CUDF, ou la résolution de dépendances universelle

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags : aucun
16
19
mai
2010
Technologie
Lors du dernier FOSDEM, une conférence sur le sujet de la résolution des dépendances dans les distributions a été faite par Stefano Zacchiroli qui (rien à voir) est devenu DPL Debian depuis.

La plupart des distributions se basent sur un ensemble de paquets (contenant logiciels, bibliothèques, et autres) liés entre eux par différents types de dépendances. Les formats de paquets les plus répandus sont les fichiers deb (Debian et dérivées), et rpm (Red Hat et dérivées). Les outils dpkg et rpm permettent de manipuler les paquets en local. La couche du dessus, qui contient des outils comme apt et yum, permet la résolution des dépendances. L'utilisateur peut donc choisir les paquets qu'il souhaite installer, et les dépendances sont résolues afin que les paquets nécessaires soient installés et que les éventuels paquets en conflit soient supprimés. L'outil de résolution des dépendances a pour seul but de répondre aux besoins de l'utilisateur sans enfreindre les règles de dépendances et de conflits définies. Éventuellement, cet outil peut répondre qu'il n'existe aucune solution au problème posé...

Dans les faits, il existe différents solveurs de dépendances différents entre les distributions, et même au sein de chaque distribution. Dans la plupart cas, il n'existe pas de bonne raison à cet état de fait. Seuls certains domaines spécifiques (par exemple, l'embarqué) peuvent nécessiter un algorithme de résolution différent. Lors de sa conférence intitulée « Cross-distro dependency resolution: reusing solvers among distros », Stefano Zacchiroli, développeur Debian, présente le travail réalisé dans le but de créer un format standard de description des problèmes de résolution de dépendances. Ceci a pour but de pouvoir abstraire ces derniers en omettant les spécificités de chaque distribution (par exemple, transformer les différents niveaux de liens entre les paquets dans Debian : Depends/Recommends/Suggests/Conflicts/Replaces/etc. et la notion de paquets virtuels), et donc de pouvoir travailler sur des solveurs performants et éventuellement utilisés largement par les différentes distributions, en évitant la duplication du travail.

Plus de détails dans la suite de la dépêche

NdM : Merci à Adrien Cunin pour son journal à l'origine de la dépêche.

Spécifications de OpenGL 4.0

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
28
3
mai
2010
Technologie
Le Khronos Group (consortium de standards ouverts) a annoncé la sortie de OpenGL 4.0 le 10 mars 2010 sous forme de PDF de 489 pages et 2.8 Mo. Pour mémoire, OpenGL, pour Open Graphics Library, est une spécification qui définit une API d'imagerie 3D et 2D, pour les ordinateurs allant du mobile au super-calculateur, en passant bien évidemment par le jeu vidéo.

Cette version 4.0 apporte son lot de nouveautés :
  • Amélioration de l'interopérabilité avec OpenCL, sans recourir au CPU ;
  • Amélioration du rendu via le passage des opérations en virgule flottante du format simple précision au format double précision ;
  • Et, bien sûr, le très attendu (essentiellement par les programmeurs de jeux) support de la tessellation ! La tessellation est le pavage en français ou encore tiling en anglais. OpenGL la proposait déjà mais seulement via une extension fournie par AMD donc uniquement disponible pour les cartes ATI compatibles. OpenGL rattrape ainsi DirectX 11 qui propose déjà la tessellation. Par exemple, ce journal de début d'année sur DLFP évoquait les différences entre bibliothèques de jeux.


OpenGL 3.3 a été livré à la même occasion, ayant pour but de rétroporter un maximum de nouveautés 4.0 pour les vieux GPU.

NdM : ce sujet n'est plus de toute fraîcheur, mais il nous a paru intéressant de lancer le débat.

LLVM 2.7 est sorti

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
43
27
avr.
2010
Technologie
Une nouvelle version de LLVM est sortie, elle est numérotée 2.7, elle suit la 2.6 qui est sortie 6 mois avant, le 23 octobre 2009.

Cette version, si elle reste dans la continuité de la 2.6, marque surtout une étape pour Clang et sa compatibilité avec le C++. Effectivement depuis début février, Clang est capable de compiler LLVM. LLVM 2.7 est la première version capable de se compiler toute seule sans aucune aide de gcc.

Plus de détails dans la suite de la dépêche…

NdM : Un très grand merci aussi à Rewind qui nous a également proposé une dépêche très complète sur le sujet. Le choix a été difficile et, après discussions, nous avons opté pour la fusion des news.
Cette dépêche est donc le résultat du travail de Zarikotaba ET de Rewind.

Le langage ooc auto-hébergé - les nouveautés de rock 0.9.0

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags :
21
25
avr.
2010
Technologie
Après plus d'un an de développement, l'équipe d'ooc est heureuse de vous annoncer que le langage de programmation est maintenant auto-hébergé (c'est-à-dire que le compilateur est capable de se compiler lui-même) !

Ce progrès important est marqué par la sortie de la version 0.9.0 de rock, son compilateur, lui-même écrit en ooc. Cette version apporte son lot de nouveautés, telles que les interfaces (à la Java), les fonctions anonymes (closures, typiques des langages fonctionnels), ou encore les types énumérés (enums).

ooc est un langage de programmation orienté objet, compilé nativement, multi plates-formes (y compris la bibliothèque standard), mais surtout libre ! Compromis entre le Java/Ruby et le C, il permet de profiter d'un langage de haut-niveau sans faire l'impasse sur les performances.

Traduit en C par un compilateur source-à-source, puis compilé par un compilateur C (gcc, tcc, clang...), ooc est facile à étudier et permet d'utiliser des outils familiers tels que GDB, Valgrind etc. pour le déboguage.

Sortie de Pharo 1.0

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
15
16
avr.
2010
Technologie
Il y a un peu plus d'un an, une dépêche sur DLFP annonçait la mise en place du projet Pharo, fork de Squeak.
Ce 15 avril, le projet a franchi un nouveau cap avec la sortie de la version 1.0, preuve - s'il en était besoin - de la bonne naissance du projet.

Squeak est une implémentation libre du langage smalltalk. Il s'agit de l'implémentation la plus couramment répandue et, fort logiquement, celle qui a agrégé le plus de communautés.
Devant un certain immobilisme, quelques forks ce sont créés, Pharo est l'un des plus récents. Il a notamment pour but de nettoyer le code de Squeak, de proposer une vision claire à long terme et de devenir une référence. Le code de Pharo a été porté sous licence MIT et sous licence Apache 2.0.

Pharo a rapidement atteint l'un de ces objectifs, en effet dès le 07 février 2009 on pouvait lire sur la mailing list de Squeak (retranscrite ici en quelques lignes) que la version 4.0 serait l'aboutissement de 4 ans de projets pour modifier les licences du logiciel. Effectivement, la version 4.0 de Squeak sortie ce 16 mars 2010 est fonctionnellement équivalente à la version 3.10.2, mais sous licence MIT et pour partie sous licence Apache 2.0. Le code a été nettoyé des morceaux sous licence Squeak (l'annonce dans la mailing-list et pour ceux qui veulent comprendre l'historique de la licence de Squeak, la communauté française détaille cela sur une page de son site.).

Acceleo 2.7.0 est sorti !

Posté par . Modéré par tuiu pol.
Tags : aucun
7
12
avr.
2010
Technologie
Acceleo est un générateur de code libre utilisable avec Eclipse et qui permet de transformer des modèles vers du code. Par exemple Acceleo permet de mettre en œuvre une démarche dirigée par les modèles. Cette démarche positionne le modèle (UML par exemple) au centre du développement. Un modèle plus un module et Acceleo est alors capable de générer une grande partie du code du projet.

La version 2.7 d'Acceleo est maintenant disponible. Le profiler Acceleo a été amélioré notamment lors de la génération de gros modèles. Un template extender a été ajouté, cela permet d'explicitement étendre un template à partir d'un module Acceleo. Des services utilisateurs peuvent maintenant être ajoutés comme service système. L'import des modèles provenant d'Enterprise Architect a été aussi corrigé. Les modules Acceleo C et Java ont été améliorés. Un nouveau build intégrant toutes ces modifications est disponible sur le site permettant la mise à jour du plugin. Des anomalies ont été corrigées. Jetez un œil sur la page décrivant les nouveautés en images pour plus d'informations.

Les packs Eclipse dédiés à la modélisation incluant Acceleo, ses dépendances ont également été mis à jour et fournissent comme à leur habitude l'environnement ATL pour la transformation modèle vers modèle, EMF Compare pour la comparaison de modèles, ainsi que les autres projets composant le package officiel « Eclipse Modeling » . Ces packs sont la voie royale pour qui veut tester la puissance de l'ingénierie des modèles au sein d'Eclipse.

Plusieurs versions correctives pour la branche 2.X sont prévues : la version 2.7.1 sera livrée cette année, la 2.8 en 2011. Mais comme vous le savez certainement, la nouvelle versions majeure d'Acceleo est en ce moment implémentée et cette version est un projet officiel de la fondation Eclipse. Le plus grand changement concerne la révision de la syntaxe car elle suit maintenant le standard de l'OMG "MOF Model To Text Language" (MTL) basé sur OCL. En incubation depuis environ deux ans au sein d'Eclipse, Acceleo 3.0 sera très bientôt disponible avec la release simultanée Helios d'Eclipse (Juin 2010). Acceleo 3.0 supporte déjà un niveau de fonctionnalité proche de la version 2. Des milestones "Pre-release candidate" peuvent déjà être testées.

N'hésitez pas à donner des retours par le biais des mailing-lists, du traceur d'anomalies, du forum web ou du Wiki. Merci à tous les développeurs et contributeurs impliqués dans cette version !

NdM: Acceleo est publié sous licence EPL, licence libre et Open Source, non-copyleft et incompatible GPL.

Microblogging : envie d'un Twitter rien qu'à vous ?

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
23
8
avr.
2010
Technologie
Tout le monde a un avis sur Twitter : magnifique, pratique, utile, inutile, futile, puérile, dangereux, tendance... Saviez-vous qu'il existe d'autres solutions ? Et surtout, saviez-vous qu'il est à la portée de tout le monde d'en installer un équivalent ?

Le service Identi.ca, basé sur Status.net, est le plus sérieux concurrent de Twitter et il a un gros avantage : il repose sur des technologies libres ! Voyez plutôt ce que l'on peut en faire dans la suite de la dépêche.

Sony supprime définitivement l'OtherOs de la PlayStation 3

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
26
29
mar.
2010
Technologie
A l'occasion de la sortie en septembre dernier du nouveau modèle de la console PlayStation 3 (PS3), généralement attribué du suffixe « slim », car étant plus mince que le modèle précédent, Sony avait décidé de supprimer la possibilité aux utilisateurs d'installer un système basé sur Linux sur les nouvelles machines, en bloquant la fonctionnalité « OtherOs ». Cette fonctionnalité, qui était jusqu'alors présente sur les modèles précédents de la console, consistait en un hyperviseur permettant l'installation de systèmes alternatifs, moyennant quelques limitations d'accès au matériel (principalement, l'accélération 3D). La suppression de l'OtherOs sur les nouveaux modèles avait alors suscité nombre de protestations dans les rangs des développeurs et amateurs de logiciel libre.

La présence de l'OtherOs avait l'intérêt pour Sony de satisfaire les développeurs et hackers en tout genre en leur offrant la possibilité de programmer sur une plate-forme basée sur le processeur Cell Broadband Engine d'IBM/Sony/Toshiba, tout en réduisant au minimum la possibilité de formation d'une communauté ayant pour objectif de casser les mesures de sécurité permettant l'accès au GameOS, le système sur lesquels les jeux fonctionnent. Or, depuis la sortie du modèle « slim », un certain nombre de mécontents ont commencé à s'attaquer à la sécurité de la PS3, et le fameux GeoHot, bien connu pour avoir produit le Jailbreak de l'iPhone, a mis au point un hack matériel pour casser les restrictions de l'OtherOS, dans le but de démarrer les recherches sur d'éventuels exploits du système principal de la PS3, le GameOS.

Tout cela nous amène à l'annonce hier par Sony, de supprimer purement et simplement l'accès à l'OtherOS pour tous les modèles de la PS3 « pour raisons de sécurité », à l'aide de la mise à jour 3.21 du firmware de la console, disponible en téléchargement à partir du 1er avril (je sais, la date est mal choisie, mais bon). En gros, les acheteurs de PS3 qui avaient acheté la console pour la fonctionnalité OtherOS ne devront pas faire la mise à jour sous peine de voir l'accès à leur système alternatif bloqué. Et ne pas mettre à jour revient à ne plus pouvoir se connecter au Playstation Network de Sony, permettant entre autres le jeu en ligne, et l'accès à la plate-forme de téléchargement de jeux en ligne, le PlayStation Store, sorte d'équivalent de l'Apple Store pour les PS3 et PSP.

Une nouvelle annonce qui ne manquera pas de susciter une nouvelle vague de protestations chez les développeurs, les amateurs de logiciel libre et les adversaires du modèle des plate-formes de téléchargement fermées et contrôlées à la mode Apple Store.

NdM : Voir également le journal de Prafalc à ce sujet.

C++ 0xB enfin finalisé ?

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
25
15
mar.
2010
Technologie
Herb Sutter annonce sur son blog que le comité ISO C++ a voté l'ébauche finale de la nouvelle norme du langage.

À partir de maintenant, seules les corrections mineures pourront être effectuées et Herb Sutter estime que la version finale sortira en 2011.
La norme ayant été élaborée en collaboration proche avec les implémenteurs, la plupart des compilateurs sur le marché ont intégré partiellement la nouvelle norme, certains ajouts à la bibliothèque standard bénéficient même d'une implémentation dans la célèbre collection de bibliothèques Boost dans un espace de nom distinct.

OGRE 3D: Sortie de la version 1.7 (Cthugha)

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
21
3
mar.
2010
Technologie
Le moteur 3D Ogre en C++ multi plates-formes passe en version 1.7 et change de licence (LGPL → MIT).

Au menu des nouveautés, nouvelles démonstrations, nouveau rendu de terrain, gestion de la pagination, système de génération automatique de shaders, meilleure gestion des effets plein écran, passage à CMake, nouvelles plates-formes, sans compter toutes les optimisations et correction de bogues, comme à chaque nouvelle version.

Un p'tit Cappuccino ?

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
13
14
fév.
2010
Technologie
Cappuccino est un framework d'application web open source distribué sous licence LGPL. Il permet de créer des applications web "lourdes" avec gestion de vues, contrôles, tableaux, etc et de créer des interfaces utilisateur graphiquement.

Sa principale particularité est de reprendre complètement les concepts de l'objective-C et NextStep/Cocoa. Les applications Cappuccino sont écrites en Objective-J, qui est au javascript ce qu'est l'objective-C au C : Une petite bibliothèque apportant de puissants concepts objets.

Nouvelle version de Mozilla Lightning et SOGo

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
18
26
jan.
2010
Technologie
Inverse, société spécialisée en développement et déploiement de logiciels libres, annonce la sortie de la version 1.2.0 de SOGo ainsi que la sortie de Lightning v0.9.8 "Inverse Edition".

SOGo (Scalable OpenGroupware.org) est un collecticiel - ou serveur collaboratif - libre, fondé sur OpenGroupware.org (OGo) et le Skyrix Object Publishing Environment (SOPE), il permet de partager ses agendas, carnets d'adresses et courriels.
La version 1.2.0 possède de nombreuses améliorations dont la gestion de Apple iCal 4 pour la délégation, une amélioration substantielle de l'apparence graphique pour la partie Web, une prise en charge des domaines multiples, la simplification de la gestion des processus et de la diffusion des requêtes entre les instances de SOGo et bien plus encore.

Inverse annonce aussi la sortie du Mozilla Lightning "Inverse Edition" v0.9.8. Cette version, destinée à Mozilla Thunderbird 2, propose un ensemble de correctifs et améliorations par rapport à la dernière version stable disponible pour Thunderbird 2, soit la version 0.9. Plusieurs correctifs ont été appliqués dans cette nouvelle version.

Le tout est disponible sur le site officiel du projet SOGo.

OSE, OpenNMS Sans Effort est disponible en version 2.0

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
10
13
jan.
2010
Technologie
OSE (OpenNMS Sans Effort) est une distribution Linux basée sur CentOS qui installe et configure automatiquement le logiciel de supervision OpenNMS.

La principale nouveauté est l'intégration d'un système pour recevoir les alarmes provenant d'un serveur Nagios, de les décoder et de les afficher correctement dans OpenNMS.

Les autres nouveautés sont les suivantes :
  • Intégration de OpenNMS 1.6.8 ;
  • Intégration de CentOS 5.4 ;
  • Intégration des mises à jour de CentOS ;
  • Intégration de mib2opennms 0.3 : un outil pour traduire les MIBs en fichier de configuration XML de OpenNMS ;
  • ose-init-opennms 2.0 : un script pour configurer automatiquement openNMS au démarrage ; celui-ci utilise à présent ose-admin-tools ;
  • ose-admin-tools 1.0 qui contient :
    • Un script pour configurer OpenNMS facilement ;
    • Un script pour configurer PostgreSQL facilement ;
    • Un script pour optimiser PostgreSQL ;
    • Un script pour effectuer la sauvegarde des données d'OpenNMS (fichiers de configuration, base de données et fichiers de données) ;
    • Un script de restauration des données d'OpenNMS ;
  • Nouveau look.

Première sortie pour GeeXboX Enna Media Center v0.4.0

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
17
4
jan.
2010
Technologie
Le projet GeeXboX, distribution Linux à vocation multimédia, vient d'annoncer la sortie, après de nombreux mois de développement, d'Enna, l'interface de type Media Center de la future version 2.0 de la distribution. Attendue depuis très (trop ?) longtemps, la version 2.0 de la GeeXboX (à sortir...), a pour objectif, entre autres, une refonte complète de son interface graphique, permettant une plus grande marge de manœuvre, toute en gardant sa simplicité et légèreté.

C'est selon ce principe qu'a donc été développée Enna, dont la première version stable (0.4.0) vient de sortir officiellement.
Enna repose, dans sa partie graphique du moins, sur les EFL (Enlightenment Foundation Libraries) et, pour sa partie multimédia, sur les projets libplayer (un framework audio/vidéo d'abstraction du lecteur multimédia, permettant d'interfacer indifféremment MPlayer, Xine, VLC ou GStreamer) et libvalhalla (une bibliothèque d'extraction de métadonnées permettant également la récupération de ressources externes, tels que pochettes, posters, paroles... ainsi que leurs sauvegardes au sein d'une base de données de type SQLite), tous deux développés par l'équipe GeeXboX.

Open Source et logiciels libres... l’entreprise en liberté ?

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
6
9
déc.
2009
Technologie
"Open Source et logiciels libres ... l’entreprise en liberté ?", le 16 décembre 2009 à Mons en Belgique, est un événement de sensibilisation aux technologies Open Source à l'intention des porteurs de projet et petites entreprises

Conférences, témoignages, table ronde, stand d'entreprises qui proposent des services en Open Source ...

Nouvelle version de APE (Ajax Push Engine)

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
11
8
déc.
2009
Technologie
APE est une solution COMET complète (système permettant à une application web de rester à l'écoute du serveur pour recevoir des données quand celles-ci sont disponibles) pour le développement d'applications web en temps réel.

Dans le modèle actuel, entreprises et développeurs sont confrontés à un problème de plus en plus répandu lors du développement de leurs applications web. Lorsque le besoin d'interconnexion des flux et des utilisateurs se présente, aucune solution viable nʼest disponible, en terme de réactivité, de fiabilité et de charge serveur. La notion de temps réel sur le web est difficilement réalisable compte tenu des nombreuses contraintes techniques actuelles.

Les solutions techniques disponibles présentent des lacunes importantes. En effet, la contrainte obligatoire veut que le "client" soit aveugle face aux agissements du serveur. Pour être averti des nouvelles informations disponibles, le navigateur web doit forcément être lʼinstigateur de la demande dʼinformations, en effectuant des requêtes au serveur de manière périodique. Ainsi le serveur web doit faire face aux demandes incessantes des utilisateurs, et la disponibilité dʼune information devient vite coûteuse.

Avec APE, la société Weelya a inversé la situation, en proposant un modèle technique novateur respectueux des standards web (sans addition client), qui permet au serveur dʼenvoyer les informations à tous les utilisateurs dès quʼelles sont disponibles. Ainsi, ceux-ci ne sont plus aveugles aux agissements du serveur, et peuvent attendre que les informations leur soient envoyées en temps réel.

NdM : le client est publié sous licence LGPL, et le serveur sous licence GPL. Voir également le serveur cometD (serveur HTTP libre de la fondation Dojo, la version 1.0 étant sortie il y a quelques jours) et le protocole BOSH (utilisé notamment pour Jabber, implémenté dans Gajim 0.13 par exemple).

Enlightenment conquiert le monde

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
28
23
nov.
2009
Technologie
Enlightenment, le célèbre environnement de bureau, est de plus en plus présent dans le monde de l'embarqué et cela se ressent d'autant plus à l'annonce d'un sponsoring de Samsung.

Les EFL (Enlightenment Foundation Libraries) sont un ensemble de bibliothèques optimisées en vitesse et consommation mémoire (ce qui en fait un excellent choix pour l'embarqué). Elles mettent à la disposition des développeurs un certain nombre de fonctionnalités. Tels que les interfaces graphiques, la gestion de thèmes graphiques, les animations, la vidéo, le stockage des données, le réseau...

Les EFL sont également de plus en plus utilisées, on les retrouve notamment dans OpenInkPot et OpenMoko, l'un dans sa distribution pour ebooks, l'autre pour la téléphonie mobile. On les retrouve, en outre, dans la future version de aMsn, et aussi dans le projet Calaos, pour ne citer qu'eux. L'arrivée de ce leader en téléphonie mobile est donc, de ce fait, une bonne nouvelle assurant une certaine pérennité pour les utilisateurs et développeurs des EFL et d'Enlightenment.
La deuxième nouvelle apparue cette semaine, comme une surprise, est la diffusion des EFL dans les FreeBox HD. En effet, un peu plus de deux millions de FreeBox HD ont reçu les EFL lors d'une des dernières mise à jour. Free propose un binding JavaScript, nommé Elixir, de certaines EFL, permettant aux utilisateurs de FreeBox HD de pouvoir créer leurs propres applications et de pouvoir même, prochainement, les partager par le biais d'un portail directement accessible depuis la FreeBox.

Pour l’instant sont inclus des bindings pour Eet (sérialisations des données), Evas (gestionnaire de canvas statefull), Ecore (abstraction d'évènements), Edje (moteur de scènes). D’autres possibilités viendront dans le futur compléter cette liste, comme Emotion (vidéo) ou encore Elementary (collection d'éléments graphiques). Hors EFL, SQLite et SDL_Mixer sont disponibles.

Sortie différée de Google Chrome OS

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
16
20
nov.
2009
Technologie
Bien que l'annonce de la sortie de Chrome OS ait été différée, puisqu'on parle à présent de fin 2010, des précisions supplémentaires ont été apportées, un engagement très ferme de Google pour placer ce projet dans le logiciel libre, et une démonstration de maquette.

Reste qu'il a été clairement précisé que Chrome OS ne fonctionnera à priori que sur du matériel spécifique, ce qui diminue nettement, à mon avis, l'intérêt du système d'exploitation.

NdM : Le code de Chrome OS est écrit en C++ et distribué sous licence BSD (comme Chrome). Merci à arthurr pour son journal sur le sujet.

Le Libre au service de l'agriculture du Nicaragua

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
21
16
nov.
2009
Technologie
On ne peut que se féliciter lorsque le Logiciel Libre est au service du développement d'un pays du tiers-monde. Le Nicaragua est le deuxième pays le plus pauvre du continent américain, possédant maintenant l'un des meilleurs systèmes de partage de données agricoles.

Comme l'agriculture est la base de l'économie nicaraguayenne, la gestion et la mise à disposition pour la population d'informations relatives à cette agriculture est une part du développement et contribue ainsi à la réduction de la pauvreté. On comprend bien que pour un agriculteur, ne pas savoir combien est vendu un kilogramme de patates sur le marché de la grande ville avoisinante est un handicap pour lui.

L'histoire, relatée sur le site américain du Linux Journal, est née un peu par hasard, il y a un an, suite à une conférence de la journée annuelle de Debian à Managua (capitale du Nicaragua) où Johannes Wilm a été convié à participer. Celui-ci était venu parler de LaTeX (NdR : vous me direz que cela n'a rien à voir avec l'agriculture).

C'est alors que Denis Cáceres de Debian au Nicaragua vient lui parler d'un projet qu'il venait de commencer pour une ONG appelée SIMAS (Mesoamerican Information Service about Sustainable Agriculture). Ce projet consiste au développement d'un système d'information web public pour le service régional du ministère de l'agriculture.

Le but était de créer un système d'information, accessible par une interface web, contenant des informations dynamiques et pouvant traiter de nombreuses informations de natures différentes. Le système se devait d'être également facilement extensible pour intégrer de nouvelles sortes de données dans le futur, ne pas avoir une structure figée.

ALBAstryde est un projet utilisant Django, avec un usage intensif de jQuery pour le côté client.

Le Top 500 de novembre 2009

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
34
16
nov.
2009
Technologie
Le trente-quatrième Top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti aujourd'hui à l'occasion de la conférence Supercomputing 2009 qui a lieu à Portland dans l'Oregon. On rappellera que le Top 500 se base sur une soumission volontaire (de nombreuses machines puissantes mais classifiées ne participent pas à la course) et sur un benchmark spécifique (le code Linpack qui concerne la résolution de systèmes d'équations linéaires).

La nouveauté de ce classement est l'arrivée en première place de la machine Jaguar construite par Cray et exploitée par le laboratoire fédéral d'Oak Ridge. Le Roadrunner, première machine au monde à briser la barrière du pétaflops, est détrônée après un règne qui s'est étendu sur trois éditions successives.

Le nombre moyen de cœurs de calcul est maintenant de 9174 alors qu'il n'était que de 8210 il y a six mois et 6240 il y a un an. En terme de puissance agrégée le total se monte maintenant à 27,6 pétaflops (contre 22,6 il y a six mois et 16,9 pétaflops il y a à peine un an).

Sortie d'UltraCopier 0.2 et Catchcopy

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
16
14
nov.
2009
Technologie
UltraCopier est un logiciel multi-plateforme permettant de faire des copies/déplacements de fichiers avec un certain nombre de particularités : pause/reprise, limitation de vitesse, gestion de la liste de copie, etc.

La version 0.2 apporte l'option « write with thread » qui accélère les transferts de fichiers, supporte Windows Seven et Mac OS X, supporte les KIO dans la version KDE pour le multiprotocole, ajoute une version 64 bits pour Windows, permet la recherche dans la liste de copie, et regroupe les fenêtres de copie.

Chaque avis des utilisateurs a été soigneusement étudié pour que UltraCopier corresponde au besoin de chacun et pour créer une communauté active autour de ce logiciel. Par exemple une version portable optimisée pour les clefs USB a vu le jour avec les critères qui ont été demandés par cette catégorie d'utilisateurs. Le site a aussi été refait pour mieux coller à la thématique générale (UltraCopier, forum), et pour fournir un certain nombre de fonctionnalités (ex: RSS).

NdM : UltraCopier est écrit en C++ avec la bibliothèque Qt4 (il est adapté à KDE, mais celui-ci n'est pas obligatoire, la version Qt permettant de se passer des bibliothèques KDE), et distribué sous licence GNU GPLv3+. Il est disponible pour Windows (2000, XP, Vista et Seven, en 32 ou 64 bits), Linux (paquets Debian/Ubuntu, Gentoo) et Mac OS X. Voir également les projets MiniCopier (écrit en Java, licence GNU GPL) et SuperCopier (Windows uniquement, écrit avec Delphi, licence GNU GPLv2+).

RGI : le cadeau de François Fillon à Microsoft

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
29
13
nov.
2009
Technologie
Le Premier ministre François Fillon a finalement signé l'arrêté validant la dernière version du RGI (Référentiel Général d'Interopérabilité). Ce décret entérine la version 1.0 du Référentiel Général d'Interopérabilité (version PDF, qui avait été publié le 12 mai 2009).

Publiée en avril 2006, la première version de travail du RGI s'appuyait sur le format normalisé Open Document Format (ODF) pour les règles relatives aux documents bureautiques. Une véritable révolution qui assurait la non-discrimination des citoyens et la pérennité des données administratives numérisées.

Après des mois d'attente d'un décret instituant le comité du RGI, puis une longue polémique sur le format bureautique OOXML de Microsoft, le gouvernement a fini par prendre une décision qui ne déplaira pas à la firme de Redmond. Le document actuel recommande en effet l'utilisation d'un des deux formats ODF ou OOXML, alors que même la DGME (Direction Générale de la Modernisation de l'État) reconnaît qu'« il n'existe pas à ce jour d'implémentation de cette norme ».

L'April a réagi par un communiqué de presse intitulé RGI : le cadeau de François Fillon à Microsoft.

Nouvelle version de Mozilla Lightning et SOGo

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
15
31
oct.
2009
Technologie
Inverse, société spécialisée en développement et déploiement de logiciels libres, annonce la sortie de la version 1.1.0 de SOGo (serveur de travail collaboratif) ainsi que la sortie de Lightning v0.9.7 « Inverse Edition » (extension d'agenda pour Thunderbird).

La version 1.1.0 possède de nombreuses améliorations dont le support de Apple iCal 4, iPhone OS 3.1, la délégation d'événements, la définition de sources d'authentification et de carnets d'adresses venant d'une base de données SQL, l'ajout d'outils de sauvegarde / restauration des données utilisateurs, un support de base de S/MIME, le support pour WebAuth et bien plus encore.

Inverse annonce aussi la sortie du Mozilla Lightning « Inverse Edition » v0.9.7. Cette version, destinée à Mozilla Thunderbird 2, propose un ensemble de correctifs et améliorations par rapport à la dernière version stable disponible pour Thunderbird 2, soit la version 0.9. Dans cette nouvelle version, la fonctionnalité de délégation a été ajoutée et plusieurs correctifs ont été appliqués.

Le tout est disponible sur le site officiel du projet SOGo.

Sparse repasse à l'attaque

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
31
26
oct.
2009
Technologie
Sparse est, comme Git et Linux, un bébé de Linus Torvalds qui a commencé à l'écrire en 2003.
Ce logiciel est un analyseur statique de code et il a pour but de détecter les bugs éventuels du noyau Linux, notamment les erreurs portant sur les types des variables.
Linus avait transmis le contrôle de Sparse à Josh Triplett en 2006 mais, après une grosse version 0.4 en septembre 2007 et une petite version de correction 0.4.1 en novembre 2007, le projet s'était gentiment endormi. Plus aucune version pendant presque deux ans... jusqu'au 16 octobre dernier !

Sortie de LLVM 2.6

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
36
25
oct.
2009
Technologie
LLVM, pour Low Level Virtual Machine, est un niveau d'abstraction pouvant se rapprocher d'une machine virtuelle permettant de lancer des programmes compilés en une représentation intermédiaire (LLVM bytecode), ainsi que de générer directement des binaires natifs pouvant être lancés sans LLVM.

LLVM est entre autres utilisé par Gallium 3D[en], une infrastructure de pilotes de carte graphique, pour compiler à la volée les shaders utilisés par les cartes graphiques, et ainsi les optimiser. LLVM est également utilisé par le projet Clang, un compilateur C, C++, Objective-C et Objective-C++ libre faisant concurrence à GCC, et en partie développé par Apple. Notez que bien que le support du C par Clang soit tout à fait correct, son support du C++ laisse encore quelque peu à désirer.

Le 23 octobre 2009, la version 2.6 de LLVM est sortie. Cette version apporte pas mal de nouveautés depuis la version 2.5 sortie le 2 mars 2009, version qui a fait l'objet d'une dépêche. Le détail de ces nouveautés se trouve dans la suite de la dépêche.