Fritzing : conception électronique (futur remplaçant à SPICE ?)

Posté par . Édité par NeoX, Lucas Bonnet, Nÿco et baud123. Modéré par Nÿco.
Tags :
22
21
fév.
2012
Do It Yourself

Fritzing est un logiciel opensource destiné aux designers, artistes, chercheurs ou simplement amateurs éclairés que nous sommes pour nous aider à créer des circuits électroniques, comme le permet SPICE. Le projet dispose d'un site web, et se veut un outil qui permet aux utilisateurs de documenter leurs prototypes, les partager avec d'autres, enseigner l'électronique dans une classe voire créer votre typon en vue de passer en production.

Plus d'infos en 2e partie de dépêche.

Fritzing is an open-source initiative to support designers, artists, researchers and hobbyists to work creatively with interactive electronics.

We are creating a software and website in the spirit of Processing and Arduino, developing a tool that allows users to document their prototypes, share them with others, teach electronics in a classroom, and to create a pcb layout for professional manufacturing.

NdM : merci à warwick pour son journal.

Le voyant de dysfonctionnement n'éclaire en rien

Posté par (page perso) . Édité par neil, patrick_g et Lebas Sébastien. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags : aucun
54
11
fév.
2012
Do It Yourself

Jason « Jalopnik » Torchinsky a lancé une pétition demandant aux constructeurs automobiles (du marché américain) de remplacer les voyants simples check engine par un afficheur indiquant quel est réellement le problème.

Pour lui, ce voyant basique ne fait que rendre les consommateurs ignorants du fonctionnement de leur véhicule et dépendants de constructeurs et de garagistes. Pour lui, les véhicules disposent d'un outil avancé de diagnostic, mais le réservent à des spécialistes. Alors même que les véhicules ont des afficheurs alphanumériques, ils continuent d'avoir un simple voyant, plus que d'afficher le code d'erreur et une explication.

« L'information c'est le pouvoir, et en vous refusant cette information, les constructeurs automobiles vous refusent ce pouvoir. » Sans parler des mécaniciens malhonnêtes qui peuvent vous raconter n'importe quoi (plus de détails dans la seconde partie de la dépêche).

Engine check light par Wikiuser100000 sous CC By-Sa 3.0

Régulation d'un vieux chauffage sous GNU/Linux

Posté par (page perso) . Édité par Malicia, Pierre Jarillon, baud123 et Xavier Claude. Modéré par baud123.
52
2
jan.
2012
Do It Yourself

Quand on possède une ancienne demeure dont les thermostats des radiateurs ne régulent plus, le chauffage central fonctionne très mal. Il faut un peu d'ingéniosité et Linux pour restaurer à moindre frais une situation acceptable et même plutôt satisfaisante.

Cet article explique comment concevoir et réaliser une régulation en agissant sur la pompe de circulation du liquide caloporteur. Après avoir décrit les difficultés rencontrées, un dernier chapitre fait un rapide bilan de l'opération.

Vous saurez ainsi comment parvenir à cette performance au moindre coût. Le nouveau système de régulation est même très rentable !

NdM : merci à Ecran Plat pour son journal. L'équipe de LinuxFr.org est preneuse de ce genre de retours d'expérience, alliant une utilisation de logiciels libres à une application originale.

La frénésie des imprimantes 3D

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, baud123, Yvan Munoz, Altor, Damien Szczyt, patrick_g et Florent Zara. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
35
18
déc.
2011
Do It Yourself

Vous avez sans doute entendu parler du projet RepRap et de leurs machines au nom de scientifiques (Mendel, Darwin, Huxley...). Ces machines, dont les plans sont disponibles sous licence libre GPL, ont été lancées par l'université de Bath (Angleterre) et ont rapidement fait écho dans les communautés de bricoleurs.

Elles permettent de chauffer et de faire fondre un fil de plastique qui sera alors déposé sur une plaque en plusieurs couches afin de représenter un modèle. Des exemples de modèles imprimés ou imprimables sont disponible sur le site thingiverse

Les machines créées par Reprap ont été reprises ou sont inspirées par de nombreux projets, comme "Make magazine" pour en faire leurs makerbot.

Bien que vraiment bon marché comparées aux imprimantes professionnelles, elles restent relativement coûteuses (de 800 à 1.000 €) pour le quidam. De plus, elles requièrent un niveau avancé en technique de bricolage et beaucoup de temps pour l'assemblage.

Depuis quelques temps, les projets fleurissent sur la plateforme de financement collaborative kickstarter. Un projet à récemment marqué les esprits par son succès : le Printrbot.

Petit tour d'horizon des périphériques originaux

Posté par . Édité par baud123. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
30
26
sept.
2011
Do It Yourself

Cette dépêche collaborative se propose d'établir une liste non exhaustive des périphériques originaux ou peu connus mais néanmoins exploitables sous Linux. Cette dépêche concerne donc les sondes, les afficheurs LCD et autres machines à café pilotables avec un noyau Linux...

Merci aux contributeurs de cette dépêche : TBTB, baud123, Groumph, Altor.