Parinux : conférence Dotclear

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
2
23
fév.
2009
Technologie
Anne Kozlika et Noé Lomalarch, tous deux contributeurs au projet Dotclear vous présenteront ce blog libre, devenu maintenant plate-forme de blogs et d'outils de publication, lors d'une conférence organisée par Parinux le mardi 10 mars 2009 à l'Espace Loisirs et Multimedia, 105 avenue de La Bourdonnais, 75007 - Paris.

Soirée ZFS/OpenStorage à Paris le 18 Mars

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
6
23
fév.
2009
Technologie
À l'occasion de la venue sur Paris d'un des analystes des performances de ZFS (Roch Bourbonnais), Sun organise une soirée autour du sujet du stockage (OpenStorage et ZFS pour les intimes) et de ses performances. Ces présentations seront axées autour du cas pratique des performances pour MySQL. Au programme :
  • Les nouveautés dans le milieu du stockage
  • Gestion des performances et cas d'utilisations : les meilleures pratiques avec ZFS et OpenStorage autour des systèmes de fichiers, des bases de données et de MySQL en particulier
  • Retour d'expérience par un membre de l'association GUSES
Cette soirée a lieu à Paris 8ième, rue de Bassano, le 18 mars à partir de 18h30.

« Ordinateurs : attention au trou de mémoire »

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
6
13
fév.
2009
Technologie
« Que deviendront vos textes, vos photos, vos vidéos de famille dans cinquante ans » est le titre d'un article paru dans le quotidien La Dépêche du Midi (qui couvre le Sud-Ouest), publié le 05/02/2009 09:00 par Gérald Camier dans la rubrique High tech / Sciences.

Il pose le problème du stockage des données numériques, toujours plus nombreuses et sollicitées, dans la durée.

NdM : Merci à patrick32 pour son journal à l'origine de cette dépêche.

RPM va enfin de l'avant avec la version 4.6

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
14
7
fév.
2009
Technologie
Logiciel libre sous licence GPL, le gestionnaire de paquets RPM est au coeur de nombreuses distributions et il est le format de distribution de logiciels requis par la norme Linux Standard Base.
Le 6 février dernier le site rpm.org a annoncé que la très attendue version 4.6 du gestionnaire de paquets RPM était disponible au téléchargement.

Sortie de la GeeXboX 1.2

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
21
2
fév.
2009
Technologie
Après une longue série de versions bêta, le projet GeeXboX (LiveCD Linux à vocation de lecteur multimédia et basé sur MPlayer) est fier d'annoncer la disponibilité de la nouvelle édition 1.2 en version stable.

Le projet annonce également avec cette version la fin de la série 1.x, pour se consacrer complètement à la série 2.x, qui proposera une interface utilisateur complètement refondue et basée sur Enlightenment E17 et dont la première version alpha devrait sortir dans les semaines à venir.

Le site officiel met d'ailleurs à disposition les premières images de la future version 2.0 et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela apporte un certain changement visuel :-)

Alfresco lance la version 3 finale

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
10
28
jan.
2009
Technologie
Après de longs mois d'attente (et de développement !), Alfresco propose une nouvelle version majeure de sa solution de Gestion de contenu d'entreprise (ECM), la version 3.0.

Au chapitre des nouveautés (détaillées plus bas), une longue liste de nouvelles fonctionnalités et correctifs :
  • Une interface collaborative (Share) proposant wiki, blog, gestion de documents, forums, calendrier et gestion de liens
  • Une organisation par projets, centres d'intérêts, groupes de travail
  • Un nouveau framework applicatif pour développer des applications orientées gestion de contenu
  • Une interface pour la mise en forme visuelle des sites
  • Le support du protocole Sharepoint
  • L'implémentation du protocole CMIS
  • L'ensemble des correctifs disponibles en version Entreprise

Conférence sur le smartphone "OpenMoko"

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
15
7
jan.
2009
Technologie
L'association informatique "La Guilde" organisera la conférence :

"Openmoko, le smartphone libre"

Mardi 20 janvier 2009 à 19:30, ENSIMAG, campus de Saint-Martin d'Hères.

Openmoko est un projet qui se divise en deux parties : la première est la conception d'une distribution Linux spécialisée pour être embarquée dans des téléphones mobiles, la seconde portant sur la conception d'un matériel libre pouvant servir de support à la première.

Actuellement, il existe un téléphone disponible dans le commerce issu du projet Openmoko : le "Neo FreeRunner".

Présentation par Lucas Bonnet de Bearstech, importateur du Neo FreeRunner en France, et Johann Suhm, animateur du site francophone openmoko-fr.
  • Le projet Openmoko ;
  • Les distributions officielle et alternative ;
  • Les distributions "Bearstech" ;
  • Openmoko B2B et B2C ;
  • La communauté francophone (Johann Suhm).

nspluginwrapper 1.2.0

Posté par . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
23
26
déc.
2008
Technologie
nspluginwrapper est maintenant disponible en version 1.2.0. nspluginwrapper est une solution qui permet d'exécuter des greffons NPAPI en dehors d'un navigateur Internet, tout en maintenant un lien avec celui-ci. Ainsi, il permet par exemple d'exécuter les greffons propriétaires Flash Player, initialement prévus pour i386, dans un navigateur web compilé pour x86_64. Nous allons voir d'autres usages par la suite.

Waf - un système de construction de logiciels

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
10
23
déc.
2008
Technologie
Après trois ans de développement, le projet Waf vient de présenter une version stable numérotée 1.5.2. Il s'agit d'un système de construction de logiciel généraliste et minimaliste (license BSD), basé sur Python, utilisé par de nombreux projets libres (xmms2, midori...) ou propriétaires, sur plateformes de type Linux.

Né du constat d'un manque de flexibilité d'un grand nombre de systèmes, Waf présente un système d'extensions basé sur les aspects qui lui permet d'être extrêmement adaptable tout en mettant en avant d'excellentes performances par comparaison avec d'autres outils basés sur la génération de Makefiles (comme les Autotools) ou sur l'utilisation directe d'un langage (Scons).

Les principaux éléments de cette version sont l'intégration d'exemples similaires à Make, l'ajout d'exemples pour la compilation par lots, l'utilisation de GCC en complément du préprocesseur interne à Waf, la documentation des API par le biais du Waf Book, et diverses améliorations pour le support de plateformes autres que Linux.

Waf reprend plusieurs idées principales d'autres systèmes de construction de logiciels tels que les Autotools, Scons ou Jam :
  • Configuration, compilation, installation et distribution d'un projet ;
  • Compilation en parallèle ;
  • Support pour divers langages tels que Ocaml, C, C++ ou Java ;
  • Abstraction pour la compilation sur d'autres systèmes d'exploitation ;
  • Utilisations de scripts en langage Python.

Centreon 2.0 est sortie en version finale

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
5
16
déc.
2008
Technologie
La nouvelle version majeure de Centreon vient de sortir, nous sommes à la version 2.0. Cette nouvelle mouture apporte bien sûr son lot de nouveautés, mais je dirais que la plus importante est sa compatibilité avec Nagios 3.

Pour rappel, Centreon est la suite du projet Oreon qui est une interface d'administration de Nagios qui permet une administration simplifiée de Nagios initié par la société Metheris (société Française).

Centreon fournit de nombreux services très complémentaires à Nagios,. Il permet de faire du reporting (notamment au travers de la conception de tableaux de bord), de la gestion de performances, une gestion fine des utilisateurs, des notifications hiérarchisées, l'hypervision du SI .. Par ailleurs il est modulaire, ce qui facilite le travail de contribution de la part de la communauté.

Je vous invite à aller voir sur leur site pour découvrir toutes les nouvelles fonctionnalités. Enfin bref, c'est un beau cadeau pour Noël ;)

PS : À noter qu'à l'occasion de la nouvelle mouture Centreon, le site internet a été refait avec Joomla.

PepperSpot, Portail Captif nouvelle génération

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
9
14
déc.
2008
Technologie
PepperSpot est un portail captif sous licence GNU GPLv2 qui a été développé dans le cadre d'un projet du laboratoire de recherche de l'université Louis Pasteur à Strasbourg. Il est basé sur le portail captif bien connu ChilliSpot, et intègre maintenant un support pour l'IP nouvelle génération (IPv6). De nombreuses corrections ont été apportées et le code a été nettoyé.

Voici ses principaux attraits :
  • Utilisation en IPv4, IPv6 ou en double pile
  • Authentification UAM (interface Web) et WPA, via le protocole RADIUS
  • Serveur DHCP (pour IPv4)
  • Code POSIX

OpenCL, en version 1.0

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
21
10
déc.
2008
Technologie
OpenCL (Open Computing Langage) est un projet ambitieux, initialement lancé par Apple. Les spécifications ont été proposées et acceptées par le consortium Khronos, qui par ailleurs s'occupe aussi d'OpenGL, en juin 2008. La version 1.0 est sortie aujourd'hui (09/12/2008) et est disponible sur http://www.khronos.org/registry/cl/ (spécification et headers).

Le but de ce projet est de permettre aux développeurs de tirer parti des énormes capacités de calcul des processeurs graphiques (GPUs) d'aujourd'hui. En effet, sauf quand une application graphique est lancée (un jeu par exemple), cette puissance de calcul reste inutilisée pour la plupart du temps. On appelle ce genre de technique, qui consiste finalement à détourner l'utilisation principale d'un processeur graphique, « General Purpose Computing on Graphics processing Units » ou tout simplement, GPGPU.

OpenCL permet donc de consolider la puissance de calcul absolue des machines en utilisant le GPU comme un simple CPU, et donc d'utiliser ce CPU « virtuel » pour les besoins de n'importe quel type d'application. Cette technologie sera incluse dans Mac OS X v10.6 (Snow Leopard) et normalement strictement transparente pour les applications. Le package OpenCL + transparence pour les programmes répond au doux nom marketing « Grand central », et ce regroupement ne sera évidemment pas libre. Cependant, rien n'empêchera au monde du libre de l'adapter dans un « Grand Central » complètement libre.

La spécification est définie comme ouverte et libre de droit. Malheureusement, il m'a été impossible de trouver une quelconque licence ou de quelconques démos. Confidentialité sur Snow Leopard oblige...

Cependant, un grand nombre d'acteurs se sont joints au projet et aujourd'hui on trouve, entre autres : Apple, AMD, NVIDIA, Intel, Broadcom, Blizzard, EA, Ericsson, IBM, Movidia, Nokia, Sony, Symbian, Texas Instruments. Bref, on ne trouve que du beau monde.

Cette technologie, définie comme indépendante du matériel, pourra potentiellement donner un grand coup de fouet aux capacités de calcul de nos machines actuelles. Il ne reste plus qu'à espérer qu'elle soit réellement « open and royalty-free ».

NdM : Afin d'éviter que CUDA (la technologie propriétaire qui est soutenue par NVidia) ne s'empare totalement de ce nouveau marché, les autres acteurs se sont regroupés derrière la bannière d'OpenCL. Cette technologie va donc bien au delà de MacOS X et elle va sans doute devenir "la" technologie de GPGPU sur les systèmes libres.

Sortie d'Opensolaris 2008.11

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
24
6
déc.
2008
Technologie
La version 2008.11 du système d'exploitation libre de Sun Microsystem vient de sortir. Cette deuxième mouture officielle est encore une fois fournie sous la forme d'un live CD installable.

Cette version reçoit bien sûr un grand nombre d'améliorations concernant le support matériel, ses technologies phares (Dtrace, ZFS) ainsi que des corrections de bugs.

Le bureau reçoit un grand nombre d'améliorations avec la mise à jour de ses applications les plus populaires, ainsi que l'ajout de Time Slider, le pendant libre à Time Machine reposant sur la technologie ZFS.

L'autre grand champ d'amélioration est la personnalisation de OpenSolaris, grâce à des outils facilitant la création de distributions et de miroirs tiers comme le Distribution Constructor.

On voit ainsi fleurir de plus en plus de dérivées, preuve de la bonne santé du projet.

Oxyradio passe son studio sous 100 % de Logiciels Libres

Posté par . Modéré par Mouns.
14
24
nov.
2008
Technologie
Vous connaissez peut-être Oxyradio ? Si ce n'est pas le cas, Oxyradio est une webradio basée à Cergy (Val d'Oise) qui diffuse du contenu musical sous licences libres (CC, Art Libre, ...). Elle propose aussi des émissions dont une libre antenne et une émission sur la culture libre animée par Mathieu Pasquini, membre reconnu dans la communauté du libre.

Oxyradio a décidé de se lancer un défi le 29 novembre 2008 qui consiste à passer toute son infrastructure sous 100 % de Logiciels libres. En effet, actuellement, seul le serveur de diffusion utilise des logiciels libres ainsi que quelques logiciels fonctionnant sur un système propriétaire dans le studio pour diffuser le live et la playlist.

La solution technique choisie est basée sur Ubuntu Studio ainsi que le logiciel libre : Rivendell.

Vous pourrez assister en direct à la migration de l'infrastructure sur notre site pendant l'émission "Oxynight" qui commencera dès 21h le samedi 29 novembre 2008. Vous pourrez nous appeler pour commenter cette migration ou bien pourquoi pas, nous donner quelques idées / conseils.

Je vous rappelle également qu'Oxyradio sera présente lors de l'Ubuntu Party qui se déroule à la cité des sciences et de l'industrie, porte de la Villette à Paris le 29 et 30 novembre 2008. Nous vous attendons tous à l'entrée du carrefour numérique pour une interview des conférenciers présents sur place pour l'évènement.

Le trente-deuxième Top 500 des super-ordinateurs

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
16
17
nov.
2008
Technologie
Le 32ème top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti aujourd'hui à l'occasion de la Supercomputing Conference 2008 qui a lieu à Austin au Texas.

On constate que la vitesse continue d'augmenter à un rythme très rapide puisque l'agrégation des puissances individuelle des 500 machines totalise 16953 téraFLOPS alors qu'elle n'était que de 6970 téraflops il y a six mois et 4920 téraflops il y a à peine un an. Si vous vouliez que votre dernier joujou fasse partie de la liste, il aurait fallu qu'il se hisse au minimum à 27,4 téraflops (seulement 18,8 téraflops lors du dernier classement).

LLVM 2.4 : le compilateur qui fait plus

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
24
12
nov.
2008
Technologie
La version 2.4 de la suite LLVM est sortie le 9 novembre.

LLVM est l'acronyme de Low Level Virtual Machine, mais c'est aussi :
  • un compilateur, avec des interfaces pour C, C++ au travers du projet CLang et du port des analyseurs de code C, C++ de GCC. D'autres langages sont également pris en charge.
  • un framework de compilateur qui permet d'ajouter simplement des nouveaux langages ou des nouvelles architectures matérielles.
  • un générateur de code embarquable pour la compilation à la volée (JIT).
  • une stratégie de compilation conçue pour autoriser des optimisations pendant toute la durée de vie d'un programme, c'est à dire à la compilation, pendant l'édition de lien, pendant l'exécution, et par profilage après l'exécution.
  • un jeu d'instruction virtuel, la représentation intermédiaire (IR). Celle-ci est accessible sous forme textuelle (c'est l'assembleur LLVM) ou binaire (c'est le bytecode LLVM). C'est cette représentation intermédiaire qui permet les optimisations.
La version 2.4 de LLVM apporte son lot de corrections de bogues, des temps de compilations réduits en utilisant -O0, des améliorations sur la génération de code, une nouvelle architecture cible (PIC16), de nouvelles possibilités pour la représentation intermédiaire, et de nombreuses autres améliorations et ajouts.

LLVM est le seul concurrent sérieux et libre de GCC GNU Compiler Collection. Il se distingue par sa conception très modulaire et sa simplicité d'utilisation. Cela se reflète dans son API et sa documentation abondante. Il existe même un tutoriel décrivant l'implémentation d'un petit langage en utilisant LLVM !
Évidemment, LLVM propose beaucoup moins de langages et d'architectures que GCC, mais il rattrape son retard et est déjà une alternative tout à fait valable à GCC en utilisant LLVM-GCC.

On peut essayer LLVM sans trop d'effort en le téléchargeant avec l'interface llvm-gcc. Vous pourrez ainsi compiler vos programmes favoris en utilisant la commande llvm-gcc de la même façon que vous utilisez gcc.

Il convient également de citer 2 projets annexes à LLVM, et qui évoluent avec celui-ci :
  • CLang est un projet dont le but est de fournir des interfaces C, C++ et Objective C pour LLVM qui soient de meilleure qualité que ce qui existe actuellement (les parseurs de GCC).
  • VMKit est une implémentation de la JVM et de la CLI. Il transforme le bytecode java et MSIL en représentation intermédiaire LLVM puis effectue les optimisations fournies par LLVM.
Enfin, signalons que des vidéos et présentations de la rencontre annuelle des développeurs de LLVM du 2 août 2008 sont disponibles.

Campagne de dons pour le compilateur PCC

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
15
10
nov.
2008
Technologie
PCC est un compilateur C qui a tout pour séduire car il a pour objectif principal de rester simple, petit, rapide et compréhensible. Il prend en charge la norme C99 et est publié sous licence BSD. Pour mener à bien le développement de ce compilateur le développeur principal, Anders Magnusson (ragge), a besoin de financements. Ainsi il pourra être en mesure de sortir la version 1.0.

Ce compilateur est disponible pour toutes les variantes*BSD, mais également pour Linux, Mac OS X et Windows. Il est capable de générer du code pour de nombreuses architectures comprenant i386, PowerPC, ARM, ainsi que neuf autres machines un peu moins courantes.

Beaucoup voient en lui une alternative viable à GCC qu'il pourra à terme remplacer. Il est d'ailleurs inclus dans l'arbre des sources de projets comme OpenBSD et NetBSD depuis plus d'un an. En terme de performance, ce petit compilateur est capable de produire des exécutables 15 fois plus rapidement que ceux de GCC (seulement 5 fois plus rapidement si l'on active les tests internes de validité, les « sanity checks »), pour une vitesse d'exécution environ 10% plus lente. Cette relative lenteur s'explique par le fait que PCC ne fait des optimisations que sur l'allocateur de registres (alors que l'on peut en faire à plein d'autres endroits). De nombreuses améliorations sont à faire ou à terminer, c'est pourquoi le projet à besoin de votre aide.

Événement sur les systèmes ERP libres

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
5
3
nov.
2008
Technologie
Profoss organise les 18 novembre et 2 décembre prochains un événement sur les Progiciels de Gestion Intégrés (aussi connus sous le nom anglais ERP) libres à la Résidence Palace – International Press Centre à Bruxelles, de 14h à 18h.

La première session abordera la question d'évaluation des PGI libres, et examinera en détails les solutions proposées par Adempiere, OpenERP et OpenBravo. Les interviews des orateurs de cette session, Pierre Spilleboudt (évaluation des PGI libres), Norbert Wessel (Adempiere), Fabien Pinckaers (OpenERP) et Ron Cramer (OpenBravo) viennent d'être publiées

Sortie de Maarch Framework 3.0 en RC

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags : aucun
5
21
oct.
2008
Technologie
Après des mois de développements et de recherche, l'équipe Maarch propose au téléchargement la version 3 de son environnement libre (GPL, en PHP5) de Gestion électronique de documents et d'archivage version candidate.

Maarch Framework 3 représente une évolution majeure dans l'évolution des solutions Maarch. En effet, l'équipe de développement a particulièrement travaillé à améliorer l'architecture du logiciel pour le rendre modulaire. Maarch Framework est désormais plus simple à intégrer et à adapter à ses besoins.

Pour accompagner et faciliter l'enregistrement de documents dans Maarch Framework, l'outil d'import de masse Maarch Autoimport sort également en version 3.0rc1.

Lancement de Horux

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
1
27
sept.
2008
Technologie
Horux est une application de gestion et de contrôle d'accès en GPLv3. Il peut être utilisé pour les bâtiments d'entreprise, les parcs à vélos/voitures, piscines, etc.

Horux est pensé pour être simple pour ses utilisateurs. Modulaire, Horux peut supporter la technologie d'accès de votre choix (RFID par exemple ; NdM : actuellement une seule technologie figure sur leur site). Horux peut également s'étendre et s'adapter à vos besoins.

L'application se compose :
  • de son interface utilisateur Horux Gui ;
  • de son serveur d'application Horux Core ;
  • de l'application de simulation pour les systèmes d'exploitation Windows et Linux.
Pour pouvoir correctement installer les diverses applications, un document d'aide à l'installation est à votre disposition.

L'entreprise Letux, Inc. développe Horux, assure des services autour, et le décline en trois éditions : Professionnelle, Standard et Communauté.

Journée OpenSolaris le 13 Octobre

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
8
22
sept.
2008
Technologie
Le groupe d'utilisateurs francophone d'OpenSolaris organise une journée de conférences à Labège, à deux pas de Toulouse.

La matinée sera consacrée aux technologies innovantes d'OpenSolaris (Zones, Containers, SRM, ZFS…), présentée en français : le meilleur moyen de les découvrir ou d'approfondir ses connaissances.

L'après-midi fera ensuite la part belle à la communauté Open Source du système d'exploitation : des acteurs incontournables de quatre distributions d'OpenSolaris partageront leur expérience, en anglais.

Une install party terminera la journée pour mettre la main à la pâte, pour tous ceux qui désirent tester et installer OpenSolaris sur leur portable.

Vote électronique : recommandation du FDI, réaction April et autres actualités

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
12
2
sept.
2008
Technologie
Le Forum des droits sur l'internet (FDI) a publié le 1er septembre 2008 sa recommandation sur le vote électronique (texte au format PDF), indiquant dans son communiqué de presse inviter « à un débat approfondi sur les machines à voter ».

Le FDI explique en une quarantaine de pages qu'il faut revoir le règlement technique du ministère de l'Intérieur et la sécurité des machines à voter, qu'il faut changer le code électoral, qu'il faut enfin débattre et faire des études, etc., bref que le vote électronique en France souffre de toutes les tares possibles. Cela fait pourtant longtemps que l'on sait - y compris au FDI - qu'il ne respecte par les cinq principes transparence, confidentialité, anonymat, sincérité, unicité et qu'il n'offre pas un vrai contrôle citoyen.

L'April (membre du groupe de travail dès sa création en mai 2007 jusqu'au 2 février 2008, date à laquelle elle s'est retirée) a fait ajouter une position minoritaire à la recommandation et a mis en ligne sa réaction. Voir aussi les articles de Machines à voter il faut débattre (L'informaticien), Le forum rallume le débat sur le vote électronique (Silicon.fr), Machines à voter : le FDI prône la réforme (NetEco), Vote électronique : le FDI prône un vrai débat public et une réforme (vnunet.fr) et Vote électronique : le FDI veut engager un débat public (zdnet.fr).

Par ailleurs, le site Ordinateurs-de-vote.org rappelle les dernières actualités à propos du vote électronique comme Élection chez les jeunes UMP : inquiétude et vote électronique, l'étude de C. Enguéhard sur les « erreurs » du vote électronique (Hic sur le vote électronique (20 minutes) ou Study: Electronic voting increased tabulation errors (ComputerWorld)), le n-ème scandale concernant Diebold/ Premier Election Solutions dans l'Ohio (JDN) ou les machines à voter mises au rancart aux États-Unis (Canadian Press).

Rappelons-le une fois de plus, non le logiciel libre n'est pas la solution à tous les problèmes inhérents au vote électronique.

Sortie de Löve 0.4.0, moteur libre de jeu en 2D

Posté par . Modéré par Florent Zara.
17
1
sept.
2008
Technologie
LÖVE est un moteur de jeu et d'affichage 2D qui utilise Lua comme langage de programmation. Son but premier est la création de jeux d'arcades, mais il est possible de l'employer dans toute application graphique.

La grosse nouveauté de la version 0.4.0, sortie le 29 août 2008, est l'inclusion d'un module de physique basé sur Box2d, ce qui permet de créer, détecter et gérer des collisions entre les objets, et de simuler des effets physiques réalistes (inertie, gravité, etc.).

NdM : Löve est publié sous la licence zlib, qui est libre et compatible GPL d'après la FSF, et approuvée par l'OSI.

Bon anniversaire txt2tags !

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
5
18
août
2008
Technologie
Txt2tags est un générateur de documents et un pré-processeur de texte, écrit par Aurélio Marinho Jargas.

Il vient de passer en fin de mois dernier à la version 2.5, et en a profité pour fêter par la même occasion ses sept ans d'existence, tout en gardant continuellement à l'esprit le fameux KISS-principe de ses débuts : simple, mais non limité.

Les grandes nouveautés sont :
  • le support de l'exportation vers les syntaxes Mediawiki, Google Code Wiki et Dokuwiki
  • une nouvelle interface PHP permettant d'utiliser du code txt2tags dans un navigateur (cas d'un intranet par exemple, ou sur un serveur internet utilisant Python)
  • ajout des hyperliens locaux pour LaTeX (ancres)
  • meilleur support de l'UTF-8
  • quelques nouveaux outils optionnels (greffon NanoBlogger, script Python pour générer des sites etc.)

Sortie d'OpenSceneGraph 2.6

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
1
11
août
2008
Technologie
La sortie d'OpenSceneGraph 2.6 a été annoncée par OpenSceneGraph Professional Services. OSG est un moteur de graphe de scène, conçu pour accélérer le développement d'applications 3D et pour améliorer les performances graphiques 3D.

OpenSceneGraph 2.6, entièrement programmé en C++ standard et utilisant OpenGL, offre aux développeurs oeuvrant dans les marchés de la simulation visuelle, du développement de jeux, de la réalité virtuelle, de la visualisation scientifique et de la modélisation un outil de visualisation temps réel qui, selon ses développeurs, éclipserait les outils de graphe de scène commerciaux, à la fois en termes de fonctionnalité, de stabilité et de performance. OpenSceneGraph 2.6 peut fonctionner sur toutes les plate-formes Microsoft Windows, Mac OS X, GNU/Linux, IRIX, Solaris, HP-UX, AIX et FreeBSD.

Voir la liste des nouveautés et la traduction partielle du communiqué dans la suite de la dépêche.