Meego est mort ! Vive Tizen !

Posté par . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
36
28
sept.
2011
Mobile

Coup de tonnerre dans les systèmes d’exploitations libres pour mobiles ! Cela faisait quelque temps que l’on se doutait que Meego était plus ou moins mort : c’est maintenant officiel. Meego va donc maintenant participer à Tizen et va tout faire pour que ses utilisateurs puissent migrer de Meego vers Tizen.

La Linux Foundation et la LiMo Foundation ont créé Tizen dans le but de construire un nouveau système d’exploitation pour appareils mobiles basé sur Linux. Tizen est beaucoup plus orienté sur des applications HTML 5, considérées comme étant le futur par l’équipe de Meego. C’est pourquoi Meego rejoint Tizen.

P.‐S. : Merci à Luke Sky, Nÿco et Nils Ratusznik pour leur participation, ainsi qu'à izulium pour avoir proposé une dépêche sur le sujet.

Intel Music Hackathon, les 18 et 19 juin

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
21
10
juin
2011
Mobile

Meego 1.2 est sorti récemment, et pour encourager les développeurs à l’essayer, Intel organise un événement : l’Intel Music Hackathon. L’objectif est de développer en 24 h une applications sur le thème de la musique pour le centre Intel AppUp.

Tous les participants recevront un pack développeur, et un grand prix sera décerné par un jury pour l’application gagnante à l'issue du week-end.

Les détails pratiques

Pour participer, il faut s’inscrire en ligne, mais c’est gratuit. Cela se passe le week-end des 18 et 19 juin dans les locaux d’af83, au 15 rue Poissonnière - 75002 Paris (métro Bonne Nouvelle ou Sentier).

Et si on ne connaît pas Meego ?

Pour ceux qui voudraient découvrir Meego, un AppUp aura lieu la veille (le 17 juin, donc) pour venir découvrir Meego et faire ses premiers pas de développeur sur cette plate-forme.

Qt, vers un retour en arrière ?

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
41
8
mar.
2011
Mobile

Bonne ou mauvaise nouvelle, l'avenir nous le dira. Nokia, célèbre fabricant de téléphones portables et « ancien » contributeur au projet Meego vient de céder la partie commerciale (c'est-à-dire le support et la vente de licence pour une utilisation propriétaire) de sa division Qt acquise en 2008 par le rachat de Trolltech. Ce projet, qui est le socle de développement de KDE, ainsi que d'un grand nombre de logiciels libres pour le bureau, vient d'être vendu à Digia, éditeur de solutions professionnelles.

Buildroot 2011.02 est sorti !

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
34
1
mar.
2011
Mobile

Buildroot est un outil de construction de systèmes GNU/Linux embarqués. Par rapport à des solutions comme OpenEmbedded, Buildroot est beaucoup plus simple et rapide à prendre en main, et convient parfaitement pour un grand nombre de systèmes embarqués, au nombre de composants logiciels limité. Il suffit, par exemple, de quelques minutes pour générer un système GNU/Linux minimal contenant Busybox et quelques composants logiciels supplémentaires. Buildroot prend en charge toute la problématique de compilation croisée : génération de la chaîne de compilation croisée, compilation de toutes les bibliothèques et applications, création de l'image du système de fichiers racine, configuration et compilation du chargeur de démarrage et du noyau. Il est également possible d'utiliser des chaînes de compilation croisée préexistantes.

Depuis la dernière dépêche LinuxFr.org concernant la sortie de Buildroot 2010.08, deux nouvelles versions sont sorties : 2010.11 et hier 2011.02. Nous proposons de faire le point sur les nouveautés de ces deux versions dans la seconde partie de l'article.

Des nouvelles de Linphone (VoIP)

Posté par . Modéré par j.
Tags :
19
14
fév.
2011
Mobile
Linphone est un logiciel de téléphonie sur IP utilisant le protocole standard et ouvert SIP. Il est publié sous la licence libre GPLv2+ et s'utilise avec n'importe quel compte SIP (freephonie.net, ekiga.net, sip.linphone.org...).

Sous GNU/Linux, linphone se présente sous quatre formes :
  • L'application graphique Linphone, utilisant GTK ;

  • La bibliothèque liblinphone, écrite en C ;

  • L'application console linphonec ;

  • L'application console linphonecsh, pour scripter.

Aujourd'hui, quatre événements majeurs à annoncer :
  • La sortie de la version 3.4.0 pour GNU/Linux, Windows et Mac ;

  • L'ajout de la vidéo à la version Android (sdk >=2.0 requis) ;

  • La sortie d'une version Blackberry (Bold OS >= 5.0 requis) ;

  • Le lancement en version bêta d'un serveur "registrar" : sip.linphone.org.
Créé il y a 10 ans par Simon Morlat, le projet évolue vite depuis quelques années. Les développements sont soutenus par la toute récente société Belledonne Communications, qui finance notamment l'ajout de nouvelles fonctionnalités. Vous pouvez remonter les éventuels bogues ici-même ou sur la liste de diffusion.

Windows Phone 7 débarquera sur les Nokia

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags :
19
12
fév.
2011
Mobile
À grand renfort de symboles (11.2.11), Nokia et Microsoft viennent d'annoncer un partenariat « stratégique » et « à long terme » pour le développement de plates-formes pour téléphones mobiles.

Nokia est le plus grand constructeur de téléphones mobiles dans le monde, avec près de 35 à 45 % de parts de marché pour système d'exploitation Symbian. Mais, depuis approximativement l'arrivée des smartphones, Nokia a commencé à perdre petit à petit des parts de marché au profit des Blackberry, iPhone et autres téléphones sous Android. Nokia avait également commencé à investir dans d'autres plates-formes et projets libres, les plus connus étant Maemo, MeeGo et Qt / KDE. Finalement, Nokia avait aussi déjà sorti des tablettes sous GNU/Linux.

On s'attendait (ou plutôt, on espérait) que cet engagement dans divers projets libres allait servir de base pour Nokia à une consolidation et à un retour en force sur le marché des smartphones avec une plate-forme libre. Le choix de Stephen Elop comme CEO en 2010 aurait pu être vu comme un signe de mauvaise augure : Stephen Elop était précédemment responsable de la division Office chez Microsoft.

Présentation du projet XiVO IPBX OpenHardware au Fosdem 2011

Posté par . Modéré par Lucas Bonnet.
13
2
fév.
2011
Mobile
Nous avons le plaisir d'annoncer que nous présenterons le projet XiVO IPBX OpenHardware lors du FOSDEM2011 au sein de la devroom OpenSourceTelephony qui se déroulera le 6 février 2011 à Bruxelles. Le FOSDEM étant désormais la plus importante rencontre de développeurs de logiciels libres en Europe, c'est l'occasion de pousser un peu plus l'ouverture dans le domaine des télécommunications et particulièrement du côté de l'électronique. Nous présenterons ce projet au sein de cette devroom centrée sur la téléphonie.

Pour rappel, XiVO est un projet open source qui a pour but de proposer une solution complète de téléphonie d'entreprise basée sur des technologies libres (matériel et logiciel). Pour l'instant seules les briques logiciels étaient disponibles (sous licence GPLv3), mais le FOSDEM va être l'occasion pour nous de présenter à la communauté la partie matérielle.

Sortie de la version 1.20 d'ExaBGP

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
16
27
jan.
2011
Mobile
ExaBGP est un logiciel d'injection de route BGP, permettant aux administrateurs d'affecter le routage IP dans leur réseau. BGP (Border Gateway Protocol) est le protocole de routage utilisé entre F.A.I., mais il est aussi très couramment utilisé pour transporter des préfixes internes. ExaBGP est donc utile pour re-router (blackhole, transproxy) ou simplement annoncer des adresses IP à partir d'une machine Unix.

L'application supporte les préfixes IPv4 et IPv6 ainsi que les flow routes (sortes de règles de pare-feu diffusables par BGP), et peut se connecter à des routeurs via IPv4 ou IPv6. C'est à ma connaissance la seule application libre supportant les flow routes (RFC5575).

La syntaxe est très proche de celle des routeurs Juniper. À noter qu'une option permet la désagrégation de routes. Par exemple, « route 10.0.0.0/16 next-hop 127.0.0.1 split /24 » génère les 256 sous-réseaux classe C « 10.0.xxx.0/24 » qui composent le classe B « 10.0.0.0/16 », permettant d'être sûr que toutes les adresses IP du préfixe seront toujours préférées à celles apprises du net.

SIP Communicator, compatible XMPP/Jingle

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
15
21
déc.
2010
Mobile
Avec le récent ajout du support pour la voix par XMPP/Jingle, SIP Communicator est l'un des premiers logiciels libres et open source à supporter ce protocole à la fois sous Windows, Linux et Mac OS X.

Grâce au travail de la communauté sip-communicator.org et grâce au soutien de la fondation NLnet, il est désormais possible d'utiliser son compte Jabber ou GMail afin de profiter des appels audio et vidéo en toute sécurité avec Jingle, ainsi que des conférences, transfert d'appel, chiffrement ZRTP et toutes les fonctionnalités déjà offertes par le protocole SIP.

SIP Communicator est un téléphone internet et logiciel de messagerie instantanée qui supporte les protocoles de VoIP et de messagerie instantanée les plus répandus, tels que SIP, Jabber/XMPP, AIM/ICQ, MSN, Yahoo! Messenger, Bonjour... Il dispose également de fonctionnalités avancées telles que les appels chiffrés, l'enregistrement des appels audio, le transfert de fichiers, le partage d'écran, et bien d'autres. SIP Communicator est disponible selon les termes de la LGPL.

Symbian : fermé, ouvert... fermé ?

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
25
7
déc.
2010
Mobile
Il n'y a pas si longtemps que cela, vers le début de l'année au mois de février, Nokia annonçait en grande pompe un grand changement concernant son système d'exploitation pour téléphones mobiles, Symbian.

Voulant peut-être surfer sur la vague du succès que rencontrait le système Android de Google, Nokia annonça la mise à disposition du code source de son système sous une licence Libre l'EPL (Eclipse Public Licence). Seuls quelques outils restaient réservés aux membres de la fondation Symbian sous la licence SFL (Symbian Foundation License). Afin d'assurer la mise en place d'une communauté autour de ce nouveau projet, de nombreux sites ont été créés :
Malgré toute cette armada, le projet n'a jamais vraiment décollé. Nokia restait l'acteur principal et dictait les directions à suivre et ce malgré la présence de la fondation qui devait jouer ce rôle. En outre, Nokia ne jouait pas vraiment le jeu du libre et le code disponible s'avère être une « coquille vide ».

L'ouverture de Symbian est donc un échec et au mois d'octobre, Nokia décide de reprendre ce qu'il a offert au début de l'année. Le 17 décembre les différents sites précédemment cités seront donc fermés et Symbian redeviendra un système propriétaire. La fondation voit son pouvoir réduit et ne reste présente que pour la gestion des licenciés et de la marque Symbian. Il restera cependant possible de commander (et donc payer) un DVD ou une clé USB contenant les données archivées lors de la fermeture des sites (code source, bug tracker, wiki…).

Adhearsion 1.0 est en ligne !

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
11
12
nov.
2010
Mobile
Adhearsion, framework libre de développement téléphonique, vient de sortir en version 1.0.
Il est écrit en Ruby et s'inspire notamment de certains principes dans Ruby on Rails dont il partage quelques bibliothèques comme ActiveSupport. Il possède également une intégration native avec LDAP et XMPP.

Adhearsion interagit avec un logiciel IPBX (Asterisk et Freeswitch (support en béta)) en faisant abstraction des protocoles de communications propres à chaque IPBX. Il permet notamment:
  1. D'exécuter du code Ruby pendant un appel en cours, afin par exemple d'aller chercher des données via des Web Services ou d'une base de données pour pouvoir les annoncer via un message vocal.

  2. D'écrire des applications vocales (IVR/SVI).

  3. Lancer des commandes dans l'IPBX comme le lancement d'un appel ou la récupération des statuts des peers.

  4. Faire de la programmation événementielle lors de certains évènements dans l'IPBX (réception d'un appel, raccrochage...).



NdM : La licence du logiciel est la LGPL 2.1

Asterisk 1.8 pour la téléphonie et VoIP

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
24
11
nov.
2010
Mobile
Le 26 octobre, après 5 bêtas et 5 RC, est sorti la version finale de Asterisk 1.8, la nouvelle version majeure de ce célèbre softswitch.
Il s'agit de la première version d'Asterisk auquel sera associé officiellement le terme de LTS (Long Term Support) bien que la version 1.4, sortie en 2006, soit toujours supportée.
Les versions ne portant pas la dénomination LTS sont annoncées avec un support de 1 an.

Asterisk a été créé à la fin des années 90 par Mark Spencer lorsque celui cherchait un central téléphonique. Il se décida d'en écrire un lui-même, ne trouvant pas de solutions correspondant à son budget.
Par la suite Mark Spencer fonda Digium qui fournit, entre autres, des cartes d'interfaçages compatibles.

MeeGo 1.1 est disponible

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
23
3
nov.
2010
Mobile
La version 1.1 de MeeGo est sortie ! Pour rappel, MeeGo est une distribution GNU/Linux pour les appareils mobiles conçue par Nokia et Intel avec le soutien de la Linux Foundation. Elle est issue de la fusion de Maemo et Moblin.

Les caractéristiques de cette version sont les suivantes :
  • Noyau Linux 2.6.35 ;
  • Système de fenêtrage X.Org 1.9.0 ;
  • Qt 4.7 comme bibliothèque graphique ;
  • Qt Mobility 1.0.2 (gestion des contacts, géolocalisation, messagerie, multimédia) ;
  • Gestion de l'Universal Plug and Play (UPnP) ;
  • Fonctionnalités Netbook UX 1.1 (pour les netbooks), In-Vehicle Infotainment (IVI) UX 1.1 (pour les GPS) et Handset UX 1.1 (pour les téléphones).


On notera qu'une mise à jour PR3 pour Maemo 5 est également sortie il y a quelques jours. Comme pour MeeGo 1.1, elle n'apporte pas vraiment de nouveautés incontournables, mais corrige un certain nombre de bugs ; elle a également pour but de s'aligner sur MeeGo.

La prochaine version de MeeGo est prévue pour avril 2011. La disponibilité d'une version stable de MeeGo recommandée officiellement pour les plateformes de type Nokia N900 n'est pas encore annoncée.

Honotua, le désenclavement numérique pour Tahiti

Posté par . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
24
9
sept.
2010
Mobile
Depuis à peu près 15 ans que l'Internet est disponible en Polynésie, l'interconnexion entre ces centaines d'îles éloignées et le reste du monde s'était toujours fait via des liaisons satellites. Depuis maintenant une semaine, le câble sous-marin "Honotua" dessert Tahiti et ses îles. Une révolution pour les Polynésiens qui gouttent enfin à l'Internet haut débit, à l'interactivité du web 2.0 et autres joies bien connues sur les continents.

Sortie de CyanogenMod 6

Posté par . Modéré par patrick_g.
18
3
sept.
2010
Mobile
Samedi 28 août est sortie la version 6.0.0 de CyanogenMod.
Pour rappel CyanogenMod est un firmware alternatif basé sur les dépôts « AOSP » pour Android Open Source Project, mis à disposition par Google.

Le projet CyanogenMod
Ce firmware était au départ l’œuvre de Steve Kondik, plus connu sous le pseudo « Cyanogen », qui s'était mis en tête de développer une version alternative du firmware de son téléphone HTC Dream G1, dans le but d'apporter des améliorations et des corrections de bugs.

Motorola : une nouvelle étape dans l'ignominie ?

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
22
16
juil.
2010
Mobile
Cette dépêche est tirée du journal de patrick_g.

Le web commence à bouillonner au sujet des téléphones Motorola Droid X (basés sur le noyau Linux) et qui sont supposés s'autodétruire si on tente de flasher le système. Tout est parti de cet article sur le site Mydroidworld.com. L'info a ensuite été reprise sur Mobilecrunch.com puis sur Slashdot et maintenant Harald Welte (spécialiste des smartphones s'il en est) en parle sur son blog.

De quoi est-ce qu'il s'agit ?
Une puce (eFUSE) est chargée de vérifier le processus de boot du téléphone. Si tout est correct, c'est à dire si rien n'a changé par rapport au code d'origine Motorola, alors le boot continue normalement. En revanche si la puce détecte que le code du firmware a été modifié (à la suite d'un flashage par exemple) alors elle envoie une commande qui empêchera de façon permanente le démarrage du téléphone. Il ne pourra plus jamais s'allumer. Comme disent nos amis anglo-saxons : votre téléphone devient une brique ! "If the eFuse failes to verify this information then the eFuse receives a command to "blow the fuse" or "trip the fuse". This results in the booting process becoming corrupted and resulting in a permanent bricking of the Phone."

Seul Motorola connait les spécifications de la puce eFUSE et peut éventuellement réactiver le téléphone. Donc pour l'utilisateur c'est mort, il peut jeter son téléphone à la poubelle ou le transformer en coûteux presse-papiers. On connaissait déjà les puces de contrôle qui empêchent simplement le boot mais c'est, à ma connaissance, la première fois qu'on découvre un mécanisme d'autodestruction placée sciemment au coeur du hardware par un constructeur pour interdire le flashage de ses téléphones.

Bien entendu ça fait encore plus mal au coeur de savoir que ces téléphones sont basées sur Linux c'est à dire sur du logiciel libre devant posséder les 4 libertés classiques définies dans la licence GPL. C'est encore plus rageant quand on lit la prose de Lori Fraleigh sur le blog officiel des téléphones Motorola : "L'utilisation de logiciels open source, comme le noyau Linux ou la plateforme Android, dans une machine, n'oblige pas le téléphone faisant tourner ce code à permettre le flashing. Nous respectons les licences, y compris la GPLv2, pour chacun des packages open source de nos téléphones";.

C'est évidemment un argument massue en faveur de la licence GPLv3 qui interdit explicitement cette "tivoisation". Et en attendant n'achetez pas un téléphone Motorola car, comme le dit un commentaire sur Slashdot, "vous pouvez légalement acheter un pistolet qui ne tire que dans la direction de la personne pressant la détente, mais ça ne veut pas dire que c'est une bonne idée".

NdM : Attention cette information émane d'une seule source donc prudence. Voir également ce commentaire de SOULfly_B sur le journal d'origine.

Sortie de MeeGo 1.0

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
20
28
mai
2010
Mobile
MeeGo, la distribution GNU/Linux pour les terminaux mobiles conçue conjointement par Nokia et Intel, et basée sur Moblin et Maemo, est sortie en version 1.0. MeeGo est un projet hébergé par la Linux Foundation qui a pour ambition de devenir un sérieux concurrent d'Android et d'iPhone OS. Cette version 1.0, malgré sa numérotation, est plutôt destinée aux développeurs qui voudraient tester et développer sur cet environnement.

Les caractéristiques de cette version sont les suivantes :
  • Noyau Linux 2.6.33 ;
  • DeviceKit et udev pour la gestion des périphériques ;
  • Qt 4.6 comme bibliothèque graphique (à la différence de Maemo et de Moblin) ;
  • Btrfs comme système de fichiers par défaut.

Deux images de MeeGo v1.0 sont disponibles au téléchargement :
  • MeeGo v1.0 pour les netbooks basés sur Intel Atom ;
  • MeeGo v1.0 core software platform pour le Nokia N900 basé sur ARM.

On sait déjà que la prochaine version 1.1 sortira en octobre 2010. La disponibilité d'une version stable de MeeGo recommandée officiellement pour les plateformes de type Nokia N900 n'est pas encore annoncée.

Ça bouge toujours chez Android

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
27
14
mai
2010
Mobile
Android 2.2 Froyo
Attendu sous peu, nombre de rumeurs plus ou moins confirmées courent sur la prochaine version de l'OS pour smartphone de Google, avec du bon et du moins bon : rapidité du système améliorée par un facteur 4 à 5 grâce à l'implémentation d'un compilateur JIT (Just-In-Time), possibilité d'installer ses logiciels sur la carte mémoire, support d'Adobe Flash. Maintenant, pas mal d'opérateurs, surtout en France, ne sont pas réputés pour déployer les mises à jour rapidement, quand certains n'hésitent pas à massacrer l'OS en ré-inventant la roue, roue qui ne fonctionne ensuite qu'avec leurs services... qu'ils font payer en plus.

Navigation
Ça sent le roussi pour les éditeurs de logiciels GPS. En fin d'année dernière, l'auteur d'AndNav2, assistant de navigation relativement complet fonctionnellement (indications en temps réel, points digne d'intérêt, TTS, info trafic, etc.) et basé sur les données libres OpenStreetMap-Mapping-Data a annoncé le passage en libre de son programme (licence GPL v3 et CC by-sa), faute de temps pour s'en occuper. C'est assurément une bonne nouvelle, mais malheureusement, l'essai ne semble pas (encore ?) transformé. L'activité du site projet est relativement faible et, à part les sources, aucune release n'est encore publiée.
Serait-ce (encore ?) la faute à Google ? En effet, la transformation de l'application Google Maps en logiciel de navigation complet semble se confirmer et se généraliser. Déjà actif au États-Unis où Google dispose désormais de sa propre base de cartographie, les options de navigation arrivent tout doucement pour les autres pays, notamment la France (mais ce n'est pas actif, sauf bidouillage).

Android dépasse l'iPhone
Toujours aux États-Unis, Android serait passé devant l'iPhone (mais toujours derrière RIM et ses Blackberry) en terme de nombre de vente. Une confirmation de la stratégie de l'ouverture et de multiplication des partenaires combinée avec la publicité autour du Motorola Droid/Milestone et du Nexus One ?

Frozen Bubble
OMG, ils l'ont fait ! L'information n'est pas nouvelle, mais pour ceux qui seraient passés à côté, sachez qu'ils ont osé porter Frozen Bubble sur la plate-forme Android. Dites adieu à votre productivité au travail et à votre roman dans le métro... Une simple recherche sur l'Android Market devrait suffire.

Fennec
Après avoir démarré sa carrière sur Maemo (N900 et autre tablettes de Nokia), Fennec, le navigateur pour appareils mobiles de la fondation Mozilla, est en cours de portage intensif sur la plate-forme Android. Une version « pré-alpha » a été mise à disposition par les développeurs. Attention, à tester à vos risques et périls : des bugs font planter le système et la gestion de la mémoire est parfois chaotique. De plus, il vous faudra a minima la version 2.0 d'Android.

Flying Aces passe opensource
Le jeu de contrôle aérien par traçage tactile de trajectoires est devenu opensource, sous licence New BSD.

sipXecs version 4.20 est sortie

Posté par . Modéré par tuiu pol.
Tags : aucun
17
11
mai
2010
Mobile
Le logiciel de communication téléphonie, conférence, vidéo conférence et messagerie instantanée sipXecs passe en version 4.20, de nombreux bugs ont été corrigés et l'intégration avec freeswitch a été améliorée.

Ce logiciel (NdM : sous licence LGPL) permet aux entreprises (et aux familles un peu geek sur les bords) de communiquer de diverses manières. Il permet notamment d'avoir une centralisation des informations utilisateurs en un seul point pour toute les méthodes de communication.

Les gros points forts de sipXecs sont sa prise en main aisée (pour qui connaît un peu la téléphonie quand même), sa légèreté au niveau des besoins en ressources et sa compatibilité très poussée avec la norme SIP. À la différence des IPBX classiques, sipXecs se contente de faire la négociation des protocoles et la mise en relation des intervenants et ne centralise pas les communications. Cela lui permet de gérer assez facilement plusieurs milliers de communications par secondes et d'être très simple à passer en mode haute disponibilité.

Pour les gens qui n'auraient rien compris, je les encourage vivement à aller sur le dernier lien (Nortel SCS) et à regarder les démonstrations. La plate-forme SCS (et notamment le SCS 500) est basée sur sipXecs et l'ensemble des fonctionnalités décrites (à l'exception peut être du voicemail to mms) sont accessibles depuis sipXecs.

Les sources du firmware 2.1.5 de la neufbox mises en ligne

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
24
20
avr.
2010
Mobile
Good news everyone ! Efixo, la boite qui développe le micrologiciel de la neufbox, vient de mettre en place un dépôt svn pour récupérer les sources du micrologiciel 2.1.5 de la neufbox, ainsi qu'un trac pour visualiser les sources en ligne et obtenir de la documentation sur l'API REST.

Des sources étaient déjà disponibles depuis 2007 (cf. lien Neufbox Opensource release 2007) mais ces sources ne permettaient pas de reconstruire une image complète pouvant fonctionner sur la neufbox. C'est maintenant chose possible ! Tout est distribué pour pouvoir recréer une image identique à la version 2.1.5 du micrologiciel officiel. Et cerise sur le gâteau, le système de compilation du micrologiciel est openwrt ! Les bidouilleurs vont pouvoir modifier le micrologiciel officiel, rajouter facilement des fonctionnalités et l'utiliser sur leur neufbox. Et ceci, tout en conservant les fonctionnalités de celui d'origine (téléphonie, TV...).

Projet OsmocomBB: Questions/réponses avec Harald Welte

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags :
31
23
fév.
2010
Mobile
À la suite de la dépêche récente sur le projet OsmocomBB, j'ai pensé qu'il serait intéressant de poser quelques questions complémentaires à Harald Welte.

Rappelons brièvement qu'OsmocomBB vise à libérer la puce GSM dédiée qui est incluse dans nos téléphones. À l'heure actuelle, cette puce spécifique fonctionne toujours avec un micrologiciel propriétaire et dans des conditions de sécurité déplorables : « Ils font souvent tourner l'ensemble du code en mode superviseur, sans aucune protection logicielle. Il n'y a pas de pages non exécutables, il n'y a pas de protection de la pile, etc. L'interface utilisateur et la pile protocolaire tournent dans un même espace d'adressage sans séparation des privilèges ».

Harald Welte dirige l'équipe de développement qui a pour ambition de créer un micrologiciel alternatif sous licence GPL, afin de mettre fin à cette situation. Vous trouverez donc l'entretien dans la suite de la dépêche.

OsmocomBB : Pour un GSM complètement libre !

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
49
20
fév.
2010
Mobile
Harald Welte est un des héros du logiciel libre. Hacker du noyau Linux et leader de l'équipe de développement du pare-feu netfilter/iptables il est également le fondateur du projet GPL violations qui lutte contre les atteintes à la licence GPL. Comme si cela ne suffisait pas, il a participé au projet OpenMoko qui visait à créer une plate-forme libre pour les smartphones ainsi qu'à produire directement des téléphones libres. Harald Welte a reçu en 2007 le prix pour le développement du logiciel libre de la Free Software Foundation.

Harald a annoncé en janvier 2010 sur son blog qu'il se lançait dans un nouveau défi visant à libérer complètement les téléphones GSM de tout logiciel propriétaire. C'est le projet OsmocomBB dont il est question dans la suite de la dépêche.

Intel et Nokia annoncent la création de MeeGo

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
17
16
fév.
2010
Mobile
Intel et Nokia viennent d'annoncer qu'ils fusionnaient leurs projets respectifs d'OS dédiés aux terminaux mobiles (tablettes, téléphones, TV, smartphones, etc.), à savoir Moblin et Maemo, pour créer le projet MeeGo. La première version devrait voir le jour le second trimestre 2010, et le lancement des premiers téléphones basés sur MeeGo dans le courant de l'année 2010.

MeeGo est un projet opensource, hébergé par la Linux Foundation. Techniquement, MeeGo est basé sur un noyau Linux et repose sur la bibliothèque Qt pour l'écriture des applications. Le format RPM a été retenu pour la gestion des paquets.

Les applications seront distribuées, une fois n'est pas coutume sur mobile, via le Ovi Store de Nokia et le AppUp Center de Intel.

Hackable:1 et Openmoko User Meeting à Paris

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
6
15
jan.
2010
Mobile
Le 29 Janvier de 19h à 22h, à la Cantine, espace de rencontre dédié aux nouvelles technologies, se déroulera un nouvel Openmoko users meeting.

Vous aurez l'occasion de rencontrer les membres de la communauté et voir les – nombreux – projets en cours. Nous pourrons aussi discuter des récentes avancées de la communauté Openmoko (également abondantes : FSO, accélération matérielle, amélioration de l'autonomie, optimisations et prise en charge officielle par le noyau...) ; des ateliers et présentations seront organisés, etc.

Une partie de la soirée portera également sur les futures évolutions de la distribution hackable:1, implémentant la plateforme Gnome sur une base Debian.

Attention, fort risque de restaurant post-rencontre.

Sortie de SFLphone 0.9.7

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
15
12
déc.
2009
Mobile
C'est une étape importante que vient de franchir le projet SFLPhone avec la sortie cette semaine de la version 0.9.7.

En plus des traditionnels bugfixes, cette version introduit de nouvelles fonctionnalités très attendues par les professionnels de la téléphonie IP, comme la gestion des conférences, plusieurs codecs haute définition, et la prise en charge des principaux protocoles de chiffrement des communications (TLS, SRTP/ZRTP).

Publié sous licence GPLv3, le projet SFLphone, développé par l'entreprise canadienne Savoir-faire Linux, s'affirme de plus en plus comme la référence de l'industrie de la VoIP libre.