Blagues d'informaticiens

98
13
juin
2013
Humour

Les blagues ont une paternité bien souvent extrêmement complexe. Nous pouvons donc considérer qu'elles s'élèvent dans le domaine public, non ? Dans ce cas, profitons-en un peu pour rire : un florilège de blagues et autres jeux de mots est à déguster en deuxième partie.

Entretien avec des développeurs francophones d'OpenBSD - Partie 1

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
98
6
juin
2011
OpenBSD

OpenBSD est un système d'exploitation libre sous licence ISC-BSD particulièrement réputé pour sa sécurité et qui est compatible avec de nombreuses architectures matérielles. On l'utilise en général comme routeur ou pare-feu mais il peut parfaitement être utilisé en tant que station de travail bureautique ou comme serveur généraliste.

Pour célébrer la sortie de la version 4.9, et aider à mieux faire connaître le projet, il a été décidé de proposer un entretien à plusieurs développeurs francophones d'OpenBSD.
J'ai donc envoyé une série de questions à huit d'entre eux en m'attendant à un certain pourcentage de refus. À ma grande surprise, tous ont répondu favorablement à cette demande, ce qui a conduit à la division en deux dépêches successives pour éviter un overflow de LinuxFr.org ;-)
Dans la seconde partie de la dépêche vous trouverez donc les réponses de:

  • Marc Espie (espie@): responsable de l'infrastructure des ports et de la réécriture des pkgtools.
  • Landry Breuil (landry@): mainteneur de Xfce et des logiciels Mozilla.
  • Gilles Chehade (gilles@): auteur de smtpd.
  • Miod Vallat (miod@): spécialiste des architectures « exotiques ».

Il y a une première section comprenant plusieurs questions générales et ensuite quelques questions plus spécialisées à destination de chacun d'entre eux en fonction de leur domaine de prédilection. Bien entendu, ils étaient libres de faire ce qu'ils voulaient de ces questions. Par exemple miod@ a ajouté à ses réponses des fortunes IRC (que je me suis bien gardé de traduire) et landry@ a choisi de répondre également aux questions spéciales destinées à l'origine à espie@.
Je tiens à tous les remercier une fois de plus pour leur disponibilité et pour leurs réponses.

N'oubliez pas qu'OpenBSD est entièrement développé par des volontaires et que, au moins via OpenSSH, vous bénéficiez sans doute de leur travail. Pous assurer la pérennité du projet surtout n'hésitez pas à commander les CD-ROM d'installation, des tshirts ou des posters. Ce sont, avec les dons de particuliers ou de sociétés, les seules sources de revenus du projet.

Et si la meilleure des cartes RAID était libre ?

97
10
fév.
2014
Technologie

ZFS comme son nom ne l'indique pas n'est pas juste un système de fichiers. Plus je l'utilise plus je dirais même que le système de fichiers n'est qu'une des fonctionnalités sympa de ZFS. ZFS est avant tout un moyen d'organiser de façon efficace ses ressources de stockage, une sorte de carte RAID surpuissante.

NDA : merci à Nicolas Casanova, Tonton Th, NeoX, Jiehong, jcr83 et ZeroHeure pour leur relecture attentive

20 ans de LinuxFr.org

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
96
28
juin
2018
LinuxFr.org

LinuxFr.org fête aujourd’hui 28 juin 2018 ses vingt ans : bon anniversaire LinuxFr.org ! Vingt ans que le site vit par et pour les communautés du Libre, géré par des bénévoles et soutenu par ses visiteurs contributeurs. Merci à tous ceux qui ont contribué et contribuent au succès du site : administration système, animation de l’espace de rédaction, développement, dons, écriture de contenus, modération, réalisation de logos ou de feuilles de style, etc. Le meilleur moyen de nous dire merci est de proposer une dépêche ou d’en rédiger collaborativement dans l’espace de rédaction pour faire vivre le site.

Une série d'entretiens avec nos visiteurs contributeurs sera publiée prochainement.

Alors, ça fait quoi d’avoir 20 ans ?

Côté chiffres, le site comporte plus de 101 000 contenus publiés (environ 37 300 journaux, 36 300 entrées de forum, 25 100 dépêches, 400 sondages, 170 liens (nouveauté 2018), 110 pages de wiki), et plus de 1,72 million de commentaires. Mais aussi plus de 140 entrées ouvertes dans le système de suivi des suggestions et des bogues (et presque un millier déjà traités), ce qui représente un gros boulot à réaliser (sans parler du travail énorme en cours sur le design). Bref, nous sommes preneurs de toutes les bonnes volontés pour contribuer sur les nouveaux contenus et améliorer le code du site.

Mise aux poings sur systemd

96
13
juin
2014
Technologie

systemd est un gestionnaire du système et de services (aussi appelé « PID 1 », car c’est le premier processus à être lancé) pour Linux, compatible avec SysV et les scripts d’init LSB. systemd a des capacités de parallélisation énergiques. Il utilise les sockets et l’activation par D-Bus pour démarrer les services, permettant le démarrage à la demande des démons. Il surveille et commande les processus avec les groupes de contrôle (cgroups) Linux. Il prend en charge la construction d’instantanés et la restauration de l’état du système. Il maintient les points de montage et d’auto-montage, et implémente une logique de contrôle transactionnelle élaborée fondée sur les dépendances entre services.

systemd ne fait pas partie du projet freedesktop.org, bien qu’hébergé sur le site. Il est codé en langage C et publié sous licence GNU GPL 2.1+. Il a été lancé par Lennart Poettering, auteur de PulseAudio et d'Avahi entre autres, et est maintenant activement développé par plusieurs dizaines de développeurs.

La dernière dépêche concernant systemd a suscité de nombreuses réactions et certaines d'entre elles montraient une méconnaissance de ce logiciel : la dépêche se contentait, pour la majeure partie il est vrai, de traduire les notes de versions.

Je vais donc faire un point sur systemd, histoire d’en finir une bonne fois pour toutes avec les discussions sans fin sur systemd (l’espoir fait vivre).

Haiku se lâche enfin

95
24
nov.
2014
Haiku

Le projet Haiku est une réminiscence de feu BeOS. Pour les plus jeunes, BeOS était un système d'exploitation propriétaire développé en C++ par Be Inc. de 1990 à 2000. Son architecture était totalement indépendante, tout en ayant beaucoup de traits POSIX, ce qui permettait avec peu de travail d'y retrouver Qt, Mozilla, SDL, QEMU, Bash et bon nombre d'autres références classiques aux côtés de la logithèque propre de BeOS.

Haiku, anciennement OpenBeOS, reprend donc le flambeau de BeOS, avec cette ré-écriture libre, entreprise en 2001, avec l'appui de l'association à but non lucratif créée à cet effet. D'après Wikipédia, « …une version alpha de Haiku R1 est distribuée le 14 septembre 2009. La R1 Alpha 2 est sortie le 9 mai 2010, la R1 Alpha 3 le 20 juin 2011, et la R1 Alpha 4 le 12 novembre 2012. ». Nous couvrons ici les plans pour Haiku Bêta 1 et R1. Pour information ou rappel, toujours d'après Wikipedia : « Le développement d'Haiku est actuellement focalisé sur la R1, qui doit être quasiment identique à la dernière version distribuée par Be, la R5. ».

Haiku

Sortie de Linux 2.6.29

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
95
24
mar.
2009
Noyau
La sortie de la version stable 2.6.29 du noyau Linux vient d'être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d'habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

En revanche ce qui sort du cadre habituel c'est la nouvelle mascotte qui a été adoptée pour cette version !
Dans le cadre de la campagne de sauvetage du diable de Tasmanie, les développeurs du noyau qui assistaient à la conférence LCA à Hobart ont participé à une vente de charité.
Linus Torvalds a promis de remplacer, pour une version, le brave manchot Tux par son diabolique cousin Tuz si la vente atteignait 3 500 dollars.
Comme le résultat final a été de près de 35 000 dollars nous pouvons profiter, juste pour ce 2.6.29 qui devient collector, de la présence de cet irascible marsupial dans le source du noyau.

Plus sérieusement vous trouverez le détail des évolutions, nouveautés et prévisions dans la seconde partie de la dépêche.

Nouvelle version 2.6.27 du noyau Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
95
10
oct.
2008
Noyau
Un peu plus de deux mois et demi après la version précédente Linus Torvalds a annoncé la sortie de la version 2.6.27 du noyau Linux.

Comme d'habitude le code source de ce nouveau Linux stable est téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Détails des évolutions, nouveautés et prévisions dans la suite...

Sortie de « La bataille pour Wesnoth » 1.14

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Yvan Munoz, xev, Benoît Sibaud et _seb_. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa.
94
7
mai
2018
Jeu

The Battle for Wesnoth est un jeu de stratégie au tour par tour, une pièce incontournable dans le monde du jeu libre. Après un peu plus de trois ans et plus de 16 000 commits, une nouvelle version stable est annoncée ce 2 mai.

Logo

LibreOffice 4.2.0 est disponible

94
3
fév.
2014
Bureautique

LibreOffice 4.2.0 vient d’être publié (le 30 janvier 2014). Cette nouvelle version est destinée aux utilisateurs expérimentés – les autres, comme les entreprises et les administrations sont invitées à utiliser LibreOffice 4.1.4 (publié le 18 décembre 2013).

Logo LibreOffice

Michael Meeks est un hacker qui travaille sur la suite bureautique LibreOffice pour l’éditeur Collabora.

Il vient de publier sur son blog une longue description du travail de refactorisation et de nettoyage qui a eu lieu lors du cycle menant à la version 4.2 de LibreOffice. Comme ce texte est fort intéressant et qu’il est placé dans le domaine public (et sous licence CC0, quand la législation locale interdit à un auteur d’opter pour le domaine public), il m’a semblé pertinent de traduire son billet.

Vous trouverez donc dans la suite de la dépêche une traduction du texte de Michael. Merci à tous les contributeurs de cette dépêche qui ont participé à cette traduction et à la relecture.

GNOME 3.6 : en route vers GNOME 4.0 !

94
27
sept.
2012
Gnome

La version 3.6 de GNOME vient clore un été très effervescent avec le GUADEC, les 15 ans de GNOME et les nombreuses discussions sur les orientations du projet. Cette version apporte des retouches notables à l’ergonomie et poursuit la migration d’applications, telles que Nautilus et Baobab, dans l’ergonomie GNOME 3. Mais, derrière ces changements, une mutation du projet s’annonce, vers un ensemble plus cohérent : GNOME OS.

Participants à la rédaction de cette dépêche : Benoît Sibaud, Florent Zara, j, ndv, patrick_g, bastien, Étienne BERSAC, baud123, liberforce, Maxime, Davy Defaud, Thomas DEBESSE, Guy, lathan, crep4ever, Kekun, rogo, antistress, Brndan, needs, Kioob, tinram, gnujerome.

GIMP 2.8 est sorti : une fenêtre unique !

94
3
mai
2012
Graphisme/photo

La version 2.8 de GIMP, célèbre logiciel de traitement d'images, sortie le 3 mai 2012, concrétise trois ans et demi de développement.

Les principales nouveautés concernent tant l'interface (avec l'introduction des groupes de calques, la possibilité de présenter des boites de dialogue en colonnes, et surtout le fameux mode à fenêtre unique et onglets) que les outils (avec l'apparition d'un nouvel outil dit de transformation par cage sur lequel nous reviendrons dans le détail, et des améliorations apportées aux outils Brosses et Texte).

NdM : cet article est suivi d'un entretien avec Michael Muré, développeur de GIMP.

Capsicum, une séparation fine des privilèges pour UNIX

Posté par . Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa.
94
21
mar.
2011
Sécurité

Le projet Capsicum, lancé l'année dernière, tente d’adapter le modèle de sécurité par capacités (« capabilities ») aux systèmes UNIX. En deux mots, il s’agit de permettre aux applications de faire tourner certaines parties de leur code dans des « sandboxes » (bacs à sable) aux droits très restreints, gérés finement, avec la possibilité de recevoir ou de déléguer dynamiquement une partie de ces droits.

C’est une approche de la sécurité qui mise sur la flexibilité et l’intégration directe dans les applications (au contraire de politiques externes décidées par l’administrateur système, comme avec SELinux) pour respecter le Principle of Least Authority, qui recommande qu’un bout de programme donné fonctionne avec seulement les droits dont il a besoin pour accomplir sa tâche. Ainsi, les conséquences d’une faille sont réduites et les vecteurs d’attaque diminuent énormément. Par exemple, je ne veux pas que le logiciel qui lit mes fichiers PDF ait le droit de lire le contenu de mon répertoire personnel et d’envoyer des e-mails.

Capsicum introduit de nouveaux appels et objets système, qui demandent une (relativement petite) modification du noyau, ainsi qu’une bibliothèque logicielle en espace utilisateur pour utiliser ces nouveaux appels système. FreeBSD a déjà fait les modifications nécessaires, et les chercheurs ont pu facilement convertir plusieurs applications au modèle Capsicum : tcpdump, dhclient, gzip et, avec l’aide d’un développeur Google, le navigateur Web chromium.

Capsicum peut ainsi renforcer considérablement la sécurité des applications UNIX classiques, sans demander de les recoder entièrement. Reste à voir si les développeurs du monde du Libre seront convaincus par ces approches compartimentées, et prêts à les prendre en compte lors de la conception de leurs logiciels.

Entretien avec Jehan, développeur GIMP

93
27
juin
2015
Graphisme/photo

Nous avons la chance d’avoir quelques développeurs qui fréquentent LinuxFR.org, dont Jehan Pagès (Jehan) qui contribue à GIMP, le logiciel de retouche d’images que l’on ne présente plus et qui est en train de se faire beau en vue de la sortie de la version 2.10 (je parle du logiciel, pas de Jehan — quoique je ne sache pas précisément ce qu’est en train de faire Jehan à l’heure où je couche ces quelques lignes).

Jehan a accepté de répondre à quelques questions pour LinuxFr.org ; nous le remercions chaleureusement à la fois pour le temps consacré à cet entretien et pour son implication dans GIMP !

Nouvelle version 2.6.32 du noyau Linux

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
93
3
déc.
2009
Noyau
La sortie de la version stable 2.6.32 du noyau Linux vient d'être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d'habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.
Ce noyau 2.6.32 est particulièrement important car il sera intégrée dans la prochaine version Ubuntu avec support à long terme (Ubuntu 10.04 LTS) et dans la prochaine version Debian 6.0 "Squeeze".

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche (placée sous licence libre CC BY-SA).