Grammalecte, correcteur grammatical

227
22
avr.
2015
Bureautique

Grammalecte logo

Grammalecte est un correcteur grammatical récent (né en janvier 2011), écrit en Python, dédié à la langue française, et, pour l’instant, uniquement disponible pour LibreOffice et OpenOffice. Une campagne de financement participatif est lancée pour porter Grammalecte sur Firefox et Thunderbird et en faire par ailleurs un serveur indépendant (voir plus bas). Cette dépêche peut donc intéresser tous ceux qui s’intéressent à la grammaire.

LibreOffice 5.0 : sous le capot

121
25
août
2015
Bureautique

La suite bureautique multiplateforme LibreOffice 5.0 a été publiée le 5 août 2015. Cette nouvelle version non finalisée est destinée aux utilisateurs expérimentés — les autres, tel que les entreprises et les administrations sont invités à rester sous LibreOffice version 4.4.5.

Logo LibreOffice

Nous vous proposons la traduction d'un billet du blog d'un meneur dans le développement de LibreOffice. Il s'agit de Michael Meeks vice-président de l'éditeur Collabora spécialisé dans l'intégration de la suite LibreOffice.

Ce billet décrit l'ensemble des actions réalisées en profondeur durant tout le cycle de développement menant à cette version 5.0 de LibreOffice.

Son billet est publié sous licence CC0, et également dans le domaine public.

LibreOffice 4.4 : sous le capot

108
11
fév.
2015
Bureautique

LibreOffice 4.4 a été publié le 29 janvier 2015. Cette nouvelle version est destinée aux utilisateurs expérimentés — les autres, comme les entreprises et les administrations, sont invités à rester sous LibreOffice 4.3.5.

logo LibreOffice

Michael Meeks est un développeur qui travaille sur la suite bureautique LibreOffice pour l’éditeur Collabora.

Il vient de publier sur son blog une longue description du travail qui a eu lieu sous le capot lors de ce cycle de développement menant à la version 4.4 de LibreOffice. Cette dépêche est une traduction de son article, initialement publié dans le domaine public ou licence CC0.

Sous le capot de la beta LibreOffice 4.1

106
17
juin
2013
Bureautique

Michael Meeks est un hacker qui travaille sur la suite bureautique LibreOffice pour l'éditeur SUSE.

Logo LibreOffice

Il vient de publier sur son blog une longue introduction à certaines nouveautés méconnues de la version 4.1 de LibreOffice. Comme ce texte est fort intéressant et qu'il est placé dans le domaine public (et sous licence CC0 quand la législation locale interdit à un auteur d'opter pour le domaine public) il m'a semblé pertinent de traduire son post.

Vous trouverez donc dans la suite de la dépêche une traduction du texte de Michael.

LibreOffice 4.2.0 est disponible

94
3
fév.
2014
Bureautique

LibreOffice 4.2.0 vient d’être publié (le 30 janvier 2014). Cette nouvelle version est destinée aux utilisateurs expérimentés – les autres, comme les entreprises et les administrations sont invitées à utiliser LibreOffice 4.1.4 (publié le 18 décembre 2013).

Logo LibreOffice

Michael Meeks est un hacker qui travaille sur la suite bureautique LibreOffice pour l’éditeur Collabora.

Il vient de publier sur son blog une longue description du travail de refactorisation et de nettoyage qui a eu lieu lors du cycle menant à la version 4.2 de LibreOffice. Comme ce texte est fort intéressant et qu’il est placé dans le domaine public (et sous licence CC0, quand la législation locale interdit à un auteur d’opter pour le domaine public), il m’a semblé pertinent de traduire son billet.

Vous trouverez donc dans la suite de la dépêche une traduction du texte de Michael. Merci à tous les contributeurs de cette dépêche qui ont participé à cette traduction et à la relecture.

LibreOffice 4.3 est sorti

85
6
août
2014
Bureautique

LibreOffice 4.3 vient d’être publié en ce 30 juillet 2014. Cette nouvelle version est destinée aux utilisateurs expérimentés — les autres, comme les entreprises et les administrations, sont invités à utiliser LibreOffice 4.2.6.

Titre de l'image
Michael Meeks est un développeur qui travaille sur la suite bureautique LibreOffice pour l’éditeur Collabora.

Il vient de publier sur son blog une longue description du travail de refactorisation et de nettoyage qui a eu lieu lors de ce cycle de développement menant à la version 4.3 de LibreOffice. Cette dépêche est une traduction de son article initialement publié dans le domaine public ou licence CC0, comme indiqué au bas de l’article.

Sortie de WinCompose 0.7.5

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Florent Zara, ZeroHeure et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
81
10
jan.
2016
Bureautique

TL;DR : j’ai écrit un logiciel libre pour Windows pour avoir une touche Compose et qui est franchement bien foutu, essayez‐le.

J’utilise GNU/Linux depuis 20 ans, mais mon travail m’amène à souvent utiliser Windows. La pauvreté de l’offre en matière de configuration du bureau (window managers et mécanismes d’input) est une source de frustration infinie et un frein certain à ma productivité par rapport à mon utilisation d’Unix, et je ne pense pas être le seul.

NdM. : Sam Hocevar est un développeur français (re)connu pour son implication et ses contributions multiples au logiciel libre (VideoLAN, Debian, libcaca, Wikimedia, etc.).

Paperwork 0.3

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Nils Ratusznik et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
80
16
fév.
2016
Bureautique

Paperwork est l'outil idéal pour les flemmards qui veulent numériser tous leurs documents papiers. Il s'agit d'une interface graphique conçue avec une idée en tête : "scan&forget" (« numériser et puis voilà fini »). Lire, trier et indexer les papiers est un travail de machine, pas d'humain. Paperwork est diffusé sous licence GPLv3 ou plus.

Les principaux changements sont :

  • une interface graphique revue et corrigée, un grand merci à Mathieu Jourdan pour ses propositions et ses contributions ;
  • moins de dépendances (pour faciliter l'empaquetage dans les distributions) ;
  • et comme toujours, plein de nouveaux bugs, toujours plus originaux les uns que les autres… :-)

Le nom de code de cette version est Ohh shiny !

En gros, vous pouvez toujours gérer votre paperasse comme un flemmard, mais avec une application qui a une meilleure tête.

LibreOffice 3.5 est disponible

76
14
fév.
2012
Bureautique

LibreOffice est une suite bureautique développée par la Document Foundation. Elle est issue d'un fork d'OpenOffice.org. Le rythme de sortie est d'une nouvelle version majeure tous les six mois et d'une version de correction de bugs tous les mois. La version 3.5 est sortie ce 14 février.

Merci à Yves Bourguignon et à Nÿco pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Logo LibreOffice

LibreOffice se met en 4.0

Posté par (page perso) . Édité par coid, Nÿco, Yves Bourguignon, ZeroHeure, Xavier Verne, baud123, Def, El Titi ✏, francis latouche, NeoX, jcr83, patrick_g et j. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
75
8
fév.
2013
Bureautique

La suite bureautique libre LibreOffice vient de sortir en version 4.0 le sept février. Ce changement soudain de numéro de version s'explique par l'évolution de l'interface de programmation applicative (API) induisant des incompatibilités avec d'autres programmes, comme les extensions, qui devront être adaptés.

LibreOffice

La suite de cette dépêche s'attachera à préciser lesdites incompatibilités, puis un petit tour des nouveautés sera proposé, agrémenté de captures d’écrans correspondantes.

Sortie de Paperwork 0.2

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, NeoX, ZeroHeure et Nÿco. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
71
22
sept.
2014
Bureautique

Paperwork est l'outil idéal pour les flemmards qui veulent numériser tous leurs documents papiers. Il s'agit d'une interface graphique conçue avec une idée en tête : "scan&forget" (« numériser et puis voilà fini »). Lire, trier et indexer les papiers est un travail de machine, pas d'humain.

Un peu plus d'un an après Paperwork 0.1, voici Paperwork 0.2. Cette nouvelle version apporte essentiellement des améliorations de l'interface graphique, ainsi que de l'ajout d'une fonctionnalité appelée "prédiction des labels" (histoire de pouvoir être encore plus flemmard lorsqu'on numérise ses documents).

LibreOffice 5.1, version majeure

Posté par . Édité par Nÿco, BAud, cbri, Davy Defaud, Yves Bourguignon, eggman et Jean-Baptiste Faure. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
71
20
fév.
2016
Bureautique

LibreOffice, la suite bureautique libre et interopérable, a été publiée en version 5.1 le 10 février 2016. Cette version apporte une réorganisation de l’interface utilisateur ainsi qu’une meilleure prise en charge des formats ODF 1.2 et propriétaires, ainsi que la prise en charge des fichiers enregistrés dans le cloud.

Cette version n’est pas encore considérée comme version stable, et la Document Foundation conseille encore le déploiement de la série 5.0 dans les institutions et entreprises. Cependant cette toute dernière mouture est disponible en téléchargement sur le site pour toute personne souhaitant tester les dernières améliorations.

LibreOffice

Faire part de naissance de LibreOffice

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
68
28
sept.
2010
Bureautique
Suite au rachat de Sun par Oracle, de nombreuses incertitudes ont été soulevées quant à l'avenir de la suite bureautique OpenOffice.org ; en particulier au vu des actions intentées contre Google sur Java et la mort de OpenSolaris. Certaines personnes ont mentionné des problèmes sur l'acceptation des corrections post 3.3 (et l'attribution obligatoire du copyright à Oracle), le fait que la feuille de route n'était plus disponible pour la communauté et que Oracle se préoccupait surtout de changer la marque (Sun OpenOffice.org -> Oracle OpenOffice.org). Par conséquent un certain nombre d'entités (Novell, Gnome foundation, RedHat...) ont décidé de forker la suite OpenOffice.org et de changer la licence, passant de LGPLv2 à LGPLv3 probablement pour se prémunir contre les attaques sur les brevets dont semble friand Oracle.

Un autre point important dans le développement a été changé : il n'est plus besoin de donner la paternité de son code à Oracle (Sun précédemment). Le gros avantage d'augmenter le nombre de personnes ayant un droit sur une partie du code diminue la probabilité de voir le code changer de licence et se propriétariser (note : cette même technique est utilisé pour le noyau Linux).

Nous avons donc la joie (ou pas) de vous annoncer la naissance d'un petit nouveau, LibreOffice, qui a été engendré par son papa OpenOffice.org, mais abandonné par sa mère adoptive Oracle. Tout cela est chapeauté par une nouvelle fondation appelée "The Document Foundation". Pour plus d'informations je vous incite à aller faire un petit tour sur leur site. On notera au passage l'implication de certain(e)s français(e)s bien connu dans le milieu OpenOffice.org français.

Le fork étant initié, entre autres, par Novell, il n'est donc pas étonnant de voir que les améliorations provenant de Go-oo seront intégrées. Cela veut donc dire une meilleure intégration système, en particulier sous KDE. Aux dernières nouvelles, il semblerait que Canonical et RedHat fourniront cette version (au lieu de celle de Go-OO) dans la prochaine mouture de leur distribution.

Naturellement cette décision ne fait pas que des heureux et certaines voix s'élèvent parlant d'un fork réalisé par des personnes parlant beaucoup, mais codant beaucoup moins (merci a Nonolapero pour avoir pointé ces réactions). Seul l'avenir nous dira si ce projet va réussir et il va être intéressant de voir la réaction d'Oracle à cette annonce.

Sortie de la version 1.0 de Grisbi, logiciel de comptabilité

Posté par . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure, Xavier Claude et Nils Ratusznik. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
66
25
mar.
2014
Bureautique

Grisbi est un logiciel de comptabilité personnelle sous licence GPL. Mais il est aussi utilisable par des associations ou des petites entreprises. C’est un programme écrit par des Français, qui respecte parfaitement l’esprit de la comptabilité à la française.

Logo grisbi

Développé dans un esprit de simplicité, il est utilisable pour toute comptabilité personnelle (comptabilité de trésorerie), mais il n’en supporte pas moins des fonctionnalités avancées : Grisbi est multi‐compte, multi‐devise et multi‐utilisateur ; il gère les comptes bancaires, de caisse, d’actif et de passif, les tiers, les échéances, les catégories de recettes et de dépenses, mais aussi les imputations budgétaires et les exercices.

Il permet donc de tenir une comptabilité analytique et une comptabilité en partie double, à partir d’une liste de catégories adaptées, pour une association ou une petite entreprise soumises au plan comptable.

Kanboard, un logiciel libre pour gérer ses projets avec la méthode Kanban

Posté par (page perso) . Édité par palm123, Florent Zara, Xavier Claude et ZeroHeure. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
63
20
fév.
2014
Bureautique

Kanboard est un gestionnaire de tâches visuel qui permet de gérer facilement des petits projets de manière collaborative. L'outil est particulièrement adapté aux personnes qui utilisent la méthode Kanban. On peut voir Kanboard comme une alternative (simplifiée) au logiciel propriétaire Trello.

Concrètement, les tâches sont affichées dans un tableau à plusieurs colonnes. Chaque colonne correspond à une étape d'un projet. Par la suite on peut déplacer avec la souris une tâche d'une colonne à une autre. On a donc une représentation visuelle et claire de l'état du projet. On sait ce qui est en cours ou terminé, mais également qui fait quoi. C'est simple et compréhensible par tout le monde.

Kanboard

Par exemple, dans le cadre du développement d'un logiciel, on peut avoir les colonnes suivantes : « En attente », « Prêt », « En cours » et « Terminé ». Il est bien sûr possible de personnaliser le titre des colonnes et d'avoir plusieurs projets en même temps. Ce qui permet de s'adapter à chaque type de projet. Effet, la méthode Kanban n'est pas uniquement réservée au monde du logiciel mais peut être appliquée à d'autres type d'activités.

Kanboard est un logiciel minimaliste, il se concentre uniquement sur les fonctionnalités réellement nécessaires. L'interface utilisateur est simple et clair.

Linux Libertine : entrevue de Philipp H. Poll

Posté par (page perso) . Édité par NeoX, baud123, Nÿco et j. Modéré par Mouns.
62
22
fév.
2012
Bureautique

Linux Libertine est une police de caractères sous licence GPL/en:OFL, c’est la police libre dont est fait le logotype de Wikipédia. De ce fait, elle est, quoiqu’indirectement, la police libre la plus en « vue » du monde.

La première partie de cette dépêche présentera la police en elle-même tandis que la seconde fera la part belle à l’entrevue du 19 février que j’ai eu avec Philipp H. Poll, créateur de cette police.

Vous avez besoin de la Document Foundation (et réciproquement)

Posté par . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
61
22
fév.
2011
Bureautique

La Document Foundation est l'entité à l'origine de LibreOffice, fork d'OpenOffice.org, destinée à apporter une gouvernance plus ouverte à la suite bureautique libre de référence.

Il s'agit initialement d'un groupe informel de contributeurs de longue date d'OpenOffice.org, qui ont délibérément choisi de commencer à exister sous cette forme afin que le choix de la forme juridique finale puisse se faire, lui aussi, dans un processus transparent. Ce processus est arrivé à son terme et le choix s'est porté sur une fondation de droit allemand, qui offre les meilleures garanties par rapport aux objectifs du projet.

La constitution d'une telle fondation nécessite cependant un capital de 50 000 euros. La Document Foundation s'est donnée jusqu'au 21 mars 2011 pour réunir une telle somme et, à défaut, s'orientera vers une autre solution, a priori moins avantageuse sur le long terme, mais nécessitant un capital initial moindre, comme une fondation de droit britannique. La forme juridique de la fondation a maintes fois démontré sa pertinence pour les projets de logiciels libres de grande envergure, comme le noyau Linux ou le navigateur Firefox, que l'on ne peut que souhaiter son adoption pour l'élément essentiel à l'ensemble de l'écosystème du libre qu'est une suite bureautique libre de qualité. On a tous besoin que LibreOffice s'améliore rapidement et la création d'une véritable fondation pour gouverner son développement est sans doute le meilleur moyen d'y parvenir.

Formulaires Seafile (Seafform)

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
60
26
sept.
2015
Bureautique

Pour les besoins d'une association (les Éclaireuses Éclaireurs de France), nous utilisons beaucoup des formulaires et questionnaires en tout genre. Du framapad à un outil adhoc, en passant par… des Google Forms. Comme on essaye de mettre en place et de diffuser des logiciels libres dans l'asso, je me suis attaqué à cette question.
Nous avons un serveur Seafile qui tourne bien, alors autant l'utiliser : quand Google appuie ses formulaires sur son tableur en ligne, voici un outil qui permet de créer des formulaires à partir d'un tableur LibreOffice synchronisé sur un serveur Seafile.
Voici donc SeafForm, un outil pour créer des formulaires avec Seafile.

Rapide état des lieux de la photo numérique sous linux

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
59
23
avr.
2010
Bureautique
Étant photographe amateur et libriste, j'ai souhaité faire un rapide état des lieux de la photo numérique sous Linux, qui est un domaine très actif actuellement.
Cet état des lieux n'est pas exhaustif, j'ai simplement tenté d'établir la liste des outils que j'utilise, ainsi que la liste de ceux que j'ai testé et qui semblent intéressants.
Cette dépêche publiée sur DLFP en licence libre CC-by-sa n'ayant pas pour vocation de traiter un sujet vaste comme la photo numérique, une connaissance basique du domaine est nécessaire à la compréhension de certaines notions ou termes.
  1. Derawtiseurs
  2. Panorama
  3. Hdr : High Dynamic Range
  4. Catalogue/Visionnage
  5. Calibrage
  6. Divers
  7. Conclusion

Sortie de Paperwork 0.1

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Teyssier et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
58
13
août
2013
Bureautique

Après des années de R&D acharnée, trois arrêts cardiaques suite à des abus de caféine, et deux divorces, elle est finalement arrivée : la solution du parfait flemmard pour organiser ses documents papiers (ou pas) sous GNU/Linux. Paperwork est une interface graphique conçue avec une idée en tête : "scan&forget" (« numériser et puis voilà fini »). Lire, trier et indexer les papiers est un travail de machine, pas d'humain.

La version 0.1 a (enfin) été publiée.

LibreOffice consolide ses bases avec la 3.4

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
56
4
juin
2011
Bureautique

La fondation The Document Foundation vient d'annoncer la sortie la version 3.4 de LibreOffice.

Cette version a poursuivi son nettoyage, entamé lors de la version 3.3 en enlevant pas moins de 5 000 lignes de code obsolète et inutilisé, ou en traduisant une grande partie des commentaires en allemand vers l’anglais. Cette nouvelle version ne se limite pas à ces changements comme nous allons le voir en détails dans la suite de la dépêche.

Selon la nouvelle convention adoptée cela signifie que la suite bureautique est prête à être téléchargée par les utilisateurs expérimentés mais qu'il faudra attendre la version 3.4.1 pour les entreprises ou pour les utilisateurs prudents.

LibreOffice 3.6.4 corrige plus de 60 bugs

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
54
10
déc.
2012
Bureautique

La semaine dernière, le 5 décembre, The Document Foundation qui s'occupe de gérer la suite office libre issue d'OpenOffice, a annoncé une nouvelle version 3.6.4 de maintenance de LibreOffice. Celle-ci corrige pas moins d'une soixantaine de bugs. Une petite partie a été éradiquée lors d'une grande séance de hacking du code à la dernière LiMux HackFest du 23 au 25 novembre dernier. Parmi les corrections et améliorations, notons moins de sources de plantages, l'affichage des symboles en hébreu, une meilleure prise en charge du format RTF et tout un tas de petits bugs irritants dans l'interface graphique, comme des cases à cocher qui ne se souvenaient plus de leur état, la remise à zéro de la configuration ou encore le tri des tables dans Calc qui fonctionnait mal. Reportez vous aux deux changelog (3.6.4.1 et 3.6.4.3) pour les détails.

Logo LibreOffice

Espérons que les autres avancées obtenues lors de ce HackFest à Munich se retrouveront dans une prochaine version, comme les amélioration sur l'interface de mise en forme de Writer ou la promotion de l'import PDF au sein du projet (et non plus géré comme une extension). D'ailleurs à propos de la prochaine version, sachez

LibreOffice 4.1 et Apache OpenOffice 4.0 sont de sortie

53
27
juil.
2013
Bureautique

Nous avons le plaisir d’assister à la sortie de la version 4.0 d’Apache OpenOffice, simultanément à celle de LibreOffice 4.1.

Nous vous proposons une découverte des principaux changements et améliorations apportés par la toute dernière version des deux suites sœurs.

Les changements seront présentés par composant, puis par groupe partageant un lieu commun.

Logo de LibreOffice

Logo d'Apache OpenOffice

Ascension de la bureautique libre en Europe de l'ouest

52
28
juil.
2014
Bureautique

Ces derniers jours, ont été annoncées plusieurs bonnes nouvelles concernant l'utilisation des logiciels libres de bureautique au Royaume-Uni, en France et en Espagne. En France, c'est Toulouse Métropole qui est passé à LibreOffice sur environ 9000 postes. La migration a pris un an et demi et l'économie réalisée (par rapport au coût de la suite bureautique propriétaire) est estimé à un million d'euros sur trois ans.

Au Royaume-Uni, le UK cabinet office a adopté le format ODF (Open Document Format for Office Applications) pour le partage des documents au sein du gouvernement et des institutions publiques. D'autres formats ouverts comme le PDF et le HTML sont également approuvés. En cassant la dépendance avec les formats propriétaires et les logiciels du même acabit, le Bureau du cabinet estime que les économies réalisées seront de l'ordre de 1,2 milliards de livres sterling.

En Espagne, la communauté autonome de Valence confirme ses choix technologiques en publiant une distribution Linux (dérivée d'Edubuntu) qui a été déployée sur plus de 100 000 ordinateurs dans les écoles. Et dans le secteur administratif, LibreOffice est utilisé sur 120 000 postes depuis l'année dernière.

Atom 1.0.x : l'autre éditeur de code

51
17
août
2015
Bureautique

Profitons de la torpeur estivale pour présenter Atom, un éditeur de code source multi plates-formes développé par GitHub et que nous n'avons pas encore eu l'occasion de présenter ici même. Depuis plus d'un an en version bêta, il s'est vu gratifier il y a quelques semaines du numéro de version symbolique 1.0 par son éditeur (il est actuellement en 1.0.7).

NdM : ce logiciel Atom ne doit pas être confondu avec le format ouvert de syndication Atom, utilisé par LinuxFr.org par exemple.

Atom
Écrit en CoffeeScript sur la base de Chromium, il se repose sur un mécanisme d'extensions en Javascript sur la base de Node.js pour les fonctionnalités et de personnalisation par thèmes. Tout comme pour Vim ou Emacs, vous pouvez le transformer en un environnement de développement intégré (IDE) très puissant et unique taillé pour votre usage. Partagez-les en commentaires.