Sortie du noyau Linux 3.18

87
17
déc.
2014
Noyau

La sortie de la version stable 3.18 du noyau Linux a été annoncée le lundi 7 décembre 2014 par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org. Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche.

À la recherche des sources de Troff

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik, baud123, Nÿco, Pierre Jarillon, patrick_g et B16F4RV4RD1N. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
87
7
août
2012
Doc

Troff est le logiciel de formatage de texte des Unix originaux. Il est toujours présent sur nos machines en sa version GNU (Groff) même s'il ne sert généralement qu'à afficher nos pages de manuel.

Eric Raymond n'hésite pas à dire que Troff est « l'application originale Unix qui tue tout » (Unix's original killer application, cf. The Art of Unix Programming), non seulement parce qu'il s'associe à différents interpréteurs et tire le meilleur profit des tubes et de la philosophie Unix, mais aussi parce que l'efficacité du logiciel a favorisé l'adoption d'Unix par le département des brevets de Bell labs, et ensuite au-delà.

S'il était largement utilisé dans les années 80, Troff est aujourd'hui tombé dans l'oubli, et semble peu à peu disparaître de l'Internet. Pourtant, en cherchant bien, on retrouve de nombreuses traces de la vivacité passée de Troff.

Ces traces sont exhumées en seconde partie de la dépêche.

Entretien avec Andrew Tanenbaum à propos de MINIX

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
87
17
nov.
2011
Technologie

MINIX 3 est système d’exploitation libre sous licence BSD. Créé par le professeur Andrew Tanenbaum, il est basé sur un micro‐noyau et il vise avant tout la fiabilité et la modularité.

Alors que la licence d’origine était propriétaire et que le système était conçu avant tout comme étant un projet pédagogique, la situation a commencé à évoluer à partir de l’an 2000. La licence a été changée pour la BSD, puis, en 2005, c’est la raison d’être même du projet qui a changé. Plus question de système pédagogique réservé aux étudiants désireux de comprendre les entrailles d’un système d’exploitation !

Minix3

La version 4.6 du compilateur GCC est disponible

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
87
26
mar.
2011
GNU

La sortie de la version 4.6 du compilateur GCC a été annoncée ce vendredi 25 mars sur la liste de diffusion du projet.

Écrit à l’origine par Richard Stallman (la première bêta date de 1987) en tant que compilateur C officiel du projet GNU, dont il est le fondateur, GCC (GNU Compiler Collection — originellement GNU C Compiler) est aujourd’hui le compilateur multi-langage de référence du monde du logiciel libre. Il accepte du code source écrit en Ada, C, C++, Objective-C, Objective-C++, D, Fortran, Go, Java, Pascal et VHDL, et fonctionne sur une multitude d’architectures.

Python 3.2

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet.
87
21
fév.
2011
Python

Un an et sept mois après Python 3.1, voici une nouvelle version majeure de Python 3 : la version 3.2. Elle apporte notamment deux nouveaux modules (argparse et concurrent.futures), des améliorations sur les extensions écrites en C (API stable et marquage dans le nom de fichier des bibliothèques) et les modules compilés (fichiers .pyc) sont désormais rangés dans un dossier « __pycache__ ». Pour rappel, Python 3 corrige les erreurs de jeunesse de Python et harmonise la bibliothèque standard (relire la dépêche annonçant Python 3.0).

Pour faciliter le travail des développeurs des autres implémentations de Python (IronPython, Jython, Unladen Swallow, PyPy), la syntaxe, la sémantique et les fonctions builtins n'ont pas changé dans version 3.2, comme décidé par le moratoire (PEP 3003: Python Language Moratorium). Le moratoire prend fin avec la publication de Python 3.2.

La seconde partie de la dépêche présente en détail les nouveautés de Python 3.2, l'état du portage des modules vers Python 3, et évoque ce qui est prévu pour la suite.

StreetComplete : jouez à compléter OpenStreetMap

Posté par . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, palm123 et Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
86
25
avr.
2017
Android

StreetComplete est un logiciel libre (licence GNU GPL v3) pour Android (et dérivés) en cours de développement mais déjà fonctionnel et disponible depuis F-Droid. Cette application permet de contribuer à OpenStreetMap de manière ludique en remplissant des quêtes en se promenant dans la rue ; les contributeurs du Libre ayant le droit d’être aussi ridicules que les chasseurs de Pokémons en regardant leur écran de téléphone plutôt que leur environnement.

Nouvelle vulnérabilité dans l’implémentation OpenSSL

86
8
avr.
2014
Sécurité

Une vulnérabilité dans l’implémentation de l’extension heartbeat (RFC 6520) d’OpenSSL a été découverte conjointement par une équipe de chercheurs en sécurité (Riku, Antti and Matti) à Codenomicon et Neel Mehta de Google Securité. On retrouve ici un vieux bogue des familles : le read overrun.

OpenSSL 1.0.1, jusqu’à 1.0.1f inclus, et OpenSSL 1.0.2-beta1 sont affectés. Ce sont les versions utilisées dans la plupart des distributions.

Cette dernière permet la lecture de 64 Kio dans la mémoire des clients et serveurs affectés (mais l’attaque peut être rejouée à chaque heartbeat), autorisant la lecture de données comme les clés privées et, bien sûr, les données échangées une fois ces dernières retrouvées (et ce, même en mode hors ligne s’il n’y avait pas de forward secrecy utilisé).

Il est difficile, voire impossible, de faire une détection post‐mortem d’infiltration, l’attaque ne laissant pas d’entrée suspecte dans le journal système.

Passer à OpenSSL 1.0.1g, redémarrer tous les services utilisant libssl et remplacer l’intégralité de ses certificats (la clef privée étant vulnérable) est donc nécessaire.

Haiku est vivant

Posté par . Édité par Francois Revol, palm123, Nÿco, Benoît Sibaud, Florent Zara, NeoX, pulkomandy, jcr83, Jiehong et giant_teapot. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
86
5
nov.
2013
Haiku

Voici quelques nouvelles du monde Haiku, le système d'exploitation libre sous licence MIT, anciennement OpenBeOS (version libre de BeOS, qui fut abandonné en 2001, suite à la fermeture de la société Be, qui a également produit les BeBox).

Haiku OS

H.265 est finalisé

Posté par . Édité par Davy Defaud, NeoX, baud123, Bruno Michel, Pierre Jarillon et patrick_g. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags :
86
27
jan.
2013
Audiovisuel

La norme de codage vidéo H.265/HEVC — High Efficiency Video Coding — vient d’être annoncée comme finalisée par l’ITU, à savoir l’organisme qui gère sa définition. Après douze réunions et trois ans de travaux, le consortium s’est mis d’accord sur la définition de ce nouveau standard vidéo qui viendra remplacer à terme les standards MPEG-2 et H.264/AVC.

Cette dépêche traite des avancées techniques apportées par ce nouveau standard. Les questions portant sur les brevets n’y sont pas traitées.

En route pour HTTP/2.0

86
24
mai
2012
Technologie

HTTP est devenu au cours des dernières années le protocole à tout faire. Au départ prévu pour servir de l'information structurée par lien hypertexte, il est aujourd'hui utilisé pour tout et n'importe quoi. Cette évolution ne va pas sans poser de problèmes. C'est pourquoi sous l'égide de l'IETF un groupe de travail httpbis s'est mis en place.

Logo IETF

Une nouvelle mouture du protocole tarte à la crèmeHTTP est donc en route. Faisons un petit tour de son histoire et des projets en cours, avant d'écouter ce qu'à a nous en dire Willy Tarreau qui s'est particulièrement investi dans le groupe de travail httpbis.

NdM : Merci à Nÿco, Florent Zara, patrick_g, Raoul Volfoni, baud123, warwick, Nils Ratusznik, NeoX, zebra3 et Benoît pour leur contributions à cette dépêche.

Pourquoi investir sur des auteurs vivants quand les morts sont aussi rentables ?

Posté par . Édité par baud123, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par baud123.
86
22
fév.
2012
Culture

L’exploitation des auteurs morts par les Majors de la culture nuit à la création, empêchant la diffusion d’une traduction, ou la représentation d’une pièce de théâtre.
Le domaine public est en train de disparaître, on le cède irrationnellement à des Majors. Les licences libres constituent-elles la seule alternative pour les auteurs qui ne souhaitent pas que « leur mort nuise » à l’exploitation de leurs œuvres et au domaine public ? Il y a urgence à soutenir de nouveaux entrepreneurs innovants sur de nouveaux modèles de diffusion, respectueux des auteurs et de leur public.

Xorg 7.5, xserver 1.7, xdc2009, passé, présent et avenir

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
86
14
oct.
2009
Serveurs d'affichage
La dernière dépêche sur LinuxFr.org concernant le serveur X date d'au moins un an et, malgré les nombreux journaux, il est parfois utile de faire un rappel des faits. Xorg est une partie vitale de l'infrastructure libre, et il est intéressant de noter toutes ses évolutions, parfois moins visibles que celles du noyau, mais tout aussi capitales.

Depuis la sortie de Xorg 7.4, un chemin considérable a été parcouru. Entre l'intégration de XRandR 1.3 et ses déformations de projection, en passant par MPX pour le multi-pointage, sans parler des évolutions diverses, remaniement de code et autre intégration, le travail effectué est considérable. Il est surtout intéressant de noter, pour les plus courageux et curieux d'entre vous, qu'on nous promet enfin des versions à date fixe et un cycle de développement bien encadré, permettant au plus grand nombre de tester et stabiliser les fonctionnalités de cette partie vitale de votre système libre.

Avec un peu de retard, mais en français, voici des informations sur la nouvelle version de Xorg (7.5) et du xorg-server (1.7), ainsi que quelques nouvelles sur l'avancement des pilotes et ce que l'on peut attendre, dans un futur plus ou moins proche.

Un pas en avant pour les serveurs libres : le projet NERF

85
28
juin
2017
Matériel

Avons‐nous une chance d’avoir un code plus ouvert pour nos serveurs préférés ?

Coreboot (né LinuxBIOS) a fonctionné durant ses sept premières années sur serveurs, mais il n’est malheureusement plus disponible sur serveurs x86 aujourd’hui ! La faute aux blobs binaires obligatoires pour initialiser la machine, pour lesquels nous n’avons pas d’autorisation de redistribution — voire pas de blobs du tout.
C’est là qu’entre en jeu le projet NERF (Non‐Extensible Reduced Firmware), un autre fils de Ron Minich, déjà père de LinuxBIOS et Coreboot. Ron n’a pas peur des idées folles, et il voudrait contourner les blobs avec un noyau Linux (et ses pilotes !) dans le BIOS.

GIMP a 20 ans !

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Lucas, M5oul, BAud, Anonyme, Benoît Sibaud et Nils Ratusznik. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
85
23
nov.
2015
Graphisme/photo

Le 21 novembre 1995, Peter Mattis envoie un message sur un forum de discussion/newsgroup (traitant de développement sur GNU/Linux) de l’université de Berkeley, dont il est étudiant, annonçant un nouveau programme, co‐écrit avec Kimball Spencer, nommé « The GIMP: the General Image Manipulation Program » (Programme de manipulation générique d’image, rebaptisé plus tard GNU Image Manipulation Program, soit Programme de manipulation d’image GNU). Une légende est née.
Vingt ans plus tard, GIMP est encore utilisé et est un fer de lance parmi les logiciels libres, l’un des rares logiciels que beaucoup de gens absolument pas libristes connaissent quand je le cite, à côté de Firefox ou LibreOffice.

Pour fêter ce chiffre rond — pour ceux qui comptent en base 10 — le site gimp.org se refait une beauté, grâce au superbe travail de Patrick David, photographe et contributeur actif de GIMP (notamment dans l’écriture de tutoriels), mais aussi des relectures et propositions de plusieurs contributeurs — dont moi‐même —, ainsi que des graphismes par la graphiste Aryeom. Preuve qu’il est possible de contribuer à un logiciel libre sans toucher au code du programme.

Ce nouveau site est suivi d’une sortie de version mineure : GIMP 2.8.16.

Cette refonte accompagne un mouvement plus général pour un renouveau de GIMP sur plusieurs plans, ce dont nous parlerons dans la seconde partie de la dépêche.

Ce ne sont pas de beaux cadeaux d’anniversaire, peut‐être ?

Quoi de neuf côté LinuxFr.org

85
4
juin
2015
LinuxFr.org

La dernière dépêche de cette catégorie LinuxFr.org qui ne soit pas une dépêche récurrente type « Les meilleurs journaux du mois » ou « Les prix du mois » ou « Les statistiques de l'année » remonte à mai 2014 pour une mise à jour du serveur. Voici donc, à l'aube de l'été, quelques actualités de type « en coulisses ».