 21 septembre 2009 sous licence EPL (Eclipse Public Licence), en prévision du SEE 2009 (Symbian Exchange & Exposition).

Nokia, après avoir racheté Symbian, confirme donc sa feuille de route pour l'ouverture complète du célèbre système d'exploitation embarqué pour téléphones mobiles. Le site pour développeurs de Symbian propose un kit en téléchargement libre (sous réserve de s'enregistrer), comprenant :
  • Le noyau « Open Source » et outils complémentaires ;
  • Une suite de compilation pour architecture ARM (RVCT4.0) ;
  • Un environnement de simulation basé sur Qemu ;
  • Le paquet de base pour « Beagle Board », un processeur ARM embarqué dans une carte USB ;
  • Des binaires ARMv5 prêt-à-l'emploi ;
  • Un environnement d'exécution hardware.

Votre smartphone est-t-il un mouchard en puissance ?

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
26
13
oct.
2009
Mobile
Harald Welte a publié ce matin sur son blog un rapport sur le déploiement d'OpenBSC lors de Hacking-at-random 2009. Pour rappeler les faits, OpenBSC est un logiciel sous GPL permettant d'utiliser une station GSM Siemens BS11 microBTS, et donc de simuler un véritable réseau GSM (2G pour le moment). Le but est d'avoir un outil pour pouvoir tester la sécurité et le fonctionnement des protocoles de téléphonie mobile.

L'utilisation des fréquences étant soumise à autorisation, une demande a été formulée et accordée afin de valider le système avec une charge suffisante et un jeu de terminaux mobiles diversifié. Une expérimentation similaire pour le système OpenBTS (similaire à OpenBSC, mais basé sur GnuRadio et USRP) avait été réalisée lors des festivals Burning Man 2008 et 2009 au Nevada.

Le rapport d'Harald est relativement précis sur le système mis en place et les conditions de tests, mais le point le plus important est la fin du rapport, où il explique qu'ils ont cherché à vérifier si certains smartphones implémentent RRLP, Radio Resource LCS (Location) Protocol. Le protocole permet à un opérateur de demander la localisation d'un terminal sans authentification aucune, ce dernier utilisant les signaux GPS pour connaître sa position (s'il y a un récepteur, bien sûr). Sur le marché, les téléphones équipés d'un récepteur GPS sont assez nombreux, notamment la gamme basé sur Android de HTC, l'iPhone et les téléphones Nokia N95 ou équivalents. Le rapport ne précise pas beaucoup plus d'informations à ce sujet, car la fonctionnalité n'a été testée que le dernier jour, mais il semble qu'un certain nombre de ces appareils suivent à la lettre les spécifications, permettant une localisation GPS sans que cela soit signalé à l'utilisateur.

On se souvient du scandale du Palm pré découvert par Joey Hess, Palm ayant ajouté un logiciel dans webOS envoyant via internet les coordonnées GPS ainsi que le temps d'utilisation de chaque application sur le téléphone.

Encore plus récemment, c'est l'iPhone qui a fait parler de lui suite à la découverte d'une application récoltant les numéros de téléphones des utilisateurs afin d'alimenter une base de client. La boite à l'origine de MogoRoad, le logiciel en question, a dû retirer son logiciel de l'AppStore, mais il semble que d'autres applications du même tonneau existent encore.

Cette nouvelle découverte jette une fois de plus le discrédit sur le respect de la vie privé par le monde de la téléphonie mobile.

Barry : BlackBerry et Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
11
30
août
2009
Mobile
Les téléphones BlackBerry ne font pas l'unanimité du monde des utilisateurs OpenSource en raison de leur OS plus que fermé ! Il était pour l'instant impossible d'utiliser son téléphone sous Linux.

Chris Frey a lancé le projet Barry fin 2005. Le projet a perdu de son souffle puis, après la contribution de plusieurs développeurs propose une nouvelle version 0.15.

Cette version permet à présent de :
  • Lire et modifier le contenu de votre téléphone ;
  • Synchroniser votre téléphone (carnet d'adresses, agendas, mémos et tâches) ;
  • Utiliser votre téléphone en tant que modem.

Barry supporte l'ensemble des BlackBerry, même les plus récents !

Sortie de SFLphone 0.9.6

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
17
30
juil.
2009
Mobile
SFLphone est un logiciel de voix sur IP orienté utilisation d'entreprise, compatible avec les protocoles SIP et IAX2 et publié sous license GPLv3.

Basé sur une architecture flexible client-serveur, SFLphone est composé d'un noyau développé en C++, qui implémente les fonctionnalités complètes d'un téléphone logiciel, et de un ou plusieurs clients, qui communiquent par l'intermédiaire de D-Bus. Un client GNOME et un client KDE sont disponibles.

Ce logiciel est développé à Montréal, par la compagnie Savoir-faire Linux.

Le code source de Palm webOS disponible

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
20
21
juin
2009
Mobile
Afin d'être en conformité avec la licence GPL, Palm a mis à disposition du public le code source des packages utilisé dans son webOS basé sur Linux. Le système webOS est notamment utilisé sur les Palm Pre, commercialisés aux USA depuis le mois de Juin.

L'OS de Palm s'appuie sur un noyau Linux 2.6.24 modifié par environ 1.000 patches, dont la majorité sont spécifiques à l'architecture ARM du Pre et aux pilotes matériel (le pilote de l'accéléromètre par exemple).

La plupart des packages seront déjà connus de ceux qui ont eut affaire à un Linux embarqué : BusyBox, un outil de configuration du framebuffer pour l'affichage (pas de X11 évidemment) et GStreamer couplé à ALSA pour la lecture multimédia.

Palm a bien entendu inclus ses propres développements, comme par exemple un greffon GStreamer pour décoder le format audio ADPCM ou des bibliothèques qui permettent l'accès à certaines fonctions système depuis les applications.

NdM : cet article est la traduction de "Source code for Palm WebOS released" : nous n'acceptons pas les copies d'articles en temps normal, ce fait étant passé à travers les mailles du filet des modérateurs/relecteurs, nous nous en excusons.

Symbian bouge enfin !

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
16
16
juin
2009
Mobile
Depuis l'annonce de la mainmise de Nokia sur Symbian dans le but d'unifier OS et interfaces, et enfin fournir le tout en open source, on avait peu de nouvelles sur ce système d'exploitation pour téléphones mobile (issu de l'OS EPOC de Psion).

Entre temps, Symbian s'est quelque peu éclipsé au profit de ses concurrents : iPhoneOS (sortie de l'iPhone 3G, annonce de l'iPhone 3GS), BlackBerry (Storm, Bold, Curve, Tour), Android (sortie de la version Cupcake/1.5, sorties des HTC Dream/G1 et Magic/G2, annonce du Samsung Galaxy et d'une pléthore de téléphones et netbooks pour 2009/2010, dont HTC, Samsung, Sony Ericsson, Lenovo, Acer, Dell, Archos, LG, Asus, etc.) et quelques autres.

Le site developer de Symbian vient d'ouvrir ses portes en version bêta : au programme de cette forge communautaire, un wiki (sous Mediawiki), un bugtracker (Bugzilla), un forum (vBulletin), de la documentation, du code source (Mercurial, Open Grok), des conseils (fonctionnalités, interface utilisateur, architecture et publications), etc. Cette nouvelle forge nécessite une inscription, avec validation par e-mail. Les développeurs peuvent choisir leurs langages et plates-formes favorites : Python, Ruby et Web ou encore Java ME (et même .Net et Flash Lite).

On y apprend que le futur Symbian^2 sera prêt en 2009, compatible avec Symbian OS v9.x, S60 3ème et 5ème Edition, puis Symbian^3 et Symbian^4 en 2009 et 2010. Symbian^2 aura un écran d'accueil personnalisable, un vrai navigateur avec plugins, et possédera une interface à clavier, stylet et/ou tactile.

Entretien d'Ainunlidalë, "dictateur bénévole" de la distribution SHR

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
6
1
juin
2009
Mobile
SHR est une des nombreuses distributions pour les téléphones libres de la société OpenMoko (GTA01 et GTA02).
Cette distribution est basée sur le framework de Freesmartphone.Org.
SHR est développée par une communauté de bénévoles, les contributeurs les plus actifs étant regroupés dans une "core team". Les utilisateurs ne sont pas oubliés lors des choix importants, et un système de vote est parfois mis en place lorsqu'une décision fait débat sur la liste de diffusion des utilisateurs.

Julien Cassignol, alias Ainulindalë, s'est prêté au jeu de l'entretien afin d'expliquer sa vision de l'avenir de SHR.

Sortie de Moblin v2.0 beta

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
15
21
mai
2009
Mobile
Après huit mois de travail intense, Intel a annoncé hier la sortie de Moblin v2.0 beta. Moblin est une distribution récente conçue pour les netbooks/nettops, bientôt pour les MIDs et, qui sait, peut être un jour pour d'autres matériels.

Cette première image publique, en version beta, a reçu l'attention des développeurs noyau d'Intel et de l'ex équipe d'OpenedHand, rachetée par Intel l'été dernier pour ce qui concerne l'interface graphique. Cette dernière a été complètement repensée pour s'adapter aux contraintes des petits écrans et tente de moderniser ce que l'on voit habituellement sur un netbook.

Un point intéressant pour l'indépendance de cette distribution est qu'elle est désormais sous l'égide de la fondation Linux.

Le téléphone mobile libre Freerunner (GTA02) est toujours maintenu et continue d'évoluer !

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
27
25
avr.
2009
Mobile
L'annonce concernant la suspension du développement du GTA03 par Openmoko a soulevé quelques interrogations. S'il est vrai qu'OpenMoko a pris la décision de stopper le développement de cette troisième version du téléphone mobile libre Freerunner, le GTA02 a encore un bel avenir devant lui.

Quelques éléments à retenir :
  • Au lieu d'investir ses ressources dans une troisième version, Openmoko se concentre sur l'évolution du support matériel. Le parti pris est donc d'améliorer l'existant, ce qui renforce l'intérêt du GTA02, qui verra de fait sa durée de vie augmenter ;
  • Bearstech, en tant que revendeur officiel, garantit la vente du modèle ;
  • Des composants du GTA02 vont être changés pour améliorer les performances ;
  • En vente depuis juin 2008, le premier téléphone entièrement libre a été accueilli et adopté par un public averti. La palette de services et solutions logicielles devient foisonnante et accessible à un public moins technique. Sa communauté n'en est que plus productive ;
  • Le support logiciel s'améliorant, il sera bientôt possible d'en faire un usage quotidien ;
  • Openmoko proposera bientôt un autre type de hackable device.

Bearstech prépare actuellement la quatrième réunion de la communauté d'utilisateurs du Freerunner GTA02 avec Openmoko et vous communiquera prochainement une date. À cette occasion, le dernier fix matériel indispensable à une utilisation journalière du téléphone (correction du buzz audio) sera appliqué et la dernière version de Hackable:1 sera présentée.

Mise à jour : la Buzz Fix Party aura lieu le 7 mai.

OpenMoko arrête le développement du GTA03

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
16
6
avr.
2009
Mobile
Lancé par le constructeur taïwanais FIC, le projet OpenMoko a pour but de produire un téléphone mobile entièrement libre tant du point de vue du logiciel que du matériel (pilotes de périphériques libres et spécifications ouvertes). Après avoir sorti deux modèles, l'avenir du projet s'annonce plus sombre : Sean Moss-Pulz, le directeur général d'OpenMoko, a annoncé à l'OpenExpo de Berne en Suisse que le développement de la troisième version du FreeRunner (nom de code GTA03) avait été stoppé.

Depuis son lancement, OpenMoko a rencontré un certains nombres d'écueils : changement de l'équipe de développement, retards sur le planning annoncé, problème de stabilité du matériel et des logiciels... Aujourd'hui OpenMoko se voit obligé de se séparer de la moité de ses effectifs ; selon son directeur c'est la seule façon pour l'entreprise de continuer son activité. Désormais OpenMoko se concentre sur un "Plan B", un nouvel appareil qu'OpenMoko a dans ses cartons mais sur lequel Sean Moss-Pulz a refusé d'en dire plus.

Toutefois, le développement de la partie logicielle du téléphone continue, avec une équipe réduite. Et Sean Moss-Pulz compte bien sur la communauté pour participer : Achetez un FreeRunner, aidez-nous à corriger nos erreurs et écrivez de nouveaux programmes. a-t-il déclaré lors de la conférence.

NdM: Merci à balzane pour avoir proposé une autre dépêche sur le même thème.

AndroidDevCamp samedi 28 mars

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
6
23
mar.
2009
Mobile
Samedi 28 mars se tiendra le premier rassemblement de développement Android (AndroidDevCamp) parisien. Il aura lieu à La Cantine et sera l'occasion d'échanges autour du développement Android. SFR Jeunes Talents Développeurs (http://sfrjtd.fr/ → concours de développement Android) est sponsor de cet événement. Le principe d'un barcamp est que tout un chacun peut être conférencier. Plusieurs ateliers auront lieu animés par les différents participants du barcamp. Il suffit de proposer son atelier lorsque l'on arrive le matin. Des développeurs Android expérimentés seront présents pour répondre aux questions des développeurs.

L'AndroidDevCamp aura lieu de 10h à 17h30. Il est nécessaire de s'inscrire sur cette page (http://barcamp.org/AndroidDevCampParis1A) pour participer car les places sont limitées.

Le G2 de HTC sous Google Android arrivera bientôt en France

Posté par . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Bruno Michel.
Tags :
10
12
mar.
2009
Mobile

NdM : (réédition le 4 mars 2013) conformément aux règles de modération du site, le contenu de cette dépêche a été partiellement supprimé car il s'agissait d'une recopie complète de l'article Le G2 de Google sous Android bientôt en France !

Ce concours propose quatre thématiques de développement sans s'y limiter : simplifier le quotidien, dépasser les usages conventionnels, l’apport sociétal ou environnemental, fluidité et continuité de l'expérience utilisateur. Une soirée de clôture sera organisée le 28 Avril 2009.

NdM : a priori rien ne bloque la possibilité de faire du logiciel libre, donc vous êtes encouragés à choisir une licence libre compatible avec la plateforme.

Thales met à disposition un framework à composants logiciels visant les systèmes critiques

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
12
23
fév.
2009
Mobile
Thales met à la disposition de la communauté le framework à base de composants logiciels MyCCM High Integrity 0.9 sous licence libre (GPL/LGPL).

MyCCM-HI a pour vocation d'intégrer des composants écrits en C. Il génère, à partir d'une description de l'application répartie, le code de configuration des threads, des locks, des connexions inter-composants, et le code de re-configuration dynamique. Ce logiciel s'adresse aux concepteurs de systèmes temps réel embarqués critiques.

Vidéos de l'Embedded Linux Conference Europe 2008 disponibles !

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
9
10
fév.
2009
Mobile
L'Embedded Linux Conference Europe 2008, organisée par le Consumer Electronic Linux Forum, s'est déroulée au mois de novembre aux Pays-Bas, en même temps que la conférence automnale du NLUUG sur la mobilité. ELCE est sans aucun doute une des plus intéressantes conférences européennes consacrées à Linux embarqué.

Une petite équipe, composée de Ruud Derwig (NXP), Tim Bird (Sony), Thomas Petazzoni et Michael Opdenacker (de Free Electrons) a enregistré la plupart des conférences de ces deux évènements. Les vidéos résultantes, au nombre de 32, viennent d'être mises en ligne par Free Electrons et sont disponibles à tous, sous licence libre CC-BY-SA 3.0, au format Ogg Theora.

On notera en particulier les présentations (keynotes) d'Harald Welte (bien connu pour son travail sur NetFilter, le projet gpl-violations.org, la participation à OpenMoko et bien d'autres choses) et de David Woodhouse (un des deux mainteneurs « embarqué » du noyau). Les deux conférences de Frank Rowand sur le temps réel utilisant les patches linux-rt sont également très intéressantes, de même que la conférence de Tim Bird sur la réduction du temps de démarrage, celle de Philip Lougher sur le système de fichiers Squashfs récemment intégré dans la version officielle du noyau, et enfin celle de Gustavo Sverzut Barbieri sur l'utilisation des bibliothèques EFL (Enlightenment Foundation Libraries) pour créer des interfaces graphiques sympathiques.

HP sort une distribution Linux pour netbook

Posté par . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par baud123.
Tags :
10
6
fév.
2009
Mobile

NdM : (réédition le 4 mars 2013) conformément aux règles de modération du site, le contenu du journal a été supprimé car il s'agissait d'une recopie complète de l'article HP sort une distribution Linux pour netbook !

OpenMoko User Meeting à Paris

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
13
29
jan.
2009
Mobile
L'actualité autour d'OpenMoko est toujours en pleine effervescence. Les Distributions se multiplient, pour le meilleur comme pour le ... meilleur :) OpenMoko, Hackable:1, SHR, Gentoo, Debian et tant d'autres.

Dans ce déluge de nouveautés, de bugs reports, de mises à jour et d'enthousiasme, il est toujours bon pour la communauté de se retrouver. C'est pourquoi nous vous invitons à rejoindre une petite soirée autour d'OpenMoko et d'un verre, à 18h30 le jeudi 5 février, au 40 passage des Panoramas à Paris, juste à côté de la Cantine.

Au programme : discussions, conseils et install party, principalement (mais pas seulement) autour de la distribution Hackable:1, dont les principaux développeurs vous présenteront leurs techniques de travail, leurs petits secrets de code, mais surtout leur résultats.

Enfin nous aurons le plaisir de vous offrir une carte microSD 2Go avec la toute dernière version de Hackable:1 pré-installée. Vous pourrez, avec cette carte préparée avec amour par votre serviteur, tester par vous même et sans effort, les dernières améliorations apportées par notre équipe.

Palm « pré » : smartphone sous Linux et standards du web

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
23
15
jan.
2009
Mobile
Palm a annoncé en grande pompe son tout nouveau smartphone, le Palm « pré ». Il s'agit d'un format à coulisse (slider) légèrement recourbé avec un clavier qwerty et un écran tactile (multitouch), dont le prix est encore inconnu (estimé entre 300 et 400 $ selon les analystes). Sprint sera le premier opérateur à proposer l'engin, à la mi 2009.

Jon Rubinstein qui a présenté le « pré » au CES 2009 (Consumer Electronics Show de Las Vegas) est un ancien d'Apple, ayant travaillé sur l'iPod et l'iMac. Voici un petit aperçu du matériel utilisé :
  • Processeur Texas Instrument OMAP (ARM) ;
  • 8 Go de stockage interne ;
  • Écran tactile de 3.1 pouces et de résolution de 320x480 pixels ;
  • Appareil photo 3 millions de pixels avec flash DEL (LED) ;
  • Wifi 802.11 b/g ;
  • GPS ;
  • EVDO (3G ou plutôt 3,5G) ;
  • Bluetooth ;
  • Accéléromètre ;
  • Haut-parleur ;
  • Prise MicroUSB (USB 2.0) ;
  • Masse de 136 g ;
  • Batterie remplaçable ;
  • Chargeur à induction magnétique ;
  • Prise audio jack 3.5 mm.

Pourquoi parler d'un énième smartphone dans ces colonnes ? Tout simplement parce qu'il fonctionne sous un système Linux et qu'il réserve d'autres surprises. La plate-forme se nomme « webOS » (avec un « web » minuscule et un « OS » majuscule), et la marque webOS est déposée. Ne pas confondre avec un « WebOS », les simulations de bureaux d'OS dans un navigateur. Le tout est propriétaire. L'originalité de cette plateforme logicielle se situe dans le type des applications : elles reposent sur les standards du web, donc (X)HTML, CSS et Javascript, JSON, choix judicieux de la part de Palm.

Android désormais disponible et libre

Posté par . Modéré par Florent Zara.
32
22
oct.
2008
Mobile
C'était annoncé depuis longtemps par l'Open Handset Alliance, le groupe mené par Google pour le développement de la plate-forme Android, mais il y avait de nombreux sceptiques. Cette fois c'est officiel : Android est libre et le code source disponible. Pour ceux qui vivent dans une cave, Android c'est la plate-forme pour smartphones proposée par Google et ses partenaires regroupés au sein de l'Open Handset Alliance (Intel, Motorola, Samsung et bien d'autres).

La licence conseillée est l'Apache Software License 2.0, mais certains composants sont sous d'autres licences approuvées par l'OSI.

Rasterman passe au Treo-650 et continue d'améliorer e17

Posté par . Modéré par j.
Tags :
24
14
oct.
2008
Mobile
Carsten Haitzler (The Rasterman), connu pour avoir écrit le gestionnaire de fenêtres Enlightenment, a récemment eu un contrat avec Swisscom pour travailler sur leur plate-forme Linux pour les téléphones mobiles.

Son travail a consisté à améliorer enlightenment 17 (e17), illume (un module pour e17 pour que celui-ci soit facile à utiliser sur les embarqués) et écrire elementary (un toolkit très simple basé sur les EFL, bibliothèques utilisées par e17) ainsi que quelques applications utilisant elementary.

Son code fonctionne très bien sur des téléphones / assistants personnels tels que le Treo-650, qui ne disposent que de 32 Mo de RAM, avec pour résultat une interface graphique largement plus jolie que l'original sur Palm-OS comme le montre cette vidéo. Il s'est appuyé sur le projet OpenEmbedded.

Pour plus de détails (en particulier des détails techniques sur l'installation (Treo-650 et Freerunner) et sur les problèmes dus à un tel matériel), voir la nouvelle sur le site de Rasterman (en anglais).