GIMP 2.10 roule au GEGL

166
29
avr.
2018
Graphisme/photo

Après six années de développement, une nouvelle version stable de GIMP est sortie le 27 avril 2018 vers 17 h. C’est un jalon important dans l’évolution de cet outil de création d’images, à de nombreux égards…
Wilber, la mascotte de GIMP
En particulier, cette sortie se démarque par une refonte totale du moteur de traitement d’image, basé désormais entièrement sur GEGL, comme nous l’évoquerons dans la deuxième partie de la dépêche…

Citons aussi :

  • l’amélioration des fonctions de peinture numérique, notamment avec la possibilité d’utiliser les brosses MyPaint, la peinture symétrique, la rotation et inversion du canevas, etc. ;
  • la gestion des métadonnées ;
  • de nouveaux thèmes, notamment un thème sombre par défaut, un nouvel ensemble d’icônes symboliques, ainsi qu’un ensemble d’icônes couleur vectorielles ;
  • l’ajout de plusieurs nouveaux outils — notamment en résultat de trois années de Google Summer of Code ;
  • une palette des formats de fichiers pris en charge plus large et plus complète…

G’MIC 2.0 : un second souffle pour le traitement d’images libre

135
2
juin
2017
Graphisme/photo

L’équipe IMAGE du laboratoire GREYC de Caen (UMR CNRS 6072) est heureuse de vous annoncer la sortie d’une nouvelle version majeure (numérotée 2.0) de son projet G’MIC, un cadriciel libre, générique et extensible pour le traitement des images.
Nous exposons ici les avancées principales réalisées sur cet ensemble d’interfaces logicielles, depuis notre dernière dépêche. Les nouveautés présentées ici englobent le travail réalisé ces douze derniers mois (versions 2.0.0 et 1.7.x, pour x variant de 2 à 9).

En route vers GIMP 2.10

133
14
déc.
2017
Graphisme/photo

La prochaine version majeure de GIMP se rapproche à grands pas. Le projet a déjà connu quatre sorties de développement : 2.9.2 fin 2015, 2.9.4 mi‐2016, 2.9.6 en août 2017 et 2.9.8 cette semaine.

Puisque nous prévoyons de sortir la version stable 2.10 très prochainement, les versions de développement s’accélèrent et nous devrions sortir bientôt des release candidates. C’est donc un moment où les remontées de rapports de bogues et les tests sont primordiaux.

Dans cet article, nous évoquerons certaines des évolutions majeures de la prochaine version de GIMP sans nécessairement rentrer dans le détail.

Enfin, nous listerons les moyens d’aider le projet GIMP, aussi bien en listant les moyens de donations (périodes de fin d’année propices à cela !) que les moyens de contribuer du temps : code, design, connaissances…

NdM : le projet ZeMarmot permet de faire beaucoup évoluer GIMP. Il est important de le soutenir !

G’MIC 1.6.8 : c’est déjà Noël pour les traiteurs d’images !

113
11
déc.
2015
Graphisme/photo

La version 1.6.8 « X-Mas 2015 Edition » de G’MIC (GREYC’s Magic for Image Computing), infrastructure libre pour le traitement d’images, a été publiée lundi 7 décembre 2015. C’est l’occasion de vous présenter les avancées et les nouveautés introduites dans ce logiciel depuis la dernière dépêche LinuxFr.org sur ce sujet, rédigée pour la sortie de la version 1.6.2.0, il y a de cela huit mois environ. Sept versions se sont succédées depuis.

La deuxième partie de la dépêche détaille les quelques nouveautés introduites dans le greffon G’MIC pour GIMP, qui reste l’interface de G’MIC la plus utilisée aujourd’hui. Mais elle présente aussi quelques évolutions majeures plus techniques du framework, qui ont déjà permis d’élaborer de nouveaux effets intéressants, et qui promettent surtout de belles choses pour l’avenir.

GIMP 2.10.4 : on garde le rythme !

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, BAud, teoB, Collectif, ZeroHeure, Bruno Michel, bolikahult et Yves Bourguignon. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
108
1
août
2018
Graphisme/photo

La troisième version de GIMP 2.10 est sortie début juillet et, conformément à notre nouvelle politique de sortie, non seulement elle contient énormément de corrections de bogues (trop pour que nous puissions les compter !), mais aussi de nouvelles fonctionnalités, telles qu’une rotation par rapport à une ligne d’horizon, ou l’étiquetage des polices de caractères !

G’MIC 1.6.2.0 : Colorisation de BD, transfert de couleurs, aide au détourage et autres réjouissances

105
17
avr.
2015
Graphisme/photo

À l'occasion de la sortie toute récente de la version 1.6.2.0 de G'MIC (GREYC's Magic for Image Computing), framework libre pour le traitement d'image, je vous propose de poursuivre ma petite série d'articles de résumés sur les avancées de ce logiciel libre sympathique, voire indispensable aux traiteurs d'images.

Cette dépêche présente un ensemble significatif des nouveautés ajoutées à G'MIC depuis la version 1.5.9.3 présentée il y a environ 10 mois, à savoir l'apparition de nouveaux traitements liés à la couleur, l'aide au détourage avant-plan / arrière-plan, de nouveaux filtres artistiques et d'autres faits notables.

G’MIC : 2.2, v’là les filtres !

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, teoB, BAud, ZeroHeure et Pierre Jarillon. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
101
16
fév.
2018
Graphisme/photo

L’équipe IMAGE du laboratoire GREYC (UMR CNRS 6072), situé à Caen, est ravie de vous annoncer la sortie d’une nouvelle version (numérotée 2.2) de G’MIC, son cadriciel libre, générique et extensible pour le traitement des images.
Comme à notre habitude, nous profitons de cette occasion pour faire un point sur les dernières fonctionnalités notables ajoutées depuis la version majeure précédente (2.0), sortie qui avait fait l’objet d’une dépêche sur LinuxFr.org, en juin 2017.

Sortie d’Inkscape 0.91

Posté par . Édité par M5oul, BAud, Cilyan Olowen, Xavier Teyssier, Benoît Sibaud, palm123, Ytterbium et NeoX. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa.
Tags :
100
21
fév.
2015
Graphisme/photo

Inkscape 0.91 est sortie le 30 janvier 2015, soit quatre ans et demi après la précédente version 0.48, qui était sortie le 23 août 2010.
Pour rappel, Inkscape est un logiciel de dessin vectoriel riche en fonctionnalités, pouvant être utilisé pour un large éventail de tâches : des maquettes d’interface, de la conception d’icônes et de logos à l’illustration numérique. Inkscape est un logiciel multi-plateforme, disponible sous GNU/Linux, FreeBSD, Mac OS X et Windows. Enfin, Inkscape se base sur le standard SVG du W3C, mais est capable de lire ou d’écrire dans une grande variété d’autres formats.

Le saut dans le numéro de version (de 0.48 à 0.91) avait été annoncé par les développeurs d’Inkscape durant le « Libre Graphics Meeting 2014 » et veut refléter la maturité du code atteinte par Inkscape (voir l’article LWN sur les mise-à-jour des projets durant les LGM 2014). Le but est (bien sûr !) de viser la version 1.0.

Cette nouvelle version, en plus de marquer la fin d’une grande période de refactoring, apporte de (très) nombreuses corrections de bugs, des améliorations de performance, de rendu et des outils existants et introduit de nombreux nouveaux outils/extensions/réglages.

Logo d'Inkscape

GIMP 2.8 est sorti : une fenêtre unique !

94
3
mai
2012
Graphisme/photo

La version 2.8 de GIMP, célèbre logiciel de traitement d'images, sortie le 3 mai 2012, concrétise trois ans et demi de développement.

Les principales nouveautés concernent tant l'interface (avec l'introduction des groupes de calques, la possibilité de présenter des boites de dialogue en colonnes, et surtout le fameux mode à fenêtre unique et onglets) que les outils (avec l'apparition d'un nouvel outil dit de transformation par cage sur lequel nous reviendrons dans le détail, et des améliorations apportées aux outils Brosses et Texte).

NdM : cet article est suivi d'un entretien avec Michael Muré, développeur de GIMP.

Entretien avec Jehan, développeur GIMP

93
27
juin
2015
Graphisme/photo

Nous avons la chance d’avoir quelques développeurs qui fréquentent LinuxFR.org, dont Jehan Pagès (Jehan) qui contribue à GIMP, le logiciel de retouche d’images que l’on ne présente plus et qui est en train de se faire beau en vue de la sortie de la version 2.10 (je parle du logiciel, pas de Jehan — quoique je ne sache pas précisément ce qu’est en train de faire Jehan à l’heure où je couche ces quelques lignes).

Jehan a accepté de répondre à quelques questions pour LinuxFr.org ; nous le remercions chaleureusement à la fois pour le temps consacré à cet entretien et pour son implication dans GIMP !

FreeCAD 0.17

Posté par . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, BAud, Thierry Thomas, Benoît Sibaud, _seb_, palm123 et jona. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
88
23
mai
2018
Graphisme/photo

FreeCAD est un logiciel de CAO en 3D, c’est‐à‐dire de conception assistée par ordinateur (en anglais, CAD — Computer‐Aided Design), de type paramétrique. Totalement libre, sous licence LGPL, FreeCAD est destiné à un vaste public, de l’ingénieur concepteur en mécanique à l’utilisateur d’une imprimante 3D désirant concevoir une pièce, en passant par l’architecte en bâtiment. De plus, il dispose d’une communauté réactive et de nombreux tutoriels facilement trouvables sur l’Internet (par exemple, en vidéo sur YouTube).

Après deux ans de développement depuis la version 0.16 et pas moins de 6 800 commits, la version 0.17 est sortie le 6 avril. Ce travail correspond à peu près à trois fois celui effectué entre les versions 0.15 et 0.16. Cette version apporte donc des changements assez importants sur de nombreux outils.

GIMP a 20 ans !

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Lucas, M5oul, BAud, Anonyme, Benoît Sibaud et Nils Ratusznik. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa.
85
23
nov.
2015
Graphisme/photo

Le 21 novembre 1995, Peter Mattis envoie un message sur un forum de discussion/newsgroup (traitant de développement sur GNU/Linux) de l’université de Berkeley, dont il est étudiant, annonçant un nouveau programme, co‐écrit avec Kimball Spencer, nommé « The GIMP: the General Image Manipulation Program » (Programme de manipulation générique d’image, rebaptisé plus tard GNU Image Manipulation Program, soit Programme de manipulation d’image GNU). Une légende est née.
Vingt ans plus tard, GIMP est encore utilisé et est un fer de lance parmi les logiciels libres, l’un des rares logiciels que beaucoup de gens absolument pas libristes connaissent quand je le cite, à côté de Firefox ou LibreOffice.

Pour fêter ce chiffre rond — pour ceux qui comptent en base 10 — le site gimp.org se refait une beauté, grâce au superbe travail de Patrick David, photographe et contributeur actif de GIMP (notamment dans l’écriture de tutoriels), mais aussi des relectures et propositions de plusieurs contributeurs — dont moi‐même —, ainsi que des graphismes par la graphiste Aryeom. Preuve qu’il est possible de contribuer à un logiciel libre sans toucher au code du programme.

Ce nouveau site est suivi d’une sortie de version mineure : GIMP 2.8.16.

Cette refonte accompagne un mouvement plus général pour un renouveau de GIMP sur plusieurs plans, ce dont nous parlerons dans la seconde partie de la dépêche.

Ce ne sont pas de beaux cadeaux d’anniversaire, peut‐être ?

Remplacement de Photoshop par Krita dans une université parisienne

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure, Ontologia et Snark. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
84
17
jan.
2015
Graphisme/photo

Après avoir réussi une levée de fonds de près de 20 000€, le projet Krita a une bonne nouvelle pour cette année 2015.

Le département Arts et Technologie de l'Image (ATI) de l'université Paris 8 est en train de remplacer Photoshop par Krita cette année.

Ce département a pour but d'apprendre aux étudiants :

  • à utiliser des logiciels graphiques (2D, 3D, effet spéciaux et Compositing) ;
  • à programmer les leurs (en Python, C# ou C++).

Jusqu'à récemment il utilisait Adobe Photoshop mais à cause de prises en charge inadaptées de l'entreprise, le département a décidé de le remplacer.

Krita logo

Sortie de GIMP 2.10.2

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Benoît Sibaud, patrick_g et Nils Ratusznik. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
Tags :
81
25
mai
2018
Graphisme/photo

Moins d’un mois après la sortie de GIMP 2.10.0, nous sortons une première version mineure.

Suite au changement de politique de sortie, cette version mineure ne se contente pas de corriger de nombreux bogues, elle apporte aussi de nouvelles fonctionnalités ! C’est la raison pour laquelle je me permets une nouvelle dépêche plutôt qu’un simple journal.

Darktable 2.0 : traitement et gestion de photographies

80
30
déc.
2015
Graphisme/photo

À peine plus d'un an après la version 1.6, la version 2.0 de darktable est sortie pour le réveillon, le 24 décembre 2015.

Darktable est un logiciel de gestion et d'édition de photographies, spécialisé dans le traitement d'images brutes (RAW). Il permet d'un côté de gérer une collection de photographies (classement, notes avec un système d'étoiles de 0 à 5, étiquetage, recherche, le tout indexé dans une base de données), et de l'autre de faire de l'édition d'image non-destructrice.

L'édition non-destructrice consiste à définir un ensemble d'opérations à appliquer sur l'image, sans modifier l'image d'origine. C'est l'approche suivie par la majorité (totalité ?) des logiciels pour le traitement d'images brutes : les fichiers RAW sont faits pour être produits par un appareil photo, mais pas pour être modifiés par d'autres logiciels. Un gros intérêt est que toute opération appliquée à l'image peut ensuite être modifiée ou annulée, quel que soit l'ordre dans lequel les opérations ont été appliquées par l'utilisateur. L'utilisateur travaille directement avec une pile de transformations à appliquer à l'image. On peut aussi « copier coller » un ensemble d'opérations d'une image à l'autre.

darktable

Comme pour les versions précédentes, la migration en avant se fait de manière transparente mais irréversible : lancer darktable 2.0 met à jour sa base de données interne vers un format que les versions précédentes ne savent pas lire (il est conseillé de sauvegarder son répertoire ~/.config/darktable/ avant la mise à jour)

Blender 2.79 vient de sortir

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Xavier Claude et ZeroHeure. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
Tags :
80
15
sept.
2017
Graphisme/photo

Blender est un logiciel libre de modélisation et de rendu 3D, qui n’a rien à envier à ses équivalents propriétaires 3DS Max, Maya et Cinema 4D. Muni de moteurs physiques simulant les solides, les solides mous et les liquides, la gestion des poils et des cheveux, les tissus et les particules, permettant l’animation d’objets complexes, intégrant même une solution de montage vidéo, Blender a prouvé sa qualité à travers les films de la fondation Blender, dont les derniers, Cosmos Landromat et Agent 327, sont de qualité professionnelle.

La version 2.79 vient de sortir et fournit un lot intéressant de nouveautés. L’occasion de parler de cartes graphiques et de PBR (physics based rendering, ou rendu orienté physique).

Piscine

G'MIC 1.5.9.3 : Poisson Blending, Seamcarving, OpenMP, et autres joyeusetés !

77
23
juin
2014
Graphisme/photo

À l'occasion de la sortie, vendredi dernier, de la version 1.5.9.3 de G'MIC (GREYC's Magic for Image Computing), qui est un framework libre pour le traitement d'images, je vous propose de continuer ma petite série d'articles de résumés sur ce que permet de faire ce logiciel, qui a vu le jour en 2008, et qui continue d'évoluer jour après jour, à un rythme qu'on pourrait qualifier de "soutenu".

Sourceforge de pire en pire: usurpation d'identité du projet GIMP

Posté par (page perso) . Édité par palm123 et Florent Zara. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa.
77
29
mai
2015
Graphisme/photo

Souvenez-vous, en novembre 2013, Gimp envoyait bouler Sourceforge suite aux dérives prublicitaires croissantes de ce dernier. Les fichiers d'installations pour la plate-forme Windows ont été déplacés sur le propre serveur de Gimp : download.gimp.org.

Cependant, comme un paquet de liens pointaient toujours sur SF, ils ont conservé cet espace pour ne pas les "casser". Les dérives continuant, l'histoire ne pouvait pas s'arrêter là. Jehan, membre francophone du projet et LinuxFrisé, nous raconte la suite ci-dessous.

darktable 2.4.0

76
25
déc.
2017
Graphisme/photo

Le logiciel de développement d’images brutes darktable est sorti en version 2.4.0. Comme chaque année, la liste des changements est considérable : près de 3 000 commits sur darktable et la bibliothèque rawspeed sous-jacente, 244 pull‐requests traitées et plus de 320 bogues fermés.

Logo darktable

Dans les nouveautés majeures, on trouve la prise en charge de Windows (introduite dans une section « Hell Froze Over », « l’enfer a gelé », dans les notes de sorties officielles !), un nouveau module « suppression de la brume », et un nouveau mode « filtre laplacien local » dans « contraste local » qui permet non seulement de jouer sur le contraste local, mais aussi de traiter les ombres et lumières avec un rendu très propre et sans halos.

Comme d’habitude, pensez à faire une sauvegarde de votre base de données (répertoire ~/.config/darktable) : les anciennes versions de darktable ne pourront pas ouvrir les images traitées avec la 2.4.

Quelques rappels sur ce que permet de faire darktable, et surtout, les détails des nouveautés dans la suite de la dépêche.

G'MIC 1.7.1 : quand les fleurs bourgeonnent, les filtres d'images foisonnent.

75
5
mai
2016
Graphisme/photo

La version 1.7.1 « Spring 2016 » de G'MIC (GREYC's Magic for Image Computing), infrastructure libre pour le traitement d'images, a été publiée récemment, le 26 avril 2016. Nous continuons notre série de présentation des possibilités et des avancées de ce logiciel libre, avec la description des nouveautés et des améliorations notables introduites depuis notre dernière dépêche sur ce sujet, datant de décembre 2015, qui avait été rédigée à l'occasion de la sortie de la version 1.6.8. Trois versions successives ont été publiées depuis (les versions 1.6.9, 1.7.0 et 1.7.1).
La deuxième partie de la dépêche détaille quelques uns des nouveaux filtres et effets disponibles dans le greffon G'MIC pour GIMP, qui reste l'interface de G'MIC la plus utilisée à ce jour. Nous abordons aussi les autres évolutions diverses du projet comme l'amélioration et la création d'autres interfaces d'utilisation ainsi que les avancées « techniques » réalisées au cœur du framework.

Financement participatif de dessin symétrique dans GIMP

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Christophe Guilloux et palm123. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa.
74
17
sept.
2013
Graphisme/photo

Le financement participatif est à la mode, et je n'y échappe pas. En tant que l'un des développeurs de GIMP, j'ai décidé de m'y essayer.

Il y a quelques mois, lors du Libre Graphics Meeting à Madrid, l'atelier Krita de speed painting, par David Revoy, utilisait massivement la fonctionnalité de miroir de Krita. J'étais avec une artiste qui a trouvé l'expérience sympathique, et je me suis demandé pourquoi on n'avait pas cette fonctionnalité dans GIMP.

Trois mois plus tard, j'ai donc pris mon éditeur et ai codé une première version en quelques heures. Puis le jour suivant, j'ai expérimenté davantage en implémentant une seconde version plus avancée. Puis je me suis arrêté là. Je n'ai plus touché à ce code particulier depuis deux mois, car faire d'un hack proof-of-concept une fonctionnalité solide et durable est ce qui prend le plus de temps.

Je m'en remets donc à vous pour financer cette fonctionnalité et me donner ainsi le temps de l'achever et de l'inclure dans la branche master de GIMP. En me finançant, vous aidez à améliorer GIMP, le Logiciel Libre, l'Art Libre, et vous sauvez des chatons.

Titre de l'image

darktable 2.2.0

71
26
déc.
2016
Graphisme/photo

Ça devient une habitude : les utilisateurs de darktable ont encore droit à un cadeau de Noël. Le logiciel de gestion et de traitement de photos raw vient de sortir en version 2.2.0 avec plusieurs nouveautés majeures : icône darktable de Noël

  • un module « correction de perspective », avec plus de possibilités et plus d’automatisation que l’ancien système, disponible dans « recadrer et pivoter » ;
  • un module « liquéfier », qui permet d’appliquer une distorsion à certaines parties d’images ; très utile pour réduire ou renforcer les formes d’un visage par exemple ;
  • un module « table correspondance couleurs » pour modifier les couleurs d’une image, ou profiler son appareil photo en utilisant l’outil darktable-chart ;
  • la fusion d’exposition dans le module « courbe de base » (basecurve), qui permet d’obtenir un effet HDR sur des images très contrastées, sans sortir de darktable ;
  • un indicateur de surexposition au niveau de l’image brute (raw) ;
  • une fonction annuler / refaire dans la chambre noire (Ctrl + Z / Ctrl + Y) ; en complément de l’historique déjà disponible, ça permet un contrôle plus fin et ça permet aussi de restaurer l’historique complet après sa compression malencontreuse !
  • une réécriture du mode « reconstruire dans LCh » du module « reconstruire hautes lumières ».

La liste complète des changements est en deuxième partie de dépêche, suivie d’un point sur le portage sur Windows et de quelques conseils de lectures et de visionnages.

Traitement d'image : Sortie de G'MIC 1.5.5.1

70
30
mar.
2013
Graphisme/photo

Logo G'MIC

L'équipe de développement de G'MIC est heureuse de vous annoncer la sortie d'une nouvelle version de G'MIC (GREYC's Magic for Image Computing), estampillée 1.5.5.1. La dernière dépêche sur ce logiciel date d'octobre 2012, et nous proposons donc ici un récapitulatif rapide des avancées du logiciel depuis ces six derniers mois (soit l'équivalent de huit nouvelles versions sorties, c'est un projet actif !).

G'MIC est un framework libre et multi-plateforme pour le traitement d'images, développé dans l'équipe IMAGE du laboratoire GREYC (UMR CNRS 6072), depuis août 2008. Il propose des outils de manipulation d'images, via différentes interfaces : en ligne de commande (binaire gmic), avec un greffon pour GIMP (gmic-gimp), directement en ligne (page web G'MIC Online), avec une interface QT/webcam (logiciel ZArt), ou encore via une bibliothèque C++ ( libgmic ) intégrable dans tout programme libre. G'MIC sait manipuler aussi bien les images couleurs standards, que les images volumiques (3D), les séquences d'images, les images multi-spectrales, les images à valeurs flottantes, etc. Il est basé principalement sur la bibliothèque C++ CImg, développée dans la même équipe.

MakeHuman sort en version 1.0 pour réaliser des personnages 3D

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Claude et Benoît Sibaud. Modéré par Ontologia. Licence CC by-sa.
68
17
mar.
2014
Graphisme/photo

MakeHuman permet de créer des personnages en 3D, pouvant ensuite être importés dans Blender ou autre logiciel de modélisation 3D. MakeHuman est développé en python (2.7), sous licence libre AGPL3+ pour le code et CC0 pour les contenus et modèles fournis ; il sort en version 1.0 ce 14 mars 2014, après 8 versions alpha, pour GNU/Linux, OS/X et Windows.

Logo MakeHuman

Sortie de Krita 3.0

Posté par (page perso) . Édité par Jarvis, palm123, BAud, Yvan Munoz, Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
Tags :
66
3
juin
2016
Graphisme/photo

La version 3.0 de Krita est sortie le 31 mai 2016. Krita est un logiciel libre de dessin et peinture conçu pour des utilisations telles que la création d’illustrations, de bandes dessinées ou de textures. Krita est très complet et est utilisé par des artistes tels que David Revoy, qui contribue activement en tant que bêta-testeur et en fournissant des ressources de qualité au projet.

Cette version 3.0 incorpore beaucoup de fonctionnalités issues d’une campagne de financement participatif kickstarter réalisée en 2015.