Le gestionnaire de fenêtres awesome sur les Kindle Touch d'Amazon

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Florent Zara et Xavier Claude. Modéré par Xavier Claude.
Tags :
18
3
fév.
2012
Mobile

Sur la liste de diffusion du gestionnaire de fenêtres libre awesome, une information intéressante est débattue : la liseuse Kindle Touch d'Amazon utilise awesome ! Ce modèle de Kindle à base d'encre électronique et tactile semble avoir un environnement de bureau GNU/Linux relativement ordinaire (noyau, X, awesome, GTK, WebKitGTK et Java).

Extrait du message :

You might be interested to know that our beloved window manager was used in the Amazon product Kindle Touch! You can get the source code from
http://www.amazon.com/gp/help/customer/display.html?nodeId=200203720

NdM : merci à chimrod pour son journal.

webOS devient réellement opensource

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Teyssier, Xavier Claude et baud123. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
22
26
jan.
2012
Mobile

HP avait annoncé libérer webOS en décembre, mais rien n'avait immédiatement suivi. Il suffisait d'être patient : c'est désormais chose faite, puisqu'un calendrier est établi, commençant tout de suite et allant jusqu'à l'automne 2012.

Enyo, le framework de webOS disponible uniquement sur la tablette TouchPad, est libéré dès à présent sous licence Apache 2.0. Non content de cela, c'est aussi Enyo 2.0 qui est désormais libre : il s'étend vers divers navigateurs et plateformes mobile et bureau, comme iOS et Android, Internet Explorer et Firefox.

Ce n'est que le cœur de Enyo 2.0 qui est disponible aujourd'hui, sans les widgets, mais ils viendront bientôt (environ un mois) d'après HP. S'ensuivront les versions 2.1, puis 2.2. Le code source de Enyo 1.0 est complet et également disponible.

Pour les contributions, l'équipe derrière Enyo ne s'attend pas à des miracles et n'a pas mis en place de procédure spécifique, ils privilégient donc le dialogue et les contributions de tailles modestes pour commencer.

C'est donc un pas en avant pour webOS, et aussi pour le développement multiplateforme. Pour l'accès aux spécificité des plateformes, il est toujours nécessaire d'avoir un PhoneGap à portée de main.

Tizen publie un SDK pré-alpha

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Claude, Nÿco, Xavier Teyssier et Arcaik. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
25
18
jan.
2012
Mobile

Tizen est un projet de système d’exploitation embarqué (pour téléphone, tablette, TV) créé à partir de LiMo et MeeGo (ce dernier créé à partir de Maemo et Moblin). Ce projet est sponsorisé entre autres par la LiMo Foundation et la Linux Foundation (et quelques constructeurs).

Tizen, après son annonce, avait été considéré comme une Arlésienne, en langage informatico-anglicisé : un vaporware. C'est désormais une publication qui est annoncée, et pas des moindres puisqu'il s'agit de code source.

Disponible au téléchargement :

  • Tizen : le système d'exploitation
  • SDK : Software Developement Kit (kit de développement logiciel)

Mer « Maemo Reconstructed »

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Claude et Nils Ratusznik. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
29
4
jan.
2012
Mobile

Au commencement étaient au moins trois systèmes d'exploitation mobiles (au sens large) basés sur Linux :

  • Maemo livré en novembre 2005
  • LiMo lancé en janvier 2007
  • Moblin annoncé en juillet 2007

Puis, plein de choses se sont passées, et hop fast forward on en arrive à...

Aujourd'hui et pour faire simple, Tizen est le résultat de fusions successives des trois, et Mer est son pendant communautaire.

Mer is an open, mobile-optimised, core distribution aimed at device manufacturers; powered by Qt/QML and HTML5 - openly developed, inclusive, and meritocratically governed.

The Core is based upon the work from the MeeGo project and plans to share effort with the Tizen project.

GTA04 (ou « Phoenux ») est disponible pour les utilisateurs !

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
33
31
déc.
2011
Mobile

Après un an de développement, la société Golden Delicious a annoncé la disponibilité de la mise à jour des smartphones fabriqués par OpenMoko. Cette mise-à-jour comprend uniquement (pour l'instant) la carte mère, il vous faut donc déjà avoir acheté un GTA01 ou un GTA02 pour pouvoir avoir un smartphone entier et utilisable.

Dans la seconde partie de la dépêche, un bref historique rappellera les faits et une comparaison des versions des smartphones sera disponible.

webOS va être libéré en partie

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Malicia, Paul, Mouns et B16F4RV4RD1N. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
34
10
déc.
2011
Mobile

Une partie de HP webOS, le système d'exploitation orienté appareils mobiles développé par Palm (racheté plus tard par HP), va être rendu disponible sous une licence open source (non encore précisée). HP s'engage à continuer le développement et veut en faire un vrai projet open source.

webOS se distingue par ses applications uniquement en HTML/CSS/JavaScript. De plus, le système est plus proche d'une distribution Linux classique qu'Android.

Merci à kliger et Nÿco pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Petites brèves Android : Songbird, mises à jour système et BlackBerry PlayBook 2.0

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
20
28
oct.
2011
Mobile

Voici une série de petites brèves sur Android, le système Dalvik/Linux pour les ordiphones et tablettes tactiles.

Songbird

Vous devez sans doute connaître Songbird, le logiciel libre multi‐plate‐forme (GNU/Linux, Mac OS X et l’autre) gestionnaire de musique, originellement sous Gecko. Songbird pour Android a fait une apparition silencieuse il y a de cela 9 mois, et a reçu des mises à jour fréquentes.

C’est donc un lecteur élégant, qui présente la jaquette de l’album. Il offre un widget de bureau (4x1) et d’écran de verrouillage. Il prend en charge les podcasts, la création et l’édition de listes de lecture, et est traduit en 26 langues. Et dernier détail, il y a une intégration Facebook et Flickr /o\.

Mises à jour système

Clairement, les mises à jour du système, même si elles sont ultra‐faciles via l’OTA (over the air), sont le parent pauvre d’Android. Quand elles sont disponibles chez Google, elles doivent encore passer la mise à jour des pilotes du constructeur, ainsi que la mise à jour de sa surcouche et de ses applications installées par défaut. À cela s’ajoute le filtrage de l’opérateur.

Le résultat est sans appel, on appelle cela, sans doute à tort, la « fragmentation ». Si vous n’êtes pas convaincu, allez lire cet article de Michael DeGusta. Il y décrit (et compare avec iPhone/iOS) les mises à jour des smartphones vendus par les opérateurs états‐uniens.

En gros, chaque ligne décrit les mises à jour système d’un téléphone : en vert, les mises à jour du moment, en jaune, les mises à jour en retard d’une version, en orange, deux versions et en rouge, trois versions. Spoiler alert : les lignes iPhones sont toutes vertes (bien), les lignes Android sont à tendance jaune/orange (pas bien), avec bien peu de vert, il faut bien l’avouer.

Alors, comment mettre la pression sur Google, les constructeurs et les opérateurs ?

BlackBerry PlayBook 2.0

BlackBerry avait publié sa tablette « professionnelle » nommée PlayBook, de 7 pouces de diagonale d’écran, avec pour système d’exploitation, non pas BlackBerry OS, mais un dérivé de QNX. Encore une fois, nouveau système, désert applicatif. Les gens de BlackBerry ont donc trouvé la source de nombreuses applications en faisant tourner Dalvik, la machine virtuelle à la Java de Android. Annonce et buzz, mais Arlésienne.

Ce portage de Dalvik a refait surface la semaine dernière, sous le nom d’Android Player, sous PlayBook 2.0 Develper Preview. À ce jour, seules les applis développées pour Android 2.3 Gingerbread, et sans le NDK (C, C++), pourront tourner. Autre détail, la PlayBook n’ayant pas de bouton physique, il sera nécessaire de coder quelques petites adaptations d’interface graphique.

Concrètement, une application Android s’installe obligatoirement via le dépôt BlackBerry AppWorld. Un mécanisme empêche d’installer des APK. Ce ne sont donc pas des fichiers APK qui sont distribués, mais des BAR. Les développeurs auront donc à réempaqueter leurs applis, avec l’aide d’un outil Web.

Amazon Fire et Silk : vers un contrôle de votre navigation web ?

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
10
1
oct.
2011
Mobile

Amazon a annoncé deux nouveautés :

  • la tablette Fire ;
  • le navigateur web Silk.

Dans la seconde partie de la dépêche, après avoir détaillé ces deux nouveautés, il sera temps de regarder ces deux produits en terme de respect des licences libres et de présence de composants propriétaires, et aussi de voir leur conséquence en terme de respect de la vie privée.

Meego est mort ! Vive Tizen !

Posté par . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
36
28
sept.
2011
Mobile

Coup de tonnerre dans les systèmes d’exploitations libres pour mobiles ! Cela faisait quelque temps que l’on se doutait que Meego était plus ou moins mort : c’est maintenant officiel. Meego va donc maintenant participer à Tizen et va tout faire pour que ses utilisateurs puissent migrer de Meego vers Tizen.

La Linux Foundation et la LiMo Foundation ont créé Tizen dans le but de construire un nouveau système d’exploitation pour appareils mobiles basé sur Linux. Tizen est beaucoup plus orienté sur des applications HTML 5, considérées comme étant le futur par l’équipe de Meego. C’est pourquoi Meego rejoint Tizen.

P.‐S. : Merci à Luke Sky, Nÿco et Nils Ratusznik pour leur participation, ainsi qu'à izulium pour avoir proposé une dépêche sur le sujet.

Intel Music Hackathon, les 18 et 19 juin

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
21
10
juin
2011
Mobile

Meego 1.2 est sorti récemment, et pour encourager les développeurs à l’essayer, Intel organise un événement : l’Intel Music Hackathon. L’objectif est de développer en 24 h une applications sur le thème de la musique pour le centre Intel AppUp.

Tous les participants recevront un pack développeur, et un grand prix sera décerné par un jury pour l’application gagnante à l'issue du week-end.

Les détails pratiques

Pour participer, il faut s’inscrire en ligne, mais c’est gratuit. Cela se passe le week-end des 18 et 19 juin dans les locaux d’af83, au 15 rue Poissonnière - 75002 Paris (métro Bonne Nouvelle ou Sentier).

Et si on ne connaît pas Meego ?

Pour ceux qui voudraient découvrir Meego, un AppUp aura lieu la veille (le 17 juin, donc) pour venir découvrir Meego et faire ses premiers pas de développeur sur cette plate-forme.

Qt, vers un retour en arrière ?

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
42
8
mar.
2011
Mobile

Bonne ou mauvaise nouvelle, l'avenir nous le dira. Nokia, célèbre fabricant de téléphones portables et « ancien » contributeur au projet Meego vient de céder la partie commerciale (c'est-à-dire le support et la vente de licence pour une utilisation propriétaire) de sa division Qt acquise en 2008 par le rachat de Trolltech. Ce projet, qui est le socle de développement de KDE, ainsi que d'un grand nombre de logiciels libres pour le bureau, vient d'être vendu à Digia, éditeur de solutions professionnelles.

Buildroot 2011.02 est sorti !

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
34
1
mar.
2011
Mobile

Buildroot est un outil de construction de systèmes GNU/Linux embarqués. Par rapport à des solutions comme OpenEmbedded, Buildroot est beaucoup plus simple et rapide à prendre en main, et convient parfaitement pour un grand nombre de systèmes embarqués, au nombre de composants logiciels limité. Il suffit, par exemple, de quelques minutes pour générer un système GNU/Linux minimal contenant Busybox et quelques composants logiciels supplémentaires. Buildroot prend en charge toute la problématique de compilation croisée : génération de la chaîne de compilation croisée, compilation de toutes les bibliothèques et applications, création de l'image du système de fichiers racine, configuration et compilation du chargeur de démarrage et du noyau. Il est également possible d'utiliser des chaînes de compilation croisée préexistantes.

Depuis la dernière dépêche LinuxFr.org concernant la sortie de Buildroot 2010.08, deux nouvelles versions sont sorties : 2010.11 et hier 2011.02. Nous proposons de faire le point sur les nouveautés de ces deux versions dans la seconde partie de l'article.

Des nouvelles de Linphone (VoIP)

Posté par . Modéré par j.
Tags :
19
14
fév.
2011
Mobile
Linphone est un logiciel de téléphonie sur IP utilisant le protocole standard et ouvert SIP. Il est publié sous la licence libre GPLv2+ et s'utilise avec n'importe quel compte SIP (freephonie.net, ekiga.net, sip.linphone.org...).

Sous GNU/Linux, linphone se présente sous quatre formes :
  • L'application graphique Linphone, utilisant GTK ;

  • La bibliothèque liblinphone, écrite en C ;

  • L'application console linphonec ;

  • L'application console linphonecsh, pour scripter.

Aujourd'hui, quatre événements majeurs à annoncer :
  • La sortie de la version 3.4.0 pour GNU/Linux, Windows et Mac ;

  • L'ajout de la vidéo à la version Android (sdk >=2.0 requis) ;

  • La sortie d'une version Blackberry (Bold OS >= 5.0 requis) ;

  • Le lancement en version bêta d'un serveur "registrar" : sip.linphone.org.
Créé il y a 10 ans par Simon Morlat, le projet évolue vite depuis quelques années. Les développements sont soutenus par la toute récente société Belledonne Communications, qui finance notamment l'ajout de nouvelles fonctionnalités. Vous pouvez remonter les éventuels bogues ici-même ou sur la liste de diffusion.

Windows Phone 7 débarquera sur les Nokia

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags :
19
12
fév.
2011
Mobile
À grand renfort de symboles (11.2.11), Nokia et Microsoft viennent d'annoncer un partenariat « stratégique » et « à long terme » pour le développement de plates-formes pour téléphones mobiles.

Nokia est le plus grand constructeur de téléphones mobiles dans le monde, avec près de 35 à 45 % de parts de marché pour système d'exploitation Symbian. Mais, depuis approximativement l'arrivée des smartphones, Nokia a commencé à perdre petit à petit des parts de marché au profit des Blackberry, iPhone et autres téléphones sous Android. Nokia avait également commencé à investir dans d'autres plates-formes et projets libres, les plus connus étant Maemo, MeeGo et Qt / KDE. Finalement, Nokia avait aussi déjà sorti des tablettes sous GNU/Linux.

On s'attendait (ou plutôt, on espérait) que cet engagement dans divers projets libres allait servir de base pour Nokia à une consolidation et à un retour en force sur le marché des smartphones avec une plate-forme libre. Le choix de Stephen Elop comme CEO en 2010 aurait pu être vu comme un signe de mauvaise augure : Stephen Elop était précédemment responsable de la division Office chez Microsoft.

Présentation du projet XiVO IPBX OpenHardware au Fosdem 2011

Posté par . Modéré par Lucas Bonnet.
13
2
fév.
2011
Mobile
Nous avons le plaisir d'annoncer que nous présenterons le projet XiVO IPBX OpenHardware lors du FOSDEM2011 au sein de la devroom OpenSourceTelephony qui se déroulera le 6 février 2011 à Bruxelles. Le FOSDEM étant désormais la plus importante rencontre de développeurs de logiciels libres en Europe, c'est l'occasion de pousser un peu plus l'ouverture dans le domaine des télécommunications et particulièrement du côté de l'électronique. Nous présenterons ce projet au sein de cette devroom centrée sur la téléphonie.

Pour rappel, XiVO est un projet open source qui a pour but de proposer une solution complète de téléphonie d'entreprise basée sur des technologies libres (matériel et logiciel). Pour l'instant seules les briques logiciels étaient disponibles (sous licence GPLv3), mais le FOSDEM va être l'occasion pour nous de présenter à la communauté la partie matérielle.

Sortie de la version 1.20 d'ExaBGP

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
16
27
jan.
2011
Mobile
ExaBGP est un logiciel d'injection de route BGP, permettant aux administrateurs d'affecter le routage IP dans leur réseau. BGP (Border Gateway Protocol) est le protocole de routage utilisé entre F.A.I., mais il est aussi très couramment utilisé pour transporter des préfixes internes. ExaBGP est donc utile pour re-router (blackhole, transproxy) ou simplement annoncer des adresses IP à partir d'une machine Unix.

L'application supporte les préfixes IPv4 et IPv6 ainsi que les flow routes (sortes de règles de pare-feu diffusables par BGP), et peut se connecter à des routeurs via IPv4 ou IPv6. C'est à ma connaissance la seule application libre supportant les flow routes (RFC5575).

La syntaxe est très proche de celle des routeurs Juniper. À noter qu'une option permet la désagrégation de routes. Par exemple, « route 10.0.0.0/16 next-hop 127.0.0.1 split /24 » génère les 256 sous-réseaux classe C « 10.0.xxx.0/24 » qui composent le classe B « 10.0.0.0/16 », permettant d'être sûr que toutes les adresses IP du préfixe seront toujours préférées à celles apprises du net.

SIP Communicator, compatible XMPP/Jingle

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
15
21
déc.
2010
Mobile
Avec le récent ajout du support pour la voix par XMPP/Jingle, SIP Communicator est l'un des premiers logiciels libres et open source à supporter ce protocole à la fois sous Windows, Linux et Mac OS X.

Grâce au travail de la communauté sip-communicator.org et grâce au soutien de la fondation NLnet, il est désormais possible d'utiliser son compte Jabber ou GMail afin de profiter des appels audio et vidéo en toute sécurité avec Jingle, ainsi que des conférences, transfert d'appel, chiffrement ZRTP et toutes les fonctionnalités déjà offertes par le protocole SIP.

SIP Communicator est un téléphone internet et logiciel de messagerie instantanée qui supporte les protocoles de VoIP et de messagerie instantanée les plus répandus, tels que SIP, Jabber/XMPP, AIM/ICQ, MSN, Yahoo! Messenger, Bonjour... Il dispose également de fonctionnalités avancées telles que les appels chiffrés, l'enregistrement des appels audio, le transfert de fichiers, le partage d'écran, et bien d'autres. SIP Communicator est disponible selon les termes de la LGPL.

Symbian : fermé, ouvert... fermé ?

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
25
7
déc.
2010
Mobile
Il n'y a pas si longtemps que cela, vers le début de l'année au mois de février, Nokia annonçait en grande pompe un grand changement concernant son système d'exploitation pour téléphones mobiles, Symbian.

Voulant peut-être surfer sur la vague du succès que rencontrait le système Android de Google, Nokia annonça la mise à disposition du code source de son système sous une licence Libre l'EPL (Eclipse Public Licence). Seuls quelques outils restaient réservés aux membres de la fondation Symbian sous la licence SFL (Symbian Foundation License). Afin d'assurer la mise en place d'une communauté autour de ce nouveau projet, de nombreux sites ont été créés :
Malgré toute cette armada, le projet n'a jamais vraiment décollé. Nokia restait l'acteur principal et dictait les directions à suivre et ce malgré la présence de la fondation qui devait jouer ce rôle. En outre, Nokia ne jouait pas vraiment le jeu du libre et le code disponible s'avère être une « coquille vide ».

L'ouverture de Symbian est donc un échec et au mois d'octobre, Nokia décide de reprendre ce qu'il a offert au début de l'année. Le 17 décembre les différents sites précédemment cités seront donc fermés et Symbian redeviendra un système propriétaire. La fondation voit son pouvoir réduit et ne reste présente que pour la gestion des licenciés et de la marque Symbian. Il restera cependant possible de commander (et donc payer) un DVD ou une clé USB contenant les données archivées lors de la fermeture des sites (code source, bug tracker, wiki…).

Adhearsion 1.0 est en ligne !

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
11
12
nov.
2010
Mobile
Adhearsion, framework libre de développement téléphonique, vient de sortir en version 1.0.
Il est écrit en Ruby et s'inspire notamment de certains principes dans Ruby on Rails dont il partage quelques bibliothèques comme ActiveSupport. Il possède également une intégration native avec LDAP et XMPP.

Adhearsion interagit avec un logiciel IPBX (Asterisk et Freeswitch (support en béta)) en faisant abstraction des protocoles de communications propres à chaque IPBX. Il permet notamment:
  1. D'exécuter du code Ruby pendant un appel en cours, afin par exemple d'aller chercher des données via des Web Services ou d'une base de données pour pouvoir les annoncer via un message vocal.

  2. D'écrire des applications vocales (IVR/SVI).

  3. Lancer des commandes dans l'IPBX comme le lancement d'un appel ou la récupération des statuts des peers.

  4. Faire de la programmation événementielle lors de certains évènements dans l'IPBX (réception d'un appel, raccrochage...).



NdM : La licence du logiciel est la LGPL 2.1

Asterisk 1.8 pour la téléphonie et VoIP

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
24
11
nov.
2010
Mobile
Le 26 octobre, après 5 bêtas et 5 RC, est sorti la version finale de Asterisk 1.8, la nouvelle version majeure de ce célèbre softswitch.
Il s'agit de la première version d'Asterisk auquel sera associé officiellement le terme de LTS (Long Term Support) bien que la version 1.4, sortie en 2006, soit toujours supportée.
Les versions ne portant pas la dénomination LTS sont annoncées avec un support de 1 an.

Asterisk a été créé à la fin des années 90 par Mark Spencer lorsque celui cherchait un central téléphonique. Il se décida d'en écrire un lui-même, ne trouvant pas de solutions correspondant à son budget.
Par la suite Mark Spencer fonda Digium qui fournit, entre autres, des cartes d'interfaçages compatibles.

MeeGo 1.1 est disponible

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
23
3
nov.
2010
Mobile
La version 1.1 de MeeGo est sortie ! Pour rappel, MeeGo est une distribution GNU/Linux pour les appareils mobiles conçue par Nokia et Intel avec le soutien de la Linux Foundation. Elle est issue de la fusion de Maemo et Moblin.

Les caractéristiques de cette version sont les suivantes :
  • Noyau Linux 2.6.35 ;
  • Système de fenêtrage X.Org 1.9.0 ;
  • Qt 4.7 comme bibliothèque graphique ;
  • Qt Mobility 1.0.2 (gestion des contacts, géolocalisation, messagerie, multimédia) ;
  • Gestion de l'Universal Plug and Play (UPnP) ;
  • Fonctionnalités Netbook UX 1.1 (pour les netbooks), In-Vehicle Infotainment (IVI) UX 1.1 (pour les GPS) et Handset UX 1.1 (pour les téléphones).


On notera qu'une mise à jour PR3 pour Maemo 5 est également sortie il y a quelques jours. Comme pour MeeGo 1.1, elle n'apporte pas vraiment de nouveautés incontournables, mais corrige un certain nombre de bugs ; elle a également pour but de s'aligner sur MeeGo.

La prochaine version de MeeGo est prévue pour avril 2011. La disponibilité d'une version stable de MeeGo recommandée officiellement pour les plateformes de type Nokia N900 n'est pas encore annoncée.

Honotua, le désenclavement numérique pour Tahiti

Posté par . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
24
9
sept.
2010
Mobile
Depuis à peu près 15 ans que l'Internet est disponible en Polynésie, l'interconnexion entre ces centaines d'îles éloignées et le reste du monde s'était toujours fait via des liaisons satellites. Depuis maintenant une semaine, le câble sous-marin "Honotua" dessert Tahiti et ses îles. Une révolution pour les Polynésiens qui gouttent enfin à l'Internet haut débit, à l'interactivité du web 2.0 et autres joies bien connues sur les continents.

Sortie de CyanogenMod 6

Posté par . Modéré par patrick_g.
18
3
sept.
2010
Mobile
Samedi 28 août est sortie la version 6.0.0 de CyanogenMod.
Pour rappel CyanogenMod est un firmware alternatif basé sur les dépôts « AOSP » pour Android Open Source Project, mis à disposition par Google.

Le projet CyanogenMod
Ce firmware était au départ l’œuvre de Steve Kondik, plus connu sous le pseudo « Cyanogen », qui s'était mis en tête de développer une version alternative du firmware de son téléphone HTC Dream G1, dans le but d'apporter des améliorations et des corrections de bugs.

Motorola : une nouvelle étape dans l'ignominie ?

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
22
16
juil.
2010
Mobile
Cette dépêche est tirée du journal de patrick_g.

Le web commence à bouillonner au sujet des téléphones Motorola Droid X (basés sur le noyau Linux) et qui sont supposés s'autodétruire si on tente de flasher le système. Tout est parti de cet article sur le site Mydroidworld.com. L'info a ensuite été reprise sur Mobilecrunch.com puis sur Slashdot et maintenant Harald Welte (spécialiste des smartphones s'il en est) en parle sur son blog.

De quoi est-ce qu'il s'agit ?
Une puce (eFUSE) est chargée de vérifier le processus de boot du téléphone. Si tout est correct, c'est à dire si rien n'a changé par rapport au code d'origine Motorola, alors le boot continue normalement. En revanche si la puce détecte que le code du firmware a été modifié (à la suite d'un flashage par exemple) alors elle envoie une commande qui empêchera de façon permanente le démarrage du téléphone. Il ne pourra plus jamais s'allumer. Comme disent nos amis anglo-saxons : votre téléphone devient une brique ! "If the eFuse failes to verify this information then the eFuse receives a command to "blow the fuse" or "trip the fuse". This results in the booting process becoming corrupted and resulting in a permanent bricking of the Phone."

Seul Motorola connait les spécifications de la puce eFUSE et peut éventuellement réactiver le téléphone. Donc pour l'utilisateur c'est mort, il peut jeter son téléphone à la poubelle ou le transformer en coûteux presse-papiers. On connaissait déjà les puces de contrôle qui empêchent simplement le boot mais c'est, à ma connaissance, la première fois qu'on découvre un mécanisme d'autodestruction placée sciemment au coeur du hardware par un constructeur pour interdire le flashage de ses téléphones.

Bien entendu ça fait encore plus mal au coeur de savoir que ces téléphones sont basées sur Linux c'est à dire sur du logiciel libre devant posséder les 4 libertés classiques définies dans la licence GPL. C'est encore plus rageant quand on lit la prose de Lori Fraleigh sur le blog officiel des téléphones Motorola : "L'utilisation de logiciels open source, comme le noyau Linux ou la plateforme Android, dans une machine, n'oblige pas le téléphone faisant tourner ce code à permettre le flashing. Nous respectons les licences, y compris la GPLv2, pour chacun des packages open source de nos téléphones";.

C'est évidemment un argument massue en faveur de la licence GPLv3 qui interdit explicitement cette "tivoisation". Et en attendant n'achetez pas un téléphone Motorola car, comme le dit un commentaire sur Slashdot, "vous pouvez légalement acheter un pistolet qui ne tire que dans la direction de la personne pressant la détente, mais ça ne veut pas dire que c'est une bonne idée".

NdM : Attention cette information émane d'une seule source donc prudence. Voir également ce commentaire de SOULfly_B sur le journal d'origine.

Sortie de MeeGo 1.0

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
20
28
mai
2010
Mobile
MeeGo, la distribution GNU/Linux pour les terminaux mobiles conçue conjointement par Nokia et Intel, et basée sur Moblin et Maemo, est sortie en version 1.0. MeeGo est un projet hébergé par la Linux Foundation qui a pour ambition de devenir un sérieux concurrent d'Android et d'iPhone OS. Cette version 1.0, malgré sa numérotation, est plutôt destinée aux développeurs qui voudraient tester et développer sur cet environnement.

Les caractéristiques de cette version sont les suivantes :
  • Noyau Linux 2.6.33 ;
  • DeviceKit et udev pour la gestion des périphériques ;
  • Qt 4.6 comme bibliothèque graphique (à la différence de Maemo et de Moblin) ;
  • Btrfs comme système de fichiers par défaut.

Deux images de MeeGo v1.0 sont disponibles au téléchargement :
  • MeeGo v1.0 pour les netbooks basés sur Intel Atom ;
  • MeeGo v1.0 core software platform pour le Nokia N900 basé sur ARM.

On sait déjà que la prochaine version 1.1 sortira en octobre 2010. La disponibilité d'une version stable de MeeGo recommandée officiellement pour les plateformes de type Nokia N900 n'est pas encore annoncée.