La folie Docker

66
10
juil.
2014
Virtualisation

Docker, présenté ici même en mars dernier, est un conteneur ou isolateur, ou encore système de cloisonnement (plus de détails en seconde partie). Il se repose sur des systèmes comme LXC, les namespaces et les cgroups (control groups) de Linux, qui permettent de limiter et isoler l'utilisation des ressources de type processeur, mémoire, disque, etc. Docker se compare aux BSD Jails et aux zones de Solaris. Il est développé en Go, sous licence Apache 2.0, tout ce qu'il y a de plus libre.

Logo Docker

La première version de Docker date du 20 mars 2013. 16 mois plus tard, 9,308 commits de 509 contributeurs, 2.75 million de téléchargements, plus de 14,000 applications “Dockerisées”, c'est la version 1.1.0. qui est livrée. La folie Docker s'est emparée d'Internet tout entier !

QEMU 1.0 est enfin sorti

61
4
déc.
2011
Virtualisation

QEMU a enfin atteint le stade symbolique de la version 1.0 après huit ans de bons et loyaux développements ! Originellement développé par Fabrice Bellard, également à l'origine entre autres de FFMPEG et jslinux, c'est Anthony Liguori d'IBM qui a annoncé QEMU 1.0.

QEMU, émulateur de système libre sous licence GPLv2, fonctionne sur les plateformes x86, x64, PPC, Sparc et ARM et sous les systèmes d'exploitation GNU/Linux, FreeBSD, NetBSD, OpenBSD, Mac OS X, Unix et Microsoft Windows.

NdM. : Merci à mouns, neox, lukhas, farvardin, floxy, patrick_g et claudex pour la traduction du changelog, placé initialement sous licence GFDL.

Xen devient un projet de la fondation Linux

Posté par . Édité par Nÿco, jcr83, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
58
16
avr.
2013
Virtualisation

Coup de tonnerre ! Alors que Xen était dans l'impasse voici quelques années, le projet de virtualisation racheté par Citrix est soutenu par la Fondation Linux. Red Hat semblait avoir gagné la course pour la solution de virtualisation du noyau. Amazon, Intel, Oracle, Cisco, Samsung, Google ou encore la NSA font partie des entreprises supportant le développement de Xen. Une recomposition du paysage de la virtualisation sous Linux est à anticiper !

The Xen project

Pour rappel, Xen est un logiciel libre de virtualisation, plus précisément un hyperviseur de machine virtuelle publié sous licence GPL v2. Son développement a débuté sous la forme d'un projet de recherche de The University of Cambridge Computer Laboratory au Royaume-Uni, la société XenSource a par la suite été créée spécialement et en a poursuivi le développement, jusqu'au rachat par Citrix. Aujourd'hui, le projet a dix ans, l'âge de la maturité.

Gérer les containers avec Docker

47
25
mar.
2014
Virtualisation

Docker est un projet open-source sous licence Apache 2 pour automatiser le déploiement d'application sous forme de containers LXC

logo docker

Jusqu'à présent on trouvait couramment des applications prêtes à l'emploi sous forme d'images VMware, XEN, VirtualBox, QEMU, etc. mais quasiment jamais l'équivalent sous forme de containers. Pourtant les containers représentent une forme de virtualisation légère qui peut dans bien des cas servir d'alternative à la virtualisation lourde.

NdM : merci aussi à Nycolive pour sa proposition de dépêche, qui a été fusionnée avec celle-ci.

Subuser, une sur‐couche à Docker

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, palm123, BAud, Benoît Sibaud, Nÿco, ZeroHeure et eggman. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
47
26
fév.
2016
Virtualisation

Subuser est une sur‐couche à Docker, il permet de lancer des logiciels dans des conteneurs, avec un système simple de gestion des permissions, et un accès au serveur X. Subuser transforme les conteneurs Docker en programmes GNU/Linux normaux.

La suite de cette dépêche présente ce logiciel ainsi que la philosophie autour.

Merci à BAud, palm123 et eggman pour leur contributions/relectures

VM4nerds : téléchargez des VMs sous Linux ou BSD prêtes à l'emploi sous QEMU-KVM

Posté par . Édité par ZeroHeure, BAud, Xavier Claude, Anonyme, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
45
28
fév.
2014
Virtualisation

Le nouveau site VM4nerds, proposé par nanoClouD, vous permet le téléchargement, gratuitement et sans limite, de plusieurs OS Unix libres installés au sein de machines virtuelles préconfigurées et prêtes à l'emploi sous QEMU-KVM.

Parmi les OS disponibles, on retrouvera des debVM (Debian et Ubuntu), des rpmVM (CentOS et Scientific Linux) ainsi que des bsdVM (NetBSD et FreeBSD), sous les versions les plus récentes.
images distributions

Ainsi, si vous avez besoin de faire rapidement des développements au sein d'un Unix libre, tout en évitant le long processus d'installation à partir d'une image ISO (à télécharger) ou via le Net, il suffit de récupérer une VM depuis VM4nerds, celle-ci étant uniquement basée sur des technologies libres et directement utilisable avec QEMU-KVM (64 bits uniquement).

Mise à jour :

Suite aux différentes demandes, nous avons compris qu'il y avait une forte demande pour pouvoir accéder à nos VMs de la façon la plus libre possible, sans arrière-pensée.

Il n'est donc plus nécessaire de s'enregistrer et de fournir un e-mail pour récupérer nos VMs. L'option enregistrement reste disponible pour partager des commentaires et du feedback sur les pages des VMs.

NdM : VM4nerds est le pendant gratuit des solutions de virtualisation basées sur du logiciel libre que propose la jeune entreprise nanoClouD fondée par Dominique Rodrigues. Il a eu la gentillesse de se prêter au jeu de l'entretien, que vous pouvez découvrir en seconde partie.

GlusterFS 3.2 — La géo‐réplication

42
8
mai
2011
Virtualisation

GlusterFS ou plus simplement gluster est un système de fichiers en espace utilisateur. Il a une forte connotation cluster ou cloud. Il existe deux types de système de fichiers de ce genre, les systèmes natifs en espace noyau comme Lustre / Ceph ou ceux utilisant l’interface FUSE. Dans la même catégorie que gluster, on retrouve MooseFS, sur lequel le magazine GMLF a réalisé un article en avril 2011.

L’intérêt des systèmes en espace utilisateur est la facilité de programmation, ainsi que le fait de s’appuyer localement sur un des systèmes de fichiers standard du noyau : ext3, ext4, XFS… Dans le cas d’un système de fichiers « clusterisé » comme gluster, chacune des partitions formant le cluster peut être formatée avec un système de fichiers différent. Il n’est pas nécessaire que ceux‐ci soient homogènes.

Avec un système de fichiers « clusterisé », il est possible d’agréger des volumes (partitions) provenant de plusieurs serveurs (NAS, SAN…), afin de ne montrer aux clients qu’un seul volume. C’est un peu la généralisation aux grappes de machines Linux (les clusters) du gestionnaire de volumes LVM que l’on trouve sur tous les serveurs Linux et qui permet (entre autres) l’agrégation de partitions.

La particularité de gluster est de ne pas s’appuyer sur un serveur de métadonnées (contrairement à pNFS et MooseFS). Tous les nœuds de la grappe sont équivalents. Il est donc particulièrement robuste aux pannes. À noter que depuis la version 3.1, gluster est distribué sous la licence libre AGPL, la licence publique générale Affero (GNU Affero General Public License), alors qu’il était auparavant distribué sous licence GPLv3. Ce changement de licence est évidemment conçu pour protéger le développement de gluster d’une utilisation abusive (sans retour de contribution) dans les « nuages »…

Proxmox VE 2.3 est sorti

Posté par (page perso) . Édité par Julien L., Davy Defaud, alpentux, NeoX et Nicolas Casanova. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
Tags :
38
10
mar.
2013
Virtualisation

Proxmox Server Solutions Gmbh vient d’annoncer la sortie de la version 2.3 de Proxmox VE.

Proxmox VE est un environnement de virtualisation totalement libre, basé pour cette nouvelle version sur Debian Squeeze (6.0.7) et utilisant notamment les technologies Kernel‐based Virtual Machine (KVM) et OpenVZ.

Merci à Julien L., alpentux, NeoX et Nicolas Casanova pour leur contribution.

XenServer se libère et crée une communauté open-source

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, ZeroHeure, Xavier Teyssier, Xavier Claude, tuiu pol et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
37
27
juin
2013
Virtualisation

Citrix annonce la libération de XenServer, une plateforme open-source de virtualisation incluant l'hyperviseur Xen, mais aussi des outils d'intégration pour services type cloud. Tout ce petit monde est mis à disposition sur github (voir liens ci-dessous).

La mise à disposition des outils sera étalée sur plusieurs mois, au fur-et à mesure, les sources vont être ajoutées sur github. L'outil n'est pas libéré sous une licence unique mais en fonction des composants, il y a de la BSD 2 clauses, de la LGPL 2, de la GPL 2…

Cloonix, qemu-kvm et spice, virtualisation simple et puissante

35
8
jan.
2013
Virtualisation

Cloonix, simulateur virtuel de réseau, permet de gérer la topologie de réseaux virtuels. Il permet de créer à la volée par glisser-déposer des machines virtuelles et de les connecter par manipulations graphiques.

Cloonix avait adopté qemu-kvm dont les sources sont recompilées, et maintenant Cloonix vient d'adopter Spice dont les sources sont aussi recompilées. Cette méthode permet d'avoir une bonne cohérence entre les versions utilisées, surtout quand ces versions sont issues de développements récents tels que Spice. Le lien entre le dernier Qemu et Spice est assez fort pour justifier ce choix, Red Hat participant aux deux projets.

Pour faciliter la vie de l'utilisateur, les membres de Cloonix ont aussi créé de multiples machines (les « spice guests ») qui montrent leurs beaux bureaux sous un Spice dernière génération. Parmi les machines disponibles dans les « spice guests » : Lubuntu, Fedora 17 (avec Xfce ou Lxde), Crunchbang, Knoppix…

Grâce à ces machines « toujours vierges », l'équipe de Cloonix a pu tester la compilation « from scratch » sur ces distributions ainsi que le « nested cloonix kvm spice », c'est-à-dire l'utilisation de Cloonix dans chacune de ces « guest spices » qui elles-même tournaient dans un autre Cloonix (sur un hôte Debian Wheezy).

Bien sûr, Cloonix a surtout pour vocation la création de démonstrations de réseaux virtuels, la version 20 peut maintenant fonctionner sur une machine x86 32 bits, un utilisateur ayant eu besoin d'un réseau virtuel de démonstration sur une clef USB sous la distribution Knoppix.

Docker : Tutoriel pour manipuler les conteneurs

Posté par (page perso) . Édité par NeoX, Davy Defaud, tuiu pol et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
33
30
mar.
2014
Virtualisation

Docker (présenté ici‐même la semaine dernière) est un logiciel à mi‐chemin entre la virtualisation applicative et l’automatisation.
Il a l’avantage de ne virtualiser que la partie application et pas du tout la partie système ni le noyau.
Il étend le principe des conteneurs Linux (LXC).

Docker Inc. (anciennement Dotcloud) qui développe Docker, propose aussi un système minimaliste (CoreOS), Docker pouvant virtualiser aussi bien une application qu'un système complet. NdM : comme signalé dans un commentaire, Docker Inc. n'est pas à l'origine de CoreOS, qui est géré par CoreOS, Inc.

Sortie de Proxmox VE 4.4

Posté par . Édité par Davy Defaud, Yvan Munoz, palm123 et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
33
14
déc.
2016
Virtualisation

Proxmox Server Solutions GmbH vient d’annoncer la sortie de Proxmox Virtual Environment 4.4. Proxmox VE est une solution de virtualisation libre complète qui permet de gérer des machines virtuelles KVM et des conteneurs LXC sur une même machine, via une interface Web. Proxmox permet aussi de créer facilement des grappes de serveurs (clusters) à haute disponibilité, en proposant un gestionnaire complet, assorti d’un simulateur intégré. Enfin, il s’intègre à de nombreux stockages externes.

logo proxmox

Virtualisation avec bureau SPICE

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Florent Zara et NeoX. Modéré par Xavier Claude.
31
31
oct.
2012
Virtualisation

La version 18 de Cloonix est sortie. Elle inclut SPICE dans la configuration de la solution de virtualisation QEMU-KVM.

SPICE — Simple Protocol for Independent Computing Environments — est un protocole d’affichage et d’interaction à distance dédié aux machines virtuelles. Sachant que SPICE a été créé par la société Qumranet, tout comme la virtualisation KVM, il est logique d’utiliser ces deux technologies ensemble.

Cloonix est un ensemble de logiciels développés en C, sous licence GPL v3, qui est spécialisé dans l’aide à la création de machines virtuelles et des liens entre celles‐ci. Son domaine d’application est le prototypage ou maquettage d’un réseau de machines virtuelles invitées au sein d’une machine hôte. Sa fonctionnalité centrale est la virtualisation du réseau local avec ses câbles et commutateurs réseaux — switches — reliant les machines virtuelles.

Présentation d’OpenStack

31
5
fév.
2016
Virtualisation

OpenStack, vous connaissez ? Virtualisation et nuage/cloud, ça vous dit quelque chose ? Si vous n’êtes pas un expert, vous voulez sans doute en savoir un peu plus. Cet article est fait pour vous.

Nous allons rappeler ce qu’est un cloud, les différents types de clouds, et où se situe OpenStack. Ensuite, nous ferons une présentation d’OpenStack et de ses différents services.

La version d’OpenStack baptisée Kilo est sortie le 30 avril 2015. Elle incluait à cette date un nouveau service : Ironic. Le 16 octobre 2015, ce fut le tour de la version Liberty. D’autres sont à venir, à commencer par Mitaka, annoncé pour le 7 avril 2016. Pour mémoire, la première lettre du nom de version suit l’alphabet latin.

Cet article a pour but de faire une présentation assez rapide d’OpenStack et de servir de référence aux prochains articles, en particulier lors de la sortie de Mitaka en avril.

NdM. : Cette dépêche est incomplète, elle a longtemps traîné en rédaction. Elle a cependant le mérite de proposer un rare tour d’horizon. Les modérateurs la publient en comptant sur l’excellence de vos commentaires pour nous raconter les évolutions depuis la version Kilo.

QEMU 1.5.0

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Xavier Claude, Benoît et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags : aucun
30
14
juin
2013
Virtualisation

D'après Wikipédia, « QEMU est un logiciel libre d'émulation de processeur et de machine virtuelle permettant d'exécuter un ou plusieurs systèmes d'exploitation via les hyperviseurs KVM et Xen, ou seulement des binaires, dans l'environnement d'un système d'exploitation déjà installé sur la machine. »

La sortie de la version 1.5.0 de QEMU vient d'être annoncée après 90 jours de développement effectué par 130 auteurs différents et une moyenne de 20 commits par jour.

Parmi les nouveautés :

  • Prise en charge de KVM sur ARM (nécessite un noyau 3.9 et un Cortex A15) ;
  • Une interface graphique en GTK+ avec fonctionnalité d'internationalisation ;
  • Utilisation de la libusb et prise en charge expérimentale d'USB 3.0 ;
  • Ajout dynamique de CPU sur x86 ;
  • Les performances de l'émulation ARM, PPC et x86 par TCG ont été améliorées ;
  • Les périphériques en mode caractères sont désormais « Hotplug » ;
  • Prise en charge expérimentale de l'utilisation des cartes graphiques de l'hôte (seules quelques cartes fonctionnent pour le moment) ;
  • Les commandes TRIM des périphériques bloc peuvent être utilisées ;
  • Il est possible d'utiliser SSH comme périphérique bloc à l'aide de la commande -drive file=ssh://host/path/to/file

Et plus encore dans la liste des changements complète.

NdM : merci à Mali pour son journal.

Sortie de Proxmox VE 4.2

30
28
avr.
2016
Virtualisation

La societe Proxmox Server Solutions GmbH a publié le 27 avril 2016 la nouvelle version Proxmox VE 4.2 (licence GNU Affero GPL, v3). Proxmox est une plate‐forme de virtualisation, de type « bare metal », basée sur l’hyperviseur KVM et prenant aussi en charge les conteneurs LXC.

Au programme de cette nouvelle version : une nouvelle interface graphique, le thin provisionning avec ZFS et LVM et la prise en charge de Let’s encrypt.

L'éditeur fournit la solution Proxmox VE sous licence GNU Affero GPL, v3, mais permet à qui le souhaite de prendre un contrat payant pour obtenir un support professionnel.

Rocket, ou pourquoi l'équipe de CoreOS lance une alternative à Docker

Posté par . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud, Nils Ratusznik et palm123. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
29
2
déc.
2014
Virtualisation

C'est l'information qui a fait parler en ce premier décembre 2014, elle nous vient de l'équipe créatrice de CoreOS. On ne va pas vous faire l'affront de vous expliquer encore ce qu'est et n'est pas Docker, le premier lien de la liste s'en chargera très bien.

Rocket

CoreOS crée Rocket, une alternative à Docker, mais pourquoi ?

Docker

Sortie de Cloonix 22.2

28
23
juil.
2013
Virtualisation

Cloonix, simulateur virtuel de réseau, permet de gérer la topologie de réseaux virtuels. Il permet de créer à la volée, par glisser-déposer, des machines virtuelles et de les connecter par manipulations graphiques.

Comme Virsh, cloonix aide à lancer et connecter des machines virtuelles, il fait des appels à qemu-kvm dont les lignes de commandes sont assez complexes. Cloonix prépare le lancement par création d'un disque de configuration passé à l'invité, puis génère la ligne de commande intégrant les paramètres utilisateurs comme la RAM ou le nombre d'interfaces Ethernet, puis lance l'invité dans un process (sorte de fork) puis crée une connexion socket par interface Ethernet de l'invité.

L'utilisateur peut alors diriger les flux des interfaces où il le désire. Cloonix présente la topologie sur un graphe et permet l’accès simple au bureau spice, à une console ttyS0 dans un tmux, un ssh et scp ne passant pas par la pile IP.

Le but officiel de cloonix est le test multi-machine de code spécialisé réseau. Cloonix est actuellement utilisé chez Thalès pour remplacer VMware par KVM sans avoir les soucis de ligne de commande qemu-kvm et configuration de bridge. Bref cloonix facilite l'utilisation de qemu-kvm en se focalisant sur l'aspect réseau.

Dans la fourniture actuelle de cloonix, il y a en plus de précieux scripts qui permettent de produire from scratch (à partir de rien, façon debootstrap) la plupart des grandes distributions.

Cette version, avec une machine moderne permet de tester cloonix dans chaque distribution grâce à la virtualisation "nested": nous avons compilé, puis fait tourner des invités dans les invités des différentes distributions pour valider le portage du code sur ces distributions.

Cloonix

Xen Orchestra, solution de gestion d'infrastructure Xen

Posté par . Édité par Plam, BAud, Nÿco, Nils Ratusznik et palm123. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
28
2
déc.
2014
Virtualisation

La sortie récente de la version 3.6 de Xen Orchestra (XO) est l'occasion de vous présenter cet outil de gestion de votre infrastructure Xen, qu'elle soit basée sur Xen+XAPI ou XenServer. Cette interface permet donc de créer des machines virtuelles, les migrer, déplacer à chaud, accéder à leurs consoles, etc. Le tout, depuis un navigateur web.

C'est Vates, une petite startup française, qui est derrière ce logiciel libre (AGPLv3).

XOA

VirtualBox disponible en version 3.2.10

Posté par . Modéré par j.
Tags :
27
16
oct.
2010
Virtualisation
VirtualBox, la fameuse, et non moins appréciée, solution de virtualisation, faisant office d’alternative concrète aux solutions moins ou pas libres telles que VMware, Virtual PC, est sortie dans sa version 3.2.10 le 8 octobre dernier.

Dans l’attente d’une décision moins officieuse de la part d’Oracle, le nouveau parrain, VirtualBox reste une puissante solution GPL de virtualisation pour les entreprises, et les particuliers, prenant en charge les plateformes x86 et AMD64/Intel64.

Au niveau les particularités qui ont permis son acceptation chez bon nombres d’utilisateurs, citons :
  • Modularité :
    via son interface ergonomique orientée client/serveur, VirtualBox fait place à une certaine simplicité dans la gestion de la virtualisation, via la ligne de commande, ou à distance, mais également par le biais de son SDK, ouvrant la porte à un besoin spécifique de l’utilisateur.
  • Intégration XML :
    la configuration des machines virtuelles est enregistrée entièrement dans un fichier au format XML, et donc indépendamment de l’hôte, d’où un export aisé vers d’autres plateformes.
  • Add-ons :
    offrant la possibilité d’installer des supports améliorant la performance (Direct3d, accélération matérielle) , ou l’intégration (résolution graphique, et pointeur de souris), et ce pour un panel de plateformes comme Windows, Linux, Solaris, et OS/2 (avec quelques différences).
  • Partage de fichiers :
    comme d‘autres solutions de virtualisation, et dans le cadre d’un échange facilité entre l’hôte, et le client, VirtualBox permet de déclarer des répertoires à considérer comme « commun » entre le client et l’hôte.
  • USB virtuel :
    virtualisation d’un port USB, sans nécessiter de pilotes particuliers, et compatible avec le protocole standard RDP (Remote Desktop Protocol).
NdM : Il existe deux versions de VirtualBox et certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles dans l'Open Source Edition.

Publication de la première Beta Archipel

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
27
6
jan.
2011
Virtualisation
Archipel est une solution d'orchestration open source pour le contrôle des machines virtuelles. Elle est basée sur la libvirt (NdM : la libvirt est une bibliothèque, outil de gestion des différentes technologies de virtualisation existantes comme KVM ou Xen) et sur XMPP pour tout ce qui est communication. Chaque objet (hyperviseurs, machine virtuelle ou utilisateurs) dispose de son propre JID et l'utilise pour communiquer avec le reste de la plateforme en temps réel.

Archipel est constitué de deux composants :
  • un agent à installer sur les hyperviseurs permettant la création d'un pont entre la libvirt et XMPP, le tout écrit en python

  • une interface web écrite en Cappuccino permettant de contrôler l'ensemble.


Archipel est basé sur une architecture totalement modulaire (de chaque côté, serveur et client) permettant de l'adapter à ces besoins. Tout le coeur du métier tourne autour d'un petit noyau gérant XMPP (comme n'importe quel client de chat) et le chargement de modules. À cela s'ajoute une vingtaine de modules de base permettant le contrôle de la plateforme virtualisée, la gestion des packages, le chat, la migration, etc..

Après un an de développement, les sources de la première bêta sont désormais publiées sur GitHub. Le code est couvert par la licence AGPL v3.

Archipel arrive sur Mars

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
26
27
juil.
2011
Virtualisation

Archipel, l’outil d’orchestration de virtualisation open source basé sur libvirt (bibliothèque de gestion des différentes technologies de virtualisation existantes, comme KVM ou Xen) et XMPP continue son chemin paisiblement vers la version 1.0.

La bêta 3, baptisée Mars, a été publiée la semaine dernière et apporte son lot de nouveautés et de corrections de bogues, parmi lesquels :

  • suppression de l’adhérence au module ejabberd_xmlrpc (tout en gardant le choix) ;
  • ajout du support des Golden Drives (disque COW2 de base, puis copie différentielle sur le disque attribué à la machine virtuelle) ;
  • prise en charge d’un système multilingue (le français et l’allemand sont en cours d’ajout) ;
  • un module de définition de machine virtuelle complètement réécrit ;
  • prise en charge de l’affichage des captures d’écran des machines virtuelles ;
  • nouveaux contrôles de définition (Block I/O tuning, filtres réseau de la libvirt, memory tuning) ;
  • nouvelles versions de Cappuccino, TNKit, StropheCappuccino, VNCCappuccino ;
  • ajout d’un outil de vérification de configuration du serveur XMPP ;
  • refonte d’une grande partie de l’interface ;
  • optimisation des performances.

La liste complète des modifications est disponible dans les liens ci‐après.

Sortie de Qubes Bêta 3

Posté par . Édité par Nÿco, baud123, Benoît Sibaud et NeoX. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags :
26
9
fév.
2012
Virtualisation

Qubes sort en version Bêta 3, annoncée sur le blog de Joanna Rutkowska. Qubes O.S. est un système d'exploitation Open Source étudié pour fournir une sécurité renforcée sur un poste utilisateur par l'isolation en machines virtuelles.

Sortie de Proxmox VE 4.0 Beta1

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, palm123 et NeoX. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
26
30
juin
2015
Virtualisation

Proxmox Virtual Environment (Proxmox VE) est une plateforme opensource de virtualisation pour KVM & Containers, entièrement administrable via une interface web, ou via ligne de commande pour les administrateurs aguerris. Proxmox VE est développé par Proxmox Server Solutions GmbH, basé à Vienne/Autriche, et de nombreux contributeurs via Internet.

Les nouveautés sont décrites dans la seconde partie de la dépêche.

Cette version bêta est annoncée afin de permettre à un grand nombre d'utilisateurs de tester la prochaine version majeure, et d'identifier les bugs pouvant encore subsister, avant l’annonce d'une version stable pour la mise en production.

Attention: cette version ne permet pas d'assurer une migration des données utilisateurs depuis la version 3.4, et est prévue pour être utilisée dans un environnement de test.

Archipel beta 2 Jupiter disponible

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
25
7
avr.
2011
Virtualisation

Il aura fallu un trimestre pour que Archipel, solution d'orchestration open source pour le contrôle des machines virtuelles, quitte Saturn (nom de la beta 1) pour arriver à Jupiter (nom de la beta 2).

Archipel est basée sur le composant libvirt (bibliothèque de gestion des différentes technologies de virtualisation existantes comme KVM ou Xen).

L'architecture d'Archipel s'articule autour d'un agent écrit en python pour la communication entre la libvirt et votre serveur XMPP, et d'une interface web écrite en cappuccino pour envoyer vos commandes vers le serveur XMPP. L'originalité de cette solution est de mettre à disposition la gestion des machines virtuelles depuis votre client de messagerie XMPP et surtout, et ça c'est incontournable, d'avoir de la « gueule ».

Cette solution est publiée sour licence AGPLv3.