Publication de la version 1.4 de la solution ERP Neogia

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
5
1
nov.
2008
Commercial
Les membres du consortium Neogia annoncent le lancement de la version 1.4 de la solution de progiciel de gestion intégrée (ERP) et de gestion de la relation client (CRM) en logiciel libre Neogia (sous licence GPL).

Neogia est une solution de gestion intégrée pour les PME/PMI. La disponibilité d’une solution ERP/CRM en logiciel libre permet aux entreprises de disposer gratuitement et en utilisation libre d'un outil de gestion d’entreprise performant, flexible et adaptable aux besoins métiers des utilisateurs.

L’architecture orientée services (SOA), sur laquelle repose la solution Neogia, permet également aux directions informatiques d’intégrer facilement Neogia dans leur système d’information. Plus de détails ci-dessous sur les fonctionnalités et les aspects techniques du projet, notamment en relation avec la fondation Apache.

Petit-Déj : ECM / GED : l'évolution des enjeux, de nouvelles solutions

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
1
1
oct.
2008
Commercial
La société Anakeen propose un petit-déjeuner « ECM / GED : l'évolution des enjeux, de nouvelles solutions » pour tous ceux, chefs de projet, responsables informatiques, direction métier, qui s’intéressent à la gestion des contenus des entreprises ou établissements publics, car seront abordés les nouveaux usages, les nouvelles contraintes et les nouvelles solutions libres.

Il aura lieu le mercredi 15 octobre à 08:30 à La cantine et durera 60 minutes plus une session de questions/réponses. L'intervenant sera Mickael Kwasnik, responsable commercial d'Anakeen.

À l’heure où les entreprises doivent gérer le cycle de vie du document et de l’information dans son intégralité : de la capture à l’archivage, en passant par le workflow et la gestion des processus métiers. Il est essentiel de se tenir informer sur les différents moyens de protéger son capital informationnel.

Cette présentation abordera d'une manière générale les nouvelles problématiques liées à la gestion de contenu. Et il vous sera proposé de voir des exemples d'applications de nos clients.

Café, thé et viennoiseries seront à votre disposition pour allier l'utile à l'agréable.

Point sur les ordinateurs ultra-portables

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
20
11
sept.
2008
Commercial
Nous assistons depuis quelques temps à un foisonnement d'ordinateurs ultra-portables, dont la partie système d'exploitation a tendance à faire bouger (un peu) les lignes actuelles.

Côté matériel, le premier de cette famille est sans conteste celui du projet OLPC, le XO-1, qui ne visait pas le marché des pays développés mais qui l'a cependant atteint. L'un de ses plus illustres utilisateurs est Richard Stallman. C'est ensuite ASUS qui a marqué les esprits avec l'eeePC mais bien d'autres ont suivi et il est difficile de dénombrer et de comparer tous ces ordinateurs lilliputiens. C'est ce que Liliputing a fait avec un certain succès, en compilant dans un tableau unique 53 modèles d'ordinateurs ultra-portables et leurs caractéristiques.

Quant à l'OS, on pourra remarquer qu'un bon nombre d'entre eux sont fournis avec une distribution Linux, certains ont une mémoire de masse statique SSD (comme une clef USB) alors que d'autres utilisent le très classique disque dur. Le Gdium est un modèle particulièrement intéressant : il est équipé d'un processeur RISC et fourni avec une Mandriva Linux spécialement compilée et adaptée à cette machine. C'est l'une des rares machines dont l'autonomie est affichée. Il a fait l'objet d'une présentation sur M6 mais sans faire mention du système d'exploitation ni de la place des ultra-portables dans la famille des ordinateurs.

Partenariat entre Vector Linux et SQI Incorporated

Posté par . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Mouns.
11
11
sept.
2008
Commercial

NdM : (réédition du 4 mars 2013) conformément aux règles de modération du site, le contenu de cette dépêche a été supprimé car il s'agissait d'une recopie complète de l'article Vector Linux en partenariat avec SQI Inc. ! .

Acquisition d'OpenedHand par Intel

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
11
30
août
2008
Commercial
OpenedHand, la société anglo-saxonne de développement open-source, a annoncé son rachat par Intel. La société rejoindra le giron open-source d'Intel afin de poursuivre le développement de la plate-forme Moblin.

Moblin 2.0 vient justement d'être annoncé par Intel à l'OSCON (Open Source Convention, à Portland, Oregon) le 28 juillet 2008. Via ce projet Intel espère conquérir le tout nouveau marché des MID (Mobile Internet Devices), particulièrement ceux basés sur son processeur Atom. Moblin s'appuiera sur un noyau Fedora, intégrera un navigateur, une suite multimédia, des outils d'édition d'images, et surtout des ressources destinées aux développeurs (documentation, listes de diffusion, etc.), afin de pallier l'échec de Moblin 1.0 dû « au manque d'intérêt des développeurs » selon Dirk Hohndel, directeur de la stratégie Linux et open-source chez Intel.

Fort de son succès avec Matchbox, le gestionnaire de fenêtres léger qui a servi de base à Maemo, l'équipe OpenedHand jouera un rôle central dans le développement de l'interface graphique de ce système. Elle continuera également de développer en parallèle son autre application phare, Clutter, qui sera intégrée à Moblin.

Codendi 3.6 : forge de Xerox

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
1
24
juil.
2008
Commercial
La version 3.6 de la plate-forme de développement collaboratif Codendi, éditée par XEROX et délivrée sous licence GPLv2, est sortie fin Juin. Développée à partir de la feuille de route qui avait été définie avec les clients, elle marque une évolution importante de la plate-forme puisqu’elle comprend une migration vers PHP5 et RedHat Enterprise Linux 5.

Pour mieux organiser la gestion des plans de tests, la nouvelle version intègre le gestionnaire de tests Salomé TMF. Les tests, qui peuvent être manuels ou automatiques, sont organisés en campagnes et exécutés, avec différents jeux de données, sur des environnements différents.

Codendi avance également dans le domaine de la collaboration en offrant un outil de messagerie instantanée. Basé sur le protocole XMPP (Jabber), il permet de mettre immédiatement en relation les membres d'un même projet.

Côté gestion de projet, il est désormais possible de créer des graphiques à partir des outils de suivi de Codendi. Les résultats pourront être affichés sous forme de camemberts, de barres ou de diagrammes de Gantt. Ces nouveaux modes de visualisation vont être utiles pour comprendre d'un coup d'œil la répartition des artefacts en fonction de certains critères. On peut afficher la répartition des anomalies en fonction de leur criticité, du composant impacté, ou des personnes qui les ont soumises. De même, les diagrammes de Gantt associés à la gestion de tâches permettent de visualiser facilement le plan de développement du projet, ainsi que son avancement par rapport au plan. L'ensemble de ces graphiques est complètement paramétrable par le chef de projet.

NdM : sur les forges logicielles libres de manière générale, voir aussi Planetforge.org.

Luc Chatel veut la fin de la vente liée

Posté par . Modéré par Nÿco.
0
4
juil.
2008
Commercial
Souvenez-vous, il y a encore quelques semaines, Luc Chatel (secrétaire d’État chargé de l’Industrie et de la Consommation, auprès de la ministre Français de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi) nous annonçait que la vente liée n'était pas un problème, et que lier la vente d'une licence de système d'exploitation et d'un système informatique était tout à fait normal et ce, en dépit de l'article L122-1 du code de la consommation (voir le communiqué de l'April dénonçant l'opportunisme du secrétaire d'État).

Or aujourd'hui, ne voilà-t-il pas qu'il change (encore) d'avis :

"Je souhaite que, sur le montant des ordinateurs, on précise le prix des logiciels préinstallés, afin que les consommateurs aient le choix et puissent se faire rembourser [le prix du système d’exploitation]", indique Luc Chatel.
Le secrétaire d'État doit réunir prochainement les fabricants, distributeurs et éditeurs pour leur demander de faire la transparence sur les prix. Ce dispositif doit être mis en place "dès septembre".
À terme, sur le lieu de vente, le consommateur aura le choix : ordinateur nu ou pas et système d’exploitation. "L’idée, précise Luc Chatel, ce serait que l’on mette en place un dispositif où le système d’exploitation, éventuellement installé d’origine, puisse être activé par un simple code remis en magasin."


Bonne nouvelle donc, il ne reste plus qu'à attendre sa concrétisation. Ou pas.

Le TGI de Paris condamne Darty à afficher les prix des logiciels pré-installés

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
1
26
juin
2008
Commercial
Le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris vient de condamner Darty dans l'affaire de vente liée qui l'opposait à l'UFC-Que Choisir depuis 2006. L'association avait poursuivi l'enseigne pour non respect de ses obligations en la matière.

Le tribunal vient de lui donner raison :
  • Impose d'afficher le prix de l'ordinateur avec le détail du prix des logiciels pré-installés ;
  • Et récuse l'idée selon laquelle logiciels et matériel formeraient un produit unique parce que complémentaires.

Cependant le tribunal autorise Darty à continuer de vendre des ordinateurs avec des logiciels pré-installés (comprendre Windows) dans l'intérêt du consommateur. C'est donc une demi-victoire et l'UFC veut faire appel. Cependant, il faut reconnaître que ce jugement enclenche un processus nouveau qui devrait logiquement conduire à l'application de la loi sur la vente liée.

NdM : Merci à J AD pour sa proposition de dépêche et à fcartegnie pour son journal sur le sujet.

L'ICANN libère les extensions de domaines

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
24
juin
2008
Commercial
Il sera bientôt possible d'acheter des noms du domaines avec l'extension de son choix. Jusqu'à présent, pour acheter (plus exactement louer pour une certaine durée) un nom de domaine, on n'avait guère de choix. Il fallait se contenter d'un .com, d'un .net ou d'un .org, voir dans certains cas d'un .fr, libérés depuis peu.

Mais il était impossible d'obtenir un extension particulière. Par exemple, il était impossible d'obtenir un .linux. L'an prochain, soit en 2009, il sera possible d'acheter une extension racine. En effet, l'ICANN prévoit d'autoriser l'achat de n'importe quelle extension. On imagine assez facilement les grandes entreprises utiliser leur propre extension pour peu qu'elles soient assez connues, par exemple .redhat ou .suse pour les deux entreprises.

On imagine tous les problèmes de cyber-squatting que cela risque de générer. Déjà qu'actuellement avec les .com et .net cela arrive de temps en temps. Beaucoup de grandes sociétés vont devoir acheter rapidement beaucoup de ces nouvelles extensions, pour éviter tout problème de cyber-squatting. Sans parler de toutes les entreprises qui voudront acquérir les .achat, .vente, .bay, etc.

NdM : une entreprise (libre ou proprio, ou encore ambivalente) cyber-squattée peut toujours négocier, racheter ou attaquer un cyber-squatteur, les projets libres plus difficilement...

Annuaire du Libre en Aquitaine

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
0
22
juin
2008
Commercial
ProLibre Aquitaine, association des prestataires de services en Logiciels Libres, lance un recensement des sociétés du Libre sur l'Aquitaine. Dans l'attente de la réalisation de ce premier Annuaire du Libre en Aquitaine, nous avons beaucoup de mal à déterminer quelles sont les sociétés qui en font...

Vous faites du Libre ? Vous véhiculez les valeurs du Libre ?
Dénoncez-vous, dénoncez-les ! :)

Nous présenterons un premier résultat de ce recensement lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) 2008 qui se tiennent du 1er au 5 Juillet à Mont-de-Marsan (Landes). Il y a donc urgence ...
Pour tous les caftages : contact chez prolibre.net

Des PC sous Linux en Europe de l'Est

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
0
5
mar.
2008
Commercial
À Hanovre, au salon CeBit 2008, IBM a annoncé s'être associé avec l'autrichien VDEL et le polonais LX Polska pour la fourniture de PC sans logiciels Microsoft. La ligne de produits portera le nom Open Referent. Les ordinateurs seront équipés de RedHat et de la suite Lotus Symphony d'IBM. Cette suite est propriétaire mais elle a le bon goût d'utiliser le format ODF (Open Document File) normalisé ISO 26300.

Il faut rappeler que IBM ne fabrique plus d'ordinateurs personnels depuis qu'il a vendu ses lignes de production au chinois Lenovo. Ce sont ses partenaires qui fourniront le matériel.

Le but de cette opération est de proposer des ordinateurs à un prix compétitif en Europe de l'Est et surtout en Russie où la demande est importante. Il s'agit le plus souvent de marchés en premier équipement. Microsoft qui est aussi très intéressé par ce marché émergeant sera confronté à une forte concurrence.

Nokia s'offre Trolltech

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
0
29
jan.
2008
Commercial
Nokia a annoncé aujourd'hui l'acquisition de l'éditeur norvégien de logiciels Trolltech, pour 104,5 millions d'euros dans le cadre de son « développement dans les applications multi-plateformes ».

Rappel : Trolltech édite notamment la bibliothèque Qt, sur laquelle se fonde l'environnement graphique KDE utilisé sur de nombreux Unix libres, ou des logiciels comme Qtopia, une interface graphique sous GNU/Linux utilisée dans les baladeurs multimédias et les téléphones mobiles

Rapport Attali : les éditeurs de logiciels libres/opensource dénoncent les allégations infondées de l'AFDEL et sa méconnaissance de l'industrie

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
1
25
jan.
2008
Commercial
Les éditeurs de logiciels libres français dénoncent les allégations infondées contenues dans un communiqué que l'AFDEL a récemment diffusé suite à la publication du rapport de la Commission Attali.

Le 23 janvier, la Commission Attali a publié son rapport “Pour la libération de la croissance française”. Parmi les propositions, la proposition 58 a retenu le secteur du logiciel libre / open source comme une source possible de création de valeur pour l'économie française et européenne, et propose de “[p]romouvoir la concurrence entre logiciels propriétaires et logiciels « libres ».

Cette proposition a fortement déplu à l'AFDEL, groupe de lobbying monté en 2005 par Microsoft et un petit groupe d'éditeurs français, qui a diffusé un communiqué disponible verbatim par exemple sur le site IT Channel: TIC : la commission Attali tourne le dos à l'innovation. Étrangement, ce texte n'est pas disponible sur le site de l'AFDEL.

Caricatural par bien des aspects, le communiqué de l'AFDEL méconnaît manifestement ou déforme volontairement la réalité de l'industrie du logiciel libre : l'AFDEL y affirme que “là où les entreprises du logiciel investissent entre 20 et 30% de leur chiffre d'affaires en R&D, les sociétés de logiciel libre, dont la R&D est très faible et externalisée, ne sont pas même éligibles aux dispositifs français d'aide à la recherche (Crédit Impôt recherche ou Jeune Entreprise Innovante).

Contredisant de façon flagrante et factuelle l'affirmation de l'AFDEL, les signataires de ce texte sont toutes des entreprises éditrices de logiciels, qui remplissent chacune au moins un des trois critères : éligibilité au CIR (Crédit Impôt Recherche), labellisation JEI (Jeune Entreprise Innovante), consacrer plus de 20% de son chiffre d'affaire à la R&D. Ces critères objectifs, validés par des expertises mandatées par le Ministère de la Recherche et par la participation de certaines entreprises à des projets de recherche coopérative financé par l'Etat (RNTL, Pôles de Compétitivité…) ou l'Europe (PCRD, Eureka…), sont la preuve du caractère innovant et créateur de valeur de l'activité des éditeurs de logiciels libres / open source.

Magasin informatique dédié aux logiciels libres

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
15
déc.
2007
Commercial
Les logiciels libres ont désormais pignon sur rue. Loin des magasins traditionnels d'informatique, un pari a été lancé à Bourges en 2005 : la création d'un magasin informatique dédié aux logiciels libres, pour les particuliers et les PME.

L'objectif de cette boutique est d'accompagner le grand public dans la découverte, le choix et l'utilisation de logiciels libres pour ses besoins quotidiens. On y propose essentiellement de la prestation de service : installations de système GNU/Linux, configurations des périphériques et des logiciels, accompagnements et formations, ainsi qu'une librairie technique spécialisée et du conseil sur le choix de matériel informatique.

NdM : ce retour d'expérience et d'accompagnement utilisateur dans la présentation et découverte des logiciels libres nous a paru intéressant et pouvant susciter des émules.

Salon SugarCRM à Paris le 04/12/2007

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
22
nov.
2007
Commercial
La première conférence française réunissant des membres de la communauté SugarCRM aura lieu à Paris le 4 décembre 2007. Elle rassemblera les utilisateurs de SugarCRM et les développeurs pour la première fois en France. Son objectif est de présenter SugarCRM et ses prochaines évolutions, d’apprendre autour d’études de cas, de découvrir les “meilleurs pratiques” et tout naturellement de rencontrer d’autres utilisateurs de SugarCRM. Les logiciels SugarCRM sont déployés dans bien des cas sur des distributions Linux.

NdM : « Le montant de la participation s'élève à 85 Euros HT. »

XDF (Xul Devis & Factures) : logiciel libre de facturation pour TPE

Posté par . Modéré par Nÿco.
0
26
oct.
2007
Commercial
XDF est une solution Open Source multi-plateforme qui permet de créer en quelques secondes des devis et des factures de qualité professionnelle. XDF est né d'un constat simple. Beaucoup de petites entreprises sont séduites par Gnu-Linux (Ubuntu en particulier). Cependant, malgré une adoption toujours croissante de OOo et Thunderbird, la grande majorité reste sous Windows, leur logiciel de devis/factures ne fonctionnant pas sous Linux.

Taika XDF fonctionne sur le mode clients/serveur avec des clients riches en XUL et un serveur PGI Taika (en mode mutualisé pour les TPE). XDF fonctionne sous Windows, MacOS et Linux (grâce à Xulrunner) et les données sont centralisées sur le serveur. Cela permet aux petites entreprises de basculer vers le libre très facilement.

e-venement 1.5.x : Scotch Whisky, les nouveautés

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
25
oct.
2007
Commercial
e-venement sort sa première version majeure stable depuis la publication de son code source, avec son lot de changements.

Pour rappel, e-venement est un logiciel de billetterie informatisée et de gestion des publics publié sous GNU GPL et GNU LGPL (le seul logiciel libre du marché). Il permet une gestion des publics par un ensemble d'outils d'extraction de données, de groupes, etc. Sa partie « billetterie informatisée » permet de gérer ses évènements (spectacles), sa saison et de les croiser avec sa partie gestion des publics pour effectuer des réservations.

Après la sortie de la version 1.5.0 à la fin de l'été, deux sous-versions ont vu le jour, dont la 1.5.2 qui est sortie le 24 octobre 2007, première version "stable" de la série 1.5.x.

Mandriva passe à l'est

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
12
oct.
2007
Commercial
Si Mandriva n'est pas prophète en son pays (les députés français sont sous Ubuntu), cette entreprise française est bien implantée en Russie où elle dispose d'une filiale (comme au Brésil suite au rachat de Conectiva) et de centres de formation (à Moscou et Saint Petersbourg). Mandriva est donc selon la loi russe, considérée comme distribution nationale et a de ce fait le droit de passer la certification nécessaire pour être utilisée par les agences gouvernementales traitant de données sensibles.

La certification est un processus qui peut durer de trois à six mois pendant lesquels vont être vérifiées les conformités à la législation et aux règlement locaux.

À l'issue d'une conférence organisée ce mardi 02 octobre par des agences gouvernementales Russes il a été annoncé que la distribution Mandriva allait commencer le processus de certification pour être autorisée à traiter des données sensibles.

Premier salon professionnel des Logiciels Libres le 4 octobre 2007 à Marseille

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
20
sept.
2007
Commercial
L'association Libertis, qui regroupe des SSLL de la région PACA, organise le premier "Salon professionnel des Logiciels Libres et Open Source" le 4 octobre 2007 au World Trade Center à Marseille.

Ce salon professionnel sur les Logiciels Libres constitue l'une des actions majeures de promotion du Libre de la rentrée en PACA et l'évènement d'ouverture du « Mois des TIC » à Marseille. La présence de la Tunisie comme pays invité d'honneur permettra de consolider les liens que la pépinière d'entreprise de Marseille Innovation a su tisser dans le domaine de l'Open Source, depuis de nombreuses années déjà avec les pays du bassin méditerranéen et plus récemment avec la Chine. De belles perspectives de croissance à l'international pour les SSLL de PACA.

Venez nombreux !

2007 InfoWorld Bossie Awards

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
13
sept.
2007
Commercial
InfoWorld a publié en début de semaine (lundi 10 septembre 2007), les premiers 2007 Bossie Awards pour récompenser les meilleurs logiciels open source orientés entreprises.
Les récompenses ont été attribués à 36 vainqueurs regroupés en 6 catégories .
Nous pouvons citer, entre autres :
  • SpamAssassin, ClamAV et OpenVPN dans le domaine de la sécurité,
  • Wireshark, Azureus et Asterisk dans le réseaux,
  • ZFS pour le stockage.
Et enfin, deux vainqueurs se partagent le podium dans la catégorie des distributions, avec d'une part CentOS qui décroche la palme du côté des serveurs et d'autre part Ubuntu pour la bureautique.

La réforme du système des brevets américain en cours d'adoption

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
22
juil.
2007
Commercial
La réforme du système américain des brevets est en bonne voie d'acceptation.

Depuis avril, le sénat américain et la maison blanche examinent le projet de loi qui remettra de l'ordre dans le système des brevets. Cela avait donné lieu à l'époque un billet de la FSF « La réforme des brevets n'est pas suffisante ».

L'accueil de cette réforme auprès des milieux d'affaires est plutôt mitigé. En effet, pour de nombreuses sociétés américaines, les ventes de licences de brevets représentent une part non négligeable de leurs revenus.

Cependant, et en dépit des divergences d'opinions dans les milieux économiques, la réforme pourrait être validée avant la fin du mois d'août. Cette réforme rendrait le système US plus proche du système européen ou japonais.

Première conférence Profoss : Asterisk et la voix sur IP

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
12
juin
2007
Commercial
Profoss a pour objectif d'organiser des évènements dans le but de propager des informations objectives quant à l'utilisation de logiciels libres en entreprise. Chaque évènement se concentre sur un sujet bien précis, proposant des présentations par des spécialistes du domaine couvert.

Une attention très particulière est portée à la qualité de l'évènement et à l'objectivité des informations transmises. Ces évènements visent les entreprises intéressées à utiliser des logiciels libres dans leur infrastructure, les entreprises proposant des services autour de logiciels libres et les sociétés voulant s'interfacer avec des logiciels libres. Les présentations ne sont pas de type commercial, mais bien orientées technique et données en anglais.

Un évènement Profoss aura lieu les 9 et 10 octobre prochain à Bruxelles avec pour thème "Asterisk et la voix sur IP". Cet évènement verra la participation de Kevin Flemming, co-mainteneur d'Asterisk, et plusieurs acteurs du marché professionnel se développant autour d'Asterisk. Asterisk est un PABX applicatif open-source permettant d'interconnecter en temps réel des réseaux de voix sur IP et des réseaux de téléphonie classique via des cartes d'interface téléphonique. Une version préliminaire du programme est en ligne, et donne déjà une bonne idée du contenu proposé.

Il est déjà possible de s'enregistrer sur http://www.profoss.eu/register, et les lecteurs de LinuxFR peuvent profiter de 30% de réduction des frais de participation en s'enregistrant avec le code LINUXFR, valable jusqu'au 30 juin. Le nombre de participant étant limité à 100, il est conseillé de s'enregistrer rapidement.

Modèles économiques liés aux logiciels libres

Posté par (page perso) . Modéré par j.
0
5
juin
2007
Commercial
Le modèle économique du logiciel libre n'est pas celui des logiciels propriétaires (ou "privateurs" comme dit Richard Stallman). Mais au fait quel est-il ? Cette question a souvent été évoquée et les réponses ont toujours été très partielles ou évasives. D'autre part les économistes assistent, souvent sans y croire, à cette mutation qui ne correspond pas aux modèles qu'ils connaissent.

Un dossier publié sur le site de l'AFUL fait une analyse assez détaillée et montre que le "business model" du logiciel libre est beaucoup plus complexe que le modèle de production traditionnel. Il fait appel à de nombreuses contributions qui s'additionnent de façon variable au cours de la vie d'un projet et d'un projet à l'autre. Le dossier explique aussi comment financer le développement d'un logiciel libre.

Nos économistes ont donc du travail à faire pour appréhender ce modèle complexe et évolutif, issu d'une heuristique et non d'un dogme. Il faudra qu'il soit pris en compte dans les écoles d'économie et par nos élus qui ignorent pour la plupart que cette mutation importante de la société se passe sous leurs yeux.

Les auteurs de ce dossier sont Marc-Aurèle Darche, Laurent Séguin, Stefane Fermigier, François Elie, Roberto Di Cosmo et Guillaume Meister. Le dossier comporte des références bibliographiques dont celle de Bruce Perens comportant elle-même de très nombreuses autres références. Bref, un dossier à mettre entre toutes les mains des entrepreneurs, des décideurs de nos élus et des candidats aux prochaines élections.

GPL3, TiVo ou TiVo pas ?

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
4
juin
2007
Commercial
Novell et Microsoft ne sont pas les seuls éditeurs à s'inquiéter à quelques semaines de l'arrivée de la GPL v3 : le constructeur Américain de set-top boxes TiVo avoue être très inquiet quant à la continuité de son business.

La GPL 3 interdit purement et simplement de prendre des mesures techniques pour empêcher l'utilisateur d'utiliser des programmes modifiés. Or TiVo, via un mécanisme de signature cryptographique, empêche l'utilisateur de démarrer sur un autre noyau que celui livré avec la machine (principe nommé « Tivoization »).

Pour rappel TiVo développe, entre autres, un décodeur/enregistreur TV fonctionnant sous Linux. Cet outil, très populaire aux États-Unis, permet de stocker sur disque dur les programmes télévisés choisis par l'utilisateurs via un guide des programmes (EGP) très évolué.

D'où la déclaration de TiVo : « si la version de la GPL3 actuellement proposée entre en vigueur, il deviendra pour nous impossible d’incorporer des améliorations supplémentaires dans nos logiciels. Il en va de la survie de nos affaires... »

NdM : Merci à izulium d'avoir soumis une dépêche sur la sortie de ce 4ème draft de la GPL v3 qui fait tant réagir sur les DRM et brevets.

Messagerie et agenda partagé : OBM 2.0 concurrence Microsoft

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
25
avr.
2007
Commercial
L'adoption de Linux dans les entreprises est très souvent impossible en raison de l'utilisation de l'agenda partagé de Microsoft. Cet agenda utilise des formats et protocoles qui imposent l'usage d'Exchange sur le serveur et d'Outlook pour le poste client lesquels imposent l'usage de Windows...

Aliasource, une entreprise Toulousaine a investi 5000 jours-homme sans compter les nuits et les WE de Pierre Baudracco (le principal développeur) pour réaliser le logiciel Open Business Management (OBM) placé sous licence GPL. OBM est composé de plusieurs modules : Groupware (Agenda partagé, contacts, tâches), CRM (relation client), messagerie, annuaire LDAP, gestion de production (suivi des projets, contrats et incidents), connecteurs (Outlook, Thunderbird, PDA).

La toute récente version 2 d'OBM fait preuve d'une grande maturité et Aliasource d'une très grande vitalité car OBM se répand comme une traînée de poudre dans les grands comptes. Le "business model" d'Aliasource s'avère efficace et pertinent car (je cite Pierre Baudracco) « il permet à chacun d'avoir le degré d'autonomie qu'il souhaite ». Chacun peut télécharger et utiliser librement OBM mais beaucoup d'entreprises préfèrent disposer des services du créateur et mainteneur. En plus d'une garantie de service, cela permet d'adapter avec précision le logiciel aux métiers. En conséquence, pour faire face aux commandes qui affluent, l'entreprise recrute.