Petite histoire du Bourne Shell

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, palm123 et Yvan Munoz. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
90
20
mar.
2015
Doc

Nos systèmes d'exploitations sont forgés par l'histoire. Ils se sont formés par stratifications d'inventions accumulées. Les idées de Ken Thompson, Steve Bourne, et Bill Joy - pour ne citer que les personnes dont il est question dans cette dépêche - sont fossilisées dans les sources des logiciels que nous utilisons aujourd'hui. Parce qu'un rappel historique nous permet de comprendre les raisons du fonctionnement actuel d'un logiciel, cette dépêche présente rapidement l'histoire du shell de Bourne.

À la recherche des sources de Troff

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik, baud123, Nÿco, Pierre Jarillon, patrick_g et B16F4RV4RD1N. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
87
7
août
2012
Doc

Troff est le logiciel de formatage de texte des Unix originaux. Il est toujours présent sur nos machines en sa version GNU (Groff) même s'il ne sert généralement qu'à afficher nos pages de manuel.

Eric Raymond n'hésite pas à dire que Troff est « l'application originale Unix qui tue tout » (Unix's original killer application, cf. The Art of Unix Programming), non seulement parce qu'il s'associe à différents interpréteurs et tire le meilleur profit des tubes et de la philosophie Unix, mais aussi parce que l'efficacité du logiciel a favorisé l'adoption d'Unix par le département des brevets de Bell labs, et ensuite au-delà.

S'il était largement utilisé dans les années 80, Troff est aujourd'hui tombé dans l'oubli, et semble peu à peu disparaître de l'Internet. Pourtant, en cherchant bien, on retrouve de nombreuses traces de la vivacité passée de Troff.

Ces traces sont exhumées en seconde partie de la dépêche.

Les cahiers du débutant Debian, un guide non conventionnel ouvert en écriture

56
16
sept.
2016
Doc

« Les cahiers du débutant » est un manuel simplifié francophone de 260 pages pour l’installation et la prise en main d’un système Debian stable « Jessie ». Vous trouverez dans ces pages les réponses à vos premières questions sur le système Debian GNU/Linux, son histoire, son obtention, son installation, sa prise en main, sa configuration et son administration. Vous pourrez aller plus loin et obtenir des informations sur la protection de la vie privée, la sauvegarde de vos données ou les différents acteurs du logiciel libre francophone.

logo-cahiersdebutant

Les cahiers du débutant sont destinés à tout particulier, association, GUL, école, formateurs désireux d'obtenir un support d'apprentissage simple et clair, généraliste, à propos de Debian, son installation et sa prise en main. Ils sont désormais ouverts en écriture au format DokuWiki. Vous pouvez y contribuer sans inscription. Ce manuel est publié sous licence GPLv3.

CommonMark, une syntaxe Markdown en commun et répandue

46
18
nov.
2014
Doc

Markdown est la syntaxe wiki retenue pour écrire sur LinuxFr.org.

John Gruber a publié les principes généraux du Markdown en 2004, avec une suite de tests et une implémentation de référence en Perl. Il est donc considéré comme le créateur du langage. Mais sa suite de tests est très incomplète et son implémentation de référence donne des résultats parfois surprenants sur des cas particuliers (les listes imbriquées notamment).

De nombreuses autres implémentations dans différents langages sont apparues depuis. Certaines essaient de corriger les « erreurs » de la version initiale pour mieux coller aux attentes des utilisateurs, tandis que d’autres préfèrent y rester conforme. Le premier camp réunit cependant toutes les implémentations les plus utilisées (GitHub, Stack Overflow, Discourse, LinuxFr.org — dont les particularités sont détaillées sur la page wiki pour l’aide-édition —, etc.). Aussi, les développeurs des principales bibliothèques se sont regroupés pour discuter des difficultés à implémenter un Markdown qui plaise à leurs utilisateurs et chercher à minimiser les différences entre les sorties des différentes implémentations : CommonMark.

Sortie du livre « Parallel and Concurrent Programming in Haskell »

Posté par . Édité par tuiu pol, NeoX et patrick_g. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
42
25
juil.
2013
Doc

Le livre Parallel and Concurrent Programming in Haskell de Simon Marlow est enfin disponible !

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, le langage Haskell est un langage de programmation fonctionnel, fortement typé, paresseux et concis. Haskell est issu de l’initiative d’une communauté de chercheurs en langages fonctionnels qui ont décidé, à la fin des années 80, de mettre en commun leurs compétences en utilisant tous un seul langage, qui devrait rester libre. Depuis, le langage est en constante évolution, la dernière version stable est définie dans le rapport Haskell 2010, mais de multiples extensions existent dans le compilateur GHC, dont les plus courantes viendront s’ajouter à la prochaine version du langage.

Pour avoir une idée de sa syntaxe très particulière, voilà l’une des innombrables façons de définir la factorielle :

fac 0 = 1
fac n = n * fac (n-1)

En espérant que cela vous laisse sur votre faim, vous pourrez en apprendre plus dans les livres classiques Learn You a Haskell for Great Good qui est aussi librement accessible en version HTML, y compris en français, et le plus vieux, mais plus développé et appliqué, Real World Haskell, lui aussi accessible en ligne.

Utroff : la renaissance de Troff

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags :
42
4
nov.
2013
Doc

Troff est un vénérable logiciel de formatage de texte hérité d'Unix. Plusieurs versions de Troff coexistent aujourd'hui, dont celle du projet Heirloom, qui a ajouté à Troff des fonctionnalités typographiques modernes. Dans l'esprit du projet Heirloom, Utroff retravaille l'ensemble des logiciels qui accompagnent Troff pour nous permettre d'utiliser efficacement celui-ci aujourd'hui.

Pour la sortie de la première version publique d'Utroff, cette dépêche propose une réponse aux deux questions que vous ne manquerez pas de vous poser : « pourquoi utiliser Troff aujourd'hui ? » et « pourquoi choisir Utroff ? ».

Présentation Éditions D-BookeR

Posté par . Édité par ZeroHeure, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
42
15
jan.
2014
Doc

Logo D-BookeRD-BookeR (prononcez : débouqueur) est une maison d'édition indépendante orientée sur les technologies informatiques.
Sa créatrice, Patricia Moncorgé, a travaillé pendant plusieurs années en tant qu'éditrice dans une grande structure, mais elle ne pouvait se satisfaire de l'absence de risque dans les choix éditoriaux et de l'incompréhension de l'évolution du monde de l'informatique.

D-BookeR propose des ouvrages multiformat (html5, pdf, epub, papier) sans DRM et modulaires (possibilité d'acheter un chapitre pour aller à l'essentiel) avec une chaîne de production entièrement basée sur des logiciels open-source/libres (openSUSE, XML, Inkscape, Gimp, ImageMagick, etc.).

Les premiers livres parus ou à paraître portent sur des thèmes comme Lua, Qt 5, Scilab-Xcos, Neo4j, Opengl, …

Les éditions sont ouvertes à toutes propositions de nouvel ouvrage original. L'objectif est de créer petit à petit une base documentaire et de publier des ouvrages de référence en français. N'hésitez pas à nous proposer des articles, nous signaler des ressources documentaires ou tout simplement à attirer notre attention sur des informations importantes.

GNU Emacs : quelques extensions (première partie)

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Nils Ratusznik et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
40
14
oct.
2014
Doc

Pour son premier journal, ptitjano a décidé de nous parler de GNU Emacs, et nous on a décidé d'en faire une dépêche : au menu de cette première liste d'extensions, un gestionnaire de paquets, une meilleure navigation parmi les buffers, un M-x amélioré, la liste des derniers fichiers ouverts, l'insertion simple de templates, la complétion visuelle, le classement des buffers en catégories et la recherche dans les buffers ouverts.

Livre : Développement système sous Linux

Posté par . Édité par Nils Ratusznik, Xavier Teyssier et patrick_g. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
38
19
août
2013
Doc

Eyrolles publie depuis quelques années un livre de Christophe Blaess intitulé « Développement système sous Linux, Ordonnancement multitâches, gestion mémoire, communications, programmation réseau », qui en est déjà à sa troisième édition. Ce livre s'adresse aussi bien aux administrateurs système qui souhaitent mieux connaître leur système d'exploitation préféré qu'aux développeurs qui veulent faire de la programmation proche du système.

Faut-il acheter ce livre les yeux fermés ? Faut-il passer quelques heures dans le mois à contribuer à Linuxfr.org pour avoir la possibilité de le gagner ? Ou faut-il passer son chemin et se contenter des bonnes vieilles pages de manuel ? La réponse dans la suite de la dépêche…

Org-mode 1/5 : gérer ses notes avec GNU Emacs

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
38
11
avr.
2017
Doc

Org-mode est un mode de l’éditeur de texte GNU Emacs utilisé pour la prise de notes, la gestion de tâches, la publication de documents, de blogs, les bibliographies, etc., et même la synchronisation avec un smartphone ! Oui, oui, oui, les possibilités d’utilisation d’org-mode sont nombreuses et diverses. Tout ça en texte brut.

Peut‐on tout faire ? N’essayez pas, sous peine d’échec ! Carsten Dominik, le créateur conscient d’avoir lancé un monstre tentaculaire, résume parfaitement la situation :

« N’essayez pas de configurer l’ultime système de gestion de tâches dès le début. Car vous n’avez aucune idée de ce que ce système devrait être. Ne configurez pas pleins d’états et d’enregistrements dès le début, avant que vous n’ayez vraiment le sentiment que cela correspond à vos besoins. Ne définissez pas un tag « @ordinateur » seulement parce que David Allen en a un, même si vous êtes assis devant un ordinateur toute la journée ! Commencez par créer et gérer une petite liste de tâches et développez ensuite votre propre système au fur et à mesure que le besoin s’en fait sentir. J’ai créé Org-mode pour permettre ce processus de développement. »

Parti d’un constat similaire, Ben Maughan de Pragmatic Emacs a rédigé cinq tutoriels d’introduction à Org-mode sur la prise de notes et leur publication. La suite présente son premier article (traduit en français avec l’accord de l’auteur).

NdM : j’ai profondément revu la traduction initiale de ptitjano pour conserver le style rapide, concis et rythmé de l’auteur.

Nouveautés de la Formation Debian GNU/Linux

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
37
1
mai
2011
Doc

À l'occasion de la publication de Debian Squeeze, nous avons mis à jour la Formation Debian GNU/Linux. Cette mise à jour n'avait pas fait l'objet d'une dépêche, mais je profite d'autres modifications majeures pour présenter toutes ces nouveautés en groupe.

La Formation Debian GNU/Linux est un document destiné aux débutants, essentiellement des utilisateurs avancés de Windows, qui souhaitent apprendre l'utilisation avancée et l'administration de Debian. Nous proposons pour cela une démarche d'installation de Debian pas à pas, en détaillant les notions au fur et à mesure qu'elles interviennent : le logiciel libre, Debian, les périphériques et systèmes de fichiers, l'arborescence, la ligne de commande, le système graphique, les services réseau…

Cette mise à jour a nécessité quelques adaptations mineures pour tenir compte des changements de l'installateur Debian et des logiciels, mais elle a surtout été l'occasion de moderniser notre système de publication et de préparer une nouvelle version au format EPUB.

Petite sélection de mémoires publiés après 2010

37
6
jan.
2014
Doc

Petite sélection de mémoires publiés après 2010 et susceptibles de vous intéresser :

Nouvelle version pour Doxygen

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
36
6
sept.
2011
Doc

Doxygen est un générateur de documentation à partir du code source de différents langages. Il est disponible pour les langages suivants : C, C++, C#, Fortran, Java, Objective-C, PHP, Python, IDL, VHDL, TCL et D. Les formats de sorties sont : HTML, LaTeX, RTF, PostScript, PDF (avec les hyperliens), HTML compressé et les pages de manuel Unix.

La liste des utilisateurs est grande, on retrouve KDE, Drupal, DotClear, LLVM, OpenTTD…

Doxygen est compatible avec les conventions de JavaDoc et celles de Qt. Il permet aussi de générer des graphes d’utilisation et d’héritage. Il s’utilise de la manière suivante (exemple en C++) :

/*! Classe d'exemple 
 * @author Xavier Claude
*/
public class Exemple {
    
    protected:
        /*! la description d'un attribut */
        std::string s;
    public:
        /*! La description d'une classe
         * @param newS la nouvelle valeur de s
         * @return true en cas de succès
         */
         bool setS(std::string newS);
}

Comme cela fait longtemps que les nouvelles versions de Doxygen n’ont pas été évoquées sur LinuxFr.org, un résumé des nouveautés des dernières versions est disponible en deuxième partie. Il y a bien sûr eu, en plus, beaucoup de corrections de bogues et quelques changements de comportement.

Un wiki sur l'auto-hébergement

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
35
8
juil.
2009
Doc
Internet a été conçu comme un réseau décentralisé, afin de fournir une grande résistance aux pannes. De nombreux services de l'Internet tirent parti de cette architecture. Ainsi, le courrier électronique, la messagerie instantanée et web n'appartiennent à personne en particulier, ne dépendent de personne en particulier, et chacun peut se monter le sien en le rendant accessible aux autres.

Alors que des prestataires de services déploient des solutions d'hébergement massivement centralisées, on peut décider d'héberger soi-même ses propres services. Pour un particulier ou une association, cela présente de nombreux avantages, comme l'indépendance et le contrôle des données.

Pour aider ceux qui veulent prendre ainsi leur indépendance, j'ai commencé à remplir un wiki. N'hésitez pas à y contribuer, à en parler, etc. Et surtout, libérez-vous !

Scribus : nouveau manuel libre

Posté par . Édité par baud123. Modéré par j. Licence CC by-sa
31
15
août
2011
Doc

Floss Manuals francophone est fière de vous annoncer la naissance d'un nouveau manuel libre en langue française sur le logiciel libre Scribus, dédié à la mise en page professionnelle.

Au terme d'un BookSprint de 5 jours, 8 auteurs ont produit la première documentation francophone, à jour pour la sortie officielle de la future version 1 .4. Venant de France, du Canada, de Suisse et du Niger, ils ont partagé leurs points de vue culturels et professionnels variés (imprimeur, graphiste, éditeur, auteur) pour fournir une vue large et complète de la publication à l'aide du logiciel. La moitié des personnes présentes étant par ailleurs membres de l'équipe de Scribus, les échanges au sein du groupe auront permis d'apporter des idées d'évolutions originales et de positionner la documentation comme une vraie étape de contribution au développement.
Ont participé :

  • Camille Bissuel (France)
  • Magaouata Dan Bourgamie (Niger)
  • Louis Desjardins (Canada-Québec)
  • Cédric Gémy (France)
  • Thibaut Hofer (France)
  • Alessandro Rimoldi (Suisse)

Les facilitatrices sont :

  • Anne Goldenberg (Canada-Québec / France)
  • Elisa de Castro Guerra (France)

Le booksprint a été rendu possible grâce au financement de l'Organisation Internationale de la Francophonie et s'est déroulé à Strasbourg du 6 au 10 juillet 2011, dans le cadre des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre.

Sortie de Reqflow pour tracer vos exigences

Posté par . Édité par BAud, palm123, Yvan Munoz, tuiu pol et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
31
10
mar.
2014
Doc

Reqflow est un outil open-source, sous licence GPL v2+, de traçabilité d'exigences entre documents. Ce genre de traçabilité s'avère utile dès que la taille d'un projet devient conséquente : plusieurs centaines d'exigences.

J'avais plusieurs fois cherché et mentionné le besoin d'un tel outil open-source et, ne trouvant rien, je l'ai réalisé.

NdM : merci à goeb pour son journal.

Répartition de charge : axes de réflexion et quelques exemples de solutions libres

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
30
19
juin
2009
Doc
Il vous est sans doute arrivé de ne plus être en mesure de faire face aux nombres de transactions d’une application, d’avoir des impératifs de résultat vis-à-vis des pannes matérielles (réduire votre temps d'indisponibilité), de vouloir améliorer les performances de votre système ou d’en augmenter les capacités.
Nous avons souvent vu, chez des clients victimes de leur succès, une application devant faire face à des centaines de transactions par seconde alors qu’elle était prévue pour une dizaine seulement.
Dans ce cas, on améliore le système par l’adjonction de nouveaux éléments qui permettent d’augmenter sa capacité transactionnelle. Il existe également des techniques de basculement dans le cas de crash. Dans ce cas, on ne fait que des reprises automatiques d’activité sans faire appel à de la répartition de charge.

Cette solution est intéressante lorsqu’un nœud supporte le volume de transaction et que l’ajout d’un répartiteur de charge fait augmenter la charge du système.
Dans ce qui va suivre, j'essaierai de vous présenter quelques solutions applicables à différentes parties d'une chaîne applicative n-tiers classique.

Org-mode 2/5 : Insérer des tableaux dans vos notes

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nils Ratusznik et palm123. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
Tags :
27
13
avr.
2017
Doc

Org-mode est un mode de l’éditeur de texte GNU Emacs utilisé pour la prise de notes, la gestion de tâches, la publication de documents, de blogs, les bibliographies, etc., même la synchronisation avec un smartphone ! Oui, oui, oui, les possibilités d’utilisation d’org-mode sont nombreuses et diverses. Tout ça en texte brut.

Ben Maughan de Pragmatic Emacs a rédigé cinq tutoriels d’introduction à Org-mode sur la prise de notes et leur publication. La suite présente son deuxième article (traduit en français avec l’accord de l’auteur).

NdM : j’ai profondément revu la traduction initiale de ptitjano pour conserver le style rapide, concis et rythmé de l’auteur.

Nouvelle version d'Unicode : la 6.1.0

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Lucas Bonnet et baud123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags :
26
7
fév.
2012
Doc

La dernière version d'Unicode a été publiée ce 31 janvier. C'est une version mineure ajoutant 732 nouveaux caractères et portant leur nombre à 110 116. La dernière version majeure, la 6.0, date de février 2011.

Les nouveaux blocs sont :

  • 08A0..08FF Arabic Extended-A
  • 1CC0..1CCF Sundanese Supplement
  • AAE0..AAFF Meetei Mayek Extensions
  • 10980..1099F Meroitic Hieroglyphs
  • 109A0..109FF Meroitic Cursive
  • 110D0..110FF Sora Sompeng
  • 11100..1114F Chakma
  • 11180..111DF Sharada
  • 11680..116CF Takri
  • 16F00..16F9F Miao
  • 1EE00..1EEFF Arabic Mathematical Alphabetic Symbols

Unicode est développé dans le but de remplacer les pages de codes nationales afin de faciliter les échanges mondiaux par le bais de l'outil informatique. Il s'agit de donner à chaque caractère de n'importe quel système d’écriture un nom et un identifiant unique, quelle que soit la plate-forme informatique.

Ce travail est coordonné par le Consortium Unicode (association privée à but non lucratif).

Un nouveau framabook sur LaTeX

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
25
15
oct.
2008
Doc
« Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LaTeX sans jamais oser le demander » est le titre du cinquième framabook, la collection de livres libres sur le logiciel libre, coordonnée par Framasoft et matérialisée par l'éditeur In Libro Veritas.

Sous licence Art Libre (340 pages et 15 €), il est l'œuvre de Vincent Lozano, maître de conférence en informatique à l'École nationale d'ingénieurs de Saint-Étienne, qui s'en donne à cœur joie pour nous proposer un livre accessible et progressif au style sérieux mais décontracté.

Pour l'occasion le site framabook.org a subi un sérieux lifting et la Framakey propose une application portable dédiée qui aidera ceux sous Windows à être tout de suite opérationnel.

Créer des applications avec Qt 5

Posté par . Édité par ZeroHeure et Xavier Teyssier. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
25
16
jan.
2014
Doc

Fin 2013 a vu sortir la version 5.2 de Qt et le premier livre sur Qt 5.

Publié aux éditions D-BookeR et écrit sous la direction de Jonathan Courtois, cet ouvrage vise avant tout à présenter les aspects nouveaux de la version 5 : si vous cherchez de la documentation sur l'emploi de Qt Widgets par exemple, mieux vaut vous tourner vers les anciens livres.

Considérant que chaque lecteur a des besoins propres, il est organisé selon une logique thématique plutôt qu'une progression linéaire. Vous pouvez donc lire les chapitres dans l'ordre que vous voulez. Bien sûr, si vous débutez, ne commencez pas par le plus compliqué.

Les explications sont assorties de nombreux exemples, représentatifs de la diversité de ses auteurs.

Couverture Créer des applications avec Qt 5

La table des matières est en seconde partie.

Les Framabooks sont de sortie

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
23
29
oct.
2010
Doc
Le Projet Framabook est un projet d'édition d'une collection de livres placés sous licence libre. Issu du réseau Framasoft, les Framabooks se démarquent des éditions classiques et s'inscrivent dans cette culture des biens communs qui favorise la création, le partage, la diffusion et l'appropriation collective de la connaissance. Framasoft et l'équipe Framabook sont heureux de vous annoncer la sortie de deux ouvrages, qui viennent compléter la collection, en plus de la dernière mise à jour de Simple comme Ubuntu (10.10).

Le C en 20 heures : Apprendre le C en 20 heures, tel est le défi lancé par Daniel Schang et Eric Berthomier. Fruit de leur expérience pédagogique, ce livre permettra aux grands débutants de s'initier par la pratique suivant l'adage : "j'apprends le code en écrivant le code". Par un effort de vulgarisation trop rarement rencontré dans la littérature du monde de la programmation, ce livre propose l'acquisition par la pratique des fondamentaux du langage C et - donc - du fonctionnement des machines. Destiné à être parcouru de A à Z, les lecteurs auront plaisir à tester sur leur machine les nombreux exemples et exercices ludiques proposés. Le livre est sous licence Creative Common by-sa.

Unix. Pour aller plus loin avec la ligne de commande : Vincent Lozano, auteur du déjà célèbre Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LaTeX sans jamais oser le demander, nous propose cette fois un ouvrage sur le système Unix. Pour aller plus loin avec la ligne de commande : ce livre nous fait explorer les rouages du système d'exploitation inventé au début des années 1970 et dont GNU/Linux est le digne héritier. Enjeu majeur du logiciel libre, la maîtrise du système d'exploitation par son utilisateur (en apprenant notamment le langage de commande) est un effort que tout un chacun peut mener non seulement pour démystifier la machine mais aussi pour lui donner des ordres. De ce point de vue, Vincent Lozano se montre encore une fois plus que convainquant. Le livre est sous licence Art Libre (LAL).

Big Blue Button : webinaire/visioconférence : rapport de tests

23
23
nov.
2015
Doc

Big Blue Button est à la fois une solution de visioconférence (but : se voir et se parler, avec son et vidéo de chaque participant), et une solution de webinaire (but : présenter un cours ou un logiciel). J'ai réalisé des tests en situation avec les lecteurs de linuxfr.org dans le cadre de ma société. Et les résultats sont bons !

NdM : À quand le même test avec Jitsi Meet ?

PlantUML, un nouvel outil de génération UML

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
22
19
déc.
2010
Doc
PlantUML est un outil Java permettant d'écrire très rapidement des diagrammes UML en utilisant un langage texte simple et intuitif. Il supporte actuellement sept types de diagrammes : séquence, cas d'utilisation, classe, activité, composant, état et objet qui peuvent être générés au format PNG ou SVG.

Ainsi, par exemple le texte

@startuml
Alice -> Bob: synchronous call
Alice ->> Bob: asynchronous call
@enduml

génère le diagramme de séquence suivant :

Diagramme de séquence généré par PlantUML où Alice appelle Bob de manière synchrone, puis de manière asynchrone

Il est également possible de changer l'aspect visuel grâce à des paramètres de skin.

Grâce au soutien de la communauté open source, un écosystème de greffons a pu voir le jour : intégration Word / Open Office, intégration Eclipse, intégraton Emacs, intégration Javadoc / Doxygen, intégration MediaWiki / DokuWiki / Confluence, etc.

Des éditeurs graphiques ont également été développés comme PlantUML editor ou EasyUmlEditor et le projet PlantUML dependency permet la génération de la description PlantUML à partir d'un code source Java.

Réduire les coûts et améliorer la qualité de la documentation avec DITA XML

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et baud123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
20
20
mar.
2012
Doc

Darwin Information Typing Architecture (DITA), est une architecture XML destinée à la création de documents structurés et modulaires. Elle diminue les coûts de production et de traduction, réduit les délais de mise sur le marché et améliore la qualité.

Les impatients trouveront sur le site de ressources pour le rédacteur technique comment mettre en place une chaîne de création et de publication DITA XML libre. Cette chaîne repose sur Emacs et le mode nXML (avec des schémas Relax NG modifiés) et DITA Open Toolkit. La suite de la dépêche détaille l'architecture DITA.