Asus Eee Seashell X101CH : une offre sans taxe Microsoft mais viciée

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
48
6
août
2012
Commercial

Plusieurs vendeurs proposent depuis peu un nouveau modèle de petit ordinateur portable, Eee Seashell X101CH sous Ubuntu. Même si vous attendiez une offre sans taxe Microsoft, je vous déconseille fortement de l'acheter : il comporte une carte graphique Intel à pilote propriétaire, dans la lignée de la désastreuse expérience précédente Poulsbo/GMA500 !

NdM. : le site bons-constructeurs-ordinateurs.info fournit une liste des constructeurs proposant l'optionnalité, de ceux reversant une somme forfaitaire et de ceux refusant tout remboursement des logiciels seuls. À noter que l'écart entre les versions Ubuntu et Windows 7 Starter est de 60 € chez GrosBill.com, alors que Asus ne reverse qu'une somme forfaitaire de 20 € pour cette version de Windows.

Deux ministères français communiquent leur usage du libre

Posté par . Édité par Florent Zara, Xavier Claude et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags : aucun
48
3
juil.
2013
Commercial

Isabelle Attard, députée écologiste du Calvados, a demandé sous forme de questions écrites à différents ministères de communiquer leur usage des logiciels libres et notamment leurs dépenses liées aux logiciels libres et propriétaires depuis 2008. Deux d'entre eux ont répondu dans le journal officiel daté du 2 juillet 2013.

Le ministère de l'agriculture indique dans sa réponse utiliser la suite OpenOffice et le format OpenDocument depuis 2008, tout en reconnaissant avoir dépensé plus de 1,3 millions d'euros en logiciels bureautique propriétaires… parmi les logiciels libres utilisés par le ministère, on notera la solution de gestion électronique de document Nuxeo EP, le gestionnaire de flux Bonita, le système d'exploitation Red Hat et les logiciels de supervision Nagios/Centreon.

Le ministère de la francophonie indique quant à lui ne pas être capable de chiffrer la part de libre et de propriétaire dans ses dépenses informatiques, tout en insistant sur son implication dans l'usage du libre : distribution de ses développements sous licence CECILL, utilisation de SPIP pour ses sites web, commande de support pour les distributions Debian et Ubuntu.

Attendons maintenant la réponse des autres ministères interrogés par la députée, mais ces premières réponses même si elles sont loin d'être totalement satisfaisantes laissent entrevoir enfin une réelle compréhension de ce qu'est un logiciel libre de la part des DSI des ministères, ce qui est un premier pas pour une généralisation de ceux-ci.

Lancement de la bêta d’Elveos

46
7
sept.
2011
Commercial

Elveos.org, est un site Web de financement collaboratif pour les logiciels libres dont la version bêta vient d’être lancée. Ce site a été créé afin d’offrir une nouvelle source de financement aux développeurs de logiciels libres. Le principe est simple : Elveos permet à plusieurs utilisateurs de se grouper pour acheter une fonctionnalité dont ils ont besoin sur un logiciel libre.

Chaque utilisateur peut ainsi créer une demande de fonctionnalité, ou proposer une contribution financière sur une demande déjà existante. Une fois que la somme des contributions sur une demande est suffisante, un développeur peut réaliser la fonctionnalité demandée, puis récupérer l’argent. En fait, n’importe quel développeur peut faire une offre de développement, en indiquant quelle somme d’argent il attend, en combien de temps et comment il compte répondre à la demande.

Un développeur peut aussi utiliser Elveos pour financer certaines évolutions de sa feuille de route : il crée une demande de financement sur le site Elveos et précise le montant nécessaire pour effectuer le développement.

En un mot, c’est un système de « bounty ». Vous pouvez trouver plus de détails sur le fonctionnement du site dans la suite de la dépêche ou dans la documentation. L’équipe d’Elveos attend vos retours, demandes de fonctionnalités, rapports de bogues et contributions.

Logiciel libre et création d'entreprise : entretien avec le créateur de MediaArea.net SARL

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et tuiu pol. Modéré par Nÿco.
46
9
déc.
2011
Commercial

Cette dépêche est la première d'une série concernant la création d'entreprise autour du logiciel libre. Cette série consiste en des entretiens de créateurs d'entreprise dont le modèle économique est basé sur (ou gravite autour) du logiciel libre.

J'ai lancé l'idée dans un journal linuxFR et il y a eu pas mal de retours, de commentaires, de propositions. L'idée originale provient d'un commentaire de Jux s'adressant à Zenitram et concernant son expérience personnelle de création d'entreprise. À noter aussi, la dépêche de Loïc d'Anterroches sur Indefero

Vivre du logiciel libre - MediaArea.net trois ans plus tard

44
2
sept.
2014
Commercial

En décembre 2011, j'avais publié une série d'interviews de créateurs d'entreprise dans le domaine du logiciel libre. Près de trois ans plus tard, je relance une série qui apportera un regard neuf sur le sujet de la création d'entreprise et du logiciel libre. Ce sera - je l'espère, l'occasion de découvrir de nouveaux entrepreneurs ; ce sera également l'occasion de voir comment ont pu évoluer certaines entreprises.

À l'époque, la première interview de la série était une interview de Jérôme Martinez, créateur du logiciel MediaInfo et fondateur de la société à responsabilité limitée MediaArea.net SARL.

Note pour ceux qui ne connaissent pas Jérôme Martinez : vous le connaissez sans le savoir. Cherchez mieux ;)

Nous commencerons la série 2014 avec la même personne et une société résolument tournée vers l'international, société qui semble plutôt bien tourner.

Free lance son offre mobile : ce que ça change

42
10
jan.
2012
Commercial

Voici un petit détail de la mécanique des trois opérateurs mobiles français, et ce que Free peut apporter.

NdM : Dans un souci de transparence, sachez que le site internet de LinuxFr.org est hébergé par La fondation d'entreprise Free.

Logiciel libre et création d'entreprise : entretien avec 2 des créateurs de Hybird

Posté par (page perso) . Édité par Malicia, baud123 et Nÿco. Modéré par Lucas Bonnet.
39
14
déc.
2011
Commercial

Après l'entretien avec Jérôme Martinez, créateur du logiciel MediaInfo et de l'entreprise MediaArea.net, voici le deuxième opus de la série de dépêches sur le thème de la création d'entreprise.

Cette fois-ci, deux des associés de la société Hybird nous présentent leur cheminement de créateur d'entreprise gravitant autour des technologies libres, des logiciels de gestion client et plus particulièrement de Crème CRM.

Un rapport parlementaire recommande l'utilisation du logiciel libre

39
16
juil.
2014
Commercial

Le Sénat vient de publier un rapport d’information rédigé par Mme Catherine Morin-Desailly, intitulé “Nouveau rôle et nouvelle stratégie pour l’Union européenne dans la gouvernance mondiale de l’Internet”. Le logiciel libre y est présenté comme “une alternative intéressante pour l’Europe et la France […] face à la progression des systèmes fermés et des considérations marchandes dans l’univers de l’Internet”.

L'importance de la filière du logiciel libre en France y est notée, de nombreux arguments en faveur de l'utilisation du logiciel libre sont avancés, et plusieurs propositions sont faites pour "encourager les compétences nationales par une politique adaptée" :

  • non brevetabilité des logiciels ;
  • intégrer les logiciels libres dans les marchés publics ;
  • imposer les standards ouverts ;
  • développer les compétences autour des logiciels libres et des standards ouverts, en encourageant notamment l'usage des logiciels libres dans les enseignements informatiques.

Vivre du logiciel libre - Ikux trois ans plus tard

38
15
déc.
2014
Commercial

Voici le troisième volet de la série 2014 sur la création d'entreprise dans le logiciel libre. Après l'entretien avec Ludovic Dubost au sujet de sa société XWiki, je vous propose de redécouvrir le parcours de Daniel Castronovo qui nous avait déjà parlé de son auto-entreprise Ikux il y a environ 3 ans.

Après être passé d'auto-entreprise à SARL, Ikux a cessé son activité en décembre 2013. Cette évolution est à l'opposé de ce que nous a présenté Jérôme Martinez entre décembre 2011 et septembre 2014 ; c'est aussi ce qui fait l'intérêt de ce retour d'expérience.

Radare2 lance son Radare Summer of Code

32
19
avr.
2014
Commercial

Radare2 a tenté d'être accepté dans un Google Summer of Code, mais n'a pas été retenu. Au lieu de se lamenter sur son sort, le projet a décidé de lancer son propre Radare Summer of Code !
Pour mémoire, radare2 est un framework d'analyse de binaires déjà évoqué sur Linuxfr.

La fin de l’aventure pour D‑Cubes

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags : aucun
31
23
mar.
2011
Commercial

En Belgique, l’ASBL « Les Jeunes Entreprises » organise chaque année la création de « mini‑entreprises » créées et gérées par des jeunes, dans le but de les former au monde professionnel. Ces entreprises doivent commercialiser des produits, généralement de petits objets comme des coussins, des bougies, etc..

D‑Cubes est l’une de ces mini‑entreprises, déjà présentée dans cette dépêche, ainsi que celle-ci, et gérée par un groupe de quatre étudiants de rhéto (terminale française). Son projet est d’assembler des ordinateurs compacts et à faible consommation, livrés sous openSUSE Linux 11.4.

Les mini‑entreprises sont des projets formidables permettant de découvrir des choses magnifiques et de s’amuser. Malheureusement, toute bonne chose a une fin et toutes les mini‑entreprises doivent être liquidées le premier avril. D‑Cubes a donc fermé son espace de vente il y a quelques jours.

Maintenant que D‑Cubes ne va plus vendre d’ordinateurs, nous n’avons plus besoin de nos prototypes, qui sont désormais bradés.

Un projet original mêlant logiciel libre et accessibilité

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
31
10
sept.
2011
Commercial

Pour accéder à un ordinateur, les personnes souffrant d'un handicap visuel ont besoin d'un logiciel capable de retranscrire ce qu'affiche l'écran sur un afficheur braille ou sur une synthèse vocale. Or, alors que les logiciels traditionnels représentent un coût très élevé, le logiciel libre offre des alternatives crédibles, à la portée de tous et opérationnelles, dont le futur est prometteur et encourageant. Il est, à ce stade de développement, en mesure de répondre aux enjeux éthiques et économiques futurs.

Mais pour un débutant ayant des relations distantes avec l'informatique, voire qui vient de perdre la vue, est en train de la perdre ou a un enfant handicapé visuel, s'informer sur les solutions existantes peut s'avérer complexe. D'abord car elles sont nombreuses, ensuite car on peut les combiner et les personnaliser à l'infini, mais tout peut devenir un peu technique et complexe pour obtenir un environnement ultra facile à utiliser; enfin parce que la communauté est très vaste, foisonnante et il peut être difficile de s'orienter, de trouver l'aide adaptée.

C'est la raison pour laquelle un utilisateur expérimenté a décidé de devenir auto-entrepreneur pour offrir une prestation de service globale, où il est un intermédiaire entre les personnes aveugles ou malvoyantes et la communauté du logiciel libre. Plus d'infos en deuxième partie de dépêche pour ceux que ça intéresse.

Volvo IT teste auprès de ses utilisateurs chinois un poste de travail Open Source

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
30
18
sept.
2011
Commercial

Dans un entretien accordé au site d’actualités ZDNet.fr, des responsables de la division informatique du constructeur Volvo reviennent sur le projet pilote en cours qui permet de tester auprès de ses utilisateurs chinois un poste de travail open source basé sur la distribution Ubuntu.

Les principales difficultés rencontrées, une partie des éléments techniques et surtout les résultats au niveau financier y sont présentés sans détours. Volvo IT vise 80 % des fonctionnalités des postes Windows sur les postes GNU/Linux, et ce n’est pas la migration des logiciels qui a été le plus dur :

« La difficulté que nous n’avions pas forcément mesurée à l’origine était l’acceptation utilisateur. Nous avions considéré que le véritable frein serait la compatibilité des applications business. Cela a été un problème, et le reste à ce jour, mais moins que l’acceptation utilisateur », souligne le responsable de Volvo IT.

L’article souligne aussi l’intérêt du coût marginal de cette solution, une fois l’investissement initial effectué ; ajouter un nouveau poste a un coût très faible, contrairement aux autres solutions qui demandent un achat de licences pour chaque utilisateur. Il faut cependant noter que ces postes chinois sont très différents du reste du groupe, car ils dépendent de moins d’applications métier et ces dernières sont plus facilement remplaçables.

Création d'entreprise : entretien avec Guillaume Libersat, indépendant au sein d'une CAE

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Nÿco et Bruno Michel. Modéré par Lucas Bonnet.
30
17
déc.
2011
Commercial

La saga des créateurs d'entreprise continue. Après Jérôme Martinez, Guillaume Englert et Jean-Michel Armand, (et avant d'adopter un nouveau format d'entretien plus personnalisé) nous voici en compagnie de Guillaume Libersat, indépendant au sein d'une Coopératives d'activité et d'emploi.

Autre personne, autre parcours ; autres objectifs, autres moyens.

Découvrons ensemble le parcours de Guillaume et les raisons pour lesquelles il a décidé de devenir indépendant sans pour autant devenir « chef d'entreprise » au sens traditionnel du terme.

Publication de Pastèque version 6

29
23
oct.
2015
Commercial

Pastèque est une suite logicielle pour gérer un ou plusieurs points de vente (point of sales, POS). Avec le matériel adéquat (imprimante thermique, lecteur de carte bleue…), elle permet de gérer tout point de vente : restaurant, épicerie, bar, librairie…

Début octobre, la version 6 du logiciel a été publiée. Cette nouvelle version apporte des changements majeurs dans la version Android du logiciel. Beaucoup de choses ont eu lieu autour de la gestion du projet : passage à Github, publication sur le Play Store de Google, etc.

Mais le gros de l’actualité est législatif, la réglementation autour des logiciels de caisse enregistreuse (et de comptabilité) étant débattue au travers du projet de loi de Finances 2016.

Ikarios n'est plus

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
28
6
mai
2010
Commercial
Ikarios était un site de vente en ligne de livres (presque tous sur le libre), de goodies et surtout de CD et DVD de distributions libres diverses à prix modique. L'adresse du site redirige désormais sur le site du Jargon Français.

Le site a fermé ses portes pour défaut de rentabilité et manque de marché. Le libre est-il viable ou est-ce que l'ADSL a tué cette activité ? En tout cas ce sont les questions que l'on peut se poser en voyant cet acteur important du milieu libriste disparaître. Nat Makarevitch, le créateur d'Ikarios répond dans le journal à l'origine de la dépêche, copié-collé ci-dessous.

NdM : Paix à Ikarios, nous avons tous notre histoire à raconter ;-) Bravo et merci Nat !

Création d'entreprise : entretien avec Daniel Castronovo, admin système en auto-entreprise

Posté par (page perso) . Édité par Lucas Bonnet. Modéré par patrick_g.
28
5
jan.
2012
Commercial

Voici le quatrième épisode de la série d'interviews d'entrepreneurs du logiciel libre. Trois en 2011, celui-ci est donc le premier de la nouvelle année, que je souhaite bonne à toutes et à tous :).

Le dénominateur commun des créateurs d'entreprise autour du logiciel libre semble être le service ; dans la dernière interview, Guillaume Libersat se différenciait par son statut de salarié d'une coopérative d’activités et d’emploi.

L'activité de Daniel Castronovo, admin système indépendant ne déroge pas à la règle : son business est lui aussi massivement basé sur le service. Sa particularité par rapport aux précédents ? Son statut d'auto-entrepreneur !

Je vous laisse découvrir son parcours et lui poser les questions qui vous traverseront l'esprit à la lecture de cette interview.

Le CIGREF s'intéresse à la maturité de l'Open Source

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags : aucun
26
19
avr.
2011
Commercial

Le CIGREF, club informatique des grandes entreprises françaises, vient de publier un document fort intéressant sur les logiciels Open source. Certes, on y utilise dans bien des cas ce vocable à la place de Logiciel Libre et il y est écrit que OpenOffice.org n'a pas de licence mais dans l'ensemble, le document est très positif.

Il faut bien avoir en tête qu'il s'agit de la façon dont les grandes entreprises considèrent les logiciels libres. Cela est représenté sous forme de diagrammes à la fin du document.

Le cas d'OpenOffice.org a été analysé en détail, tant pour les motivations de son emploi et sa mise en œuvre que pour son respect des normes et le rachat de SUN par Oracle. On trouvera dans ce document d'autres éléments intéressants comme la résistance au changement de la hiérarchie intermédiaire ou le coût de gestion et du recensement des licences propriétaires.

Ce document est sans doute annonciateur d'un basculement massif et tant attendu des grandes entreprises vers les logiciels libres.

L'État essaie d'évaluer le coût des logiciels non libres

Posté par . Édité par Nÿco. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags : aucun
26
15
mai
2013
Commercial

Le 14 mai sont parues au journal officiel les réponses à quatre questions parlementaires demandant au gouvernement d'évaluer le coût des logiciels non libres pour l'État. La première question, posée conjointement par les députés Gwenegan Bui, Gilbert Sauvan et Richard Ferrand (groupe Socialiste, républicain et citoyen), demandait « quel est le coût global approximatif de l'achat et de l'utilisation de logiciels non libres dans l'ensemble des administrations publiques sur une période donnée de cinq ans ? ».

La seconde question posée par Isabelle Attard (groupe Écologiste), demandait à « connaître le montant pour 2011 des achats de produits, notamment les logiciels Microsoft Windows et Microsoft Office, toutes versions confondues, par chacun des services de la fonction publique d'État ». Les deux questions insistaient notamment sur l'importance de prendre en compte l'ensemble des coûts, notamment ceux imposés par la vente liée.

Les réponses apportées se sont avérées lapidaires, on ne peut que retenir que quatre éléments :

  • l'État ne sait pas vraiment évaluer ces coûts
  • aucun détail par administration n'a pu être fourni
  • le coût des logiciels non libres est « supérieure à 300 M€ annuels »
  • le coût des logiciels microsoft est « évaluée à un montant global estimé pour l'année 2011 de 53,9 M€ »

Odoo: le nouveau OpenERP, avec 10 millions de plus

Posté par . Édité par Nils Ratusznik, palm123, Xavier Claude, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
26
17
mai
2014
Commercial

OpenERP, le logiciel libre de gestion d'entreprise, vient de changer de nom et devient Odoo. Depuis ses derniers mois, OpenERP a lancé de nombreuses applications qui dépasse le périmètre habituel des ERPs: une application de création de site internet, une boutique en ligne, un moteur de rapports statistiques, un clone open source de Medium, le moteur de blog.

L'éditeur belge annonce également avoir bouclé une augmentation de capital de 10 millions d'euro pour accélérer le développement du produit et lancer un marketing plus intensif.

La conférence annuelle, les Open Days, se déroule entre le 4 et le 6 juin en Belgique. Il y a plus de 120 conférences gratuites sur la gestion d'entreprises avec Odoo, et 2000 participants par jour.

Dolibarr ERP CRM 4.0 est de sortie

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud, ZeroHeure et tuiu pol. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
26
4
oct.
2016
Commercial

Dolibarr est un progiciel de gestion intégré (ERP ou Enterprise Resource Planning) et de gestion de la relation client (CRM, ou Customer Relationship Management). Dolibarr est sous licence GPL v3.

Ce logiciel libre vous permet de :

  • gérer ses tiers : contacts (clients ou prospects, fournisseurs) ;
  • gérer ses articles, produits, services ;
  • gérer son commercial : propositions commerciales, contrats, etc. ;
  • gérer ses finances : factures, écritures comptables et rapprochements bancaires, impayés, etc. ;
  • gérer ses opportunités et ses projets ;
  • gérer son personnel : congés, salaires, sondages ;
  • gérer un planning ;
  • il y a une mini GED (Gestion Électronique de Documents), permettant de gérer tout type de documents ;
  • de nombreux autres modules et une place de marché de plusieurs centaines d’extensions et modules supplémentaires.

La version 4.0 est une évolution majeure. La liste des évolutions est si importante qu’il faut consulter le journal des modifications pour en avoir l’exhaustivité (voir la suite de la dépêche).

Ouverture de la boutique en ligne Prof Tux

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
25
10
sept.
2012
Commercial

Demain, j’ouvre ma boutique en ligne (sous Prestashop), en tant qu’auto‐entrepreneur.

Je vends des cours en ligne (au format numérique uniquement) sur GNU/Linux et le Libre. J’ai rédigé moi‐même tous les cours et tutoriels, et ils sont sous licence libre (GFDL).
Je fais aussi du conseil, de l’aide, par courriel uniquement.

Je m’adresse aux particuliers, débutants en informatique, qui souhaiteraient se former sur GNU/Linux, de façon simple et peu coûteuse. Le but n’est pas de devenir admin système, ou de passer la certification LPI, mais d’être autonome et de pouvoir utiliser seul le système.

L’adresse de la boutique est : http://prof-tux.fr

Cela fait des mois que je préparais cela, maintenant, j’y suis !

Deux ans de Pastèque, logiciel de caisse

25
28
août
2014
Commercial

Pastèque est un logiciel de point de vente (point of sales). Avec le matériel adéquat (imprimante thermique, lecteur de carte bleue…), il permet de gérer tout point de vente : restaurant, épicerie, bar, librairie…

Le 28 août est, selon le calendrier républicain, le primidi 11 fructidor (222 cette année) et, surtout, le jour de la pastèque. On a décrété que ça serait l’anniversaire du projet : c’était les 2 ans. Il y a deux ans, on travaillait à l’arrache le P.O.S. d’OpenBravo pour les besoins d’un restaurant (2 sous de table) et d’un bar (le Café citoyen) militants, exigeant du logiciel libre.

Aujourd’hui, Pastèque est devenu un projet logiciel à part entière. L’anniversaire est l’occasion de faire un point d’étape.

Création d'entreprise et logiciel libre - Romain Bignon de la société Budget Insight

25
3
fév.
2015
Commercial

Avant-propos : cet entretien peut sembler être une entorse à la série « vivre du logiciel libre » dans la mesure où la société Budget Insight ne « vit » pas du logiciel libre. C'est la raison pour laquelle cette dépêche n'est pas intitulée « Vivre du logiciel libre […] » mais « Création d'entreprise et logiciel libre […] »


La série d'entretiens sur le logiciel libre et la création d'entreprise continue. Mi-décembre, vous aviez pu lire les échanges avec Daniel Castronovo au sujet de la création et de la cessation d'activité de son entreprise Ikux. Cet entretien présentait la particularité de faire suite à un entretien 3 ans auparavant.

Pour démarrer l'année 2015, voici Romain Bignon, cofondateur de Budget Insight, un éditeur de logiciels. Bien que ne commercialisant pas une offre « open-source », Budget Insight est acteur du logiciel libre notamment à travers le controversé Weboob. Budget Insight était d'ailleurs cité dans la dépêche "Ces startups qui contribuent au libre" fin 2012.

Vous pourrez découvrir l'entretien avec Romain Bignon en deuxième partie de dépêche, suite à quoi vous êtes vivement invités à commenter et questionner :)

Nom et prénom Romain Bignon
Société Budget Insight
Activité de l'entreprise Éditeur de logiciels
Démarrage de l'activité Février 2012
Localisation de la clientèle France
Nombre de collaborateurs 6
Sites web https://www.budget-insight.com
https://www.budgea.com/

Sortie de Maarch Courrier 1.5

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik, ZeroHeure et Yvan Munoz. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
25
2
juin
2015
Commercial

La core team Maarch est fière de vous annoncer la publication de la version 1.5 de Maarch Courrier. Maarch Courrier est un logiciel de Gestion Électronique de Courriers (GEC) unique. Maarch est également un outil de production documentaire performant, entièrement open source et distribué sous licence libre (GPL v3).

La version 1.5 de Maarch Courrier fait un grand pas en avant dans la gestion des courriers sortants et dans sa capacité à s'adapter à des administrations à la fois centrales et décentralisées.

Pour découvrir toutes les nouveautés et installer cette nouvelle version, inscrivez-vous à notre Install Party prévue le jeudi 18 juin 2015 dans nos locaux à Nanterre.