Sortie de la version 4.0 du "Projet Armadeus"

24
13
juil.
2011
Matériel

La version 4.0 du « Projet Armadeus » a vu le jour ce samedi 9 Juillet 2011. Pour rappel, le « Projet Armadeus » a pour objectif de faciliter le développement de systèmes embarqués à base de Logiciels Libres. Il est basé sur la combinaison logicielle suivante : U-Boot, Linux et Buildroot / Busybox / µClibc.

le Linutop 4, nouveau PC sans ventilateur

Posté par . Modéré par baud123.
28
7
juin
2011
Matériel

À l’occasion du salon Solutions Linux 2011, la société Linutop a dévoilé son dernier mini‐PC Linux : le Linutop 4. Il vient compléter la gamme Linutop avec une nouvelle version plus petite et plus économe (14 W), mais toujours aussi fonctionnelle : accroche aisée au dos d’un écran disposant d’un format d’attache VESA MIF-D / FDMI (100 mm × 100 mm).

Tout comme la version précédente, le Linutop 4 est disponible avec un processeur Intel Atom N270 sans ventilateur, cadencé à 1,6 GHz. La mémoire Flash interne de 2 Gio qui remplace le disque dur et l’absence de ventilateur, le rendent totalement silencieux, réduisent encombrement et consommation électrique, et augmentent sa fiabilité.

Le Linutop 4 est livré avec des logiciels prêts à l’emploi : le Linutop Kiosk (borne d’accès internet / affichage dynamique), Firefox, OpenOffice et VLC media player. D’autres logiciels peuvent être ajoutés facilement.

Le Linutop 4 tourne sous Linutop OS 4.0, une version allégée et optimisée d’Ubuntu. Celle‐ci est désormais disponible pour PC.

NdM : parmi les sociétés produisant des mini‐PC testés avec du logiciel libre, on peut citer fit-PC. Si vous connaissez d’autres noms ou avez expérimenté d’autres matériels, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires.

Vidéos de conférences Linux embarqué et Android

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
18
7
juin
2011
Matériel

Comme à leur habitude, les personnes de Free Electrons ont mis en ligne les vidéos d’un certain nombre de conférences relatives à Linux embarqué et, nouveauté, également relatives à Android.

Plus précisément, les vidéos des conférences suivantes ont été mises en ligne :

  • Les vidéos du track Embarqué du FOSDEM. Au total 13 vidéos, sur des sujets comme l'utilisation de Qt dans l'embarqué, le processus de démarrage, l'optimisation du temps de démarrage sur x86, le consortium Linaro, l'outil OpenBricks pour générer des systèmes Linux embarqué, les bibliothèques graphiques EFL et bien d'autres sujets
  • Les vidéos de l'Embedded Linux Conference 2011 qui s'est déroulée du 11 au 13 avril à San Francisco. L'intégralité des trois thèmes de conférences parallèles a été filmée, ce qui donne un total de 48 vidéos de conférences. Les sujets couverts sont vastes, du temps-réel aux systèmes de fichiers, en passant par les systèmes de build, les couches graphiques et bien d'autres thématiques. À noter que l'édition européenne d'ELC aura cette année lieu du 26 au 28 octobre à Prague, simultanément à la nouvelle conférence LinuxCon Europe et juste après le célèbre Kernel Summit
  • Les vidéos de la première édition de l'Android Builders Summit, une conférence consacrée aux intégrateurs de systèmes utilisant Android. Elle n'est donc pas orientée vers le développement d'applications Android, mais bien sur le portage et la modification du système Android lui-même. Au total 19 vidéos sont proposées. On pourra notamment regarder avec intérêt les vidéos de Karim Yaghmour sur Android Internals et Porting Android to new hardware ainsi que la vidéo de Aleksander Gargenta sur A walk through the Android stack.

Toutes ces vidéos sont mises à disposition librement sous les termes de la licence Creative Commons CC-BY-SA.

Séminaires « Introduction à Linux embarqué » à Limoges et Clermont‐Ferrand

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
9
7
juin
2011
Matériel

Les jeudi 16 et vendredi 17 juin prochain, le programme Captronic organise deux séminaires gratuits d’introduction à Linux embarqué, à Limoges et Clermont‐Ferrand. Ces deux séminaires seront animés par Thomas Petazzoni, ingénieur Linux embarqué chez Free Electrons.

Une première session de ce séminaire d’une demi‐journée aura donc lieu le jeudi 16 juin de 14 h à 18 h, dans les locaux de l’ENSIL, Parc ESTER Technopole à Limoges. La seconde session aura lieu le vendredi 17 juin de 9 h à 13 h dans les locaux de l’ISIMA, Campus des Cézeaux, 63173 Aubière (à proximité de Clermont‐Ferrand). L’inscription est gratuite pour les PME (sociétés de taille inférieure à 2 000 personnes), auprès de Captronic :

Pour plus de détails sur le programme de ces séminaires, voir la suite de la dépêche.

Lancement imminent de la première fusée open source

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet.
35
14
mai
2011
Matériel

L'objectif du projet danois « Copenhagen Suborbitals » est de construire une fusée capable de propulser un être humain dans l'espace via un vol « suborbital ». Le vol de type parabolique propulsera l'humain au-delà de la frontière spatiale de 100 km d'altitude.

Quel est donc l'intérêt de ce projet, si l'on sait envoyer des humains dans l'espace depuis longtemps ? La spécificité de ce projet est qu'il est réalisé par un groupe d'ingénieurs qui compte publier tous les plans de leur fusée pour que l'expérience puisse être reproduite aux quatre coins du monde. Tous les plans seront donc diffusés dans la limite des lois européennes sur l'exportation.

D'après l'historique que l'on trouve sur le site Internet, le projet a commencé il y a trois ans environ et fonctionne grâce à une campagne de dons annuelle. La première tentative de lancement avec un mannequin à bord en septembre 2010 fut annulée pour des problèmes techniques et reportée à début juin 2011.

Sputnik, la plate-forme flottante de lancement est désormais équipée de son lanceur Tycho Brahe et sera mise à l'eau le samedi 14 mai. La plate-forme va ensuite s'acheminer vers sa zone de lancement en mer dans la zone militaire ESD138/139.

La fenêtre de lancement est prévue entre le 1er et le 14 juin et le déroulement des opérations peut-être suivi sur la page de la campagne de tir 2011.

8 juin 2011 : Le projet OpenGPU, un an plus tard.

Posté par . Modéré par tuiu pol.
36
11
mai
2011
Matériel

Un an après son lancement au mois de mars 2010, les partenaires du projet OpenGPU organisent un colloque national pour partager avec la communauté scientifique les premiers résultats quantitatifs et opérationnels obtenus par les différentes équipes de recherche.

Cette journée, organisée en partenariat avec l’association Aristote, sera suivie d’une journée consacrée aux nouvelles tendances du « big data », pour lesquelles les architectures hybrides GPU/CPU joueront un rôle essentiel.

L’après‐midi sera entièrement consacré à l’open source dans le domaine du calcul haute performance (HPC) et aux travaux menés par l’INRIA et le CEA LIST autour des optimisations du compilateur GCC, ainsi qu’au projet Scilab, pour l’accélération des calculs via GPU. Les outils d’aide à la parallélisation, PIPS et PAR4ALL, seront également présentés dans leurs derniers développements.

Cette journée, gratuite et ouverte à tous, se déroulera à l’École Polytechnique (à Palaiseau dans l'Essonne), le 8 juin 2011.

Éric Mahé, responsable scientifique du projet OpenGPU

Levée de fonds pour la production d'un processeur libre

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
51
1
mai
2011
Matériel

La communauté OpenCores est maintenant une référence dans le domaine du hardware libre. Leur site héberge de nombreux projets de composants libres essentiellement sous forme de code HDL synthétisable sur des FPGA.

Depuis quelques années maintenant les membres de cette communauté développent une architecture générique de microprocesseur 32/64bits nommée OpenRISC1000. L'architecture est maintenant relativement mature, et est utilisable sur de nombreux types de FPGA. L'architecture est déjà gérée par GCC et Linux.

OpenCore veut maintenant passer à la vitesse supérieure en lançant une véritable production de ce processeur. L'objectif étant de proposer un processeur à très bas coût avec des performances (vitesse/consommation) bien meilleures que les versions sur FPGA.

Obsolescence du matériel et taux de panne

67
30
avr.
2011
Matériel

Le documentaire « Prêt à jeter » a été diffusé sur la chaîne de télévision franco-allemande Arte, le 15 février dernier. Réalisé en 2010 par Cosima Dannoritzer, il évoque en 75 min l’obsolescence programmée des produits (dont le matériel informatique et télécom), entraînant tout à la fois une économie du remplacement permanent et une production continue de déchets.

Dans les années 1920 est né le concept d’obsolescence programmée : « un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires ». Selon Wikipédia, le concept « regroupe l’ensemble des techniques visant à réduire la durée de vie ou d’utilisation d’un produit afin d’en augmenter le taux de remplacement. »

Séminaire gratuit d'introduction à Linux embarqué à Montpellier

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
19
14
mar.
2011
Matériel

Ce jeudi 17 mars, de 14 h à 18 h, un séminaire gratuit est organisé par Captronic à Montpellier sur le thème « introduction à Linux embarqué ».

Il couvrira des aspects tels que les avantages du logiciel libre dans l'embarqué, le matériel pour Linux embarqué, l'architecture d'un système GNU/Linux embarqué et les composants logiciels utilisables, le processus de développement d'un système embarqué GNU/Linux, ainsi que le support commercial et communautaire. En complément des présentations, des démonstrations Linux embarqué sur ARM seront proposées. Ce séminaire sera animé par Thomas Petazzoni de la société Free Electrons.

Pour accéder au séminaire, une inscription préalable est demandée auprès de rebejac@captronic.fr.

Sortie de la version 3.4 du « Projet Armadeus »

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
29
4
mar.
2011
Matériel

La version 3.4 du « Projet Armadeus » a vu le jour ce jeudi 3 mars 2011. Pour rappel, le « Projet Armadeus » a pour objectif de faciliter le développement de systèmes embarqués à base de logiciels libres. Il est basé sur la combinaison logicielle suivante : U-Boot, Linux et Buildroot / Busybox / µClibc.

Le projet est « alimenté » par deux entités :

  • l'association Armadeus Project, qui fournit un support bénévole aux particuliers et aux écoles / universités ;
  • la société Armadeus Systems, qui conçoit la majorité des cartes électroniques utilisées par le projet et fournit un support commercial aux entreprises désirant développer des solutions embarquées sur base Linux.

Les modules embarqués (APFxx) pris en charge par le projet sont sur base architecture ARM + FPGA, permettant à ceux qui le souhaitent d'améliorer leurs compétences, aussi bien en développement logiciel, qu'en développement matériel (conception électronique numérique).

Les nouveautés majeures de la version 3.4 sont :

  • l'ajout du support pour le système APF27_PPS qui permet de créer des systèmes autonomes d'acquisition de données sécurisée ou bien des passerelles réseau sécurisées ;
  • le support expérimental de Buildroot 2010.11 et Linux 2.6.38 ;
  • des corrections de bogues.

Le projet va désormais se concentrer sur la version 4.0 qui devrait ajouter d'ici quelques mois le support officiel (actuellement expérimental) de Linux 2.6.39, Buildroot 2011.05, U-Boot 2010 et du nouveau module APF51.

blogARM.net organise une pétition pour avoir un Linux sur l'AC100

Posté par . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags : aucun
14
30
sept.
2010
Matériel
blogARM.net a créé une pétition internationale afin d'encourager Toshiba à travailler davantage avec la communauté dans l'adaptation de distributions Linux classiques sur le AC100, le tout premier smartbook sorti en France. Pour rappel, un smartbook est un netbook équipé d'un processeur ARM.

Dans le cas du AC100, on retrouve une puce NVIDIA Tegra 250 équipée de deux coeurs cadencés à 1Ghz. Il est actuellement livré sous Android mais beaucoup préféreraient l'utiliser sous un système GNU Linux classique. Malheureusement, Toshiba ne fait rien pour aider la communauté. La société se garde de fournir les sources du noyau qu'elle utilise sur cette machine et ne donne aucune information qui pourrait permettre d'installer aisément un autre OS.

Broadcom prend le large

Posté par . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags : aucun
24
17
sept.
2010
Matériel
Une bonne nouvelle pour tous les libristes, le fabricant de puces Wi-Fi Broadcom a décidé de fournir un pilote entièrement open source pour ses puces de dernière génération qui gèrent le Wi-Fi selon la norme IEEE_802.11n. Les puces en questions sont les BCM43224, BCM43225, et BCM4313.

Programme de l'Embedded Linux Conference Europe 2010

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
11
7
sept.
2010
Matériel
L'Embedded Linux Conference est indéniablement la plus importante conférence de développeurs Linux embarqué. Elle a lieu chaque année au printemps aux États-Unis et en automne en Europe. Cette année, l'édition européenne, l'Embedded Linux Conference Europe (ELCE) aura lieu les 27 et 28 octobre à Cambridge, en Angleterre. Elle sera précédée le 26 octobre de la Gstreamer Conference 2010, un autre sujet important pour le monde de l'embarqué.

Le programme de l'ELCE a été récemment annoncé. Tout d'abord, deux keynotes :
  • Ralf Baechle, le mainteneur de l'architecture MIPS du noyau Linux ;
  • Ari Rauch, directeur du développement logiciel et système du processeur OMAP chez Texas Instruments.

Puis plus d'une quarantaine de conférences sur des sujets comme le temps-réel, les outils de développement Linux embarqué, le multimédia dans l'embarqué, les chargeurs de démarrage, les chaînes de compilation croisée, le support du matériel, la virtualisation dans l'embarqué.

L'accès à ELCE est payant, mais un tarif relativement abordable de 80 euros pour les deux jours est proposé aux hobbyistes. Dans tous les cas, l'équipe de Free Electrons sera présente, filmera l'intégralité des conférences puis les mettra en ligne, comme d'habitude.

Sortie de Buildroot 2010.08

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
18
7
sept.
2010
Matériel
Buildroot est un outil de construction de systèmes Linux embarqué. Par rapport à des solutions comme OpenEmbedded, Buildroot est tourné vers les systèmes mettant en œuvre un nombre relativement limité de composants, et a l'avantage d'être plus simple à utiliser. Il suffit par exemple de quelques minutes pour générer un système Linux minimal contenant Busybox, Dropbear et DirectFB. Buildroot prend en charge toute la problématique de compilation croisée : génération de la chaîne de compilation croisée, compilation de toutes les bibliothèques et applications, création de l'image du système de fichiers racine, configuration et compilation du chargeur de démarrage et du noyau. Il est également possible d'utiliser des chaînes de compilation croisée préexistantes.

Depuis la précédente dépêche annonçant la sortie de la version 2010.02, deux nouvelles versions ont été publiées : 2010.05 au mois de mai et 2010.08 tout récemment, à la fin du mois d'août. Nous vous proposons dans l'article une description détaillée des changements qui sont intervenus.

Sortie de la version 3.3 du Projet Armadeus

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
11
24
août
2010
Matériel
La version 3.3 du "Projet Armadeus" a vu le jour le 30 juillet 2010. Pour rappel, le "Projet Armadeus" a pour objectif de faciliter le développement de systèmes embarqués à base de Logiciels Libres. Il est basé sur la combinaison logicielle : U-Boot, Linux et Buildroot/Busybox/uClibc.

Le projet est "alimenté" par deux entités :
  • L'association Armadeus Project, qui fournit un support bénévole aux particuliers et aux écoles/universités ;
  • La société Armadeus Systems, qui conçoit la majorité des cartes électroniques utilisées par le projet et fournit un support commercial aux entreprises désirant développer des solutions embarquées sur base Linux.

Les modules embarqués (APFxx) pris en charge par le projet sont sur base ARM9+FPGA, permettant à ceux qui le souhaitent d'améliorer leurs compétences aussi bien en développement logiciel qu'en développement matériel (conception électronique numérique).

Les nouveautés majeures de la version 3.3 sont :
  • Ajout des fonctionnalités Wi-Fi/Bluetooth/GSM/GPS, soit par dongle USB soit avec l'extension matérielle "Wireless" APW, pour les modules APF27 ;
  • Support expérimental de Buildroot 2010.05 et U-Boot 2010.03 ;
  • Qt 4.5.3 ;
  • corrections de nombreux bugs.

Cette version devrait être une des dernières du cycle 3.x, qui s'achèvera en fin d'année avec la sortie de nouveaux modules APF encore plus puissants (à base de Cortex-A8).

Sortie d'OGD1

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
30
6
juin
2010
Matériel
La première série de cartes OGD1 vient d'être produite. OGD1 est une carte de développement matériel dont le but est de servir de base de travail pour la fabrication d'une carte vidéo 3D aux spécifications ouvertes et aux pilotes libres. Après les premiers prototypes de 2007, 25 exemplaires de la carte ont été produits :
  • 13 iront aux développeurs ;
  • 4 serviront pour les démonstrations (salons, conférences...) ;
  • le reste sera vendu aux personnes ayant précommandé la carte (8 cartes).

Cette série de cartes a pu être réalisée grâce aux fonds levés par Linux Fund pour le projet OpenGraphics.

La production d'OGD1 :
Les circuits imprimés ont été produits au Canada par « Myro Electronic Control Devices Inc. (MyroPCB) ». Ensuite, la société « Conelec » a réalisé l'assemblage de deux cartes à la main pour que Howard de Traversal Technology puisse les tester. Celles-ci validées, « Conelec » a assemblé le reste des cartes effectuant en même temps les tests de base, puis Howard a fait des tests supplémentaires pour la validation des cartes.

La carte OGD1 est destinée aux développeurs, mais les images des micro-logiciels prêtes à être utilisées seront publiées à chaque mise à jour importante du code source de ceux-ci.
Pour la carte OGD1, il y a trois micro-logiciels :
  • Le BIOS de la carte, programmable par le bus PCI ;
  • Le programme du Spartan-3, programmable par le bus PCI ;
  • Le programme du Lattice XP10, qui doit être transféré par un câble (C'est cette puce qui gère le bus PCI) ;

Les développeurs du projet OpenGraphics ayant maintenant leurs cartes, sa progression sera plus rapide.

Avec la sortie de sa carte de développement, le projet OpenGraphics franchit une étape dans la réalisation de la carte utilisateur du projet OGC (carte graphique « normale ») à un prix raisonnable. Les 8 cartes vendues aux personnes ayant précommandé ont servi à faire la jonction financière et produire la série de 25 cartes. Une série plus petite aurait été plus chère et heureusement plus de 8 personnes ont précommandé la carte.

Recherche de développeurs
Les personnes intéressées par le développement de pilotes pour la carte ou bien par la programmation de la carte elle-même, peuvent demander à recevoir une carte en envoyant un résumé de leurs compétences et du projet (nécessité de la carte), ici ogd1@linuxfund.org
Les cartes restant la propriété de Linux Fund, dont le but est que les cartes soient utilisées au maximum. (retour des cartes en fin de projet, en cas de non-utilisation...)

NdA : Un grand merci à Timothy Miller pour avoir répondu à mes questions.
Cette série de cartes est produite par Linux Fund, Traversal Technology fournit « seulement » l'assistance technique gracieusement.

Lancement de la StreamBox Tryphon

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags : aucun
18
18
mai
2010
Matériel
La jeune société Tryphon, spécialisée dans les solutions libres à destination des radios, lance sa StreamBox Tryphon : un boîtier prêt à l’emploi, bourré de logiciels libres qui permet créer les streamings d’une radio en quelques clics.

Une liseuse libre pour lire des livres libres

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
32
8
mai
2010
Matériel
InLibroVeritas, le célèbre éditeur libre du monde francophone (et en particulier des livres framabook) propose une liseuse de livre électronique.

Le e-Reader InLibroVeritas Opus, fabriqué par la société française Bookeen, est basée sur la technologie de l'encre électronique, technologie que l'on retrouve en particulier chez son concurrent le Kindle d'Amazon.

Cependant, le e-Reader InLibroVeritas Opus se démarque non seulement par sa portabilité (à la norme stockage de masse USB, donc compatible avec Microsoft, Mac, Linux et autres), mais aussi par son absence de DRM et son firmware libre basé sur Linux. Cette liseuse, correspondant à l'idéal de la culture libre a donc été naturellement choisie par les éditions ILV. Le fondateur d'ILV Mathieu Pasquini explique d'ailleurs qu'ils ont ainsi fait « le choix de supporter deux entreprises françaises qui ont clairement opté pour un avenir ouvert, des technologies libres, des arts libres, allant à contre courant des majors mondiales ».

Scanners : une nouvelle version de sane et un rapide tour d'horizon

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
25
28
avr.
2010
Matériel
SANE est l'acronyme de Scanner Access Now Easy (Accès au scanner à présent facile).

Une nouvelle version, la 1.0.21 vient de sortir. Parmi les nouveautés :
  • Trois nouveaux backends (kodak, kvs1025 pour Panasonic et p5 pour Primax PagePartner) ;
  • 224 nouveaux modèles gérés ;
  • Prise en charge de HAL et udev mis à jour ;
  • Uniformisation des noms;
  • Compilation facilitée sur des architectures peu courantes;
  • Mise à jour de la documentation;
  • Correction de bugs et multiples améliorations de détail.

La liste des 1777 matériels référencés est particulièrement importante car elle montre que de trop nombreux matériels ne peuvent pas fonctionner hors de la configuration Windows avec laquelle ils ont été vendus. C'est un déni d'interopérabilité.
Il est donc important de consulter cette liste avant l'acquisition d'un scanner. Toutefois, certains modèles non gérés par les backends de SANE fonctionnent fort bien sous Linux avec des pilotes fournis par le constructeur. C'est le cas des imprimantes multifonction de HP où le pilote est installé en même temps que l'imprimante. C'est pourquoi la compatibilité doit être recherchée sur openprinting.org. Le cas d'Epson est un peu différent car les pilotes Epkowa sont réalisés par Avasys, une filiale d'Epson.

Sane peut être utilisé avec de nombreux frontends. On peut citer scanimage, scangui ou Xsane qui est l'interface graphique la plus utilisée. Il ne faut pas oublier le très commode xsane-gimp qui permet de scanner et importer un document depuis Gimp avec Fichier -> Créer -> Xsane: Device dialog...

NdM : Merci à ille qui avait proposé un article sur sane 1.0.21.

Séminaire « Linux et le temps réel », mercredi 5 mai 2010 à Toulouse

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
8
20
avr.
2010
Matériel
Thomas Petazzoni, de Free Electrons, animera le mercredi 5 mai 2010 un séminaire d’une journée consacrée à « Linux et le temps réel », organisé par Captronic, en collaboration avec le pôle Aerospace Valley et Midi Pyrénées Innovation. Le résumé du séminaire est le suivant :

Linux est un système d’exploitation libre dont l’utilisation dans des contextes embarqués est déjà forte et croît d’année en année. Ces contextes embarqués sont notamment dans des cadres industriels souvent associés à des problématiques temps réel. Au travers d’un séminaire d’une journée, nous vous proposons de faire un état des lieux des solutions temps réel pour Linux puis de procéder à la mise en œuvre des solutions PREEMPT_RT et Xenomai sur une carte de développement ARM.

Le programme complet du séminaire est disponible dans ce document PDF. Il aura lieu de 9h à 17h30, au LAAS, 7 avenue du Colonel Roche à Toulouse. L’accès est gratuit, sur inscription. Voir également le site de Midi Pyrénées Innovation pour des informations complémentaires et l'inscription.

Archos 5IT : Du linux dans ma tablette

Posté par . Modéré par tuiu pol.
Tags : aucun
21
16
avr.
2010
Matériel
Archos est une "petite" boite française spécialisé dans les lecteurs multimédia. Elle a la bonne habitude de libérer les spécifications de ses produits de génération antérieure, ce qui a donné naissance au projet openAOS. Ce dernier propose de fournir un firmware alternatif, sous linux, à ces baladeurs.

Or, la génération actuelle (Génération 7) sous Android, a vu ce processus accélérer, puisqu'Archos fournit, depuis février de cette année, un firmware SDE (pour Special Developer Edition) pour la tablette de la marque. Grâce à ce dernier, les développeurs ont pu commencer à prendre en main le matériel, et nous avons même pu voir fleurir des initiatives intéressantes, avec une debian modifiée qui se lance en mode graphique.

Enfin, depuis quelques jours, les développeurs de l'initiative openAOS ont montré un véritable dual boot sur la tablette, permettant de choisir le firmware au démarrage.

Buildroot 2010.02 est sorti !

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
30
8
mar.
2010
Matériel
Buildroot est un outil permettant la construction de systèmes Linux embarqués. Il automatise le processus de téléchargement, configuration, compilation et installation de tous les composants d'un système Linux embarqué : chaîne de compilation croisée, chargeur de démarrage, noyau, système de fichiers racine avec BusyBox, bibliothèques graphiques, réseau, multimédia, etc.

Utilisant le même système de configuration que celui du noyau, Buildroot permet de générer un système embarqué adapté à vos besoins. Il permet de compiler en standard près de 600 paquets : BusyBox, X.org, D-Bus, DirectFB, Gtk, Qt, GStreamer notamment, et il est très aisé d'ajouter d'autres paquets. Buildroot est utilisé officiellement par plusieurs fabricants de matériel, notamment Atmel, Armadeus Systems et Calao Systems et de nombreuses sociétés l'utilisent pour leurs projets Linux embarqué, notamment industriels.

OpenWrt Backfire 10.03 bêta disponible

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
17
5
mar.
2010
Matériel
L'équipe d'OpenWrt est fière de vous annoncer la sortie de la version bêta de la prochaine version majeure, appelée Backfire. Le test de cette version permettra de faire remonter les divers bugs et problèmes en vue de la stabilisation de la version finale.

Les binaires peuvent être téléchargés à l'adresse suivante : http://downloads.openwrt.org/backfire/10.03-beta/

Les changements apportés en particulier par cette version sont :
  • Le noyau utilisé par brcm-2.4 est mis à jour en 2.4.37 ;
  • Les autres cibles sont mises à jour en 2.6.30 ou 2.6.32 ;
  • GCC mis à jour en 4.3.3 pour les cibles ARM/MIPS , 4.4.3 pour PowerPC ;
  • uClibc version 0.9.30.1 ;
  • Le pilote b43 sous noyau 2.6 est utilisé pour les composants Broadcom 11g ;
  • Le pilote ath9k pour les composants Atheros 11n ;
  • La prise en charge de nombreux matériels à base d'Atheros ar71xx ;
  • Magicbox est maintenant intégré dans la cible ppc40x.


Nouvelles cibles :
  • brcm63xx - Modems/routeurs ADSL Broadcom ;
  • cobalt - Appliances Cobalt Networks sur processeurs MIPS ;
  • orion - Routeurs Marvell Orion.


Problèmes connus :
  • La résolution IPv6 par uClibc peut entraîner des erreurs de segmentation ;
  • Le serveur httpd de busybox peut se bloquer ou faire des erreurs de segmentation, néanmoins, LuCi utilise lucid pour servir les pages http ;
  • LuCi est toujours en cours de développement pour suivre cette version, quelques options de configuration sont manquantes, notamment pour les switchs et le 802.11n.

Note : nous vous avions promis depuis longtemps de vous dire lorsque les pilotes Wi-Fi Broadcom sur plate-forme BCM47xx avec noyaux 2.6 seraient prêts, c'est le cas :)

Open-PC l'ordinateur compatible avec le Libre

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
19
20
jan.
2010
Matériel
L'Open-PC, le premier ordinateur de la communauté pour la communauté sera disponible fin février. Il s'agit d'un ordinateur de bureau qui devrait être économique en énergie, prêt à l'emploi et facile à mettre à jour. Il n'utilise que du matériel supporté par GNU/Linux, avec lequel il est livré. L'environnement de bureau KDE est pré-installé.

Toutes les décisions concernant l'architecture, le design, le prix ont été concertées avec la communauté (par le truchement de sondages en ligne).

NdM : l'Open-PC n'utilise pas un BIOS libre comme certains ont pu le dire.

Sortie d'OpenWrt Kamikaze 8.09.2

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
22
11
jan.
2010
Matériel
L'équipe d'OpenWrt, la distribution Linux pour routeurs Wi-Fi est fière de vous annoncer la sortie de Kamikaze 8.09.2.

Cette version achève la série Kamikaze 8.09.2 en apportant les correctifs suivants :
  • Le module de suivi de connexion pour PPTP a été supprimé de la cîble brcm-2.4 rendant le port forwarding non-fonctionnel après quelques heures ;
  • Ajout de la sélection d'antenne par gpio sur les Nanostation loco2 ;
  • Le support des switch IC+ IP17C dans swconfig a été rajouté pour le D-Link DIR-300 et d'autres matériel à base d'Atheros ;
  • Ajout d'un format d'image combinée (kernel+rootfs) et du support de sysupgrade ;
  • Correction des problèmes avec Ethernet sur Fonera+ ;
  • Correction de la régression sur le Netgear WGT634U introduite avec 8.09.1 ;
  • La gestion de la notification explicite de congestion (ECN) de TCP est désactivée par défaut ;
  • Amélioration de la fiabilité de sysupgrade ;
  • Ajout du support des tables de partitions FIS dans mtd pour les systèmes utilisant RedBoot ;
  • Création d'images VMware VMDK pour x86 ;
  • Correction de la configuration d'IPv6 au boot ;
  • Nombreux correctifs pour Madwifi ;
  • Correction d'ImageBuilder et du SDK ;
  • Correction du mode failsafe (restauration des réglages) sur Fonera+ et Fonera 2.0 ;
  • Correction des fuites mémoire dans miniupnpd ;
  • Correction des problèmes liés à l'échappement dans ddns-scripts ;
  • Mise à jour de X-Wrt en 8.09.2 ;
  • Mise à jour de LuCI en v0.8.8 ;
  • Intégration des mises à jour de sécurité pour openswan, tiff, libpng, le noyau Linux, curl, gnutls, openssl et dnsmasq.
Une liste complète des changements est disponible ici : https://dev.openwrt.org/milestone/Kamikaze 8.09.2

Attention : la cible brcm47xx (noyau 2.6) ne fonctionne pas correctement avec les chipsets Wi-Fi Broadcom, nous recommandons donc brcm-2.4 si l'utilisation du Wi-Fi est critique.

La date de sortie de la prochaine version n'est pas encore fixée, mais cette dernière utilisera les noyaux 2.6.30 et supérieurs et prendra en charge davantage de matériel.