SCO se fait soi-disant attaquer par un DDoS

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
12
déc.
2003
Justice
SCO dit s'être fait attaquer par une attaque SYN flood.

De nombreuses personnes doutent de cela. En effet, le serveur ftp répondait encore pendant la soit disant attaque. De plus une attaque SYN flood est très bien bloquée par une règle simple du pare-feu Linux utilisé.

Bref, il est plus probable qu'il s'agisse d'une prise réseau débranchée.

SCO sommé d'avancer des preuves

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
9
déc.
2003
Justice
Un juge fédéral a demandé à SCO de présenter de facon exacte et complète l'ensemble du code sur lequel ils pensaient qu'IBM avait enfreint leurs droits. On va peut-être enfin savoir ce que sont ces millions de lignes de code "volées" par Linux.

De plus, il y a eu une très belle réponse de l'avocat d'IBM concernant la lettre ouverte sur la GPL, disponible sur le site de SCO depuis le 4 décembre.

Lindows vend des licences à vie pour financer la défense de ses distributeurs

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
9
déc.
2003
Justice
Lindows accuse Microsoft de menacer de poursuites les petits revendeurs de Lindows OS en dehors des Etats-Unis. Les faits reprochés concernent la violation du nom déposé "Windows" dans ces divers pays. Rappelons que Microsoft a déjà attaqué Lindows aux USA pour ce litige et qu'ils ont perdu.

Pour constituer un fonds destiné à "soutenir et défendre la liberté de choix sur le PC de bureau" dans les pays concernés, Lindows vend à bas prix des licences à durée illimitée de LindowsOS.

Journée Détaxe 2003

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
4
déc.
2003
Justice
Les membres de la liste Détaxe ont décidé de refaire une Journée Détaxe en 2003, car malgré quelques succès (remboursement de 260 Euros), le soutien de l'UFC-QueChoisir et le début d'une enquête de la commission européenne à la concurrence, la situation reste critique et la Détaxe, qui devrait être la règle puisqu'elle est explicitement prévue dans les contrats OEM, reste l'exception.

À l'heure où (1) des systèmes alternatifs comme Linux sont des alternatives crédibles et accessibles au plus grand nombre pour un coût marginal, (2) se profile TCPA/Palladium, il est urgent de rappeler que chacun devrait être libre d'installer et d'utiliser le système d'exploitation de son choix sur son ordinateur !

Contrat de travail et Logiciel Libre

Posté par . Modéré par Nÿco.
0
26
nov.
2003
Justice
Il arrive qu'une employée et son employeur aiment la philosophie Logiciel Libre et veuillent l'intégrer à leur projet professionnel. Durant l'entretien d'embauche chacun échange sa vision mais il est rare que cela se traduise par des clauses spécifiques dans le contrat de travail. Les paramètres à prendre en compte sont nombreux et trouver un équilibre qui sécurise l'employeur et l'employée sans les enfermer dans un carcan n'est pas une tâche facile. La FSF France s'y est attelée avec l'aide des membres de la liste de diffusion et propose une série de clauses destinées à être incluses dans un contrat de travail. S'agissant d'une première publication et malgré le fait que des juristes en ont validé la forme, les critiques et commentaires sont les bienvenus.

Brevets logiciels : la France demande un délai

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
24
nov.
2003
Justice
"Le porte-parole du gouvernement, Jean-François Copé, a indiqué mercredi 19 novembre que la France allait proposer à ses partenaires européens un « délai supplémentaire » avant l'adoption définitive de la directive sur les brevets logiciels, rapporte l'agence Reuters. Ce délai serait employé à organiser une « nouvelle consultation interne » sur un sujet qui divise aujourd'hui profondément la Commission de Bruxelles et le Parlement européen. Le 24 septembre dernier, le Parlement avait voté mais très fortement amendé le projet de directive présenté en février 2002 par la Commission européenne."

Action en référé de Métrobus à l'encontre de Ouvaton

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
21
nov.
2003
Justice
Lundi 24 novembre, la coopérative Ouvaton passera devant le juge des référés, pour répondre à la plainte contre X déposée par la société Métrobus. Cette dernière cherche a poursuivre les responsables du site StoPub hébergé par Ouvaton, qui avait appelé à la dégradation des espaces publicitaires du métro les 17 octobre et 7 novembre derniers, et qui a renouvellé son appel pour le vendredi 28 novembre à 19h. Rappelons que StoPub proteste contre l'envahissement de l'espace public par la publicité en particulier, et contre la marchandisation du monde en général.

NdM: décidément, il n'est pas bon d'être hébergeur ces temps ci... Les hébergeurs Internet désormais responsables, la fin d'un média libre ?

Les hébergeurs alternatifs en danger : Le Ras mis en demeure de censurer un de ses membres

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
21
nov.
2003
Justice
Le R@S (Réseau Associatif et Syndical) vient d'être assigné en référé, aux côtés des syndicats SUD-PTT et SUD CERITEX, par les sociétés commerciales SAS B2S Ceritex et SAS Médiatel. Après avoir mis en demeure le R@S de cesser toute publication les concernant sur le site de SUD-PTT, les deux sociétés souhaitent maintenant le voir condamner à "rendre impossible toute diffusion d'information" les concernant sur le site Internet de SUD-PTT, hébergé par le R@S.

Brevet d'Eolas - Suite

Posté par . Modéré par Xavier Antoviaque.
Tags : aucun
0
20
nov.
2003
Justice
D'après un article de 01net, il semblerait que l'office américain des brevets (USPTO) soit prêt à réexaminer la validité du brevet d'Eolas (qui "invente" la notion de plug-ins dans un navigateur).

On pourrait donc espérer l'annulation de ce brevet, qui a déjà fait condamner Microsoft à 521.000.000$ d'amende et a, au-delà, provoqué un séisme chez les sociétés éditrices de plugins comme Apple, Real Networks et bien sûr Macromédia.

La contestation de ce brevet est soutenue par le W3C.

Conférence sur les biens communs informationnels et l'EUCD

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
13
nov.
2003
Justice
La Fondation « Les Temps Nouveaux », l'APRIL, la FIPR, l'initiative EUCD.INFO et temPS réels organisent à l'Assemblée Nationale une conférence sur le thème des biens communs informationnels le jeudi 4 décembre 2003 de 14 heures à 19 heures.

Entrée libre, inscription préalable obligatoire auprès de ludovic@penet.org

L'EUCD en route pour être transposé en France

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
0
12
nov.
2003
Justice
Mercredi va être présenté (ou a déjà été présenté) au conseil des ministres un texte transposant les directives de l'EUCD protégeant les systèmes de protections contre la copie sur des supports tels que le CD ou le DVD.

Cette nouvelle proposition annule toute garantie sur la copie privée, sachant que même en ne l'annulant pas, elle punit l'utilisation ou même l'information concernant des dispositifs de protections. Malgré les remarques de Que Choisir ou d'autres organismes concernant l'aberration d'un tel procédé, le texte est bien parti pour être appliqué en France après son passage au parlement.

Emmanuel Seyman rajoute : « Le fait de contourner ces dispositifs sera assimilé à de la contrefaçon et sera puni de 150.000 euros d'amende et d'un maximum de 2 ans de prison. Le projet de loi devrait être examiné par le Parlement au premier semestre 2004. »

Conférence sur la brevetabilité des logiciels

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
11
nov.
2003
Justice
Une conférence est organisée le 20 novembre, de 9h à 11h par le CEJEM (Centre d'Etudes Juridiques et Economiques du Multimedia) et le DESS DMI (Droit du Multimédia et de l'Informatique) de l'université ParisII/Panthéon, sur ce thème (brevetabilité des logiciels) qui a déchainé tant de passions récemment.

Ouvaton sommé de fermer le site antipublicitaire Stopub

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
10
nov.
2003
Justice
Depuis jeudi 6 novembre, le site du collectif Stopub, qui a organisé les actions de détournement / dégradation des affiches publicitaires dans le métro parisien des vendredis 17/10 et 7/11 est menacé, et l'apparente fermeture du site a exacerbé les passions (en rénovation en fait). L'hébergeur ouvaton.org subit des pressions issues de la société Métropub (régie publicitaire de la RATP) : un huissier leur a réclamé la fermeture de ce site et demande déjà les noms des responsables.

Rappelons que la coopérative Ouvaton s'était mis en place pour résister aux pressions juridiques, et pensait avoir tiré les leçons de l'expérience d'Altern.org. Ces pressions exercées sur Ouvaton relancent, à quelques semaines du réexamen de la loi LEN par l'assemblée nationale, la question de la responsabilité des hébergeurs : seront-ils tenus de supprimer l'accès à un contenu potentiellement préjudiciable, dès qu'un tiers leur aura simplement notifié qu'il s'estimait lésé ?

Note du modérateur : nous ne cautionnons évidemment pas les pratiques de stopub, l'important de cette information est surtout la volonté de faire fermer un site en menaçant son hébergeur. Pour ce qui est de "recouvrir les espaces publicitaires", chacun de vous pourra se faire son avis.

SCO enfonce le clou.

Posté par . Modéré par jerome.
Tags :
0
1
nov.
2003
Justice
Comme indiqué sur Slashdot, Groklaw détaille certains points de la réponse faite par SCO aux dernières attaques d'IBM. La compagnie de Darl Mc Bride semble prendre un nouveau tournant avec ces allégations, en affirmant purement et simplement que la GPL "viole la constitution américaine".

NdM : Merci à Guinns, vinsz et patatorz pour avoir également soumis cette nouvelle. Tous les liens ont été regroupés.

Le W3C demande que soit ré-examiné le brevet logiciel "eolas"

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
29
oct.
2003
Justice
Rappelons que Eolas Technologies Inc, possédant la licence de ce brevet, avait gagné un procès contre Microsoft et se voyait accorder 500 M$. Ce brevet concernait simplement l'affichage d'images (ou d'autres données) au sein même d'une page HTML à l'aide d'un plugin externe (au lieu de les afficher dans une nouvelle fenêtre). Microsoft avait indiqué qu'il faisait appel mais qu'il modifierait Internet Explorer en conséquence avec évidemment le risque de s'éloigner du standard. Le W3C, consortium chargé d'établir et de promouvoir les standards du web, a donc réuni un groupe qui vient d'envoyer une lettre à l'office des brevets leur demandant d'annuler ce brevet, avec à l'appui deux exemples de prior art.

Syntec Informatique : 7 Propositions pour "aider" les SSII en France

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
0
28
oct.
2003
Justice
Le Syntec Informatique avait, pendant l'été, parlé d'une possible réforme de la convention collective du même nom qui gère notamment le statut de la plupart des SSII (et également éditeurs de logiciels). Cette réforme pourrait notamment inclure une forme de statut d'intermittent de l'informatique.

Aujourd'hui, le Syntec Informatique présente ses 7 propositions pour améliorer la situation des SSII Françaises. 01Net propose une étude des propositions ainsi que les commentaires des organisations syndicales, dont le MUNCI (Mouvement d'Union National des Consultants en Informatique).

Un seul commentaire : c'est effarant.
Un point positif tout de même : la reconnaissance du MUNCI comme entité représentative des salariés des SSII.

NdM: Merci a Brice Favre et Fly_Fly pour leurs liens complémentaires.

Brevets logiciels : riposte des pro-brevets

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
27
oct.
2003
Justice
Encore une fois, les ennuis viennent du Royaume-Uni : le Royaume-Uni menace de faire pression pour annuler le texte qui a été voté en septembre, et pour faire adopter par le conseil des ministres un brouillon de texte datant de novembre 2002 beaucoup plus flou (et beaucoup moins restrictif). Bien sûr, ils essayent de faire passer ça en douce et rapidement, puisqu'une première réunion aura lieu le 23 octobre, et que la décision du conseil pourrait être prise le 10 novembre.

Note du modérateur : à propos de l'avis de la Commission, Alain Degreffe rajoute « Monsieur Bolkenstein nous livre son avis sur la directive amendée. Comme on s'y attendait, il déclare inacceptables les amendements qui bloquent les abus et dérives à l'américaine. En vrac, il rejette l'implication des forces de la nature, toute référence à Art 52 de EPC, l'obligation de breveter un produit (à comparer avec un programme), il rejette l'interdiction de breveter le traitement d'information. ». Et Lieben Laurent évoque la position de RMS sur le texte voté en première lecture.

Pleine page sur les brevets logiciels dans Libé ce matin

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
27
oct.
2003
Justice
Une bonne surprise pour commencer la semaine, Libé publie dans ses pages Rebonds une pleine page signée Michel Rocard.

Il explique par le menu le cheminement qui a conduit au vote du parlement.
Sans parler directement du mouvement du libre, il note quand même que jamais pour un vote de directive les parlementaires n'avaient été soumis à autant de pressions directes, notamment par les centaines de mails que chacun d'eux ont reçus.

Évidemment il en profite pour se congratuler d'avoir été leader du premier groupe à proposer LA bonne solution.

Droit à la copie privée

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
24
oct.
2003
Justice
Un député décide enfin de s'opposer à la toute puissance des maisons de disques.

Il rappelle avec fermeté la loi sur la copie privée, faisant remarquer au passage qu'il y a une taxe qui doit garantir à l'usager son droit.

Ça fait du bien d'entendre un autre son de cloche rappelant que ce n'est pas parce que le téléchargement et la copie de musique est illégale lorsque l'on a pas l'accord de l'auteur que les maisons de disque peuvent s'arroger le droit de bafouer la loi.

Responsabilité du fait des hyperliens : nouvelle recommandation du FDI

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
23
oct.
2003
Justice
Le Forum des droits sur l'internet vient de rendre publique, le 23 octobre 2003, sa seconde recommandation sur les hyperliens. Celle-ci porte sur la responsabilité du fait des hyperliens vers des contenus illicites. Elle concerne les moteurs de recherche, les webmestres, les journalistes et tout internaute créateur d'hyperliens.

L'EUCD appliqué en Allemagne

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
0
14
oct.
2003
Justice
On craint tous les effets que peut avoir l'EUCD. L'Allemagne a déjà adopté la directive européenne sur le droit d'auteur, le 13 septembre, et il n'aura fallu attendre que quelques jours pour que des avocats de Macrovision interdisent la vente d'un logiciel permettant le contournement de leur système de protection.

SCO vs tout le monde : SGI mets son grain de sel

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
7
oct.
2003
Justice
SGI vient de finir de comparer les sources du noyau Linux et d'Unix System V (dont est dérivé Irix, l'Unix de SGI). Ils se sont intéressés aux ressemblances de code qui s'étalent au moins sur 200 lignes et ils en sont arrivés à la conclusion que depuis le noyau 2.4.22, il n'y avait plus aucune ressemblance.

Cette comparaison a été réalisée à l'aide de Comparator, un logiciel Open Source écrit par Eric Raymond..

Je tiens quand même à signaler que la demarche de SGI, n'est pas totalement désintéressée. SGI s'est fait retirer sa licence Unix par SCO il y a quelque temps.

Note d'un modérateur : 200 lignes pour les contributions de SGI seulement, et SCO a pour le moment seulement menacé de retirer la licence

Faiblesse des protocoles P2P

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
7
oct.
2003
Justice
L'article décrit les faiblesses des protocoles P2P. Ces faiblesses permettraient de faire héberger par des utilisateurs, à leur insu, des fichiers protégés par copyright.

Voilà de quoi alimenter la défense des utilisateurs poursuivis par la RIAA.

APRIL, AFUL, et FSF France s'expriment sur le vote européen sur la brevetabilité des logiciels

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
6
oct.
2003
Justice
APRIL, AFUL et FSF France s'expriment sur le vote de la directive autour des brevets logiciels et des amendements qui n'auraient pas plu au pro-brevets !

Critiquant le lobbying des associations, Pierre Breese juge que le parlement européen pourrait abandonner la directives au profit "des délégations nationales d'experts en brevets".

De son coté, le commissaire européen Frits Bolkestein, chargé du marché intérieur, juge la question des brevets logiciels trop complexes pour être débattu au parlement européen !

Les députés européens, n'ayant pas voté comme l'entendaient certains pro-brevets, doivent être contournés au profit d'autre moyens "démocratiques".

SCO Vs Reste du monde Libre : IBM Contre-attaque (encore)

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
0
1
oct.
2003
Justice
IBM affirme (et a versé de nouvelles pièces au dossier à ce sujet) que SCO a bafoué la GPL couvrant un certain nombre de contributions (7) d'IBM à Linux.

Il s'agit de contributions pour lesquelles IBM n'a pas délégué le copyright à la FSF et que SCO a modifié/redistribué sous une licence autre que GPL après s'être retiré de l'aventure Linux (pour assurer le support client, mais en violant la GPL quand même).

NdM : Merci à tipaul, wismerhill et ROche qui ont aussi proposé cette dépêche.