Sortie du noyau Linux 4.3

113
30
nov.
2015
Noyau

La sortie de la version stable 4.3 du noyau Linux a été annoncée le 1er novembre 2015 par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions se trouve dans la seconde partie de la dépêche, publiée sous licence CC BY-SA, Attribution — Partage dans les Mêmes Conditions.

Note : Tout le monde peut participer à la rédaction de cette dépêche. Vous pouvez même vous proposer pour des sections qui vous intéressent et il y a même de l’aide pour ceux qui voudraient s’y mettre et n’osent pas franchir le pas.

LinuxFr.org fête aujourd'hui ses 17 ans

Posté par (page perso) . Édité par Yvan Munoz. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
113
28
juin
2015
LinuxFr.org

LinuxFr.org fête aujourd'hui 28 juin ses 17 ans : bon anniversaire LinuxFr.org ! Merci à tous ceux qui ont contribué et contribuent au succès du site : administration système, animation de l'espace de rédaction, développement, modération, dons, écriture de contenus, etc. Le meilleur moyen de nous dire merci est de proposer une dépêche ou d'en rédiger collaborativement dans l'espace de rédaction pour faire vivre le site.

Party Balloons

Et en 17 ans, ça donne quoi ?

Côté chiffres, le site comporte plus de 93 500 contenus publiés (environ 35 000 journaux, 32 000 entrées de forum, 23 000 dépêches, 340 sondages, 70 pages de wiki), et plus de 1,59 million de commentaires.

Sortie du noyau Linux 3.6

113
1
oct.
2012
Noyau

La sortie de la version stable 3.6 du noyau Linux vient d’être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche (qui est sous licence CC BY-SA).

NdA : Merci aux contributeurs ayant participé sur l’espace de rédaction : Sébastien Koechlin, Philip Marlowe, stiffux, M, detail_pratique, samo, baud123, Patrice Genieys, warwick, Olivier Esver, trois_1, Batchyx, ymorin, Grégoire Seux, Benoît, voondo, maboiteaspam.

XMPP au printemps, le grand rafraîchissement

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
112
30
mar.
2011
XMPP

C’est en 1999 que Jeremie Miller crée Jabberd, serveur open source de messagerie instantanée et de présence. Il appelle le protocole (de fait) sous-jacent « Jabber », terme traduisible directement de l’anglais au français comme un « bavardage ». Puis, le petit protocole au nom sans prétention commença à en avoir. Voulant jouer dans la cour des grands, il fut en effet proposé comme standard auprès de l’IETF avec l’objectif de fournir une véritable interopérabilité dans le monde de la communication instantanée, encore jeune, mais déjà quasi-entièrement sous le contrôle de divers réseaux privés, propriétaires et sans aucune transparence de fonctionnement.

Mais l’Internet est sans pitié pour les jeunes présomptueux, et il fallut plusieurs groupes de travail IETF, brouillons, stabilisation du protocole, la création d’une fondation (Jabber Software Foundation)… pour que finalement, début 2004, 5 ans après la création du protocole, ce dernier soit enfin un standard reconnu. On lui accorda des numéros pour faire le fier comme James Bond : RFC 3920 (le cœur) et RFC 3921 (Messagerie Instantanée et Présence). Petit protocole devenu grand décida alors de changer de nom pour paraître plus sérieux lors d’entretiens d’embauche. Il se fit donc appeler XMPP, pour eXtensible Messaging and Presence Protocol.

À partir de là, la JSF prit plus d’importance, s’organisa davantage et changea à son tour son nom en 2007 pour XSF, XMPP Standards Foundation. Notons l’évolution sémantique : on est passé d’une entité de code (Software) à une autre gérant désormais clairement des Standards. Les rôles sont répartis entre l’IETF et la XSF. L’IETF s’occupe essentiellement du centre névralgique du protocole, ce qui en fait un protocole Internet interopérable. De son côté, la XSF gère en plus les extensions : les XEP (XMPP Extension Protocols). En effet, XMPP a été créé comme un protocole extensible. Par design, il est un triple protocole — comme son nom l’indique : un protocole de Présence (qui de ses contacts est présent ?), un protocole de Messagerie (non forcément lié à la présence : on peut envoyer des messages à des entités dont nous ne connaissons pas la présence, comme pour les e-mails), et enfin, un protocole eXtensible, qui permet donc de créer des sous-protocoles de communication, pour tout usage. XMPP fut défini comme un protocole applicatif extrêmement générique, non limité à la messagerie instantanée. La XSF s’occupe donc en particulier de cette dernière caractéristique (extensibilité), et travaille en collaboration avec l’IETF sur les deux autres.

Néanmoins, cela fait maintenant 7 années que le cœur de notre petit protocole n’avait pas été soigné, bien que souvent ausculté puisqu’il se faisait vieux. C’est pourquoi, après toutes ces années de traitement, le voilà comme un nouveau né avec ses nouveaux numéros d’identité.
En effet, pour fêter le printemps, le 21 mars 2011 est à noter comme le jour où les RFC de XMPP seront mises à jour : les RFC 3920 et 3921 sont désormais obsolètes et remplacées respectivement par les RFC 6120 et 6121. Enfin, une troisième RFC voit le jour, standardisant séparément le format des adresses XMPP (ce qui était auparavant intégré à la RFC 3920) : la RFC 6122.

Les entrailles d’un interpréteur CSS très rapide : Quantum CSS (alias Stylo)

111
31
août
2017
Mozilla

Cet été, Lin Clark a publié un article assez détaillé sur le fonctionnement du nouvel interpréteur CSS qui sera utilisé par les futures versions de Firefox.

Comme l’article est assez détaillé et qu’il révèle ce qui fait la magie de Rust et du projet Quantum, nous avons décidé de vous proposer une traduction dans la suite de la dépêche.

Veuillez noter que l’article original est sous licence _Creative Common Attribution — Partage dans les mêmes conditions 3.0 non transposé, cette dépêche suit donc les mêmes règles.

Je crée mon jeu vidéo E10 : génération procédurale de carte (partie 1)

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, palm123, ZeroHeure et tuiu pol. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
111
7
mar.
2014
Jeu

«Je crée mon jeu vidéo» est une série d'articles sur la création d'un jeu vidéo, depuis la feuille blanche jusqu'au résultat final. On y parlera de tout : de la technique, du contenu, de la joie de voir bouger des sprites, de la lassitude du développement solitaire, etc. Vous pourrez suivre cette série grâce au tag gamedev.

Dans l'épisode 09, on a vu comment C++11 procurait des constructions bien pensées qu'on pouvait utiliser dans les systèmes à entités. Cette fois, on attaque dans le dur à travers un double épisode qui va nous permettre de générer une carte pour du RPG. Dans la première partie, on va voir comment générer une «carte d'altitude» (heightmap). On va passer en revue plein de techniques qui permettent d'arriver à ce résultat. Avec tout plein d'images pour illustrer. Attention les yeux !

Sortie du noyau Linux 3.5

111
22
juil.
2012
Noyau

La sortie de la version stable 3.5 du noyau Linux vient d’être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche.

P.‐S. : Comme annoncé précédemment, cette dépêche raccourcie a fait l’objet d’un travail en collaboration dans la tribune de rédaction. Je remercie les personnes suivantes qui ont participé à l’élaboration du texte : reno, Sébastien Koechlin, Laurent Wandrebeck, Christophe Turbout, detail_pratique, baud123, Tibo, jcr83, Denis Dordoigne, Xavier Claude, Jarvis, Barret Michel, lay, mike.simonson, Benoît, tinram.

Les pilotes graphiques libres : rétrospective et vue sur l’avenir

110
30
jan.
2016
Serveurs d'affichage

Cette année 2015 fut très riche et très excitante au sujet des pilotes graphiques libres. Grosse nouveauté, Mesa 3D 11 a été annoncée le 12 septembre 2015, avec une prise en charge d’OpenGL 4.2, après une très longue stagnation en version 3.3.

Cette dépêche fait donc la part belle aux récentes nouveautés de Mesa 3D, mais s’attarde aussi sur les actualités des puces graphiques embarquées, et se permet quelques incursions du côté de certains pilotes propriétaires dans leur collaboration avec les projets libres ou leurs initiatives qui profitent à tous.

Pour finir, nous nous permettrons d’annoncer quelques actualités à venir ayant pris racine en 2015.

Merci à tous les contributeurs de cette rétrospective !

Sortie du noyau Linux 4.2

110
16
sept.
2015
Noyau

La sortie de la version stable 4.2 du noyau Linux a été annoncée le 30 août 2015 par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d'habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche (qui est sous licence CC BY-SA, Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions).

Sortie de Linux 3.17

110
13
oct.
2014
Linux

La sortie de la version stable 3.17 du noyau Linux a été annoncée le 5 octobre 2014 par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org. Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche.

Sortie de Linux 3.14

110
1
avr.
2014
Noyau

La sortie de la version stable 3.14 du noyau Linux vient d’être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org. Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche.

Bon, ça c’est fait ! Pi
Mais Linus vous réserve bien d’autres nouveautés… :)

X.Org est mort, vive Wayland !

110
23
oct.
2012
Serveurs d'affichage

Eh oui les amis, ça y est, le jour tant attendu est arrivé : Wayland 1.0 est enfin là !

À ce jour, sur tous les ordinateurs de bureau et portables sous GNU/Linux, *BSD ou Solaris de la planète, l’interface graphique — que ce soit KDE, GNOME ou autre — est gérée par X Window System ou X11, dont X.Org est une implémentation (dérivée de XFree86).
Fait tout aussi notable : dans le monde mobile (Android) ou de l’embarqué où GNU/Linux est largement diffusé, X.Org est la plupart du temps absent.

X a été conçu au MIT en 1984 — il y a presque 30 ans ! —, sa version 11 datant, elle, de 1987, ce qui est très vieux pour du code gérant du matériel ayant subi de nombreuses (r)évolutions, avec pour corollaire que X.Org est devenu très difficile à maintenir.
De plus, avec l’avènement des compositeurs (permettant des effets de transparence, d’ombre portée, etc.), le fonctionnement de X.Org pour la gestion graphique ne semble plus optimal, car il constitue une étape supplémentaire entre l’application et le compositeur ainsi qu’entre le compositeur et le matériel.

Plusieurs tentatives pour remplacer X ont eu lieu : Y Window System, Fresco/Berlin… Aucune n’a rencontré le succès escompté.

En 2008, le Danois Kristian Høgsberg a décidé de créer un nouveau serveur d’affichage, à la fois plus moderne et plus simple à maintenir : le projet Wayland était né.

C’est donc finalement le W de Wayland qui succèdera à X !
Wayland

Pour se donner une petite idée de leurs différences, l’interface de programmation (API) de Wayland est environ 15 fois plus petite que celle de X…

Du côté utilisateur, on nous promet quelques bénéfices immédiats : une plus grande fluidité, un affichage sans cisaillements (tear‐free) quand la décoration est gérée par le client…
Notons enfin que Wayland n’est pas développé contre X.Org, mais avec le plein appui des développeurs de ce dernier qui voient bien l’intérêt de simplifier la maintenance. D’ailleurs, la Fondation X.Org vient de réviser ses statuts en incluant Wayland dans les logiciels qu’elle soutient.

Participants à la rédaction de cette dépêche : reno, antistress, Xavier Claude, Davy Defaud, Patrick_g, Benoît.

Sortie du noyau Linux 3.3

110
19
mar.
2012
Noyau

La sortie de la version stable 3.3 du noyau Linux vient d'être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d'habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche.

PS. : Merci à toutes les personnes qui ont aidé à traduire les courriels de RC quand cette dépêche était dans l'espace de rédaction: laurent wandrebeck, Christophe Turbout, ndv, detail_pratique, samo, gillux et Benoît.

Nouvelle version de LinuxFr.org

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
110
20
fév.
2011
LinuxFr.org

Le site LinuxFr.org existe depuis juin 1998. Il est passé par différentes versions, fonctionnant avec différents moteurs : DaCode, Templeet et maintenant Ruby on Rails. Le site a donc utilisé le tout intégré DaCode, puis des modèles de page en Templeet développés par l'équipe du site, puis une version intégrée en Ruby.

Templeet avait été lancé principalement pour LinuxFr.org, il a été et est utilisé par d'autres sites comme moteur de « templates ». Il continuera sa vie de son côté, une version 4 étant attendue d'ici quelques mois.La nouvelle version propose une charte graphique refaite pour l'occasion. Un concours a été organisé dans ce but et la feuille de style (CSS) gagnante, RonRonnement, est devenue la nouvelle CSS par défaut. Si celle-ci ne vous plaît pas, vous pouvez toujours profiter des autres CSS (l'ancienne feuille de style est là sous le nom kaiska-new).Il est difficile de lister tous les changements liés à cette migration, mais voici les plus notables :

  • Les contenus et commentaires utilisent maintenant une syntaxe wiki, du Markdown en l'occurrence ;
  • L'espace de rédaction collaboratif a été refait (d'ailleurs, cette dépêche a été écrite simultanément par les 3 admins du site : lukhas, oumph et NoNo) ;
  • Le site intègre maintenant un wiki ;
  • Chaque utilisateur a maintenant un avatar : par défaut, il vient de gravatar mais il peut être changé dans les préférences ;
  • Les utilisateurs authentifiés peuvent étiqueter les contenus ;
  • Le script d'envoi de la lettre quotidienne d'annonce des dépêches est à refaire.Mais certaines fonctionnalités n'ont pas encore été portées : la messagerie interne, les statistiques et le choix des contenus sur la première page.

Après les remous de la migration vers le nouveau site, l'équipe du site est à votre écoute pour recenser tous les problèmes que vous pourriez rencontrer.

Le combat X contre Wayland : les faits vus par Eric Griffith

109
14
juin
2013
Serveurs d'affichage

Voici la traduction (avec quelques libertés) d’un article paru sur Phoronix sous licence CC-By-3.0.

Introduction

Un aperçu des problèmes, corrections et fonctionnalités liés à X et Wayland. Écrit par Eric Griffith, avec l’aide de Daniel Stone (développeur X.Org et Wayland). Corrigé et validé par Daniel Stone.

Cet article a été rédigé par un contributeur volontaire de Phoronix en se basant sur des présentations de Keith Packard, David Airlie, Daniel Stone, Kristian Høgsberg ; ainsi que les wikis de X11, X12, Wayland et Freedesktop.org, et des questions‐réponses directes avec les développeurs.

Depuis sa première annonce, il y a plusieurs années, il y a eu beaucoup d’informations, de désinformation, de fausses idées, et du pur FUD à propos de Wayland, le remplaçant de nouvelle génération du système de fenêtrage X. Cette présentation a pour but de clarifier la situation de Wayland.

L’article est très inspiré par la récente conférence technique donnée par Daniel Stone à la conférence Linux australienne linux.conf.au de 2013, à laquelle il constitue une excellente introduction. L’anglais de Daniel Stone est facilement accessible, sa conférence complète excellemment l’article, et ses diapos sont un modèle d’humour. Allez la voir, c’est hilarant, très instructif et puis il est une des rares personnes qui connaît vraiment le sujet.
Elle est disponible au format Ogg vidéo ou sur un site de partage de vidéos bien connu.