Internet Le test Acid3 a été publié en version finale

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
6
mar.
2008
Internet
Le test Acid3, comme ses prédécesseurs Acid1 et Acid2, est conçu pour montrer les défauts d'implémentations des standards du web dans les navigateurs web, ceci afin d'aider les développeurs et éditeurs à assurer une prise en charge propre des standards dans leur logiciel.

Pour mémoire, le test Acid1, publié en 1998, teste les implémentations CSS1, et le test Acid2, le fameux smiley jaune qui a tant fait parler de lui ces dernières années, publié en 2005, teste le CSS2. Tous les navigateurs modernes, dignes de ce nom, passent désormais le test Acid2. Le test Acid3 se concentre sur le DOM et JavaScript, donc il aide plus ou moins directement les implémenteurs à mieux prendre en charge les applications Web 2.0, donc les développeurs web à coder plus vite et mieux.

La course au meilleur score se joue actuellement, avec des versions de développement des différents navigateurs modernes et respectueux des standards que sont Apple Safari, Opera et Mozilla Firefox. Tout ne sera pas prêt avant de longs mois d'attente, nécessaire à l'implémentation, aux tests et à la stabilisation des produits.

Internet L'hébergeur TuxFamily appelle les adeptes du libre à soutenir leur initiative

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
0
4
mar.
2008
Internet
Présent sur Internet depuis 1999, TuxFamily fournit gratuitement des services d'hébergement pour tous les projets sous licence libre et permet ainsi la promotion du libre sous toutes ses formes (art libre, logiciel libre, etc.). Depuis quelque temps, les administrateurs de TuxFamily ont dû investir des sommes d'argent importantes pour acheter de nouvelles machines afin d'accompagner la croissance de l'hébergeur et remplacer les machines défaillantes datant du début de l'aventure. Lors de l'achat des machines, il a été convenu que les administrateurs seraient remboursés par l'association avec les éventuels dons des années à venir.

En janvier, le serveur de stockage principal de TuxFamily commence à donner des signes de faiblesses, causant quelques interruptions de services et des sueurs froides à l'équipe. Actuellement, il survit grâce à la désactivation temporaire de plusieurs services et doit être remplacé rapidement pour ne pas plonger l'hébergeur dans le noir.

N'ayant plus d'argent de côté et ne pouvant plus se permettre d'en avancer d'avantage, les administrateurs n'ont pas d'autre choix que de lancer la première campagne de dons de TuxFamily.org. Si vous disposez de matériel informatique pouvant être utile à l'hébergeur, vous pouvez également en faire don.

En plus des donations pécuniaires, l'hébergeur libre aimerait aussi que des bénévoles fassent don d'un peu de leur temps en faveur du libre. En effet, contrairement au nombre de projets hébergés qui ne cesse d'augmenter, l'équipe de TuxFamily est plus que restreinte. Les 2 administrateurs et les 2 modérateurs actifs actuels vous invitent à les rejoindre et à prendre part à la vie active de l'hébergeur. L'association loi 1901 créée pour pérenniser l'hébergeur recrute également des personnes sans compétences techniques particulières pour travailler sur l'association en elle même : gérer la communication entre les hébergés, organiser les évènements, rédiger des dossiers de sponsoring ou de partenariat, etc.

C'est donc une double sonnette d'alarme qui est tirée : TuxFamily demande à la fois des moyens humains et financiers pour continuer à évoluer, nous comptons sur vous pour nous venir en aide et continuer à promouvoir encore plus le libre !

Internet Sortie d'Amaya 10

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
27
fév.
2008
Internet
L'équipe WAM de l'INRIA est heureuse d'annoncer la nouvelle version majeure du composeur web : Amaya 10.0.

Amaya est le composeur web du W3C. Il permet de facilement éditer des documents (X)HTML dans les différents profils (basic, strict, 1.0, 1.1, etc.), l'intégration de MathML et de SVG animé, l'annotation des pages, la publication via WebDav et HTTP/PUT, l'utilisation des liens XLink dans les documents XML et notamment MathML...

Issue de 8 mois de travail et de la collaboration au projet européen Palette, cette nouvelle version présente une interface profondément revue pour faciliter l'édition pour les novices aussi bien que pour les utilisateurs expérimentés :
  • Menus réorganisés
  • Nouvelles barres et panneaux d'outils, notamment pour simplifier l'utilisation des styles CSS
  • Onglets ré-organisables
  • Menu contextuel
On peut également citer les nouveautés suivantes :
  • Nouveau mode d'édition : XML ou éditeur de texte classique
  • Profils d'interfaces
  • Création et édition étendue des tables et des images
  • Premier support des thèmes d'Amaya
Et bien sûr de nombreuses corrections de bogues.

NdM : Amaya constitue aussi l'implémentation de référence des normes du W3C pour le web et a pour but de tester les normes et standards préconisés par cet organisme.

Internet VHFFS l'hébergement libre pour tous en 4.1

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
0
22
fév.
2008
Internet
VHFFS ou « Virtual Hosting For Free Software » est l'outil développé par TuxFamily.org pour proposer un hébergement libre à ses utilisateurs. Il est organisé en groupes pour accéder à un ensemble de services parmi : espace web PHP 4 et 5, bases (MySQL/PostgreSQL), gestion des DNS, listes de diffusion, gestionnaires de code source (CVS, Subversion, Git), espaces de téléchargements, etc. le tout sous licence libre (BSD).

La version 4.1 de VHFFS apporte :
  • Un refactoring complet, ayant notamment permis de simplifier au maximum le modèle de données et l'API ;
  • Une meilleure internationalisation (espagnol mieux traduit, meilleures documentations, etc.) ;
  • Passage aux autotools pour faciliter l'installation ;
  • Un renouveau du thème principal utilisé (le thème Barbie a été perdu dans la bataille /o\ dommage nous n'avons pas gardé de copies d'écrans de la 4.0) et un peu plus de web 2.0 ;
  • L'ajout de Git pour la gestion de code source, dont a bénéficié rapidement TuxFamily.org qui fonctionne avec une version SVN de VHFFS.

N'hésitez pas à l'installer pour l'utiliser ou tout simplement le tester : nous avons besoins de retours, de graphistes aussi d'ailleurs ou tout simplement de développeurs pour ajouter des fonctionnalités.

Internet Claws Mail abandonne son greffon ClamAV

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
1
21
fév.
2008
Internet
Claws Mail est un client de courrier électronique basé sur la bibliothèque GTK+ et privilégiant la légèreté, la rapidité et l'extensibilité grâce à un système de greffons.

Une version, numérotée 3.3.1, devrait sortir sous peu pour apporter des correctifs à des problèmes découverts depuis la 3.3.0. L'un de ces problèmes est assez important, étant donné qu'il s'agit de faire cesser une violation de copyright concernant ClamAV.

Internet PhpWebGallery 1.7.1

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
15
fév.
2008
Internet
PhpWebGallery est une application web libre, sous licence GPL (General Public License), permettant de créer simplement et rapidement une galerie d'images. De nombreuses fonctionnalités avancées sont présentes pour satisfaire les webmestres plus exigeants. Il requiert un serveur web, PHP et MySQL. PhpWebGallery est conforme aux spécifications du W3C, HTML 4.01 et CSS 2.

La version 1.7.1 est sortie le 25 janvier 2008 et une des grandes nouveautés de la branche 1.7 est la gestion de greffons (déjà plus de 50 disponibles).

PhpWebGallery est un site en Anglais, Français et Italien avec un support sur le Forum (posez la question dans votre langue et on essaie de répondre).

Internet Picidae : Une nouvelle arme libre contre la censure de l'Internet

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags : aucun
0
13
fév.
2008
Internet
Picidae est un projet open source (licence GPL) dédié à la lutte contre la censure de l'Internet.

Le projet est parti du constat que les pages sont censurées suivant plusieurs critères :
  • Mots interdits dans le contenu de la page
  • Mots interdits dans l'URL
  • Site web entièrement bloqué
Ils en ont donc conclu que la solution résidait dans l'implémentation d'un serveur décentralisé permettant de passer outre ce filtrage. Le serveur Pici agit donc comme un proxy (ce qui permet de se débarrasser des filtrages d'URL). Mais le vrai "plus" de Pici c'est que pour contourner le filtrage sur le contenu des pages, il convertit ces dernières en images : "Si vous vous connectez sur un serveur Pici un formulaire apparaît pour saisir une URL. Le serveur Pici crée ensuite une image de ce site Web et vous la renvoie. Pour qu'il soit possible de naviguer sur le site, le serveur Pici analyse le site web et ajoute des liens en utilisant la fonction "image map" sur l'image pour qu'ils soient visibles, comme sur le site original".
D'autre part, les formulaires simples sont également gérés par une couche supplémentaire. Cela permet d'effectuer les habituelles requêtes de recherche, ce qui n'est pas négligeable car, par exemple en Chine, Google est accessible mais censure les résultats. Enfin, pour que l'URL saisie au départ ne puisse pas être détectée par les programmes de censure, elle est chiffrée en utilisant une petite fonction javascript.
Il est facile de faire le test en allant sur ce lien et en entrant l'URL d'un site. Une fois la page affichée on peut examiner le code html pour constater qu'effectivement tout a été transformé en image et que les liens restent cliquables avec des URL chiffrées.

Picidae est le nom latin du pic-vert : ce nom a été choisi en référence aux premiers trous creusés dans le mur de Berlin par ceux que l'on a appelé "Mauerspechte" (en français, pic-vert du mur).

Internet Solipsis présenté pendant le GeekEnd de l’île Orange sur Second Life

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
0
31
jan.
2008
Internet
Les 25 et 26 janvier derniers, l’île Orange dans le monde virtuel Second Life a accueilli, dans le cadre du workshop « GeekEnd », une série de discussions et de conférences. Parmi les thèmes abordés : la scalabilité des mondes virtuels, les bots libsl, ou encore les mondes virtuels en P2P. C’est à cette occasion que Piegaro Riel (Romain Piegay) a présenté Solipsis, un projet de métavers en logiciel libre 100% P2P.

Le projet regroupe cinq partenaires : Orange Labs, Archividéo, Artefacto, l’IRISA et le laboratoire LAS de l’Université de Rennes 2. Piegaro Riel a d’emblée rappelé à l’assemblée qu’un métavers n’est pas un simple monde virtuel. Prenons plusieurs données en 3D et rassemblons les dans un même espace, on obtient un métaworld (Second Life par exemple). Prenons maintenant un groupe de métaworlds, déconnectés les uns des autres : on obtient une métagalaxie (comme Active Worlds). Le métavers est un ensemble de métagalaxies reliées en entre elles avec la possibilité de passer de l’une à l’autre, tout en ayant l’impression d’être au sein d’un unique univers virtuel !

Internet Simpleweb, un CMS ultra-simple sans base de données

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
30
jan.
2008
Internet
Libre Informatique, a développé simpleweb, un CMS sous licence GNU LGPL se voulant ultra-simple tant dans sa mise en place que dans son utilisation, sans base de données et avec un strict minimum de configuration.

Avec simpleweb, le contenu est stocké en xHTML directement dans le système de fichiers, permettant sa manipulation tant par l'interface WYSIWYG en ligne que par FTP ou accès direct aux fichiers si disponibles. Sa navigation interne est générée automatiquement et se personnalise via ses feuilles de style. Les sauvegardes se font le plus naturellement possible en sauvegardant les répertoires de données sur le serveur par le moyen de son choix (FTP, fichiers...).

L'objectif de ce CMS est d'être accessible à des utilisateurs non initiés au développement web dynamique (PHP ou autre par exemple), comme des infographistes, bricoleurs du web, ou autres.

D'ailleurs, le premier projet officiel d'intégration sera développé pour et par Mary-Morgane, graphiste indépendante, dont vous pourrez assister à l'évolution du site prochainement.

Ce projet est encore en phase de tests et d'évolution, Libre Informatique vous invite donc à le tester. Plus importants seront vos retours d'expérience, plus fiable sera simpleweb...

Internet Le W3C met en route le premier brouillon de HTML 5

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
23
jan.
2008
Internet
Le W3C annonce la prochaine norme du web : le HTML 5. Il s'agit d'une première ébauche publique, sorte de version bêta, à laquelle tout le monde est invité à contribuer et commenter. Cette norme sera axée sur les contenus (audio et vidéo) et les applications web pour les utilisateurs. À l'origine initiative d'Apple, Mozilla et Opera, le travail sur HTML 5 a reçu les contributions de centaines de participants dont ACCESS, AOL, Google, IBM, Microsoft et Nokia, entre autre.

Les nouvelles fonctionnalités les plus intéressantes : API pour dessiner des graphiques en deux dimensions, embarquement et contrôle des contenus audio et vidéo, maintient de stockage de données côté client pour permettre aux utilisateurs d'éditer des documents ou des parties de document de manière interactive.

Rappelons que le HTML 4 a fêté ses 10 ans en décembre 2007, une éternité en informatique, particulièrement le domaine du web. Quant au XHTML 2.0, il est jugé trop compliqué et trop peu accessible pour la plupart des personnes amenées à publier sur le Web. Le XHTML 2.0 semble donc être abandonné.

Internet OpenStreetMap, des données cartographiques libres

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags : aucun
2
11
jan.
2008
Internet
Récemment, le projet OpenStreetMap a fait l'objet de deux articles sur les sites de nouvelles ZDNet et VNUNet, une bonne occasion de présenter ce projet sur LinuxFr.org. Fondé en juillet 2004 par l'anglais Steve Coast, le projet OpenStreetMap consiste à construire une carte du monde entier libre et éditable par tous de manière collaborative. Toutes les données géographiques du projet sont publiées sous licence Creative Commons BY-SA. À l'heure où les données géographiques deviennent de plus en plus importantes et utilisées, mais où toutes les données sont propriétaires (par exemple, bien que gratuit, les services comme Google Maps, Mappy ou Via Michelin ne reposent pas sur des données librement utilisables), le développement d'un tel projet paraît crucial.

N'importe qui peut participer au projet, de deux manières différentes : soit en contribuant des données géographiques enregistrées par GPS, soit en utilisant les cartes aériennes de Yahoo, qui a donné l'autorisation au projet OpenStreetMap de les utiliser. Deux outils logiciels permettent d'éditer les informations géographiques : JOSM, une application Java, ou Potlatch, un éditeur en ligne en Flash. Une fois les informations éditées, il ne reste plus qu'à ajouter des tags sur les différents éléments pour indiquer leur nature (route, autoroute, piste cyclable, rivière, etc.) et envoyer sa contribution sur les serveurs OpenStreetMap.

Le Wiki francophone d'OpenStreetMap présente de manière plus complète le projet et les diverses façons d'y contribuer. Le néophyte sera plus particulièrement intéressé par le Guide du Débutant, qui explique pas à pas comment participer.

Aujourd'hui, deux milles personnes contribuent chaque mois à ce projet actuellement, et des zones comme le Sud de l'Angleterre, les Pays-Bas, plusieurs grandes villes américaines ou européennes sont très bien cartographiées. En France, quelques grandes villes, comme Paris ou Lyon, sont bien couvertes, mais il reste beaucoup de travail pour que l'ensemble du territoire soit couvert de manière satisfaisante.

Internet IPv6 à la racine des DNS

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
4
jan.
2008
Internet
A partir du 4 février, l'IANA va ajouter les adresses IPv6 à 4 des 13 serveurs racines DNS. Il sera dès lors possible à des machines 100% IPv6 de faire des résolutions de noms, la plupart des TLD (.be,.com, etc.) ayant déjà des serveurs « IPv6 ready ».

Actuellement, seules les adresses IPv4 sont présentes dans la zone racine et ce à cause d'une limitation historique de la taille des requêtes DNS (en UDP). Il est probable que pour l'utilisateur moyen ça ne change encore pas grand chose, mais c'est encore une bonne nouvelle pour le déploiement de l'IPv6.

Internet Surfez anonymement avec la dernière version du client BitTorrent Deluge

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
27
déc.
2007
Internet
Le client BitTorrent open-source Deluge, vient d’ajouter un navigateur anonyme à ses nombreuses fonctions. Il servira à protéger et à faciliter l’utilisation de BitTorrent face aux fournisseurs d’accès qui veulent brider son utilisation.

Ce navigateur anonyme a été ajouté pour lutter contre les fournisseurs d’accès qui font trop de zèle et brident la bande passante allouée aux échanges peer-to-peer, en particulier BitTorrent. Comme l’indiquent ses créateurs : “Tout le monde sait qu'il est de pratique courante pour les fournisseurs d’accès à Internet d’essayer de bloquer au maximum ou de brider l’usage de BitTorrent. Nous pensons que c’est un comportement injuste et erroné puisqu’il existe de nombreux usages légaux pour BitTorrent. Si un fournisseur d’accès bride ou bloque le trafic BitTorrent, vous pouvez être quasiment sûr qu’il regarde quels sont ses utilisateurs qui visitent des sites relatifs à cet usage afin d’en bloquer ou d’en limiter l’usage plus facilement.”

Si vous aussi votre fournisseur met en place de telles pratiques, vous pouvez utiliser ce logiciel libre sous licence GPL, il est disponible pour les systèmes d’exploitations Windows, Linux et Mac OS.

N’espérez cependant pas pouvoir naviguer anonymement sur tous les sites web, même les moins fréquentables, ce n’est pas l’objectif de cette équipe. Et ils l’indiquent parfaitement sur leur site web : “Nos serveurs proxy ont une liste blanche des sites liés à BitTorrent (trackers, sites d’index, etc.), que vous pouvez visiter. Si vous essayez d'accéder à un site BitTorrent qui n’est pas dans notre liste blanche, n'hésitez pas à nous envoyer l’adresse de ce site et nous l'ajouterons dans les 24h. Nous ne faisons pas de discrimination contre quelconque site BitTorrent et nous les ajouterons sur demande. Cependant, nous ne voulons absolument rien à voir avec le fait d’anonymiser le trafic de pédophiles, de malades qui cherchent sur Google la façon de se dépêtrer d’un meurtre, ou de tout autre chose. Nous voulons protéger BitTorrent et rien de plus.”

Ce logiciel vous permettra donc de surfer sur le web à la recherche des précieux .torrent sans que votre fournisseur d’accès ne le remarque. Et comme il inclue également un protocole pour crypter les flux d’échanges BitTorrent il sera également très difficile pour lui de vous brider.

N’attendez donc plus pour l’essayer, il est disponible librement et gratuitement sur le site officiel.

Internet Movable Type Open Source est sorti

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
15
déc.
2007
Internet
La plateforme de publication de contenu (orientée blog) de SixApart est sortie le 12 décembre dernier sous licence GPL. Ce projet annoncé depuis juin dernier est accompagné d'une bonne surprise : toutes les fonctionnalités de la version actuelle (propriétaire même si gratuit pour usage personnel) sont incluses. Plus qu'une libération de code, il s'agit aussi de la construction d'un projet communautaire classique avec un dépôt de code ouvert à tous sous Subversion, des mailing-list de développement, ainsi que des sites communautaires regroupés sur le même flux RSS.

Movable Type est concurrent frontal du célèbre Wordpress ou encore du français Dotclear qui sortira bientôt sa version 2. Il est développé en Perl et sa caractéristique principale est la possibilité d'utiliser un moteur de publication générant des pages statiques, ce qui permet de mieux tenir la charge. Une autre différence est le mode de contribution : à l'inverse des deux autres plateformes, le copyright des droits doit être cédé à SixApart pour l'inclusion dans le dépôt principal.

C'est une bonne nouvelle venant de la société éditrice de TypePad, ou encore Vox qui a vendu récemment les droits de son seul projet libre restant LiveJournal (plateforme libre) au russe SUP. Attention toutefois : le projet libre n'est disponible que sous forme de snapshot de la version de développement pour le moment, en attendant la 4.1.

Internet hv3 : HTML Viewer, le dernier né des brouteurs web

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
21
nov.
2007
Internet
hv3 est le dernier arrivé dans la famille des brouteurs web. Il est libre (licence BSD), multiplateforme et écrit en Tcl/Tk, comme Coccinella, tkabber, aMSN, etc. hv3 prend en charge les standards ouverts modernes du web HTML, CSS, HTTP et ECMAScript (javascript).

tkhtml3 est issu du même projet, c'est un widget Tk qui affiche du contenu formaté selon du HTML et CSS standards. Tkhtml3 n'est pas une application pour l'utilisateur, il est construit pour les développeurs Tcl qui souhaitent embarquer du HTML/CSS standard dans leur application. tkhtml est utilisé dans le client Jabber libre Coccinella, pour les thèmes de fenêtres de discussion.

Les deux logiciels sont encore au stade alpha et un exécutable statique x86 est disponible sur le site afin de permettre d'essayer hv3 très facilement. Il suffit de télécharger l'archive, de la décompresser sur votre disque dur, de la rendre exécutable et ensuite de double cliquer dessus.

Après l'annonce du gel du navigateur léger Dillo la communauté du libre peut se réjouir de l'arrivée d'une alternative graphique utilisable sur les petites configurations.

Internet Grenouille.com passe sous AGPLv3

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
0
21
nov.
2007
Internet
Quelques heures après la sortie de la nouvelle licence de la Free Software Foundation, grenouille.com annonce le passage de son code serveur sous licence Affero General Public License version 3.

Grenouille.com, le site internet qui publie la météo du net mesurant à l'aide de plusieurs dizaines de milliers de testeurs la qualité des connexions des internautes français, est l'une des premières applications web à passer sous licence AGPL version 3. En plus des clients installés sur leur ordinateur, déjà sous licence libre GPL, les utilisateurs de grenouille.com ont maintenant accès au c½ur du système de mesure et d'affichage de grenouille.com. Le code PHP du site est disponible pour quiconque voudrait l'utiliser, l'étudier, le modifier ou le diffuser, les quatre libertés fondamentales du logiciel libre.

Grenouille.com recherche d'ailleurs des développeurs bénévoles prêts à améliorer le système de mesures actuel, aussi bien du côté serveur (PHP) que des clients (python, Caml, ...).

Internet Sortie de Posteet, le réseau social de partage d'astuces et de codes

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
0
3
nov.
2007
Internet
Posteet est un nouveau service web communautaire sorti octobre 2007 disponible aussi bien en français qu'en anglais à l'adresse http://www.posteet.com/. Il s'agit d'un réseau social d'échange d'astuces. Que vous soyez développeur web ou simple butineur du web, il pourra vous intéresser. En effet on passe souvent un temps incalculable à chercher des petites astuces sur le web que ce soit pour savoir comment faire faire ceci cela ou comment programmer telle ou telle fonctionnalité .

Posteet est donc une base de donnée ou bibliothèque d'astuces déposées par les internautes. Ainsi vous pourrez:
  • Stocker toutes vos astuces et post-it en un seul endroit, accessible de n'importe où.
  • Partager vos astuces avec tout le monde, avec vos amis ou les garder privées.
  • Tagger/Étiquetter vos astuces avec autant de tags que vous souhaitez au lieu de s'embêter avec des catégories.

L'avantage de ce service par rapport à un autre service de stockage de codes est qu'il étend le réseau à tous types d'astuces. Vous pouvez y mettre vos petites commandes SHELL préférées dont vous voulez vous rappeler, des codes sources utiles mais aussi des astuces de mécanique, de nettoyage, de cuisine, ... tout ce dont vous souhaitez vous rappeler en les classant par tags.

Internet Le New York Times libère 2 applications internes

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
0
30
oct.
2007
Internet
C'est sous ce titre que Libération/Écrans annonce un revirement intéressant d'un des plus gros quotidiens américains.

Comme la plupart des journaux, le New York Times faisait payer l'accès à une partie de son contenu sur Internet. Mais ils se sont rendu compte, notamment, du trafic qui pouvait être généré par les moteurs de recherche (et donc les affichages publicitaires), un mouvement plus intelligent a priori que les procès de CopiePresse contre ces moteurs. Son contenu est maintenant gratuitement accessible (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne suivront pas vos goûts de lecture, mais c'est un autre débat).

Le New York Times va un pas plus loin en libérant deux applications qu'ils utilisent. Cela ne va pas révolutionner le monde du logiciel libre car ces deux applications permettent surtout d'accélérer l'accès aux données sur des sites web fortement sollicités. Mais tout de même, apprécions l'effort.
  • La première application, DBSlayer (licence Apache 2.0), est une couche d'abstraction pour la base de données (MySQL pour le moment).
  • La seconde application, XSL Cache (licence PHP), est une modification de l'extension XSL de PHP, de nouveau pour augmenter les performances.
Finalement, c'est un peu un juste retour des choses : utilisez PHP/MySQL sur vos gros sites et publiez les modifications qui vous sont utiles. Ces modifications peuvent aider d'autres personnes (un peu comme Google le fait avec MySQL).

NdM : Merci à epot pour son journal à l'origine de cette dépêche.

Internet Seaside 2.8 est sorti

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
29
oct.
2007
Internet
La version 2.8 de Seaside vient de sortir après plus de sept mois de développement dont deux de release candidate. Seaside est un framework web libre (licence MIT) écrit en Smalltalk qui abstrait HTTP, HTML et JavaScript. Avec Seaside, il n'est plus question de pages web mais uniquement de composants réutilisables qui s'appellent les uns les autres et se composent. Un autre des avantages de Seaside consiste en sa faculté de modélisation des flots d'exécution.

La version 2.8 apporte un grand nombre d'améliorations et de corrections parmi lesquelles :
  • une bien plus grande vitesse de rendu des pages (deux fois plus rapide que la version précédente) ;
  • une consommation mémoire très fortement réduite (jusqu'à quatre fois moins de mémoire utilisée) ;
  • une compatibilité accrue avec les différentes implémentations de Smalltalk (Squeak, Visual Works et GemStone) ;
  • beaucoup plus de documentation, de tests unitaires et un site web refait à neuf.

Un guide de migration a aussi été réalisé pour aider les développeurs à passer d'une version à une autre.

Internet Communiqué du RIPE sur IPv6

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
28
oct.
2007
Internet
Cette semaine s'est tenu à Amsterdam une rencontre du RIPE (Réseaux IP Européen : RIPE-55).
À cette occasion, un communiqué concernant le déploiement d'IPv6 a été publié.

Celui-ci fait état de la pénurie proche (2 à 4 ans) d'adresse IPv4 et de l'urgence de migrer en IPv6.

Internet ASK : Un framework Ajax accessible

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
0
28
oct.
2007
Internet
L'Ajax Source Kit, a.k.a ASK, est un framework Javascript orienté accessibilité. En effet, il a été développé avec l'objectif suivant :

"The purpose of ASK is to offer you a simple way to get content into your page on-the-fly through asynchronous JavaScript and XmlHttpRequest, without sacrificing accessibility or usability"

Ce qui peut se traduire par: « L'objectif de ASK est de vous offrir une solution simple pour actualiser votre page à la volée en utilisant Javascript et XmlHttpRequest, sans pour autant perdre en accessibilité ou en utilisabilité »

En effet, de plus en plus de sites se mettent à la mode « 2.0 » et sacrifient divers aspects :
  • Gestion des bookmarks ;
  • Gestion des fonctions suivant, précédent, rafraîchir ;
  • Accessibilité de certains navigateurs ;
  • Accessibilité pour les clients n'utilisant pas Javascript.

Il suffit de surfer quelques temps avec l'extension NoScript de Firefox pour vite s'apercevoir que tous les webmaistres n'envisagent pas le minitel 2.0 du même point de vue.

ASK est donc une manière élégante et légère (8 Ko) d'implémenter l'Ajax sur votre site, tout en limitant les sacrifices d'accessibilité.

NdM : la licence est précisée en entête du script. L'auteur a précisé qu'il n'avait pas approfondi la question de la licence et qu'il n'avait rien contre changer pour une licence open-source si cela avait un intérêt.

Internet Conférences Paris Web 2007 mi novembre

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
0
24
oct.
2007
Internet
La seconde édition des conférences Paris Web 2007 auront lieu les 15, 16 et 17 novembre 2007.

L'année dernière, l'association Paris-Web a initié deux jours de conférences autour des notions de design, qualité et accessibilité web. Avec 200 personnes présentes, les retours positifs ont dépassé les espérances.

On remet le couvert cette année avec moitié plus de places, une journée supplémentaire dédiée à des ateliers techniques. C'est plus de 30 experts français et internationaux qui présenteront l'état de l'art, leurs retours d'expérience et répondront aux questions du public.

Les jeudi 15 et vendredi 16 conservent l'aspect de l'année précédente avec des conférences classiques toute la journée, suivies par une table ronde finale. Le samedi 17 novembre est principalement destiné aux passionnés. Il sera l'occasion d'aborder des sujets plus techniques en plus petits groupes et moins de contrainte horaire.

Les inscriptions aux conférences sont possibles depuis quelques semaines et celles des ateliers viennent d'ouvrir ces jours ci. Il vous reste deux bonnes semaines pour vous inscrire mais ne tardez pas, surtout si vous devez faire signer un bon de commande par votre employeur.

Internet Archetype Javascript Framework 0.1

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
23
oct.
2007
Internet
Archetype est un framework JavaScript (licence MIT). Il ne s’agit pas d’un toolkit qui propose de simplifier le code, c’est un vrai framework, qui modifie clairement la façon de travailler en Javascript, pour le rendre plus efficace, plus lisible et plus modulaire.

Le framework est basé sur les excellentes bibliothèques Prototype et Scriptaculous. Il vise à permettre de créer des applications réellement « Web 2.0 » en offrant une suite de services indispensables pour avoir des logiciels de bonne qualité gérés principalement par JavaScript.

Le projet Archetype a pour but d'offrir aux développeurs web tous les outils pour travailler en JavaScript comme avec les frameworks serveur, mais sans cacher le JavaScript dans une couche serveur (solution à la mode, mais qui s'avère toujours trop simple pour pouvoir réaliser ce que le client désire).

Le serveur continue donc de gérer la sécurité et le métier, mais ne s'occupe plus de gérer une vue ou un contrôleur. Seule une couche de transport telle que DWR permet de communiquer via Ajax avec le client.

Internet gna.org à la recherche de machines hébergées

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
19
oct.
2007
Internet
Gna! est un centre de développement, distribution et maintenance de Logiciel Libres. Il met à disposition des dépôts de code source (CVS, GNU Arch, Subversion), des espaces de téléchargement, des sites web, des listes de discussion et des outils de suivi (anomalies, tâches, support technique, patches).

Pour assurer son avenir, Gna! est à la recherche de serveurs dédiés (genre kimsuffi). Cela permettrait à Gna! d'être la première forge autogérée pour les ressources matérielles, et d'assurer son passage à l'échelle : plus il y aura de monde sur Gna!, plus il y aura de machines pour les accueillir.

Toutes les propositions sont les bienvenues. Si vous êtes partant pour louer une machine et l'offrir a Gna!, vous pouvez contacter private@gna.org.

NdM : la forge logicielle Gna! héberge plus de 1000 projets pour 8830 utilisateurs inscrits. C'est un des sites majeurs du libre dans le paysage francophone.

Mise à jour : Gna! recherche surtout un miroir principal pour relayer download.gna.org qui est sur un serveur qui souffre pas mal actuellement (5 Mbits/s de téléchargement en moyenne, limité par les capacités actuelles du serveur). Il y a environ 50 Go à répliquer (pas d'iso de distribution), compter 100 Go pour gérer la croissance.