GeoBases version 5, services et visualisation pour données (géographiques)

Posté par . Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
32
15
mar.
2013
Technologie

GeoBases version 5 vient d’être publié! Il y a six semaines ce projet passait open-source. Depuis, grâce à de nombreux retours, nous avons pu améliorer, documenter, corriger de nombreuses fonctionnalités.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce projet, son but est de fournir des services et des possibilités de visualisation pour des données géographiques (ou non). Le projet contient déjà des sources de données (issues, par exemple, de GeoNames, optd ou encore de l'OpenData). Il est très simple d’ajouter ses propres sources de données pour pouvoir jouer avec.

Parmi les services disponibles :

  • exécuter de simples recherches (trouver cette donnée, trouver toutes les entrées qui ont cette propriété)
  • exécuter des recherches approximatives basées sur une notion de distance entre chaîne de caractères (trouver les données dont le nom ressemble à cela)
  • exécuter des recherches phonétiques (trouver des données qui se prononce comme cela)
  • exécuter des recherches géographiques (trouver les données proches de ce point)
  • afficher les résultats sur une carte, ou bien les exporter en CSV, ou encore utiliser une API Python pour les manipuler directement

Le projet est principalement un package Python, il y a également une interface en ligne de commande assez complète (qui peut s'utiliser un peu comme grep).

De tout, de rien, des bookmarks, du bla bla #10

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
33
10
mar.
2013
Technologie

Le dernier numéro date maintenant d'il y a un bon moment (l'an dernier). Pas mal de choses se sont passées qui m'ont beaucoup ralenti. Entre autre, mon moteur de blog statique Web Log Today a occupé pas mal de mon temps. Mais j'ai aussi changé d'emploi. Tout ça fait que j'ai pas raconté grand chose côté veille.

Je ne vais pas rattraper ce qui est arrivé durant ce temps, ce serait trop complexe et surtout inutile car vous avez du avoir ces informations par ailleurs. Mais voici tout de même quelques petites news, en espérant que j'arrive à reprendre le rythme :)

Comme toujours, les plus pressés trouveront à la fin de l'article la liste brute des liens présentés.

Bonne lecture !

Rudder 2.5.0

Posté par . Édité par Nÿco, Pierre Maziere et Christophe Guilloux. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags :
13
4
fév.
2013
Technologie

L'équipe de Rudder est fière d'annoncer la sortie de la version 2.5.0 de ce logiciel libre d'automatisation et de conformité des infrastructures informatiques. Rudder est un logiciel de gestion de configuration basé sur CFEngine 3 et FusionInventory. Il permet de créer des règles pour gérer les serveurs de votre système informatique (pensez installation de logiciels, configuration, politique de sécurité…), de voir leur état d'application en temps réel, et de visualiser les inventaires des machines, le tout dans une interface web. L'interface graphique est écrite en Scala, tandis que l'agent de configuration (CFEngine 3) est écrit en C (et est donc très léger). Le tout s'installe très simplement grâce à des paquets tout faits sur de nombreux OS, sous licence libre AGPLv3.

Cette nouvelle version est la première du nouveau cycle de release prévisible de Rudder : une version majeure (2.4, 2.5, 2.6…) tous les 3 mois. La prochaine version sortira donc en avril 2013.

Au contraire des précédentes versions, celle-ci n'est pas estampillée "stable" puisqu'il n'a pas encore été démontré qu'elle était fiable sur des systèmes en production dans la durée. Les versions 2.4.* demeureront donc "stable" jusqu'à ce que la branche 2.5.* ait fait ses preuves. Pour plus de détails, reportez-vous à la FAQ correspondante.

Gestion et automatisation des tests : Squash TM et Squash TA en version 1.4.0

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
25
4
fév.
2013
Technologie

Le projet libre (GPLv3) Squash avance à très grand pas. La version 1.4.0 des modules de gestion du patrimoine de tests (Squash TM) et de celui d'automatisation des tests (Squash TA) ont été livrés le 21 décembre dernier. Depuis notre dernière dépêche sur la version 1.1 de Squash TM en avril dernier, beaucoup de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées.

Logo Squash

Revenons donc, dans la suite de cette dépêche sur le nouveau module, Squash TA et les nouveautés de Squash TM depuis la version 1.1

Pourquoi les développeurs n'utilisent pas plus de machines à état ?

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Christophe Guilloux et NeoX. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
62
1
fév.
2013
Technologie

Les langages de programmations, de quelques paradigmes qu'ils soient (bien qu'un peu moins pour le paradigme logique), sont basés sur le concept de liste d'instructions exécutées à la suite par la machine. La machine exécutant ce code est une machine à état, mais le programme n'est pas formellement pensé comme tel.

Les machines à état semblent pourtant un bon outil pour la programmation des logiciels que nous avons l'habitude de développer : facile à dessiner sur papier, permettant un découpage clair du fonctionnement de l'application.
Sans compter qu'une machine à état se patche plus facilement qu'un code classique où l'effet spaghetti peut vite impliquer des effets indésirables.
Les designers de Qt l'ont bien compris en permettant de définir des machines à état pour décrire le comportement du contrôleur.

C'est pourquoi certains se sont demandés si la programmation en machine à état ne devrait pas être plus pratiquée et aimée des programmeurs. C'est, par exemple, ce que se demande Willem van Bergen, carrément enthousiaste.
Celui-ci pense que c'est le stockage de l'historique qui est essentiel.

Plus circonspect, Alan Skorkin étudie la problématique de reprise de code, afin de comparer les approches, pour conclure que si les machines à états ne sont pas la panacée, elles sont très intéressantes si on conçoit le code avec.

Un très intéressant débat est né de cette polémique sur Hacker News.

Méthode et outils pour la veille technologique

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Nÿco et Pierre Jarillon. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
17
30
jan.
2013
Technologie

Aujourd'hui, Internet et les réseaux sociaux aidant, nous sommes souvent submergés par un flot continu d'informations. Il est difficile de se couper de ces divers medias et quand on le fait, c'est au prix d'un certain effort (suivant le niveau d'addiction dans lequel nous nous trouvons).

Tout cela pour dire que nous sommes souvent trop sollicités par des nouvelles en tous genres et que le plus compliqué est de faire le tri entre l'utile et l'inutile, le signal et le bruit.

Veille technologique : (Monde du travail) Tâche qui consiste à se tenir au courant des nouveautés dans son domaine professionnel. (Wiktionnaire)

Ci-dessous, une analyse des moyens disponibles, n'oubliez pas de la diffuser par le moyen que vous voulez.

FUSE-exFAT en version 1.0.0

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, baud123 et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags : aucun
36
25
jan.
2013
Technologie

exFAT (Extended File Allocation Table) est un système de fichiers conçu par Microsoft à destination principalement des mémoires de stockage en flash et disques externes. Introduit en 2006, il commence vraiment à faire parler de lui depuis 2010. En effet, il est bardé de brevets et il faut passer à la caisse pour le développer ou distribuer une implémentation.

Sous Linux, il existait jusqu'à présent un pilote propriétaire écrit par la société Tuxera (à l'origine de Ntfs-3G). Mais depuis peu, grâce à Andrew Nayenko, un pilote libre, sous licence GPLv3, existe en version 1.0.0 : fuse-exfat. Il se veut donc une implémentation complète qui permet de lire et écrire sur une partition formatée avec exFAT depuis Linux, mais aussi depuis Mac OS X.

Supercopier 3

14
22
jan.
2013
Technologie

Supercopier 3 est sorti. Il s'agit d'un portage vers lazarus afin d'utiliser compilateur et IDE libres. Les versions suivantes sont maintenant disponibles : portable, 32 bits, 64 bits et leur déclinaison en ultimate pour supporter financièrement le projet.

Supercopier est très vieux, il lui manque des contrôles en général (changement des config…), et pendant la copie (le redimensionnement des fichiers n'est pas contrôlé). Le projet va petit à petit se professionnaliser comme l'est Ultracopier.

Plus d'informations dans la suite de la dépêche.

Concours de programmation CodinGame le 29 janvier 2013

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
15
19
jan.
2013
Technologie

Après un tour au Maroc, CodinGame, le challenge de programmation en ligne, revient le 29 janvier 2013 à 20h pour sa 3e édition.
L'occasion de se mesurer à plusieurs centaines d'autres codeurs, de remporter des Raspberry Pi 512 (+ accessoires) et, pour ceux qui le souhaitent, de décrocher un stage ou un emploi.
C'est gratuit, ouvert à tous, on peut participer de chez soi et c'est anonyme.

L’épreuve dure 4 heures maximum, où il faut essayer de résoudre 3 problèmes de programmation dans le langage de son choix parmi C, C++, Python, PHP, Java et C#.

L’environnement de développement proposé donne accès à un éditeur de code et un shell Bash, pour lancer son programme depuis le navigateur.
Dès la fin du concours, les scores et le classement général sont publiés. Pour que tout le monde puisse apprendre des bonnes idées des autres, le règlement prévoit que le code source des participants soit rendu public sous licence GPL v3 et affiché sur le site.

Conférence Euro LLVM à Paris

Posté par (page perso) . Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags : aucun
12
17
jan.
2013
Technologie

Pour la première fois, la conférence Européenne LLVM se déroulera en France, à Paris.

Co-organisée par IRILL, les 29 et 30 avril prochain, l'Ecole Normale Supérieure accueillera 150 hackers qui assisteront aux présentations autour des derniers changements dans LLVM, Clang, Polly ou encore lldb.

Le programme de la conférence sera publié à la mi-mars et, comme pour les sessions précédentes, l'ensemble des présentations seront filmées.

LLVM (à l'origine Low Level Virtual Machine) est une machine virtuelle principalement destinée à la mise au point des langages informatiques.
Clang est un compilateur basé sur LLVM. Il vise à compiler à la fois le C, C++ et Objective-C.

LLVM 3.2 et Clang 3.2 publiés

Posté par (page perso) . Édité par Sylvestre Ledru, rewind, Nÿco, tuiu pol, Xavier Claude, NeoX, Bruno Michel et Pierre Jarillon. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags : aucun
51
28
déc.
2012
Technologie

LLVM (à l'origine Low Level Virtual Machine) est une machine virtuelle principalement destinée à la mise au point des langages informatiques.
Clang est un compilateur basé sur LLVM. Il vise à compiler à la fois le C, C++ et Objective-C. Signe de son actuelle maturité, il devrait être le compilateur C par défaut de FreeBSD 10

Sept mois après la dernière mouture, la suite LLVM sort dans sa version 3.2.

Au programme de nombreuses corrections de bugs et améliorations dans l'optimisation du code, notamment avec une meilleure prise en charge des nouveaux jeux d'instructions , une meilleure vectorisation et enfin, une modification du back-end avec le compilateur Nvidia.

NdM : Merci à Nÿco, Pierre Jarillon, Sylvestre Ledru, Bruno Michel et rewind pour leur participation à la rédaction de cette dépêche.

Sortie de Tcl/Tk 8.6

Posté par . Édité par tuiu pol, Nÿco et Lucas Bonnet. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
36
27
déc.
2012
Technologie

Le Tcl Core Team est heureux d'annoncer la sortie de la version 8.6 du langage de script Tcl et de la bibliothèque d'interface graphique Tk. C'est la première version stable de la branche Tcl/Tk 8.6 dont le développement a commencé en mars 2008.

Parmi les nouveautés pour Tcl, le support officiel de la programmation orientée objets dans le noyau, l'évaluation stackless, les coroutines, une interface commune d'accès aux bases de données SQL dans le noyau, la gestion des exceptions, les canaux virtuels, le support de la compression zlib dans le noyau.

Parmi les nouveautés pour Tk, le support du format PNG, un nouveau sélecteur de fonte, le déplacement absolu des objets dans le widget canvas et les textes obliques.

À noter un changement d’infrastructure : le développement de Tcl/Tk n'est plus hébergé sur Sourceforge avec CVS mais sur un site spécifique avec le gestionnaire Fossil développé par D. Richard Hipp (le créateur de SQLite). Il en est de même pour les deux bibliothèques standards (Tcllib et Tklib).

Publication de la nouvelle norme Ada 2012

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, baud123, Benoît Sibaud, Florent Zara et Lucas Bonnet. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
41
17
déc.
2012
Technologie

Après plusieurs années passées à parlementer, la nouvelle norme Ada 2012 vient enfin d'être publiée par l'ISO sous le numéro ISO/IEC 8652:2012. Il s'agit donc de la quatrième révision du langage ajoutant ainsi différentes fonctionnalités par rapport à la version 2005.

NdM : GNAT est le compilateur Ada du projet GNU, faisant partie de GNU Compiler Collection (GCC). Toujours en logiciel libre, on peut citer MaRTE OS un système d'exploitation libre temps-réel en Ada.

Linux et la commande numérique par calculateur

Posté par . Édité par Florent Zara, baud123 et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
67
16
déc.
2012
Technologie

Passionné d'informatique et utilisateur de Linux depuis environ 2003 (avec Mandrake 9.1), je me suis équipé pour mon travail (je suis artisan et je travaille le bois) d'une petite fraiseuse numérique 3 axes. Il était pour moi hors de question de revenir sous Windows et j'ai donc dû chercher les logiciels nécessaires tournant sous Linux. Pour ceux qui ne connaissent pas ce domaine, la fabrication assistée par ordinateur (FAO) nécessite 3 étapes :

  • La modélisation de la pièce à l'aide d'un logiciel de dessin technique 2D ou 3D. Cette étape est appelée CAD en anglais : Computer Aided Design.
  • La création des parcours d'outil, en fonction du type de matière à usiner, de l'outil utilisé, de l'état de surface souhaité, etc. Cette étape est appelée CAM en anglais : Computer Aided Manufacturing.
  • Le pilotage de la machine-outil à l'aide d'un logiciel contrôleur : donc l'usinage proprement dit.

Les logiciels de ce type ne sont pas très nombreux sous Linux, mais les choses avancent doucement, et je souhaitais donner quelques nouvelles de certains d'entre eux et faire naître, pourquoi pas, quelques vocations de contributeurs. Je ne suis pas du tout spécialiste de la CNC, ni de l'informatique. Ce qui suit n'a donc aucun caractère exhaustif et comporte probablement quelques erreurs ou imprécisions.
Il s'agit juste d'un petit état des lieux des logiciels que j'utilise ou dont je surveille le développement.

NdM : merci à christophe_g pour son journal.

Phoseg, stockage et analyse de données phonétiques transcrites

25
14
déc.
2012
Technologie

Bonjour à tous,
dans le cadre d'un projet j'ai besoin d'un module pour stocker et analyser des données phonétiques transcrites, par exemple avec l'alphabet phonétique international. Mon code commence à devenir (vaguement) utilisable : je le publie donc sous une licence GLPv3 : Phoseg est un module pour Python3 que vous trouverez à cette adresse.

J'ai essayé de coller à certains principes facilitant le travail en communauté ainsi que l'écriture de code lisible : tests unitaires, code et commentaires écrits en anglais, surveillance de la qualité du code par pylint, documentation fournie.

Concrètement, je cherche d'autres personnes susceptibles d'utiliser ou d'améliorer mon module. Si vous êtes un spécialiste de la phonétique, j'ai aussi de nombreuses questions à vous poser… De façon générale, n'hésitez pas à faire remonter vos remarques, je n'attends que ça, surtout si elles sont négatives !

Sortie de CLFSWM 1212

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
29
9
déc.
2012
Technologie

La version 1212 de CLFSWM vient de sortir récemment.
Pour rappel, CLFSWM (Common Lisp FullScreen Window Manager) est un gestionnaire de fenêtres où les fenêtres sont la plupart du temps maximisées à l'écran.
CLFSWM est constitué de cadres qui peuvent contenir d'autres cadres ou des fenêtres. Il peut être manipulé au clavier ou avec la souris. Et il dispose de menus pour les actions moins fréquentes.

Le cadre ou la fenêtre courante est maximisé à l'écran. Les cadres peuvent être créés au fur et à mesure avec le clavier ou la souris et peuvent arranger leurs enfants (cadres ou fenêtres) de manières différentes (maximisés, pavés, en colonnes…).

Voici un exemple d'agencement que l'on peut obtenir sur un double écran :

 CLFSWM dual screen

Vous trouverez plus de détails sur les changements depuis la dernière version dans la suite de la dépêche.

Prochainement sur votre machine de développement : Git 1.8.1, Ruby 2.0 et LLVM 3.2

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et Nÿco. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
28
6
déc.
2012
Technologie

Coup sur coup, trois versions préliminaires ont été annoncées pour des outils de développements qui peuvent avoir une incidence sur votre environnement d'ici la fin du mois : la rc0 de Git 1.8.1, la preview2 de Ruby 2.0 et la RC2 de LLVM 3.2. Si vous utilisez l'un de ces outils, n'hésitez pas à aller donner un coup de main pour les tests.

Libre choix du lecteur PDF

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, baud123 et Bruno Michel. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
51
24
nov.
2012
Technologie

Le format PDF ou Portable Document Format a été créé par Adobe en 1993 et normalisé par l'ISO en 2008 sous la référence ISO 32000-1:2008.

Trois sous-ensembles du format PDF ont également été normalisés par l’ISO :

La gratuité du lecteur Acrobat Reader a grandement facilité la diffusion de ce format et Adobe a pu vendre ses logiciels de création de PDF en situation de monopole et conserver la stabilité du format jusqu'à la normalisation du format.

Ainsi, beaucoup de gens pensent qu'il n'y a qu'un lecteur, plus grave, certains indiquent comment le télécharger sur le site d'Adobe et pire encore d'autres l'imposent, ce qui est contraire à la notion de format ouvert qui promeut l'interopérabilité et non la simple compatibilité.

Ce qui est anormal, c'est qu'une administration fasse de la publicité (gratuite de surcroît) pour une entreprise et laisse croire qu'il n'existe aucune autre solution que Adobe pour lire (et créer) des documents au format PDF.

C'est pourquoi la FSFE a ouvert le site pdfreaders.org et lancé une pétition pour que les administrations mettent un pointeur sur le site PDFreaders qui propose des lecteurs pour tous les systèmes d'exploitation.

NdM : merci à Oumph pour avoir complété cette dépêche.

De tout, de rien, des bookmarks, du bla‐bla #47

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
20
23
nov.
2012
Technologie

Comme à sa presque habitude, voici un petit condensé de ma veille.

Vous l'aurez remarqué, il y a un peu de lag… mais bon, c'est aussi le principe ;-)

Comme toujours, il s’agit comme souvent essentiellement de bookmarks, très légèrement commentés. Pour cette fois, il y a un peu moins de contenu, mais pourquoi pas, je pense que ça conviendra peut-être mieux à certains. Et je ne voulais pas attendre une semaine de plus, ce serait moins intéressant.

C’est plutôt orienté développement, essentiellement côté Web, javascript, ruby, mais j’essaie aussi de toujours avoir deux ou trois petites choses annexes. Le but étant juste de partager et d’initier discussions, débats, avis, touckevouvoulez.

Comme toujours, vous trouverez une liste des liens présentés en fin d’article, pour que les plus rapides puissent cliquer directement sans lire le bla‐bla qui traîne autour.

Bonne lecture !

Linotte 2.0

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, baud123 et Florent Zara. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags : aucun
26
14
nov.
2012
Technologie

C'est avec fierté que je vous présente la version 2.0 du langage de programmation Linotte. La particularité de ce langage est qu’il est entièrement en français. Ainsi, il offre à des jeunes programmeurs (jeune par l’âge ou l’expérience dans ce domaine) d'entrer dans le monde de la programmation très facilement, de par sa syntaxe simplifiée et son approche programmatique particulière.

Cette version 2.0 marque le passage vers l'âge adulte du projet (8 ans de vie !).

Un nombre important de changements ont été apportés notamment dans le cœur du langage : des erreurs de jeunesse corrigées, un travail sur l'amélioration de la lisibilité du langage et des corrections de bogues.

Sortie de LuaJIT 2.0.0

Posté par (page perso) . Édité par Benoît, Nÿco, baud123, Benoît Sibaud, tuiu pol et Florent Zara. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags : aucun
27
12
nov.
2012
Technologie

Le 12 novembre, LuaJIT 2.0.0 a été publié par Mike Pall, après 3 ans de développement et 11 versions bêta. LuaJIT est un interpréteur et compilateur Just In Time pour le langage Lua. L'interpréteur est une machine à registre (et non à pile, comme la JVM ou .NET) avec 93 opcodes.

LuaJIT est compatible, aussi bien au niveau API que ABI, avec Lua 5.1, ce qui signifie que, non seulement tout code source Lua 5.1 fonctionne sur LuaJIT, mais également tout module d'extension natif compilé pour Lua 5.1.

C'est une réécriture complète par rapport à la version 1.x, qui était jusqu'à ce jour la version stable destinée à la production, mais qui ne prenait en charge que l'architecture x86 et n'offrait pas de module FFI (Foreign Function Interface).

LuaJIT est disponible pour les plateformes classiques (Linux, BSD, Mac OS X, Windows), mais aussi pour des plateformes mobiles ou de jeux : Android, iOS, PS3. LuaJIT permet la compilation croisée, il est donc également disponible sur des environnements visant l'embarqué, comme Buildroot.

LuaJIT prend en charge les architectures suivantes : x86, x64, ARM, PPC, MIPS. Toutefois, le mode JIT ne fonctionne pas sur certaines plateformes, comme par exemple iOS ou Windows 8/ARM.

Le Top 500 de novembre 2012

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et Xavier Teyssier. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
64
12
nov.
2012
Technologie

Le quarantième Top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti aujourd’hui à l’occasion de la conférence Supercomputing 2012 qui a lieu à Salt Lake City aux États‐Unis.

Rappelons que le Top 500 se base sur une soumission volontaire (de nombreuses machines, puissantes mais classifiées ne participent pas à la course) et sur un comparateur spécifique de performances extrêmement parallélisable (le code Linpack qui concerne la résolution de systèmes d’équations linéaires).

L’analyse dans la suite de la dépêche…

Supercopier 2.3

13
11
nov.
2012
Technologie

Le développement du logiciel Supercopier — dont le projet était mort et le site officiel hors‐service — a été repris par les développeurs du logiciel Ultracopier. La version 2.3 de Supercopier est sortie, elle est en version candidate.

Supercopier et Ultracopier sont des logiciels sous GPL 3 pour remplacer la boîte de dialogue de copie de fichiers. Ils proposent la reprise sur erreur, la limitation de la vitesse, la reprise/pause, la gestion des erreurs/collisions, etc.

L’objectif est de refaire le projet en Delphi propre, pour pouvoir utiliser le compilateur libre et moderne qu’est Lazarus. Dans un premier temps, le projet consistera juste à faire de la maintenance.

Dans cette version 2.3, nous avons surtout une amélioration de l’empaquetage, et un meilleur support des Windows modernes.

Un certain nombre d’améliorations sont tout de même prévues dans la prochaine version (2.4, en 2013) :

  • version 64 bits ;
  • version portable ;
  • meilleures icônes ;
  • prise en charge du protocole catchcopy et utilisation de ces DLL pour une prise en charge correcte des nouveaux Windows.

Ultracopier étant plus moderne et multi‐plate‐forme, il est voué à remplacer Supercopier. Mais certaines idées pourraient être reprises, ou même prises d’Ultracopier pour être intégrées à Supercopier.

De tout, de rien, des bookmarks, du bla‐bla #45

38
7
nov.
2012
Technologie

Comme à sa presque habitude, voici un petit condensé de ma veille.
Il s’agit comme souvent (mes journaux et maintenant mes dépêches) essentiellement de bookmarks, très légèrement commentés. C’est plutôt orienté développement, essentiellement côté Web et JavaScript, mais j’essaie aussi de toujours avoir deux ou trois petites choses annexes. Le but étant juste de partager et d’initier discussions, débats, avis, touckevouvoulez.

Comme toujours, vous trouverez une liste des liens présentés en fin d’article, pour que les plus rapides puissent cliquer directement sans lire le bla‐bla qui traîne autour.

Bonne lecture !

FusionDirectory 1.0.4

20
7
nov.
2012
Technologie

L’équipe de FusionDirectory est heureuse de vous annoncer la publication de la version 1.0.4 de FusionDirectory. Pour ceux qui ne connaissent pas cet outil, sachez qu’il s’agit d’un gestionnaire d’infrastructure. Il vous permet de gérer via une interface Web :

  • les utilisateurs : UNIX, Samba, informations administratives ;
  • les groupes : UNIX, Samba ;
  • les services : SMTP, IMAP/POP, DHCP, HTTP, dépôts Debian, DNS, antivirus, Asterisk ;
  • les serveurs : déploiement via FAI/OPSI et paramétrage ;
  • les postes clients : déploiement système et applications.

Logo FusionDirectory
Plus de détails sur cette version 1.0.4 dans la suite de la dépêche.